NFL

Week 1 – Les gagnants et les perdants

Nouvelle saison, nouvelle rubrique. Chaque semaine, je ferai une liste des gagnants et des perdants. Une équipe entière peut être citée, mais aussi une zone de l’équipe ou un joueur en particulier.

Je mettrai également en avant les meilleurs joueurs à chaque poste offensif (QB – RB – WR – TE).

La défense des Bills a mis à mal Andrew Luck et l'attaque des Colts (Horse Shoe Heroes)
La défense des Bills a mis à mal Andrew Luck et l’attaque des Colts (Horse Shoe Heroes)

Les gagnants

AFC East

Après cette première semaine de saison régulière, une seule division a fait 100% de victoires, l’AFC East.

Les Patriots avaient ouverts la voie avec une victoire tout en contrôle contre les Steelers lors du match d’ouverture de jeudi soir. Tom Brady en a profité pour venger son intersaison mouvementée sur le terrain avec 288 yards et 4 touchdowns (dont 3 pour son Gronk préféré).

Les Jets ont ensuite logiquement disposé d’une équipe de Cleveland plus faible. Malgré le premier touchdown en NFL de Johnny Manziel, la défense des Jets a fait le boulot avec 5 pertes de balles forcées. Fitzpatrick (179 yards, 2 TD) a été sûr et Chris Ivory inspiré au sol (91 yards, 2 TD).

Longtemps malmené par la défense agressive des Redskins, les Dolphins se sont finalement imposé à Washington. Jarvis Landry s’est illustré avec l’une des actions offensives du week-end, son retour de punt pour un touchdown de 69 yards. Côté défensif, l’interception de Brice McCain vaut le détour.

Enfin, il y a la surprise de la soirée avec la belle victoire des Bills face aux Colts. Je développe juste en dessous…

Buffalo Bills

Rex Ryan avait un plan, et il a fonctionné à merveille. La défense de Buffalo a été impériale face à l’une des meilleures attaques de la ligue. Avant de marquer 2 touchdowns dans les 15 denrières minutes, Andrew Luck et les Colts n’avaient gagné que 148 yards. L’autre bonne trouvaille de Rex Ryan est le quarterback Tyrod Taylor, qui termine le match avec 14/19, 195 yards et 1 TD. Il ajoute 41 yards au sol, autant que LeSean McCoy. Un match sans erreur pour une première titularisation en NFL, pas mal mais à confirmer tout de même.

La victoire des Bills est une surprise, et de voir les Colts de Luck menés 24-0 dans le troisième quart-temps est très étonnant. Cette défense de Buffalo est à suivre.

Marcus Mariota

Et soudainement, pour la première fois depuis l’ère McNair, les Titans semblent pouvoir retrouver une identité ! Et ce grâce au quarterback rookie Marcus Mariota, impeccable pour son premier match dans l’élite. Opposé à l’autre quarterback rookie, Jameis Winston, il a pris l’ascendant sur son adversaire et frappé fort d’entrée. 4 touchdowns en première mi-temps, un Passer Rating parfait de 158.3 et un quatrième quart-temps où il n’a même pas eu besoin de jouer.

Des débuts réussis donc pour Mariota, qui est apparu bien plus prêt pour la NFL que Jameis Winston.

La ligne défense des Rams

Je l’avais annoncé lors de la présentation de division NFC West, les Rams ont le profil parfait pour battre les Seahawks. Après avoir reçu des éloges pour ma clairvoyance, revenons sur la performance de la ligne défensive des Rams, et surtout du match d’Aaron Donald.

Déjà très bon lors de sa saison rookie, Donald était inarrêtable dimanche soir et il a littéralement marché sur la ligne offensive des Seahawks. Le défenseur de St Louis termine le match avec 9 tackles dont 3 pour perte et 2 sacks, voilà un compétiteur sérieux pour J.J Watt en vue du trophée de meilleur défenseur. Au total, les Rams totalisent 6 sacks (2 pour Donald donc, et 2 également pour Robert Quinn). La ligne défensive a dominé pendant tout le match, et comme un symbole, stoppe Marshawn Lynch sur une quatrième tentative lors de la prolongation.

San Francisco 49ers

Restons dans la NFC West, avec la performance encourageante des 49ers. San Francisco recevait Minnesota lundi soir, une franchise à la mode, vue comme un possible outsider.

L’homme le plus en vue a été le running-back des niners Carlos Hyde. Pour sa première titularisation comme RB numéro 1, il a assuré avec 168 yards et 2 touchdowns. L’autre point de satisfaction pour les 49ers, c’est la défense. Malgré de nombreuses pertes durant la saison (Willis, Borland, Smith x2…), cette défense est encore très solide. Elle a limité Adrian Peterson à 31 yards et a dominé durant tout le match, n’encaissant qu’un field goal.

Cette performance est encourageante mais doit être tempérée car les Vikings ont livré une prestation très mauvaise, et les 49ers ont également commis beaucoup d’erreurs.

Kam Chancellor

On prolonge encore un peu dans la NFC West, où un joueur qui n’était pas sur le terrain a marqué des points. Kam Chancellor espère une revalorisation de son contrat et refuse de jouer en attendant, et bien il a peut être débloqué la situation sans rien faire.

Lors du match contre les Rams, Dion Bailey le remplaçait et il ne s’est pas illustré. Sur le touchdown de l’égalisation des Rams, qui a envoyé les deux équipes en prolongation, il laisse le TE Lance Kendricks tout seul. Tout seul, du genre 10 mètres pour être sûr de ne pas le rattraper.

Les Seahawks vont donc surement être un peu plus motivé pour payer leur safety.

Les tight-ends

Puisqu’on parle de Kendricks, revenons sur une semaine assez fructueuse pour les tight-ends.

Rob Gronkowski avait lancé la série dès jeudi en marquant 3 touchdowns. La performance de Gronk n’a étonné personne, ce qui n’est pas le cas d’autres TE.

Travis Kelce (Chiefs) a confirmé sa bonne fin de saison 2014 en devenant le meilleur ami d’Alex Smith, il totalise 106 yards et 2 TD.

Austin Seferian-Jenkins peut lui devenir un très bon pote de Jameis Winston. Dans la débâcle de la première journée, ASJ a tiré son épingle du jeu avec 110 yards et 2 touchdown.

Tyler Eifert peut-il faire progresser Andy Dalton ? Depuis plusieurs saisons, le QB s’appuie sur ses receveurs (et surtout A.J Green) mais il manquait un TE capable d’attraper ses passes. Il semble qu’Eifert en soit capable comme le prouvent ses 104 yards et 2 TD contre Oakland. A confirmer donc puisque contre … Oakland…

J’ai également aimé le match de Ladarius Green, qui remplace Antonio Gates (suspendu) à San Diego. Très physique, il a également de bonnes mains (74 yards, 1 TD) et peut devenir une arme supplémentaire.

James Jones

Enfin une des belles histoires de cette première semaine de la saison. Le retour triomphal de James Jones à Green-Bay. Appelé pour pallier la blessure de Jordy Nelson, il a rapidement retrouvé ses automatismes avec Aaron Rodgers. Bilan, 2 touchdowns et quelque chose me dit que nous pouvons retrouver Jones leader en TD en fin de saison, comme en 2012 (14 TD).

Débuts difficiles pour Brian Hoyer avec Houston (USA Today)
Débuts difficiles pour Brian Hoyer avec Houston (USA Today)

Les perdants

Indianapolis Colts

On a commencé avec les Bills pour les gagnants, logique de débuter les perdants avec les Colts. Grosse désillusion d’entrée pour les Colts de Chuck Pagano, pourtant vus (logiquement) comme des prétendants au Super Bowl. La première mi-temps notamment est embarrassante pour l’attaque la plus prolifique de la saison dernière. Il a en effet fallu attendre la fin du 3ème quart-temps pour voir les Colts marquer leurs premiers points. Le score était alors de 24-0 pour Buffalo et Andrew Luck avait lancé 2 interceptions.

La défense a encore montré des signes de faiblesses, notamment contre le jeu au sol, avec 147 yards et 2 TD encaissés.

Brian Hoyer

Là-aussi c’était annoncé, la situation des quarterbacks des Texans allait poser problème à un moment dans la saison. Ce qui n’était pas prévu, c’est que ça arrive dès le premier match…et même dès la première action du premier match… En effet, sur sa première passe sous les couleurs de Houston, Brian Hoyer se fait intercepté par le CB rookie des Chiefs, Marcus Peters. Bill O’Brien ne s’était pas caché sur le fait qu’il changerait de QB si ça ne marchait pas, et bien il a agi rapidement puisque c’est Ryan Mallet qui a terminé le match. Et il a marqué des points en lançant 2 touchdowns.

La ligne offensive de Seattle

C’était la question clé de la pré-saison pour Seattle, à savoir la solidité de cette ligne offensive, déjà friable en 2014 et qui s’est encore affaiblie. Rappel, Seattle a laissé partir Max Unger pour récupérer Jimmy Graham. Face à une ligne défensive aussi forte et agressive que celle de St Louis, les linemen des Seahawks ont souffert et ont été dépassé. Russell Wilson a été souvent mis sous pression (6 sacks) et le jeu au sol a eu du mal à avancer. Sur l’action qui arrête le match en prolongation, la ligne offensive n’a pas réussi à contenir Aaron Donald & co et Marshawn Lynch s’est fait recalé.

Byron Maxwell

Un ex-Seahawks et membre de « Legion of Boom » n’a pas été à son avantage cette semaine. Byron Maxwell a pris beaucoup d’argent durant l’intersaison pour devenir le cornerback numéro 1 des Eagles. Pour son premier match avec Philadelphia, Maxwell avait un premier test avec un client du nom de Julio Jones. Le résultat n’est pas concluant pour le cornerback, puisque Jones termine avec 9 réceptions pour 141 yards et 2 TD.

Le time-management des Giants

Dimanche soir, les Giants ont perdu de justesse face aux Cowboys, sur un touchdown de Tony Romo à 7 secondes de la fin. Mais ce comeback n’aurait jamais dû être possible si les new-yorkais avaient correctement géré le temps.

Alors que les Giants menaient de 3 points avec 1’43 à jouer, ils décident de lancer la balle sur 3rd down. Eli Manning ne trouve pas de solution et lance la balle en touche ce qui arrête l’horloge. Quelle idée ! Déjà, les Giants auraient mieux fait d’opter pour une course sachant qu’il était sur la ligne des 1 yards. Mais surtout, pourquoi Manning n’a pas pris un sack pour faire tourner le temps ! Bilan, au lieu de laisser moins de 50 secondes à Romo, ils lui ont laissé 1’30. On connaît le dénouement.

Le jeu au sol des Cowboys

Leader en yards à la course la saison dernière, DeMarco Murray est parti pour Philadelphia. Les Cowboys ont décidé de ne pas le remplacer et d’opter pour un duo Randle/McFadden. Le premier match de la saison n’est pas encourageant avec un total de 80 yards. Un chiffre bas sachant que la saison dernière, Dallas n’a fait qu’un seul match sous les 90 yards, et que la défense des Giants n’avait limité que deux équipes à 80 yards.

Randle et même Dunbar ont été intéressants dans le jeu de passes, sur des actions rapides ou des screen play, mais au sol c’est très moyen.

Jameis Winston et la défense des Bucs et finalement toute l’équipe

Débuts difficiles pour le numéro 1 de la Draft. La première passe en NFL de Jameis Winston est une pick-6… Globalement, le match de Winston a été décevant, avec seulement 48% de passes réussies (16/33), 2 interceptions et 1 fumble. Ses 2 touchdowns arrivent en fin de match alors que le match était plié depuis longtemps. Hasard du calendrier, Winston débutait face à l’autre rookie et numéro 2 de la Draft, Mariota, et la comparaison fait mal à l’ex-QB des Seminoles.

Autre point négatif donc, la défense. 41 points encaissés, 4 touchdowns à un quarterback rookie… une soirée qui ressemble à beaucoup vécues en 2014. Les Bucs semblent parti pour aller chercher un nouveau 1er choix de Draft…

Oakland Raiders

Autre équipe qui n’y arrive pas et qui débute 2015 aussi mal qu’elle avait terminé 2014, Oakland. Longtemps incapable de marquer un point aux Bengals, ils ont en plus perdu leur quarterback sur blessure pendant le match. Si Derek Carr venait à manquer plusieurs matchs, ce serait McGloin le remplaçant, pas rassurant… Les derniers examens sont positifs pour Carr, qui est tout de même incertain pour la week 2.

Mariota, meilleur joueur offensif pour son premier match en NFL (MMQB)
Mariota, meilleur joueur offensif pour son premier match en NFL (MMQB)

Les meilleurs joueurs de la week 1

Quarterbacks

1 Marcus Mariota TEN 13/16, 209 yards, 4 TD, 158.3  Rate
2 Tom Brady NE 25/32, 288 yards, 4 TD, 143.8 Rate
3 Carson Palmer ARI 19/32, 307 yards, 3 TD, 122.8 Rate

Débuts tonitruants pour Marcus Mariota avec 4 touchdowns et un Passer Rating parfait. Il est le premier rookie à obtenir cette distinction lors de la première journée depuis … Robert Griffin III. Espérons que la suite sera différente pour Mariota.

Sur le terrain après l’annulation de sa suspension, Tom Brady s’est vengé en passant 4 touchdowns aux Steelers.

Retour convaincant de Carson Palmer après sa blessure au genou.

Running-Backs

1 Carlos Hyde SF 26 courses, 168 yards, 6.5 AVG, 2 TD
2 Matt Forte CHI 24 courses, 141 yards, 5.9 AVG, 1 TD
3 Chris Ivory NYJ 20 courses, 91 yards, 4.6 AVG, 2 TD

Première en tant que RB numéro 1 réussie pour Carlos Hyde. 168 yards, 2 TD  et un fabuleux spin move (le bouton Rond sur la PlayStation) pour mettre la défense des Vikings dans le vent sur le premier touchdown.

Matt Forte toujours au rendez-vous, au sol comme dans les airs.

Match solide pour le puissant Chris Ivory, avec 2 TD à la clé.

Receveurs

1 Julio Jones ATL 9 réceptions, 141 yards, 2 TD
2 Keenan Allen SD 15 réceptions, 166 yards
3 DeAndre Hopkins HOU 9 réceptions, 98 yards, 2 TD

Enorme match de Julio Jones qui a mangé Byron Maxwell. Il est le meilleur joueur offensif de la semaine dans la NFC.

Record de réceptions dans l’histoire de la franchise des Chargers pour Keenan Allen. J’espère qu’il était dans votre équipe fantasy.

Beau match de Hopkins qui montre qu’il peut assumer le rôle de numéro 1.

Tight-Ends

1 Rob Gronkowski NE 5 réceptions, 94 yards, 3 TD
2 Travis Kelce KC 6 réceptions, 106 yards, 2 TD
3 Tyler Eifert CIN 9 réceptions, 104 yards, 2 TD

Qui d’autre ? 3 TD pour débuter la saison, Gronk est lancé. Il avait l’air impossible à arrêter sur le terrain jeudi soir.

Travis Kelce peut venir concurrencer la place de Jimmy Graham comme meilleur TE qui ne s’appelle pas Rob Gronkowski.

Tyler Eifert devrait avoir un rôle important dans l’attaque des Bengals cette saison.

Défenseurs

Aqib Talib (CB – Denver) est nommé meilleur défenseur de la semaine dans l’AFC.

Aaron Donald (DT – St Louis) est nommé meilleur défenseur de la semaine dans la NFC.

Bonus – Vidéos

En bonus, le spin move de Carlos Hyde…

…et le retour de punt de Jarvis Landry…

…et enfin le sack sans casque de J.J Watt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *