NFL

Tom Brady et les Patriots renversent les Jaguars

New England Patriots 24 – Jacksonville Jaguars 20

Menés 28-3 à la pause face aux Falcons lors du dernier Super Bowl, les Patriots avaient réussi l’un des plus gros comebacks de l’histoire pour l’emporter. Moins d’un an après, Tom Brady & Co récidivent en réussissant un nouveau comeback de plus de 10 points pour renverser les Jaguars en finale de conférence.

Il n’a pas manqué grand chose aux Jaguars… Surement un peu d’ambition et d’expérience. (AP)

Le film du match

Blessé à la main durant la semaine, Tom Brady portait un bandage noir mais pas de gant. Et le QB des Pats a rapidement répondu aux craintes en réussissant ses 6 passes lors du premier drive de son équipe, dont deux de plus de 20 yards. La défense de Jacksonville parvient tout de même à stopper l’avancée avec un sack sur 3rd down (Dante Fowler), et New England doit se contenter d’un field-goal (3-0).
Après un premier drive poussif, les Jaguars vont se mettre en route en fin de premier quart-temps, en s’appuyant notamment sur des passes courtes entre les lignes. Corey Grant et Keelan Cole en profitent pour gagner pas mal de terrain, avant que Blake Bortles ne trouve Marcedes Lewis dans l’en-but (3-7). Le TE, qui était le seul joueur présent lors du dernier match de Jacksonville en playoffs il y a 10 ans, marque son premier touchdown à ce stade de la compétition.  Les Jaguars montent ensuite le ton en défense pour forcer un 3&out rapide, et ils reprennent leur tactique offensive. En 3 passes, Bortles amène son équipe dans le camp des Patriots, avant que ses running-backs continuent de gagner du terrain. Et c’est finalement Leonard Fournette qui marque le second touchdown des Jags, tout en puissance (3-14).
Malmenés, les Patriots vont tout de même réussir à réduire l’écart juste avant la mi-temps. Tom Brady hérite du ballon à 2 minutes de la pause et parvient à trouver ses différents receveurs. Le plus gros gain vient d’une pénalité sifflée contre Jalen Ramsey (32 yards), et qui va permettre à James White de conclure sur une course courte (10-14). Les Patriots perdent Rob Gronkowski sur ce drive, victime d’un gros choc casque contre casque avec Barry Church. Le TE ne reviendra pas sur le terrain.
Le deuxième mi-temps débute avec une possession pour les Jaguars, qui avancent suffisamment pour reprendre 7 points d’avance grâce au pied de Josh Lambo (10-17). Les visiteurs misent ensuite sur leur défense pour contrôler le match, ce qui fonctionne dans un premier temps puisque les Pats doivent se dégager rapidement à 2 reprises. Cependant, Jacksonville bloque offensivement et n’en profite pas vraiment. Josh Lambo parvient tout de même à donner 10 points d’avance à son équipe au tout début du 4ème quart-temps. Dans la foulée, les Jaguars ont même l’occasion de plier le match. La défense force en effet un fumble de Dion Lewis (Myles Jack), mais une nouvelle fois, l’attaque n’arrive pas à enchaîner et rend le ballon très rapidement à Tom Brady.
Commence alors le comeback des Patriots, à 12 minutes de la fin du match. Brady se chauffe avec une passe de 12 yards pour Brandin Cooks, qui permet au receveur de passer les 100 yards pour la première fois de sa carrière en playoffs. Après avoir pris un sack de Marcell Dareus, le QB des Pats enchaîne deux belles passes, pour Amendola (21 yards) et Dorsett (31 yards). Danny Amendola, qui se montre omniprésent sur la fin du drive, avec deux nouvelles réceptions dont un touchdown de 9 yards qui relance New England (17-20). Toujours aussi peu efficaces en attaque, les Jaguars ne parviennent pas à avancer. Après un punt de Nortman, Danny Amendola, encore lui, parvient à atteindre la ligne des 30 yards de Jacksonville. Une aubaine pour Brady qui rend rapidement la pareille à son receveur en le trouvant pour un second touchdown. New England prend l’avantage (24-20) à 2 minutes 48 secondes de la fin du match. Jacksonville a donc le temps de revenir, et Blake Bortles avance en trouvant Dede Westbrook (29 yards). Mais alors que les Jags font face à un 4th&15, Stephon Gilmore s’impose devant son receveur pour dévier la balle. Les Pats n’ont plus qu’à assurer un first down derrière pour remporter un nouveau titre de champions de l’AFC.

Les Pats retrouvent le Super Bowl et continuent d’écrire la légende de leur dynastie (Getty)

Et à la fin ce sont les Pats de Tom Brady qui gagnent…

Une dizaine de points de sutures ne vont pas arrêter le grand Tom Brady, qui a lui-même dit qu’il avait joué avec des douleurs bien pires dans le passé. Rapidement rassurant, il a pourtant vécu une première mi-temps frustrante, puisque les Jaguars ont été bons défensivement et capables de manger le chrono sur leurs possessions offensives. A la pause, Jacksonville est devant et Blake Bortles faisait bonne impression (13/15, 155 yards, 1 TD).
Puis comme toujours, à la mi-temps, Bill Belichick et ses assistants ont su analyser la situation et faire des ajustements. Tom Brady était évidemment la solution, même face à la meilleure défense de la ligue face au jeu aérien. Sans Rob Gronkowski, mais avec un bon Brandin Books et un excellent Danny Amendola, les Pats réussissent un nouveau comeback. Le 4ème quart-temps de Brady est exceptionnel avec 138 yards et 2 touchdowns, qui permettent aux Pats de retrouver le Super Bowl. Ce sera la 10ème pour la franchise (un record), et le 8ème pour le duo Brady – Belichick.

Une défaite mais des promesses pour Jacksonville

En passant d’un bilan de 3-13 à 10-6 en un an, pour remporter l’AFC South est déjà une réussite incroyable pour les hommes de Doug Marrone. Battre les Steelers et rivaliser avec les Patriots en playoffs est réellement impressionnant et prouve que cette équipe à les bases pour faire partie des cadors de l’AFC.
Hier, même si la défense a commis quelques pénalités et qu’elle n’a pas réussi à contrer Brady dans le 4ème quart-temps, elle a montré durant la saison qu’elle pouvait poser des problèmes à n’importe qu’elle attaque de NFL. L’émergence de Leonard Fournette (4 touchdown en playoffs) est également un signe encourageant pour le futur de la franchise. Finalement, la seule question est celle du quarterback. Blake Bortles a certes montré qu’il pouvait faire gagner des matchs à son équipe, mais il est trop peu constant pour franchir le dernier pallier, celui du Super Bowl. Face aux Patriots, les Jags ont eu plusieurs occasions de « plier » le match, mais l’attaque n’a pas su répondre présente en deuxième mi-temps (2 first down, 62 yards gagnés sur les 4 dernières possessions). Et le tournantt du match vient peut-être en fin de première mi-temps, lorsque Bortles met le genou à terre alors qu’il reste 55 secondes à jouer. Brady et les Pats ne l’auraient pas fait…
Jacksonville a une grosse décision à prendre durant l’intersaison, mais dans tous les cas, on devrait les retrouver dans le haut du panier de l’AFC la saison prochaine.

Les stats de la rencontre

NEW ENGLAND PATRIOTS JACKSONVILLE JAGUARS
Passing Passing
Tom Brady 26/38, 290 yards, 2 TD Blake Bortles 23/36, 293 yards, 1 TD
Rushing Rushing
Dion Lewis 9 courses, 34 yards Leonard Fournette 24 courses, 76 yards, 1 TD
Receiving Receiving
Brandin Cooks 6 réceptions, 100 yards Allen Hurns 6 réceptions, 80 yards
Danny Amendola 7 réceptions, 84 yards, 2 TD Corey Grant 3 réceptions, 59 yards
Defense Defense
Trey Flowers 9 plaquages, 4 QB hits, 1 PD Myles Jack 7 plaquages, 1 QB hit, 1 Fumble
Stephon Gilmore 5 plaquages, 2 PD Marcell Dareus 5 plaquages, 1 sack

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *