NFL

Les Chiefs enfoncent les Giants. Denver déroule.

Alors que Minnesota et Pittsburgh offrait le spectacle de la NFL aux fans anglais, Denver, Seattle, Kansas City et New England en ont profité pour continuer leur début de saison parfait. A l’inverse, les Giants et les Buccaneers sombrent. Résumé de la quatrième journée.

Pittsburgh Steelers (0-4) 27 –  Minnesota Vikings (1-3) 34

Grosse ambiance à Londres pour le match entre les Vikings et les Steelers
Grosse ambiance à Londres pour le match entre les Vikings et les Steelers

A Londres, devant 80.000 fans européens, Minnesota a signé sa première victoire de la saison face à des Steelers qui n’ont eux toujours pas connu cette sensation.

Les Vikings ont réussi à conserver l’avantage malgré un beau retour des Steelers en fin de rencontre. En l’absence de Christian Ponder, Matt Cassel était titulaire pour Minnesota. L’ex quarterback des Chiefs a réalisé un bon match (248 yards), trouvant Greg Jennings (92 yards) à deux reprises dans la end-zone. Adrian Peterson (140 yards) n’a eu aucun mal à s’acclimater au brouillard anglais, il ajoute deux touchdowns au sol dont une course de 70 yards. Le réveil de Pittsburgh est venu trop tard, « Big » Ben Roethlisberger lance pour 383 yards, 1 TD et 1 interception. Point positif pour la suite, le rookie Le’Veon Bell était aligné pour la première fois au poste de running-back et a marqué ses deux premiers touchdowns en NFL.

Les Steelers tombent donc à 0-4, mais ne sont pas forcement déjà éliminés de la course aux playoffs car aucune équipe de l’AFC North n’est au-dessus des 50%.

New-York Giants (0-4) 7 – Kansas City Chiefs (4-0) 31

Avec ce quatrième succès, les Chiefs ont déjà deux fois plus de victoires que toute la saison dernière. Ils infligent une nouvelle défaite aux Giants qui n’ont toujours pas gagné cette année. Les seuls points pour New-York sont venus d’une passe de 69 yards d’Eli Manning pour Victor Cruz. Le QB termine avec 217 yards dont 164 pour son receveur fétiche.

Malgré ses trois touchdowns, Alex Smith (288 yards) lance deux interceptions, les deux premières pertes de balle de Kansas City. Sans conséquence puisque les Chiefs restent invaincus. Les touchdowns de Smith trouvent Jamaal Charles, Sean McGrath et Dwayne Bowe.

Seattle Seahawks (4-0) 23 – Houston Texans (2-2) 20 

Houston menait pourtant 20 à 3 à la mi-temps… Mais la défense de Seattle a permis un retour inespéré. Le tournant est l’interception de Richard Sherman dans le dernier quart, qui a ensuite mené à l’égalisation des Seahawks. Les deux équipes ont ensuite eu deux possessions chacune dans la prolongations, Houston n’est pas parvenu à marquer et Seattle l’emporte finalement sur un field-goal de 45 yards de Steven Hauschka.

L’attaque des Texans a été performante en première mi-temps, mais n’a marqué aucun point en seconde période. Matt Schaub termine tout de même avec 355 yards et 2 TD, ainsi que 2 interceptions. Andre Johnson a pu tenir sa place et attrape pour 110 yards, et Arian Foster totalise 171 yards et 1 TD. Pour Seattle, le joueur le plus en vue a été Marshawn Lynch, auteur de 143 yards et d’un TD. Russell Wilson a été discret (123 yards, 1 interception).

Chicago Bears (3-1) 32 – Detroit Lions (3-1) 40 

Detroit remporte le duel de la NFC North contre Chicago
Detroit remporte le duel de la NFC North contre Chicago

Ce duel entre équipes de la NFC North a offert un beau spectacle. Les Lions, emmenés par un grand Reggie Bush (173 yards au total et 1 TD), reviennent à égalité avec les Bears qui perdent pour la première fois cette saison.

Le début de match est equilibré, Matt Forte donne l’avantage 10-6 à Chicago dans le 2è quart-temps sur une course de 53 yards. Ensuite, Detroit va marquer 24 points consécutifs dont 3 touchdowns en 3 minutes 30, une course au près de Stafford, une réception de Calvin Johnson et une course de 37 yards de Reggie Bush. Les deux touchdowns de Jay Cutler en fin de match ne feront que réduire l’écart.

Baltimore Ravens (2-2) 20 – Buffalo Bills (2-2) 23

La défense de Baltimore intercepte Joe Flacco à 5 reprises, 2 pour le rookie Kiko Alonso, dont la dernière à 57 secondes de la fin du match a mis fin aux espoirs des Ravens.

E.J Manuel a été moyen pour Buffalo, il termine à 167 yards pour 1 TD et 2 interceptions. Les Bills ont été porté par un jeu au sol retrouvé. Après avoir enregistré seulement 224 yards sur les trois premiers matchs, ils ont signé 213 yards hier soir (87 yards et 1 TD pour Fred Jackson et 77 yards pour C.J Spiller).

Pour Joe Flacco (347 yards), les 5 interceptions marquent son plus mauvais total en NFL. Malgré le retour de blessure de Ray Rice, Baltimore s’est focalisé sur le jeu de passe pour tenter de revenir et ne totalise que 24 yards au sol. Le receveur Torrey Smith signe un bon match avec 166 yards et 1 TD.

Cincinnati Bengals (2-2) 6 – Cleveland Browns (2-2) 17

Brian Hoyer, troisième QB, était de nouveau titulaire pour Cleveland. Pour son premier match à domicile il a mené les Browns vers leur deuxième victoire de suite, il lance deux touchdowns face au rival de l’AFC North Cincinnati. A noter la nouvelle belle performance du tight-end Jordan Cameron, qui totalise 91 yards et 1 TD en 10 réceptions, il est l’option la plus fiable des Browns en ce début de saison.

La défense des Browns a parfaitement tenu le choc, limitant l’attaque au sol des Bengals à seulement 63 yards. Le cornerback Joe Haden a lui réussi à contenir A.J Green (51 yards).

Cleveland et Cincinnati rejoignent Baltimore en tête de division avec un bilan de 2-2.

Indianapolis Colts (3-1) 37 – Jacksonville Jaguars (0-4) 3

Victoire facile pour Indianapolis contre la plus mauvaise équipe de la ligue. Andrew Luck n’a pas eu a forcé son talent, il termine avec 260 yards et 2 TD, pour Reggie Wayne (100 yards) et le TE Coby Fleener (77 yards). Trent Richardson (60 yards) marque son premier touchdown sous ses nouvelles couleurs.

Côté Jaguars, Blaine Gabbert retrouvait sa place au centre de l’attaque. Le QB a été intercepté à 3 reprises par la défense des Colts.

Arizona Cardinals (2-2) 13 – Tampa Bay Buccaneers (0-4) 10

Les Bucs pensaient tenir le bon bout en menant 10-0 à la mi-temps. Mais ils n’ont pu contenir le retour gagnant des Cards dans le dernier quart. Jay Feely offre la victoire à Arizona sur un field-goal à 1 minutes 30 de la fin du match. Avant ils avaient égalisé grâce à un touchdown de Larry Fitzgerald sur une passe de 13 yards de Carson Palmer.

La défense a également joué un rôle important, Patrick Peterson intercepte deux passes de Mike Glennon. Le rookie remplaçait Josh Freeman qui a perdu la confiance de ses dirigeants après un début de saison très moyen.

Philadelphia Eagles (1-3) 20 – Denver Broncos (4-0) 52 

Les Broncos intraitables
Les Broncos intraitables

Nouvelle démonstration offensive de Denver qui conforte sa place de meilleure attaque de la NFL. Les Broncos ont déjà marqué 179 points (44,8 de moyenne) et une moyenne de 483 yards par match (dont 363,8 à la passe). Peyton Manning est le fer de lance de cette attaque, il a lancé quatre nouveaux touchdowns, deux pour Wes Welker (76 yards) et deux pour Demaryius Thomas (86 yards). Arrivé cet été de New-England, Welker a maqué 6 touchdowns en quatre journées.

Philadelphia a résisté une mi-temps mais ils ont ensuite craqué et enchaînent une troisième défaite de rang. Le troisième quart-temps leur a été fatal, Manning lançant 3 passes de touchdown durant cette seule période. Les Broncos paraissent imbattables en de début de saison.

Dallas Cowboys (2-2) 21 – San Diego Chargers (2-2) 30

Philip Rivers continue sa « résurrection ». Hier soir, il a dépassé les 400 yards (401) et lance 4 nouveaux touchdowns pour permettre à San Diego de prendre le dessus sur Dallas.

Les Cowboys ont marqué leurs 21 points dans le deuxième quart-temps et menaient 21-13 à la mi-temps. Tony Romo (244 yards) a trouvé Dez Bryant à deux reprises dans la end-zone. Mais au retour des vestiaires, les Chargers vont infliger un 17-0, avec un dernier touchdown de 56 yards d’Antonio Gates (136 yards). Danny Woodhead ajoute 2 TD.

Après avoir laissé filer deux fois des matchs où ils menaient, les Chargers réussissent un beau retour et signent leur deuxième victoire de la saison.

Washington Redskins (1-3) 24 – Oakland Raiders (1-3) 14

Menés 14-0 à la fin du premier quart, les Redskins se dirigeaient vers une quatrième défaite. Mais ils se sont finalement révoltés pour aller chercher leur première victoire de la saison.

Robert Griffin retrouve petit à petit ses sensations, cette semaine il n’a pas été intercepté et a lancé le touchdown décisif en fin de 3ème quart pour Pierre Garcon (59 yards). RGIII termine à 227 yards, il reste encore un peu sur la réserve sur les courses.

Côté Oakland, Matt Flynn était aligné au poste de QB, préféré à Terrelle Pryor qui se remet d’un coup reçu à la tête la semaine dernière. Flynn termine avec 227 yards pour 1 TD et 1 interception.

New-York Jets (2-2) 13 – Tennessee Titans (3-1) 38

Jake Locker (149 yards) a signé son record personnel avec 3 passes de touchdown, avant de terminer sa soirée à l’hôpital à cause d’une blessure à la hanche. Tennessee n’a pas encore communiqué sur la gravité. Ryan Fitzpatrick (108 yards) a terminé le match à la place de Locker et a ajouté un touchdown pour accroître l’écart.

La défense des Titans continue à prouver sa solidité, face à une attaque des Jets peu inspirée. Elle force quatre pertes de balle de Geno Smith qui ont à chaque fois mené à un touchdown. Verner réussit 2 interceptions et Klug retourne un fumble en touchdown. Tennesse remporte son deuxième match de suite.

New-England Patriots (4-0) 30 – Atlanta Falcons (1-3) 23 

Kimbrell Thompkins marque son 3è TD de la saison
Kimbrell Thompkins marque son 3è TD de la saison

Les deux équipes débutent la saison comme en 2007, les Pats n’avaient plus débuté par 4 victoires et les Falcons n’avaient pas si mal commencé depuis 6 ans.

Hier soir, les Patriots ont pris le large dans le dernier quart-temps avec des touchdowns de LeGarrette Blount (course de 47 yards) et de Kimbrell Thompkins (passe de 18 yards). A ce moment ils menaient 30 à 13, mais les Falcons ont tenté un retour avec le second touchdown de Matt Ryan sur une passe de 11 yards pour Tony Gonzalez et un field-goal de Bryant. Ils ont même eu l’occasion d’égaliser sur leur dernière possession, mais Roddy White n’a pas réussi à contrôler la balle.

Tom Brady apparaît de plus en plus à l’aise avec ses jeunes receveurs, il termine avec 244 yards et 2 TD. Son adversaire du jour, Matt Ryan, totalise 421 yards pour 2 TD et 1 interception.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *