Draft 2018 – Retour sur les choix des 32 franchises de NFL (AFC)

Une dizaine de jours s’est écoulée depuis la Draft, le temps de regarder en détail les choix de chaque franchise de NFL. Il est évidemment impossible de juger la qualité d’une Draft avant quelques saisons, mais on peut déjà faire un compte rendu de la stratégie et analyser la cohérence des choix en fonction des besoins à court et long terme.

Baker Mayfield a recréé l’image légendaire de Brett Favre lors de la Draft 1991 (Twitter)

Aujourd’hui, tour d’horizon de l’AFC, avec les Drafts des 16 équipes de la conférence.

AFC North

BALTIMORE RAVENS

1-25 (25) Hayden Hurst TE South Carolina
1-32 (32) Lamar Jackson QB Louisville
3-19 (83) Orlando Brown OT Oklahoma
3-22 (86) Mark Andrews TE Oklahoma
4-18 (118) Anthony Averett CB Alabama
4-22 (122) Kenny Young LB UCLA
4-32 (132) Jaleel Scott WR New Mexico State
5-25 (162) Jordan Lasley WR UCLA
6-16 (190) Deshon Elliott S Texas
6-38 (212) Bradley Bozeman C Alabama
7-20 (238) Zach Sieler DE Ferris State

Pour sa dernière Draft à la tête des Ravens, le GM Ozzie Newsome a pu se faire plaisir avec pas moins de 11 sélections.

Sans Tight-end avec un profil de receveur, les Ravens ont corrigé le tir en prenant non pas 1, mais 2 TE lors de la Draft. Ils ont utilisé leur 1er choix sur Hayden Hurst et ont doublé la mise au 3ème tour avec Mark Andrews.

Baltimore est également revenu au 1er tour après un trade avec les Eagles. Ils ont ainsi pu récupérer le QB Lamar Jackson, qui va pouvoir travailler tranquillement au sein d’une organisation globalement stable. Joe Flacco est très moyen depuis le Super Bowl XLVII, et trouver un futur QB était nécessaire. Pour aider Jackson, la franchise a également pris deux receveurs. Jordan Lasley est celui qui semble le plus prometteur.

Lors du 3ème jour de la Draft, les Ravens ont trouvé 3 joueurs qui pourraient s’avérer être des bons choix. Le CB Avery Averett a le potentiel pour devenir titulaire en NFL, le S Deshon Elliott et le C Bradley Bozeman peuvent être des bons coups dans le temps.

CINCINNATI BENGALS

1-21 (21) Billy Price C Ohio State
2-22 (54) Jessie Bates S Wake Forest
3-13 (77) Sam Hubbard DE Ohio State
3-14 (78) Malik Jefferson LB Texas
4-12 (112) Mark Walton RB Miami
5-14 (151) Davontae Harris CB Illinois State
5-21 (158) Andrew Brown DT Virginia
5-33 (170) Darius Phillips CB Western Michigan
7-31 (249) Logan Woodside QB Toledo
7-34 (252) Rod Taylor OG Mississippi
7-35 (253) Auden Tate WR Florida State

Cincinnati est arrivée à la Draft en ayant perdu 10 places au 1er tour, du fait d’un trade avec les Bills pour récupérer le Tackle Offensif Cordy Glenn. L’effort pour améliorer une ligne offensive très médiocre s’est confirmé, avec la sélection de Billy Price au 1er tour. Ce dernier remplacera Russell Bodine au Centre.

Les Benglas ont ensuite renforcé leur défense, avec trois joueurs qui adressent des besoins et qui pourraient donc rapidement avoir du temps de jeu. Jessie Bates a les traits d’un playmaker au poste de Free Safety, une bonne chose quand on sait que Cincinnati a eu du mal à forcer des interceptions. De plus, les Safety en place ont des profils similaires, plutôt de SS. Sam Hubbard est un défenseur complet, pas exceptionnel en pass-rush mais très sûr contre le jeu au sol. Il devrait aider sa nouvelle équipe à allouer moins de yards après contact. Quand à Malik Jefferson, il pourrait démarrer la saison en remplacement de Vontaze Burfict (suspendu 4 matchs), et pourquoi pas s’imposer.

Offensivement, Mark Walton peut entrer dans la rotation puisque le backfield de Cincy ne vend pas du rêve. Le QB Logan Woodside ne semble pas capable de concurrencer Andy Dalton à court terme, mais il est un joueur précis et intelligent dont le développement est à suivre.

CLEVELAND BROWNS

1-1 (1) Baker Mayfield QB Oklahoma
1-4 (4) Denzel Ward CB Ohio State
2-1 (33) Austin Corbett OG Nevada
2-3 (35) Nick Chubb RB Georgia
3-3 (67) Chad Thomas DE Miami
4-5 (105) Antonio Callaway WR Florida
5-13 (150) Genard Avery LB Memphis
6-1 (175) Damion Ratley WR Texas A&M
6-14 (188) Simeon Thomas DB Louisiana-Lafayette

La dernière rumeur était donc vraie, les Browns ont décidé de prendre Baker Mayfield avec le 1er choix. La franchise pense que le vainqueur du Heisman Trophy 2017 est la solution pour faire progresser le club, ce sera évidemment une erreur si Darnold ou Rosen sont plus performants. Mayfield ne devrait pas être lancé directement, ce qui est une bonne chose car il doit apprendre les nuances d’une attaque professionnelle. Tyrod Taylor est là en attendant qu’il soit prêt.

Egalement en possession du 4ème choix, Cleveland a décidé de prendre le CB Denzel Ward plutôt que le DE Bradley Chubb. Si l’on se réfère au besoin pur, le choix est plutôt logique car Ward est un excellent joueur, qui sera titulaire dès le premier jour.

Les Browns avaient ensuite 2 choix au début du 2ème tour. Ils ont d’abord décidé de prendre Austin Corbett, un lineman polyvalent (meilleur sur l’intérieur) qui fait sens suite à la retraite du grand Joe Thomas. Quelques minutes plus tard, c’est Nick Chubb qui a été sélectionné, un RB puissant qui rejoint Carlos Hyde et Duke Johnson au sein d’un backfield intéressant.

Lors du 3ème jour, Cleveland a pu prendre quelques joueurs qui peuvent avoir un impact rapidement. Chad Thomas est un bon pass-rusher en complément de Garrett, Ogbah et Nassib. Le receveur Antonio Callaway peut faire des dégâts sur le slot. Et Genard Avery un un bon défenseur contre le jeu au sol.

PITTSBURGH STEELERS

1-28 (28) Terrell Edmunds S Virginia Tech
2-28 (60) James Washington WR Oklahoma State
3-12 (76) Mason Rudolph QB Oklahoma State
3-28 (92) Chuks Okorafor OT Western Michigan
5-11 (148) Marcus Allen S Penn State
5-28 (165) Jaylen Samuels TE N.C State
7-28 (246) Joshua Frazier DT Alabama

Les Steelers ont certes un petit besoin au poste de Safety, où il est possible de faire mieux que Sean Davis, en plus pas mal blessé en 2017. Mais il y avait des meilleurs joueurs et des meilleurs choix (notamment le CB Mike Hughes) en fin de 1er tour. Terrell Edmunds n’était pas attendu au 1er tour, et Pittsburgh pourrait le regretter.

Lors du 1er jour de la Draft, la franchise a transféré le receveur Martavis Bryant à Oakland. Ce dernier a été rapidement remplacé, par James Washington. Il devrait devenir l’option numéro 3 de Big Ben derrière Antonio Brown et Juju Smith-Schuster. Il sera également un pillier du développement du QB Mason Rudolph, son ancien coéquipier à Oklahoma State, pris au 3ème tour.

Le choix de Chuks Okorafor au 3ème tour fait sens suite au départ de Chris Hubbard, qui était un peu le couteau suisse sur la ligne offensive des Steelers. Il faut également rappeler que Marcus Gilbert a manqué 10 matchs en 2017.

AFC East

BUFFALO BILLS

1-7 (7) Josh Allen QB Wyoming
1-16 (16) Tremaine Edmunds LB Virginia Tech
3-32 (96) Harrison Phillips DT Stanford
4-21 (121) Taron Johnson CB Weber State
5-17 (154) Siran Neal S Jacksonville State
5-29 (166) Wyatt Teller OG Virginia Tech
6-13 (187) Ray-Ray McCloud WR Clemson
7-37 (255) Austin Proehl WR North Carolina

Les Bills sont remontés lors du 1er tour afin de sélectionner leur Quarterback du futur. Car même si A.J McCarron a été recruté, ce dernier n’est la solution qu’à court terme, pour 1 ou 2 saisons. Le choix de Buffalo est donc Josh Allen, et non Josh Rosen qui était encore disponible et semble pourtant a priori plus sûr. Allen a un très gros potentiel, mais il devra rapidement corriger ses problèmes de précision.

Toujours au 1er tour, Buffalo a pris l’excellent Tremaine Edmunds. Le linebacker sera un titulaire dès le premier jour et pallie au départ de Preston Brown. Il offre également des qualités de pass-rusher intéressantes. Autre contributeur attendu en défense, Harrison Phillips était vu plus haut. Il va renforcer une ligne défensive ou Star Lotulelei a déjà été recruté mais où Kyle Williams est sur la fin.

Globalement, les Bills ont su trouver des joueurs qui peuvent avoir un impact rapidement même lors du 3ème jour. Taron Johnson (sur le slot) et Siran Neal (hybride S/CB) viennent gonfler les lignes secondaires. Wyatt Teller peut avoir sa chance du fait du vide laissé par la retraite de Richie Incognito. Quant aux receveur Ray-Ray McCloud et Austin Proehl, ils peuvent avoir du temps de jeu sur le slot.

MIAMI DOLPHINS

1-11 (11) Minkah Fitzpatrick S Alabama
2-10 (42) Mike Gesicki TE Penn State
3-9 (73) Jerome Baker LB Ohio State
4-23 (123) Durham Smythe TE Notre Dame
4-31 (131) Kalen Ballage RB Arizona State
6-35 (209) Cornell Armstrong DB Southern Miss
7-9 (227) Quentin Poling LB Ohio
7-11 (229) Jason Sanders K New Mexico

Si les fans des Dolphins attendaient un backup pour Ryan Tannehill et du renfort sur la ligne offensive, alors ils doivent être déçus. Par contre, récupérer Minkah Fitzpatrick avec le 11ème choix est une aubaine. Excellent joueur, il pourrait rapidement piquer la place de T.J McDonald aux côtés de Reshad Jones.

Autre gros besoin adressé, celui d’un tight-end. Mike Gesicki est un très bon receveur et une grosse présence au milieu du terrain. Il va rapidement devenir le meilleur ami de Ryan Tannehill. Un autre TE, Durham Smythe, a été pris un peu plus tard. Son profil est plutôt celui d’un bloqueur.

Deux autres joueurs, pris lors du 3ème jour de la Draft, pourraient avoir un rôle dès leurs saisons rookies. En plus d’avoir un problème de tight-end, les Dolphins ont également eu des soucis pour défendre contre eux. Le LB Jerome Baker a les qualités pour le faire, et il va retrouver un ancien coéquipier des Buckeyes, Raekwon McMillan. Quant au RB Kellen Ballage, il a un profil de proche d’un slot receveur, un peu à l’image de Christian McCaffrey.

NEW ENGLAND PATRIOTS

1-23 (23) Isaiah Wynn OG Georgia
1-31 (31) Sony Michel RB Georgia
2-24 (56) Duke Dawson CB Florida
5-6 (143) Ja’Whaun Bentley LB Purdue
6-4 (178) Christian Sam LB Arizona State
6-36 (210) Braxton Berrios WR Miami
7-1 (219) Danny Etling QB LSU
7-25 (243) Keion Crossen DB Western Carolina
7-32 (250) Ryan Izzo TE Florida State

Très actif lors de cette inter-saison, les Pats avaient 2 choix lors du 1er tour de la Draft. Le second est arrivé suite au transfert du receveur Brandin Cooks chez les Rams. New England a continué à bouger lors de la Draft, notamment en acquérant le lineman Trent Brown (49ers). Les Pats ont en effet un gros besoin sur la ligne offensive, surtout depuis le départ du LT Nate Solder. Il ont ainsi logiquement pris Isaiah Wynn avec leur premier choix, un lineman qui a de l’expérience sur plusieurs positions. Toujours au 1er tour, les Pats ont pris un autre joueur de Georgia, le RB Sony Michel, qui va compenser le départ de Dion Lewis. Pour la première fois depuis 2006 (Laurence Morney), New England prend un Running-back au 1er tour.

Duke Dawson n’était pas forcement attendu au 2ème tour, et les Pats n’ont pas vraiment besoin d’une CB titulaire puisqu’ils ont Stephone Gilmore et la recrue Jason McCourty. Il a néanmoins le potentiel pour devenir la 3ème option dans le temps.

A noter la sélection d’un QB au 7ème tour, Danny Etling. Les Pats semblent avoir confiance en Tom Brady pour cette saison voire quelques unes de plus. Etling a un potentiel de bon backup, avec un bon bras et une bonne personnalité. Mais peut-il être le successeur ?

NEW YORK JETS

1-3 (3) Sam Darnold QB USC
3-8 (72) Nathan Shepherd DT Fort Hays State
4-7 (107) Chris Herndon TE Miami
6-5 (179) Parry Nickerson CB Tulane
6-6 (180) Foley Fatukasi DT Connecticut
6-30 (204) Trenton Cannon RB Virginia State

Les Jets avaient pris les devants bien avant la Draft en récupérant le 3ème choix (trade avec Indianapolis), avec un objectif clair : prendre un Quarterback. Le choix s’est porté sur Sam Darnold, qui est le futur de la franchise même si Teddy Bridgewater et Josh McCown sont dans l’effectif. Il doit travailler sur ses pertes de balle mais peut devenir un très bon QB sous les conseils du coordinateur offensif (et ancien coach QB) Jeremy Bates.

Sans choix jusqu’au 3ème tour, les Jets ont ensuite pris Nathan Shepherd. Il va aider la défense contre le jeu au sol et solidifier une ligne défensive qui a perdu Wilkerson et Ealy. Foley Fatukasi, pris au 6ème tour, peut lui aussi faire du bien à cette ligne.

La franchise New-Yorkaise a de nombreux besoins et tous n’ont pas été adressé. Il manque notamment des forces sur le pass-rush et du renfort sur la ligne offensive. Cependant, le poste de Tight-end a vu l’arrivée du Chris Herndon.

AFC South

HOUSTON TEXANS

3-4 (68) Justin Reid S Stanford
3-16 (80) Martinas Rankin C Mississippi State
3-34 (98) Jordan Akins TE Central Florida
4-3 (103) Keke Coutee WR Texas Tech
6-3 (177) Duke Ejiofor DE Wake Forest
6-37 (211) Jordan Thomas TE Mississippi State
6-40 (214) Peter Kalambayi DE Stanford
7-4 (222) Jermaine Kelly DB San Jose State

Les Texans ont du être patients puisqu’ils n’ont pas pu prendre de joueur avant le 3ème tour. Ils avaient en effet cédé leurs choix l’année dernière pour pouvoir prendre le QB Deshaun Watson.

Avec leur premier choix, ils ont continué à renforcer leurs lignes secondaires en prenant le Safety Justin Reid. Vu plus haut, il rejoint la recrue Tyrann Mathieu à Houston. Toujours au 3ème tour, les Texans ont adressé un de leur besoin en prenant Martinas Rankin. Présenté comme un Centre, il a de l’expérience comme Left Tackle. Houston a plutôt besoin d’aide à l’intérieur de la ligne, et plusieurs joueurs comme Rankin auraient été nécessaires pour protéger leur jeune QB. Enfin, avec leur 3ème choix du 3ème tour, les Texans ont pris le TE Jordan Akins, pour répondre à un autre besoin.

Un peu plus tard, Houston a également trouvé deux joueurs intéressants, qui pourraient avoir un impact rapide. Le receveur Keke Coutee devrait être cantonné au retours de coups de pied au début, mais ses bonnes mains pourraient le pousser dans la rotation. Quant à Duke Ejiofor, il est un pass-rusher intéressant qui est un potentiel très bon coup au 6ème tour.

INDIANAPOLIS COLTS

1-6 (6) Quenton Nelson OG Notre Dame
2-4 (36) Darius Leonard LB South Carolina State
2-5 (37) Braden Smith OG Auburn
2-20 (52) Kemoko Turay DE Rutgers
2-32 (64) Tyquan Lewis DE Ohio State
4-4 (104) Nyheim Hines RB N.C State
5-22 (159) Daurice Fountain WR Northern Iowa
5-32 (169) Jordan Wilkins RB Mississippi
6-11 (185) Deon Cain WR Clemson
7-3 (221) Matthew Adams LB Houston
7-17 (235) Zaire Franklin LB Syracuse

Pas intéressés par un QB (ils ont Andrew Luck), les Colts ont bien fait de récupérer des choix (au 2ème tour) pour seulement descendre de 3 places. Car en 6ème position, ils ont pu prendre Quenton Nelson, l’un des meilleurs joueurs de cette Draft 2018. Indianapolis a alloué 56 sacks (1er NFL) en 2017 et il faut absolument corriger le tir pour assurer la santé d’Andrew Luck, qui va revenir de blessure. Egalement dans le bas du classement au niveau de l’attaque au sol, les Colts n’avaient pas à hésiter. Nelson est le choix qui s’imposait.

Grâce au trade avec les Jets, Indianapolis possédait 4 choix au 2ème tour. Ils en ont profité pour continuer de renforcer leur ligne offensive (notamment l’intérieur) en prenant Braden Smith. Avec Nelson, Smith et Ryan Kelly (le Centre titulaire), ce sera le jour et la nuit entre 2017 et 2018. Les Colts ont également adressé leur autre besoin principal, apporter du sang neuf sur le front seven et notamment au niveau du pass-rush. Le passage d’une défense en 3-4 à un système en 4-3 demande des profils différents, et Darius Leonard va pouvoir être aligné comme linebacker extérieur. Quant à Kemoko Turay et Tyquan Lewis, ils vont aider à produire plus de sacks.

Une fois les deux gros besoins adressés, les Colts ont trouvé quelques joueurs pour apporter de la profondeur offensive. Le RB Nyheim Hines va venir aider Marlon Mack, qui est un peu seul depuis le départ de Frank Gore. Il offre également des qualités sur les retours. Deon Cain peut devenir rapidement une menace dans la profondeur grâce à sa vitesse, et Daurice Fountain à le potentiel pour devenir un receveur utile.

JACKSONVILLE JAGUARS

1-29 (29) Taven Bryan DT Florida
2-29 (61) D.J Chark WR LSU
3-29 (93) Ronnie Harrison S Alabama
4-29 (129) Will Richardson OT N.C State
6-29 (203) Tanner Lee QB Nebraska
7-12 (230) Leon Jacobs DE Wisconsin
7-29 (247) Logan Cooke P Mississippi State

Avec leur premier choix, les Jaguars auraient pu combler le manque au poste de linebacker, ou solidifier la rotation de leur ligne offensive. Mais non, ils ont décidé de prendre Taven Bryan, et ainsi de renforcer une ligne défensive déjà très intimidante. En revanche, le 2ème choix correspond à un réel besoin, celui d’un receveur. D.J Chark ressemble un peu à Allen Robinson, en un peu moins physique mais tout aussi rapide. Ses mains très sûres peuvent lui permettre de devenir le receveur numéro 1 de l’équipe rapidement.

Avoir Ronnie Harrison au 3ème tour est un bon coup, le joueur pouvant évoluer sur les deux postes de Safety. Will Richardson, pris au tour suivant, peut lui aussi faire son trou assez rapidement. La ligne offensive de Jacksonville manque un peu de profondeur, il aura sa chance.

Au 6ème tour, les Jaguars ont pris le QB Tanner Lee, dont il faudra suivre le développement. Blake Bortles ne va pas rester au club plus de 2 saisons à priori, et l’ex joueur de Nebraska a des qualités et notamment un bon bras. Il présente aussi quelques soucis, comme trop de balles perdues et des blessures.

TENNESSEE TITANS

1-22 (22) Rashaan Evans LB Alabama
2-9 (41) Harold Landry DE Boston College
5-15 (152) Dane Cruikshank S Arizona
6-25 (199) Luke Falk QB Washington State

La Draft a du être assez longue pour les Titans, qui n’avaient que 4 choix au total. Ils ont ainsi eu le temps de réfléchir et ont signé 2 bons trades. Au 1er tour, ils prennent ainsi le Linebacker Rashaan Evans, qui va directement remplacer Avery Williamson. Et au second tour, ils ont récupéré Harold Landry, qui peut être une solution pour booster le pass-rush de l’équipe. Blessé en 2017, sa cote a chuté, mais si le joueur de 2016 est de retour, alors Tennessee a fait une bonne affaire.

Avec leur dernier choix, au 6ème tour, les Titans ont sélectionné Luke Falk, qui peut être un backup de qualité pour Marcus Mariota. Bon dans sa pocket, précis et intelligent, il peut surprendre son monde. Après tout, Tom Brady aussi a été pris en 199ème position de la Draft…

AFC West

DENVER BRONCOS

1-5 (5) Bradley Chubb DE N.C State
2-8 (40) Courtland Sutton WR SMU
3-7 (71) Royce Freeman RB Oregon
3-35 (99) Isaac Yiadom CB Boston College
4-6 (106) Josey Jewell LB Iowa
4-13 (113) Daesean Hamilton WR Penn State
5-19 (156) Troy Fumagalli TE Wisconsin
6-9 (183) Sam Jones C Arizona State
6-43 (217) Keishawn Berria LB Washington
7-8 (226) David Williams RB Arkansas

Les Broncos ne pensaient pas voir Bradley Chubb tomber dans leurs bras en 5ème position, et même s’ils avaient des besoins plus importants, c’est une aubaine. Il va former un duo redoutable avec Von Miller et peut permettre au front seven de Denver de redevenir dominant. Shane Ray, décevant en 2017, est aussi présent.

Lors des deux tours suivants, John Elway et son staff ont opté pour des renforts offensifs. Courtland Sutton va faire du bien au corps de receveur, qui a besoin d’être redynamisé après une saison ou aucun joueur n’a atteint les 1000 yards. Son profil ressemble à celui de Demaryius Thomas. Royce Freeman est un RB qui a été très productif avec Oregon et qui peut rapidement se partager le travail avec Devontae Booker. Rappelons que les Broncos se sont séparés de C.J Anderson. Deux autres receveurs, qui pourraient avoir un impact rapide, ont été pris un peu plus tard : Daeshon Hamilton et le TE Troy Fumagalli.

Visiblement dans une optique d’impact immédiat, les Broncos ont aussi trouvé des défenseurs qui peuvent vite entrer dans la rotation. Le CB Isaac Yiadom a un profil similaire à Aqib Talib, qui a été transféré il y a quelques semaines. Et Josey Jewell peut se faire une place lors des phases de défense contre le jeu au sol.

John Elway et les Broncos font confiance à leur nouveau QB Case Keenum, et leur stratégie lors de cette Draft s’en est ressentie. Aucun QB n’a été pris, et les joueurs sélectionnés doivent aider rapidement l’équipe.

KANSAS CITY CHIEFS

2-14 (46) Breeland Speaks DT Mississippi
3-11 (75) Derrick Nnadi DT Florida State
3-36 (100) Dorian O’Daniel LB Clemson
4-24 (124) Armani Watts S Texas A&M
6-22 (196) Tremon Smith CB Central Arkansas
6-24 (198) Reginald McKenzie OG Tennessee

Kansas City n’avait pas de choix au 1er tour cette année, puisqu’il avait été échangé lors de la Draft précédente pour pouvoir prendre le QB Patrick Mahomes, qui sera le titulaire en 2018 puisque Alex Smith a été transféré.

Visiblement sûrs de leur force offensive, les Chiefs ont tout misé sur la défense lors de cette Draft. Leurs deux premiers choix se sont portés sur la ligne défensive, avec Breeland Speaks et Derrick Nnadi. Le premier doit apporter du sang neuf sur le pass-rush, mais il n’était pas vu si haut après 2 saisons décevantes au niveau universitaire. Le second doit renforcer l’intérieur de la ligne, qui souffre depuis le départ de Dontari Poe il y a deux ans. Avec les deux choix suivants, les Chiefs ont trouvé deux joueurs qui pourraient dépanner derrière. Dorian O’Daniel est un linebacker sur le papier, mais son profil correspond mieux à celui d’un safety en NFL. Quand à Armani Watts, il est un excellent défenseur contre le jeu au sol depuis les lignes secondaires.

Le seul choix non défensif est le dernier, avec la sélection d’un lineman, Reginald McKenzie.

LOS ANGELES CHARGERS

1-17 (17) Derwin James S Florida State
2-16 (48) Uchenna Nwosu DE USC
3-20 (84) Justin Jones DT N.C State
4-19 (119) Kyzir White S West Virginia
5-18 (155) Scott Quessenberry C UCLA
6-17 (191) Dylan Cantrell WR Texas Tech
7-33 (251) Justin Jackson RB Northwestern

Les Chargers ont confiance en Philip Rivers pour encore quelques saisons, et aucun successeur n’a été pris cette année. La stratégie a plutôt été de continuer à construire une jeune et redoutable défense. Le premier choix de la franchise a été Derwin James, qui est une super coup en 17ème position. Il était le meilleur joueur disponible, et de loin, et va permettre à l’équipe de remplacer Tre Boston qui n’a toujours pas été prolongé. Kyzir White, pris un peu plus tard, est un autre Safety intéressant, même si son profil est plus un hybride LB/S.

L’un des chantiers principaux pour la franchise de L.A était de renforcer la défense contre le jeu au sol, un des points faibles en 2017. Justin Jones, pris au 3ème tour, va renforcer se secteur à l’intérieur de la ligne. Il pourrait même se retrouver titulaire d’entrée puisque Corey Liuget sera suspendu (4 matchs). Rappelons que Brandon Mebane a 33 ans, et qu’il fallait aussi penser à la relève. Pris un peu plus tôt, au 2ème tour, Uchenna Nwosu va entrer dans la rotation sur le pass-rush. Il sera un linebacker extérieur dans le système des Chargers.

L’attaque n’a donc été adressé qu’en fin de Draft, avec trois choix consécutifs. Scott Quessenberry est la sélection la plus intéressante, car il peut joueur sur les 3 postes de l’intérieur de la ligne offensive. Justin Jackson est un running-back qui peut faire son entrée sur les phases de passes.

OAKLAND RAIDERS

1-15 (15) Kolton Miller OT UCLA
2-25 (57) P.J Hall NT Sam Houston State
3-1 (65) Brandon Parker OT North Carolina A&T
3-23 (87) Arden Key DE LSU
4-10 (110) Nick Nelson CB Wisconsin
5-3 (140) Maurice Hurst DT Michigan
5-36 (173) Johnny Townsend P Florida
6-42 (216) Azeem Victor LB Washington
7-10 (228) Marcell Ateman WR Oklahoma State

Jon Gruden, de retour en NFL, a pris pas mal de paris pour la 1ère Draft du reste de sa vie. Cela commence avec le 2ème choix, P.J Hall, qui vient d’un petit programme et a fait une ascension impressionnante lors de la Draft. Les Raiders sont forts sur l’extérieur, avec Mack et Irvin, et Hall va aider à l’intérieur sur les phases au sol notamment. Le deuxième pari est Arden Key, un talent digne du 1er tour mais un caractère à très gros risque. S’il travaille et reste loin des problèmes, il peut rapidement faire des dégâts comme pass-rusher.

Oakland a également affiché la volonté de protéger leur jeune Quarterback, Derek Carr. Kolton Miller a peut être été pris un peu tôt en 14ème position, mais ce choix fait sens. En effet, le Left Tackle Donald Penn a 34 ans et le Right Tackle titulaire est la recrue Breno Giacomini. Les Raiders ont doublé la mise au 3ème tour, avec la sélection de Brandon Parker.

La stratégie (risquée) peut aussi porter ses fruits si certains des choix s’avèrent payants. Le CB Nick Nelson a les qualités pour entrer dans la rotation. Même idée pour le receveur Marcell Ateman, un grand receveur qui gagne beaucoup de duels dans les airs. Il est un bon complément à la recrue Martavis Bryant, récupéré lors d’un trade en début de Draft. Mais le réel gros coup pourrait être Maurice Hurst, vu beaucoup plus haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *