NFL

Les 20 meilleurs Running-Backs de la NFL

Ce week-end les matchs de pré-saison débutent. Dans un peu plus d’un mois, la saison régulière commencent. Pour patienter, voici la suite des classements des meilleurs joueurs de positions offensives, avec aujourd’hui les running-backs. 

(photos et stats : ESPN)

adrian_peterson_espn

1. Adrian Peterson (Minnesota Vikings)

Stats 2013 : 1266 yards – 10 TD – 4.5 yards/course

MVP en 2012, six fois Pro-Bowler, AP est le running-back avec le plus de talent. Il est l’un des joueurs les plus puissants de la ligue et est ainsi capable de battre n’importe quel défenseur. Sa vitesse et sa vision lui permettent également de les éviter aisément.

En sept saisons en NFL, il a dépassé six fois les 1000 yards et atteint une fois les 2000, ne passant qu’à huit petits yards du record d’Eric Dickerson (2105). Il a également marqué 10 touchdowns ou plus dans chacune de ses saisons dans l’élite.

Pour être encore plus fort, Peterson pourrait être plus présent dans le jeu de passe. Un bon quarterback et une attaque des Vikings plus performante aiderait également.

lesean_mccoy_espn

2. LeSean McCoy (Philadelphia Eagles)

Stats 2013 : 1607 yards – 9 TD – 5.1 yards/course

Parfait dans le schema offensif de Chip Kelly, McCoy est le champion de la catégorie en 2013 avec un total de 1607 yards au sol. Il n’est pas le plus puissant, ni le plus rapide des running-backs, mais il est capable d’éliminer ses défenseurs par son explosivité, et son agilité lui permet d’exploiter le moindre trou.

Le runner des Eagles est également un atout dans le jeu de passe (539 yards en 2013), où il est capable de servir de cible à courte distance mais également de réaliser des « big plays » (8 réceptions supérieures à 20 yards). Sa versatilité en fait l’un des joueurs les plus compliqué à défendre.

jamaal_charles_espn

3. Jamaal Charles (Kansas City Chiefs)

Stats 2013 : 1287 yards – 12 TD – 5 yards/course

Loin d’être le plus athlétique, Charles est surement le runner le plus explosif et le plus rapide de la NFL. A part sa saison de rookie (2008) et en 2011 lorsqu’il était blessé, il a toujours dépassé les 1000 yards au sol.

Déjà au top en 2012 (1509 yards au sol), Charles a pris une nouvelle dimension la saison passée dans le schéma d’Andy Reid. Pièce maitresse de l’attaque des Chiefs, aussi bien au sol que dans le jeu de passes, il termine la saison avec 1980 yards et 19 touchdowns (1287-12 au sol et 693-7 dans les airs).

matt_forte_espn

4. Matt Forte (Chicago Bears)

Stats 2013 : 1339 yards – 9 TD – 4.6 yards/course

Souvent oublié, Matt Forte est pourtant l’un des receveurs les plus complets et prolifiques depuis son arrivée en NFL en 2008. Sur ses six saisons en NFL, jamais il n’a été sous les 900 yards au sol et en dessous de 44 réceptions dans le jeu de passes.

Avec Marc Trestman, il a établi ses records en carrière avec 1339 yards au sol et 594 yards dans les airs (et 12 TD au total). En 2014, il pourrait bien terminer encore plus haut et être reconnu au niveau d’un Charles ou d’un McCoy.

marshawn-lynch_espn

5. Marshawn Lynch (Seattle Seahawks)

Stats 2013 : 1257 yards – 12 TD – 4.2 yards/course

Comme son surnom l’atteste, “Beast Mode” est le prototype du runner puissant. Lynch affectionne le contact avec les défenseurs, il est très difficile à stopper et est capable de gagner beaucoup de yards après contact.

Après un gros début de carrière à Buffalo (2 premières saisons au-dessus des 1000 yards), Lynch a connu quelques difficultés et plusieurs blessures. Depuis son arrivée aux Seahawks, il est revenu au premier plan (1200 yards et 11 TD au minimum sur les trois dernières saisons), et il est l’un des acteurs offensifs majeurs dans la conquête du Super Bowl. Sa présence permet de libérer une partie de la pression sur le quarterback Russell Wilson.

demarco_murray_espn

6. DeMarco Murray (Dallas Cowboys)

Stats 2013 : 1121 yards – 9 TD – 5.2 yards/course

Embêté par des blessures depuis son arrivée en NFL en 2011, Murray a enfin pu montrer son talent la saison dernière. Pour la première fois il a réussi à atteindre les 1000 yards au sol, avec une moyenne par course très intéressante (5.2 yards). Un peu réticent au contact, il joue plus sur sa vitesse et sa capacité à éviter les tackles. Avec 53 réceptions en 2013, il a montré qu’il pouvait également être une force dans le jeu de passes courtes.

reggie_bush_espn

7. Reggie Bush (Detroit Lions)

Stats 2013 : 1006 yards – 4 TD – 4.5 yards/course

Bush non plus n’est pas un running back puissant. Il mise plutôt sur son explosivité et ses mouvements, qui lui permettent de prendre les espaces et de se défaire du marquage des défenseurs. Il est également précieux sur le jeu de passes, comme en témoignent ses 54 réceptions pour 506 yards en 2013.

Après un début de carrière décevant aux Saints, le deuxième choix de la Draft 2006, s’est relancé à Miami puis a réalisé sa meilleure saison l’an passé à Detroit.

cj_spiller_espn

8. C.J Spiller (Buffalo Bills)

Stats 2013 : 933 yards – 2 TD – 4.6 yards/course

Alors qu’il se partageait le travail avec Fred Jackson, C.J Spiller a explosé en 2012 en signant une fantastique saison (1244 yards au sol et 459 dans les airs). Même si sa production a légèrement baissé l’année dernière, il reste l’un des running backs les plus intéressants de la ligue.

Sa vitesse est exceptionnelle et lui permet de réaliser quelques « big plays » impressionnantes. Spiller joue clairement sur son explosivité, que ce soit sur le jeu au sol ou dans le jeu de passes.

frank_gore_espn

9. Frank Gore (San Francisco 49ers)

Stats 2013 : 1128 yards – 9 TD – 4.1 yards/course

Que dire de Frank Gore ? Il n’est surement pas aussi dominateur que le top 3, il n’est pas explosif comme Spiller ou Murray du fait de ses 31 ans, mais il est toujours là. Chaque saison, on nous annonce la fin de Frank Gore, chaque saison il est dans le top 10. En neuf saisons en NFL, il n’a pas atteint les 1000 yards à seulement deux reprises (608 en 2005 lors de sa saison rookie où il n’était pas titulaire, et 853 en 2010 où il n’a joué que 11 matchs à cause d’une blessure).

Gore n’a jamais été un runner rapide, il est encore moins à 31 ans. Mais son exceptionnelle vision du jeu lui permet de prendre le dessus tactiquement sur les défenses. Il possède ensuite la puissance suffisante pour gagner les yards nécessaires.

alfred_morris_espn

10. Alfred Morris (Washington Redskins)

Stats 2013 : 1275 yards – 7 TD – 4.6 yards/course

Dans l’ombre du rookie de l’année 2012, RGIII, Alfred Morris avait également livré une première saison remarquable (1613 yards et 13 TD). Il a confirmé lors de son année de sophomore et s’impose naturellement comme l’une des valeurs sûres à la position. Ses points forts sont, sa puissance et sa très bonne compréhension du jeu (alors qu’il n’a que deux saison dans l’élite).

ryan_mathews_espn

11. Ryan Mathews (San Diego Chargers)

J’ai longtemps hésité entre Morris et Mathews pour le top 10, j’ai finalement misé sur la régularité montré par le joueur des Redskins sur les deux dernières saisons. Mathews présente de nombreuses qualités de son côté. Moins bon comme runner pur, il est très complet et capable d’être présent dans le jeu de passes.

Plusieurs fois gêné par des blessures, sa campagne 2013 est la plus aboutie et est très encourageante. S’il parvient à rester en forme, il devrait continuer dans cette direction et enchaîner une seconde saison au-dessus des 1000 yards.

chris_johnson_espn

12. Chris Johnson (Tennessee Titans)

Stats 2013 : 1077 yards – 6 TD – 3.9 yards/course

Le cas de Chris Johnson est intéressant. En six saisons en NFL, il a toujours dépassé les 1000 yards et a même franchit la barre des 2000 yards en 2009 (2006 yards). Si on prend en compte la production sur les dernières années, il est dans le top 5 à la position. Mais quand on regarde plus en profondeur les prestations du néo-Jet, on remarque qu’il est beaucoup plus poussif. En 2013, il a de nouveau passé les 1000 yards, mais sa moyenne par course est très nettement en baisse (3.9). Son efficacité pose problème, à voir s’il parvient à trouver un second souffle à New-York.

arian_foster_espn

13. Arian Foster (Houston Texans) / 14. Ray Rice (Baltimore Ravens) / 15. Maurice Jones-Drew (Oakland Raiders)

Quel est le point commun entre ces trois running-backs ? En 2011, ils faisaient tous partie du top 5 à la position. Depuis, des blessures ou d’autres problèmes sont apparus et on ne sait pas trop quels joueurs nous aurons pour la saison 2014.

Arian Foster, 1616 yards en 2010, 1224 en 2011 et 1424 en 2012, a été ralenti par les blessures la saison dernière. A voir dans quelle forme il sera, même s’il paraît le mieux armé pour rebondir.

Ray Rice, 1000 yards au moins entre 2009 et 2012, sort de sa moins bonne saison en carrière (660 yards et seulement 3.1 yards/course). Il a connu une intersaison mouvementée et sera suspendu lors des deux premiers matchs de la saison.

Maurice Jones-Drew, 1606 yards en 2011 (leader NFL), a manqué presque toute la saison 2012 sur blessure et a eu beaucoup de mal à revenir la saison passée (803 yards et seulement 3.4 yards/course). Il a signé avec Oakland où il tentera de se relancer.

eddie_lacy_espn

16. Eddie Lacy (Green Bay Packers) / 17. Le’Veon Bell (Pittsburgh Steelers) / 18. Giovani Bernard (Cincinnati Bengals) / 19. Zac Stacy (Saint Louis Rams)

Les joueurs cités ici sont le futur de la position de running-back. Eddie Lacy mériterait de figurer dans le top 10 si l’on prend en compte l’unique saison 2013. Mais j’ai toujours du mal à m’enflammer pour un rookie, surtout quand on connaît le fameux « sophomore slump » qui touche beaucoup de joueurs de deuxième année.

Avec 1178 yards, 11 TD, 4.1 yards/course et un trophée de meilleur rookie offensif, difficile de ne pas voir Eddie Lacy comme l’une des futures stars de la ligue. Sa puissance a fait des ravages et il apporte un jeu au sol qui faisait défaut aux Packers depuis bien longtemps.

Derrières Lacy, plusieurs autres jeunes runners ont le potentiel pour viser le top 10 ou mieux de la position. A commencer par Le’Veon Bell, qui a fait parler sa puissance au sein d’une équipe de Pittsburgh très moyenne. Il manque cependant de vitesse et doit améliorer son efficacité (3.5 yards/course). Giovani Bernard peut également faire beaucoup de dégât, notamment grâce à sa vitesse, et surtout parce qu’il est un très bon receveur (56 réceptions et 514 yards en 2013). Quand à Zac Stacy, drafté au 5ème tour en 2013,  il a fait le job avec les Rams en terminant tout prêt des 1000 yards (973). A voir s’il aura autant la balle avec Tre Mason dans l’équation.

doug_martin_espn

20. Doug Martin (Tampa Bay Buccaneers)

Pour fermer ce top 20, Doug Martin est un peu un mystère. Superbe lors de sa saison de rookie (1454 yards – 11 TD – 4.6 yards/course), il n’a joué que 6 matchs en 2013 à cause de blessures, et quand il a joué il était très loin de son niveau de l’année précédente. Alors pas à 100% à cause des blessures ? sophomore slump ? Ou bien au-dessus de son niveau en 2012 ? Réponse cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *