NFL

NFL Playoffs – Les Jaguars et les Saints résistent à domicile

Contrairement à samedi, où les deux équipes les moins bien placées avaient gagné, la hiérarchie a été respecté dimanche. Non sans mal, les Jaguars et les Saints sont sortis vainqueurs de leurs wild-cards et se sont qualifiés pour le deuxième tour des playoffs. Si le match entre Jacksonville et Buffalo a été très fermé, celui opposant New Orleans et Carolina a été bien plus plaisant.
Résumés des matchs.

Jalen Ramsey scelle la victoire et une nouvelle performance dominante de la défense des Jaguars (UPI)

Jacksonville Jaguars 10 – Buffalo Bills 3

Pour les plus positifs, ce match était une bataille défensive, pour les autres c’était horrible à regarder. Dans une rencontre fermée, Blake Bortles a su ranger ses bras et sortir ses jambes pour faire la différence et ne pas gâcher la grosse prestation de sa défense.

Les Jaguars s’en sortent grâce à leur défense

Comme ça été le cas pendant la saison régulière, Jacksonville s’est appuyé sur sa formidable défense pour se sortir de ce match compliqué. Les Jaguars ne gagnent que 263 yards en attaque, il fallait donc que la défense sorte le grand jeu pour faire en sorte que ça suffise. Ça été fait puisque Buffalo termine avec 263 yards au total, et seul LeSean McCoy a été capable de trouver quelques brèches (119 yards au total).
La défense de Jacksonville n’a quasiment rien laissé aux Bills et a su sortir les grosses actions dans les moments qui comptent. Le meilleur exemple est en première mi-temps, lorsque les Bills se retrouvent en 1st & goal après une pénalité, et qu’ils ne repartent qu’avec un field-goal. Surement le tournant du match. Un peu plus tôt, Jacksonville avait marqué ses premiers points après avoir intercepté une passe Tyrod Taylor. Le match se termine, presque naturellement, par une très belle interception de Jalen Ramsey.

Blake Bortles meilleur au sol que dans les airs

On a rapidement compris que Blake Bortles irait nulle part avec son bras. Incapable de trouver ses receveurs, même sur des passes courtes, le QB des Jaguars a bien réagi en décidant d’utiliser d’avantage ses jambes. Et grâce à sa mobilité, souvent sous-cotée, Bortles est parvenu à faire avancer son équipe et à gagner plusieurs first downs importants. Il termine d’ailleurs avec plus de yards au sol (88) que dans les airs (87), et devient le deuxième QB à faire gagner son équipe en playoffs alors qu’il lance pour moins de 100 yards (le premier était Steve McNair avec les Titans en 1999…déjà face aux Bills).
Blake Bortles marque tout de même 1 touchdown, lorsqu’il trouve le TE Ben Koyack sur sa plus belle passe du match et sur une 4ème tentative. Un bilan mitigé donc pour le QB des Jaguars, qui a de nouveau montré ses limites, mais qui a su ajuster sa performance pour faire gagner son équipe.

Un petit tour et puis s’en va

Incertain du fait d’une blessure à la cheville, LeSean McCoy était bien présent sur le terrain, et il a été le joueur le plus intéressant du côté de Buffalo. Il gagne 75 yards en 19 courses et ajoute 44 yards en 4 réceptions.
Régulièrement mis sous pression, Tyrod Taylor n’a jamais pu mettre en danger la défense des Jaguars. Dans le 4ème quart-temps, alors qu’il subit une nouvelle fois la marée noire, sa tête frappe violemment le sol et il doit sortir. Triste pour une probable dernière image de lui avec le maillot des Bills. Le rookie Nathan Peterman est donc rentré pour la fin du match, histoire de lancer une interception qui scelle la défaite de son équipe. Au-delà de la belle histoire de la qualification après tant d’année de disette, Buffalo n’avait pas le niveau suffisant pour faire quelque chose en playoffs.

Les stats de la rencontre

JACKSONVILLE JAGUARS BUFFALO BILLS
Passing Passing
Blake Bortles 12/23, 87 yards, 1 TD Tyrod Taylor 17/37, 134 yards, 1 INT
Rushing Rushing
Blake Bortles 10 courses, 88 yards LeSean McCoy 19 courses, 75 yards
Receiving Receiving
Dede Westbrook 5 réceptions, 48 yards LeSean McCoy 6 réceptions, 44 yards
Défense Défense
Jalen Ramsey 1 INT, 2 plaquages Lorenzo Alexander 10 plaquages, 1 sack
Calais Campbell 6 plaquages, 4 QB hits Preston Brown 6 plaquages, 2 TFL

New Orleans Saints 31 – Carolina Panthers 26

Chaud dès le départ, Drew Brees a ouvert le chemin aux Saints et montré pourquoi il sera Hall of Famer. Cam Newton a bien tenté le comeback avec un bel effort, mais les Panthers étaient encore un peu justes et perdent leur 3ème match cette saison face à New Orleans.

Drew Brees rappelle à tout le monde qu’il est bien le patron à New Orleans

A quelques jours de ses 39 ans, Drew Brees a une nouvelle fois montré le grand quarterback qu’il est. Parfois mis en retrait durant la saison du fait des prestations du duo de running-back des Saints, il nous a rappelé qu’il est bien le taulier, surtout dans les matchs importants. Mis à mal par le combo Ingram – Kamara lors des précédents matchs, les Panthers ont très bien défendu pour les contrer. Alvin Kamara marque certes 1 touchdown, mais il est limité à 33 yards au total, 2 de moins que Mark Ingram.
Drew Brees a du coup pris ses responsabilités et sort un très grand match. Rapidement dans le coup, il débloque le compteur de New Orleans en fin de premier quart-temps lorsqu’il trouve Ted Ginn pour un touchdown de 80 yards. Il mène deux autres superbes drives ensuite et permet aux Saints de mener 21-9 à la pause. Il continue sur le même rythme en deuxième mi-temps et termine avec 376 yards. Sa seule erreur arrive en fin de match, une interception sur une 4ème tentative que Sean Payton a absolument voulu jouer.

Vous êtes prévenus… Drew Brees est prêt pour un nouveau Super Bowl (AP)

Les Panthers n’étaient pas armés pour battre les Saints cette année

Trois matchs, trois défaites contre les Saints. A aucun moment cette saison, les Panthers n’ont semblé en mesure de battre leur rival de la division NFC South. Hier, ils ont eu plusieurs opportunités de passer devant en fin de match, mais il a manqué quelque chose. Au contraire des Saints, qui possèdent bon nombre de playmakers (Brees, Kamara, Thomas…), les Panthers doivent se reposer sur Cam Newton. Leader de l’équipe au sol, il doit également composer avec un corps de receveurs très limité, où Devin Funchess est le numéro 1.
Hier, Cam Newton a exploité les faiblesses de la défense de New Orleans, en utilisant beaucoup la taille de Greg Olsen au milieu du terrain et la vitesse de Christian McCaffrey sur des screen pass. Il lance pour 349 yards et 2 TD, un pour son TE et l’autre pour son RB. Les deux joueurs passent d’ailleurs les 100 yards. Mais le QB n’a pas pu compter sur une présence dans la profondeur, à l’image de Ted Ginn, qui a fait des misères à la défense quelques mois après que Carolina ait décidé de ne pas le conserver. Sans solution en fin de match, Cam Newton doit se débarrasser de la balle face à la pression de Cameron Jordan et concéder une pénalité sur l’avant dernière action, puis il se fait sacker par Vonn Bell sur la dernière.

Wil Lutz répond à Graham Gano

Les deux kickers du match se sont distingués en échangeant des coups de pied longs. Graham Gano frappe le premier en marquant un field-goal de 59 yards à la dernière seconde de la première mi-temps. Wil Lutz lui répond dans le 3ème quart-temps en passant sa tentative de 57 yards. Dans les deux cas, ils battent les records de franchise en playoffs.
Graham Gano s’est aussi illustré en ratant un field-goal de 25 yards en début de match. Les 3 points perdus ici sont importants étant donné la physionomie du match et le score final.

Les stats de la rencontre

NEW ORLEANS SAINTS CAROLINA PANTHERS
Passing Passing
Drew Brees 23/33, 376 yards, 2 TD – 1 INT Cam Newton 24/40, 349 yards, 2 TD
Rushing Rushing
Alvin Kamara 10 courses, 23 yards Jonathan Stewart 11 courses, 51 yards
Receiving Receiving
Michael Thomas 8 réceptions, 131 yards, 1 TD Greg OIsen 8 réceptions, 107 yards, 1 TD
Ted Ginn 4 réceptions, 115 yards, 1 TD Christian McCaffrey 6 réceptions, 101 yards, 1 TD
Défense Défense
Cameron Jordan 1 sack, 2 PD, 3 plaquages Mike Adams 4 plaquages, 1 PD, 1 Fumble
Vonn Bell 1 sack, 9 plaquages Kawann Short 1 sack, 3 plaquages

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *