Draft 2018 – Defensive Backs (Cornerbacks et Safeties)

La position de Cornerback est surement l’une des plus intéressante de cette Draft 2018, notamment car il y a beaucoup de joueurs qui devraient sortir tôt. Les différents CB mis en avant présentent des qualités qui sont recherchées dans la NFL moderne et tous affichent des garanties quasi-immédiates au niveau supérieur.

C’est beaucoup plus léger pour les Safety, surtout si l’on juge que Minkah Fitzpatrick sera un CB en NFL. En dehors de Fitzpatrick et de Derwin James, le talent est moins clair et les équipes attendront un peu pour dégainer.

Minkah Fitzpatrick – Alabama

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

60

1

7

2016

66

6

7

2015

45

2

10

Leader né au sein de la redoutable défense d’Alabama, Minkah Fitzpatrick offrait un profil ultra flexible aux coachs des Tide. Que ce soit sur les postes de Safety, sur le slot, ou même parfois sur l’extérieur, il était capable d’assurer sur n’importe quelle position et d’aider ses coéquipiers en couverture.

Points forts

Leader naturel sur le terrain et dans le vestiaire. Mis en avant par ses coachs pour son travail et son intelligence.

Peut jouer sur beaucoup de positions sur les lignes secondaires.

Excellent plaqueur. Très à l’aise sur les blitz.

Capable de jouer la balle dans les airs, notamment face à des receveurs massifs ou des tight-ends (9 interceptions en carrière universitaire).

Points faibles

Moins d’expérience comme CB extérieur, le poste le plus convoité en NFL. Manque un peu de vitesse et de taille pour cette position.

Pas le joueur le plus athlétique. Compense avec son intelligence de jeu.

Conclusion – 1er tour, top 10

Un des joueurs les plus sûrs de cette Draft, Minkah Fitzpatrick va apporter son talent et son leadership aux lignes secondaires de sa future équipe. La seule interrogation se situe sur son vrai poste en NFL. Mais que ce soit comme Safety ou comme Cornerback, il a tout pour réussir au niveau supérieur.

Denzel Ward – Ohio State

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

37

2

15

2016

23

0

9

2015

7

0

0

Ses stats ne sont pas exceptionnelles, mais cela a plus à voir avec le système de jeu des Buckeyes, qu’avec les qualités de Denzel Ward. En effet, à Ohio State, les Cornerbacks jouent très peu la balle, ce qui explique le faible nombre d’interceptions (2 en 2017). Ward a de nouveau montré lors du NFL Combine, qu’il était rapide et qu’il possédait un excellent jeu de jambes.

Points forts

Rapide, jeu de jambes irréprochable. Lui permet de suivre un receveur, même plus rapide.

Très bonne détente qui lui permet de défendre face à des receveurs plus grands.

Redoutable en couverture sur l’homme, mais également à l’aise en zone.

Points faibles

Petite interrogation sur son instinct à jouer la balle. Ajustement à prévoir.

Peut manquer des plaquages en se jetant.

Conclusion – 1er tour, potentiel top 10

Denzel Ward aura surement besoin d’un petit temps d’adaptation du fait du style de jeu qui lui était demandé à Ohio State, mais il a toutes les qualités pour devenir un excellent cornerback en NFL. Remarquable en couverture, que ce soit sur l’homme ou en zone, il se présente comme un potentiel futur Pro Bowler.

Joshua Jackson – Iowa

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

48

8

18

2016

10

0

4

2015

8

0

2

Inconnu au bataillon avant 2017 et receveur jusqu’en 2015, Josh Jackson a pris tout le monde par surprise avec une superbe saison pour Iowa. Auteur de 48 plaquages et 8 interceptions, il est rapidement arrivé en haut des classements à la position en vue de la Draft.

Points forts

Ancien receveur, très bonnes mains (8 interceptions en 2017).

Saison 2017 exceptionnelle : passer rating de 36.5 contre lui, 44% de passes allouées…

Points faibles

Peu d’expérience. Seulement 2 ans comme CB, et 1 seule comme titulaire.

Vitesse de pointe un peu basse.

Conclusion – 1er tour

Le fait que Josh Jackson ait explosé lors de sa dernière saison universitaire fait qu’il a très peu d’expérience à haut niveau. Il y a donc un risque à le prendre tôt lors du 1er tour. Mais ce qu’il a montré en 2017 ne peut pas être mis de côté, et il affiché un côté « playmaker » qui va beaucoup plaire. Gros potentiel.

Derwin James – Florida State

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

84

2

11

2016

11

1

0

2015

91

0

4

Très prometteur comme Strong Safety lors de sa première saison avec FSU, Derwin James a eu un peu de mal à revenir d’une blessure au ménisque subie en 2016. Très physique mais possédant également de bons instincts et une vitesse intéressante, il offre un profil recherché dans la NFL moderne.

Points forts

Très complet. Suffisamment physique pour être linebacker (à la Mark Barron), suffisamment d’instinct pour assurer comme cornerback.

Excellent plaqueur (91 en 2015, 84 en 2017). Redoutable lorsqu’il défend près de la ligne de scrimmage.

Son physique lui permet d’assurer en couverture face à des tight-ends et sa vitesse lui permet de suivre des slot receveurs ou des running-backs.

Points faibles

Peu d’interceptions avec FSU (3 en 3 ans). Peut être lié à une petite faiblesse d’analyse des actions et des trajectoires.

Semble parfois éviter le contact, notamment sur les phases au sol (appréhension suite à sa blessure ?).

Conclusion – 1er tour

Derwin James ressemble au joueur idéal pour contrer les attaques créatives et hybrides de la NFL moderne. Très complet, il pourrait devenir un cauchemar en NFL s’il tombe sur des coachs créatifs qui lui permettent d’exprimer ses qualités. Ses attributs peuvent faire penser à l’utilisation qu’ont les Giants de Landon Collins.

Isaiah Oliver – Colorado

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

26

2

12

2016

34

1

7

2015

22

0

6

Prototype du CB recherché par les franchises NFL aujourd’hui, c’est à dire une bonne alchimie entre taille et vitesse, Isaiah Oliver arrive avec une réputation de “lockdown corner”.

Points forts

Excellent en couverture en 1 contre 1. Taille et vitesse pour contester la balle à n’importe quel receveur.

Gros potentiel. Profil parfait pour la NFL.

Points faibles

Quelques soucis dans le jeu de jambes et sur les changements de direction, dus à son gabarit.

Moins efficace quand il doit défendre en zone.

Conclusion – Fin du 1er tour, début du 2ème

Sur un point de vue physique et athlétique, Oliver est en haut des listes des recruteurs. Talentueux, il a le profil pour devenir un « lockdown corner » en NFL grâce à ses qualités en couverture sur l’homme. Mais avant ça, il va devoir travailler sur ses points faibles.

Mike Hughes – UCF

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

49

4

11

2015

11

0

3

Initialement joueur à North Carolina, Mike Hughes a quitté l’université après avoir été suspendu pour avoir enfreint les règles de l’équipe, et il ne joue pas au football en 2016. Il explose finalement à Central Florida en 2017, avec une grosse saison à la clé (49 plaquages, 4 interceptions). Explosif, rapide et agressif, il a montré un énorme potentiel notamment en couverture.

Points forts

Grosse accélération et belle vitesse de pointe. Compense son relatif manque de taille.

Compétiteur né sur un terrain de football.

Qualités sur les retours de coups de pied. Vitesse et bonne vision du jeu.

Points faibles

Passif de problèmes extra-sportifs (suspension, 1 an sans jouer).

Une seule saison à haut niveau. Beaucoup de progrès à faire encore.

Parfois trop agressifs. Rate des actions.

Conclusion – 2ème tour, potentiel fin du 1er

Certains recruteurs auraient préféré que Mike Hughes reste une saison de plus au niveau universitaire pour affiner son jeu. Mais la demande en très bons cornerbacks est forte et il a les qualités pour en devenir un en NFL. Sa vitesse et ses prouesses en couverture vont séduire de nombreuses équipes, très tôt dans la Draft.

Jaire Alexander – Louisville

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

19

1

4

2016

39

5

9

2015

19

1

2

Excellent en 2016 (5 interceptions), Jaire Alexander a connu une saison 2017 plus compliquée du fait de blessures (genou, main). Il est tout de même revenu en forme en fin de saison et a enchainé avec un superbe NFL Combine, ce qui est un bon signe.

Points forts

Explosif et agressif. Excellent challenger sur les réceptions (5 interceptions en 2016).

Au top lorsqu’il joue en couverture de zone et qu’il vient couper les routes.

Peut jouer sur l’extérieur comme sur le slot.

Points faibles

Plusieurs blessures en 2017 (6 matchs manqués) peuvent faire descendre sa cote.

Un peu plus de problèmes en red-zone où il alloue un peu trop de passes.

Peut-être dominé physiquement en 1 contre 1 par des receveurs massifs.

Conclusion – 2ème tour, potentiel fin du 1er

S’il n’y avait pas cette petite crainte liée au blessure, Jaire Alexander partirait à 100% au 1er tour. Au regard de ses qualités, il a le talent pour s’imposer en NFL, que ce soit sur l’extérieur ou sur le slot.

Ronnie Harrison – Alabama

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

74

3

4

2016

83

2

7

2015

17

2

6

Dans l’ombre de Minkah Fitzpatrick à Alabama, Ronnie Harrison n’en reste pas moins un excellent Safety. Pendant que son partenaire s’occupait de la couverture au milieu du terrain, lui faisait en sorte que le jeu au sol adverse ne le passe pas.

Points forts

Excellent contre le jeu au sol. Redoutable lorsqu’il défend près de la ligne de scrimmage.

Très bonne reconnaissance des actions. Suit la balle immédiatement.

Suffisamment athlétique et rapide pour couvrir le jeu court face aux tight-ends ou running-backs.

Points faibles

Problèmes de couverture en 1 contre 1 dans la profondeur.

Parfois trop agressifs, peut manquer des plaquages.

Conclusion – Début du 2ème tour, potentiel fin du 1er

Son profil est similaire à celui de Derwin James, à savoir un Strong Safety à l’aise dans le jeu de couverture court et de zone et efficace contre le jeu au sol. Lui aussi pourrait avoir un rôle hybride de Safety / Linebacker au niveau supérieur, et il offre ainsi des qualités intéressantes pour la NFL actuelle.

Carlton Davis – Auburn

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

34

1

10

2016

46

0

10

2015

56

3

8

Grand et massif, Carlton Davis rend la vie difficile aux receveurs qui croisent son chemin. Aucune réception n’est donnée s’il est dans le coin et il sort souvent vainqueur de ses duels au physique. La seule façon de le mettre en difficulté est de le battre à la vitesse dans la profondeur.

Points forts

CB grand et massif, difficile à bouger en 1 contre 1 et qui challenge très bien les réceptions.

Très bon lorsqu’il doit défendre contre le jeu au sol. Excellent plaqueur.

Points faibles

Peut avoir du mal à suivre un receveur très rapide.

A tendance à laisser trainer les mains. Quelques pénalités pour « pass interference ».

Conclusion – 2ème tour, potentiel fin 1er

Comme plusieurs CB de cette classe 2018, Carlton Davis peut sortir dès le 1er tour si une équipe à un coup de cœur pour ses qualités. Sa taille et sa solidité sont des forces indéniables pour réussir en NFL, et il est un excellent joueur en couverture même si ses stats ne le montrent pas forcement.

Donte Jackson – LSU

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

45

1

9

2016

39

2

8

2015

26

1

2

Durant ses 3 saisons avec LSU, Donte Jackson joue sur sa vitesse et son agilité pour rester au contact des receveurs. Il a d’ailleurs confirmé cette rapidité en signant le meilleur temps du NFL Combine au 40 yards dash (4.32 secondes). Cette vitesse lui permet de compenser sa taille un peu petite pour la position.

Points forts

Le CB le plus rapide de cette classe. Très difficile de créer une séparation face à lui.

Grande réactivité pour récupérer du terrain perdu ou une action mal anticipée.

Points faibles

Un peu petit pour un CB de NFL. Devrait peut-être jouer sur le slot.

Léger en défense contre le jeu au sol.

Souvent agressif, parfois trop. Risque de prendre des « big plays » au niveau supérieur.

Conclusion – 2ème tour, potentiel fin du 1er

Joueur le plus rapide de cette Draft 2018, Donte Jackson est un athlète qui pourra suivre n’importe quel receveur de NFL. Du fait de sa petite taille, il sera surement principalement aligné sur le slot en NFL, et doit encore travailler quelques facettes du jeu comme sa solidité contre le run. Il fait partie du groupe assez large de CB qui peuvent sortir dès le premier tour.

Justin Reid – Stanford

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

94

5

6

2016

55

0

7

2015

21

1

1

Frère d’Eric Reid, lui aussi joue au poste de Safety. Mais là ou son frère est un joueur athlétique, lui est plus fin et agile. En 3 saisons à Stanford, il a démontré qu’il pouvait tout faire, sur les deux postes de Safety. Sa saison 2017 est la plus aboutie, avec 94 plaquages et 5 interceptions.

Points forts

Très complet. Peut jouer Strong Safety comme Free Safety.

QI football élevé, bien aidé par le coaching à Stanford.

Bonnes mains. Capable de disputer des réceptions et de sortir avec une interception.

Points faibles

Mis en difficulté lorsqu’il a dû couvrir des receveurs sur le slot.

Tendance à allouer des « big plays ».

Conclusion – 2ème tour

S’il a semblé en difficulté sur le slot, cela ne posera pas de problème car il ne devrait pas être aligné à cette position en NFL. Sa polyvalence sur les deux postes de Safety est un point fort qui va attirer les franchises de NFL. Très intelligent sur un terrain et capable de tout bien faire, il devrait rapidement avoir un impact au niveau supérieur. 

Jessie Bates III – Wake Forest

Plaquages

Interceptions

Passes déviées

2017

77

1

6

2016

100

5

4

Excellent lors de première saison à Wake Forest (100 plaquages, 5 interceptions), Jessie Bates a de nouveau été bon l’année dernière mais bien moins productif. Il a néanmoins impressionné des recruteurs de par ses qualités en couverture et son travail sur un terrain.

Dec 29, 2017; Charlotte, NC, USA; Wake Forest Demon Deacons defensive back Jessie Bates III (3) returns a punt for a touchdown in the second quarter against the Texas A&M Aggies in the 2017 Belk Bowl at Bank of America Stadium. Mandatory Credit: Jeremy Brevard-USA TODAY Sports

Points forts

Excellent en couverture, notamment en 1 contre 1. Rapide, agile. Ressemble à un cornerback et peut d’ailleurs assumer sur le slot.

Intelligence au niveau du placement et sur le suivi du ballon.

Points faibles

Moins bon contre le jeu au sol. Beaucoup de plaquages manqués (16 en 2017).

Petite expérience. Seulement 2 saisons à Wake Forest avant de se déclarer pour la Draft.

Conclusion – 2ème ou 3ème tour

Jessie Bates est surement le meilleur Safety en couverture de cette classe 2018. Capable de suivre un receveur en 1 contre 1, il offre la fluidité et les mouvements d’un cornerback. En revanche, il n’est pas au niveau attendu d’un Safety contre le jeu au sol. Projeté pour sortir vers le 3ème tour, il pourrait néanmoins être pris avant, par une équipe qui joue souvent en zone avec 4 Defensive Back notamment (Cover 4).

Autres Defensive Backs à suivre

Anthony Averett – Alabama

Encore un Defensive Back d’Alabama qui peut sortir tôt lors de la prochaine Draft. Joueur solide, il sait faire un peu de tout, mais rien n’est non plus spectaculaire dans son jeu. Il n’alloue pas beaucoup de touchdown, mais n’intercepte pas beaucoup de passes non plus. En gros c’est un joueur sans réelle faiblesse, mais dont les forces ne sont pas suffisamment affirmées pour en faire un choix au 1er tour. Un choix au 3ème tour, pourquoi en fin de 2ème est jouable.

Deshon Elliott – Texas

Talentueux et compétitif Free Safety, Elliott a totalisé 6 interceptions en 2017. Il se présente comme un des meilleurs Safety en couverture, mais affiche de grosses lacunes athlétiques pour être un joueur solide contre le jeu au sol. Il doit travailler ce point pour devenir un titulaire en NFL, mais pourrait être rapidement utile dans une rotation. Un choix au 3ème ou 4ème tour semble logique.

Kyzir White – West Virginia

Frère du receveur des Bears Kevin White, Kyzir a le profil d’un hybride Strong Safety / Linebacker. Compétitif et athlétique, il est excellent contre le jeu au sol et aime s’aventurer dans le backfield sur les blitzs. Aligné régulièrement sur le slot dans le schéma défensif de West Virginia, il a également montré qu’il pouvait assurer des responsabilités en couverture. Ce n’est tout de même pas son point fort et il pourrait avoir du mal dans ce secteur au niveau supérieur. Un choix au 3ème ou 4ème tour est la tendance, même si certains observateurs le voient plus haut.

Armani Watts – Texas A&M

En termes de pur talent, Armani Watts est surement l’un des meilleurs Safety qui se présente cette année. Free Safety est son poste de prédilection, puisqu’il peut y laisser exprimer ses qualités en couverture. A l’aise en 1 contre 1, il est fluide et challenge très bien les receveurs pour s’offrir des interceptions (4 en 2017). Beaucoup moins performant au sol (55 plaquages manqués en carrière), il présente également un passif de blessures qui peut inquiéter. Difficile de se projeter, mais il pourrait sortir entre les tours 3 et 5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *