Draft 2018 – Retour sur les choix des 32 franchises de NFL (NFC)

Une dizaine de jours s’est écoulée depuis la Draft, le temps de regarder en détail les choix de chaque franchise de NFL. Il est évidemment impossible de juger la qualité d’une Draft avant quelques saisons, mais on peut déjà faire un compte rendu de la stratégie et analyser la cohérence des choix en fonction des besoins à court et long terme.

Saquon Barkley, futur RB star des Giants, a été sélectionné en 2è position (Getty)

Place au compte rendu des sélections des 16 franchises de la conférence NFC.

NFC North

CHICAGO BEARS

1-8 (8) Roquan Smith LB Georgia
2-7 (39) James Daniels OL Iowa
2-19 (51) Anthony Miller WR Memphis
4-15 (115) Joel Iyiegbuniwe LB Western Kentucky
5-8 (145) Bilal Nichols DL Delaware
6-7 (181) Kylie Fitts DE Utah
7-6 (224) Javon Wims WR Georgia

Les Bears continue leur effort pour construire un effectif cohérent autour de leur jeune Quarterback Mitchell Trubisky. Les choix du 2ème jour vont de sens, avec deux joueurs qui vont aider le QB à se sentir en sécurité et à trouver des solutions dans le jeu de passes. James Daniels peut jouer Centre, sa position naturelle, ou Guard, et il va aussi bien aider à protéger Trubisky qu’à améliorer l’efficacité du jeu au sol. Anthony Miller est une arme supplémentaire pour le jeune QB, qui a déjà vu les arrivées d’Allen Robinson et Taylor Gabriel lors de l’intersaison. Miller a connu une carrière universitaire très productive à Memphis.

Avant ça, Chicago avait trouvé son futur linebacker star en Roquan Smith. Un des meilleurs défenseurs de cette Draft 2018, il va faire la loi au milieu du système en 3-4 de Vic Fangio. Les Bears ont trouvé d’autres joueurs défensifs intéressants un peu plus tard. Bilal Nichols a le potentiel pour rentrer dans la rotation sur les phases au sol, et Kylie Fitts est un bon coup s’il parvient à éviter les blessures.

DETROIT LIONS

1-20 (20) Frank Ragnow C Arkansas
2-11 (43) Kerryon Johnson RB Auburn
3-18 (82) Tracy Walker S Louisiana – Lafayette
4-14 (114) Da’Shawn Hand DE Alabama
5-16 (153) Tyrell Crosby OG Oregon
7-19 (237) Nick Bawden RB San Diego State

Matt Patricia, le nouveau coach des Lions, a marqué sa première Draft avec quelques choix assez forts. Le premier a été de renforcer une ligne offensive qui est plutôt très médiocre depuis quelques saisons. Frank Ragnow, le premier choix de Detroit, va remplacer Travis Swanson au centre. Il va aider l’équipe à allouer moins de sacks et à être plus efficace au sol. Tyrell Crosby, pris au 5ème tour, est un autre joueur qui peut renforcer rapidement la ligne. Il peut devenir titulaire comme Guard ou Tackle.

Pour revenir au jeu au sol, les Lions ont peut être trouvé leur futur titulaire et le joueur qui va enfin apporter de la régularité sur le backfield. Kerryon Johnson a été pris au 2ème tour et il a le profil et les qualités pour jouer sur les 3 downs.

Deux joueur défensifs pris lors du 3ème jour peuvent aussi avoir un impact à court terme. Tracy Walker va apporter de la profondeur au poste de Safety, derrière le SS Glover Quin et le FS Tavon Wilson. Quant à Da’Shawn Hand, il peut se faire une place grâce à sa polyvalence, puisqu’il peut jouer à l’intérieur ou à l’extérieur de la ligne défensive.

GREEN BAY PACKERS

1-18 (18) Jaire Alexander CB Louisville
2-13 (45) Josh Jackson CB Iowa
3-24 (88) Oren Burks LB Vanderbilt
4-33 (133) J’Mon Moore WR Missouri
5-1 (138) Cole Madison OL Washington State
5-35 (172) JK Scott P Alabama
5-37 (174) Marquez Valdes-Scantling WR South Florida
6-33 (207) Equanimeous St Brown WR Notre Dame
7-14 (232) James Looney DE California
7-21 (239) Hunter Bradley LS Mississippi State
7-30 (248) Kendall Donnerson DE Southeast Missouri

Grâce à un trade avec les Saints, les Packers ont récupéré un 1er choix de Draft pour 2019. Dans le même temps, ils ont sur faire des bons choix pour renforcer des lignes secondaires qui ont été en grande difficulté l’année dernière. Green Bay a ainsi pris deux Cornerbacks avec ses deux premiers choix : Jaire Alexander et Josh Jackson. Rappelons que le CB numéro dans l’effectif était Tramon Williams, 35 ans. Alexander pourra couvrir l’extérieur ou le slot, et Jackson a des qualités de playmakers. La défense était décidément la priorité de la franchise en début de Draft, puisque le 3ème choix est un linebacker. Oren Burks est un linebacker intérieur, qui va venir aider Jon Ryan.

Green Bay avait beaucoup de choix lors du 3ème jour de la Draft et l’attaque a vu quelques receveurs arriver. J’Mon Moore, Marquez Valdes-Scantling et Equanimeous St Brown ont tous des qualités pour se faire une petite place. Aaron Rodgers va en tout cas avoir de nouvelles possibilités.

MINNESOTA VIKINGS

1-30 (30) Mike Hughes CB Central Florida
2-30 (62) Brian O’Neill OT Pittsburgh
4-2 (102) Jalyn Holmes DE Ohio State
5-20 (157) Tyler Conklin TE Central Michigan
5-30 (167) Daniel Carlson K Auburn
6-39 (213) Colby Gossett OG Appalachian State
6-44 (218) Ade Aruna DE Tulane
7-7 (225) Devante Downs LB California

Les Vikings ont un effectif globalement très solide mais ils ont deux zones faibles connues et claires. Les deux besoins ont été adressés rapidement. Mike Hughes est un très bon cornerback, qui va pallier au départ de Terrance Newman. Il devrait débuter sur le slot mais a les qualités pour s’imposer à l’opposé de Xavier Rhodes. Brian O’Neill va lui solidifier la ligne offensive et il peut être titulaire d’entrée comme Tackle. Mike Remmers va ainsi pouvoir rester à l’intérieur, où il a été meilleur lors des playoffs.

Lors du 3ème jour, Minnesota a trouvé quelques joueurs qui vont apporter de la profondeur à cet effectif déjà bien fourni. En attaque Tyler Conklin peut être le successeur de Kyle Rudolph, et Colby Gossett peut entrer dans la rotation au poste de Guard. En défense, Jalyn Holmes affiche un bon potentiel comme pass-rusher à l’intérieur de la ligne.

NFC East

DALLAS COWBOYS

1-19 (19) Leighton Vander Esch LB Boise State
2-18 (50) Connor Williams OT Texas
3-17 (81) Michael Gallup WR Colorado State
4-16 (116) Dorance Armstrong DE Kansas
4-37 (137) Dalton Schultz TE Stanford
5-34 (171) Mike White QB Western Kentucky
6-19 (193) Chris Covington LB Indiana
6-34 (208) Cedrick Wilson WR Boise State
7-18 (236) Bo Scarbrough RB Alabama

Cette année, la stratégie des Cowboys était double. D’abord il fallait remplacer les joueurs partis et prévoir le départ d’autres. Ensuite, il fallait tenter de renforcer d’autres zones de l’effectif en étant opportuniste. Le choix de Leighton Vander Esch entre dans la première catégorie puisque les Cowboys devaient penser à la succession de Sean Lee. Certains experts auraient préférer les voir choisir Rashaan Evans, mais ce sont les qualités physiques de Vander Esch qui ont plu. Deux autres choix sont également entrés dans cette optique de remplacement. Le receveur Michael Gallup a été sélectionné au 3ème tour pour pallier au départ de Dez Bryant, et il devrait rapidement être titulaire et performant. De même, Dalton Schultz a été pris au poste de TE, quelques jours après l’annonce de la retraite de Jason Witten. Dallas avait d’abord prévu de prendre un tight-end au 2ème tour (Dallas Goedert), mais ils ont été doublé par les Eagles. Du coup, ils ont pris Connor Williams, un bon renfort pour la ligne offensive. Il peut rapidement entrer dans la rotation à l’intérieur.

La majorité des choix des Cowboys peuvent avoir un impact rapidement dans l’équipe. Ainsi, le DE Dorance Armstrong affiche un gros potentiel sur une ligne défensive qui manque de profondeur. Et en fin de Draft, deux joueurs offensifs peuvent trouver leur place sur certains schémas. Cedrick Wilson est un receveur polyvalent, qui peut dépanner sur le slot ou à l’extérieur. Et le puissant RB Bo Scarbrough peut s’avérer être une menace en redzone.

NEW YORK GIANTS

1-2 (2) Saquon Barkley RB Penn State
2-2 (34) Will Hernandez OG Texas – El Paso
3-2 (66) Lorenzo Carter DE Georgia
3-5 (69) B.J Hill DT N.C State
4-8 (108) Kyle Lauletta QB Richmond
5-2 (139) R.J McIntosh DT Miami

Le fait de prendre un running-back avec le 2ème choix est toujours un choix qui interroge, même lorsqu’il s’appelle Saquon Barkley. Le position de RB est en effet vue comme moins « premium » que d’autres (notamment un pass-rusher comme Bradley Chubb). Cependant, Barkley est le meilleur joueur offensif de cette Draft et il va immédiatement avoir un impact positif sur l’attaque des Giants. La franchise pointait à la 26ème place au niveau du jeu au sol en 2017 et Eli Manning va pouvoir respirer un peu plus.

En début de 2ème tour, la franchise new-yorkaise récupère un très bon Guard en Will Hernandez. Il devrait être titulaire dès le premier match au sein d’une ligne offensive qui avait besoin d’encore plus de sang neuf après l’arrivée de Nate Solder. Hernandez va directement servir d’éclaireur à Saquon Barkley.

Lors du 3ème tour, les Giants avaient deux choix dès le début. Ils en ont profité pour prendre deux joueurs qui vont venir renforcer la ligne défensive. En 2018, la défense va passer en 3-4 avec le nouveau coordinateur défensif, il fallait donc un pass-rusher extérieur à l’opposé d’Olivier Vernon. Lorenzo Carter a ce profil et pourrait rapidement avoir du temps de jeu. B.J Hill, pris quelques minutes plus tard, va renforcer le milieu de la ligne, où Harrison et Tomlinson sont déjà très solides. Le bons coup pourrait venir du dernier choix des Giants, puisque R.J McIntosh est un joueur assez technique et rapide.

Il faudra également suivre le développement du QB Kyle Lauletta. Il dispose de réelles qualités et d’un bon instinct. Il a une chance de devenir le successeur d’Eli Manning.

PHILADELPHIA EAGLES

2-17 (49) Dallas Goedert TE South Dakota State
4-25 (125) Avonte Maddox CB Pittsburgh
4-30 (130) Josh Sweat DE Florida State
6-32 (206) Matt Pryor OT TCU
7-15 (233) Jordan Mailata OT Australia

Champions en titre, les Eagles arrivaient à la Draft sans gros besoin critique. Ils en ont ainsi profité pour récupérer quelques choix supplémentaires en sortant du 1er tour via un trade avec les Ravens (qui ont récupéré Lamar Jackson).

Avec leur 1er choix, ils ont pris le TE Dallas Goedert, qui est en fait un clone de Zach Ertz. Les départs de Trey Burton et Brent Celek avaient créer un petit besoin à la position. La manière a également été remarquable puisque les Eagles ont monter un trade pour passer juste devant les rivaux Cowboys (qui voulaient Goedert). L’ex kicker de Philadelphia, David Akers, a fait le show pour annoncer le choix.

Lors du 4ème tour, les Eagles ont pris deux joueurs défensifs intéressants. Le CB Avonte Maddox peut être intéressants dans le slot du fait de ses qualités, et cela tombe bien car il fallait remplacer Patrick Robinson. Josh Sweat a lui connu une carrière moyenne à Florida State, mais il a impressionné lors du NFL Combine. Il peut être un bon coup. En fin Draft, Philly s’est occupé de la profondeur sur la ligne offensive avec deux linemen massifs. Jordan Mailata a un profil intéressant car il vient du rugby à 13 en Australie.

WASHINGTON REDSKINS

1-13 (13) Da’Ron Payne DT Alabama
2-27 (59) Derrius Guice RB LSU
3-10 (74) Geron Christian OT Louisville
4-9 (109) Troy Apke S Penn State
5-26 (163) Tim Settle DT Virginia Tech
6-23 (197) Shaun Dion Hamilton LB Alabama
7-23 (241) Greg Stroman CB Virginia Tech
7-38 (256) Trey Quinn WR SMU

Pire équipe de NFL contre le jeu au sol en 2017, les Redskins ont évidemment décidé de renforcer leur ligne défensive avec leur 1er choix. Da’Ron Payne va ainsi retrouver son ex-coéquipier à Alabama, Jonathan Allen, qui était leur 1er choix en 2017 mais a fini la saison blessé. En plus d’améliorer leur défense au sol, ils ont décidé de faire quelque chose pour leur attaque au sol. Derrius Guice est un excellent choix en fin de 2ème tour, et il a les qualités pour s’imposer comme le numéro 1 sur le backfield (il faut qu’il n’y en a pas vraiment). Son association avec Thompson peut être intéressante.

Le reste de la Draft est plus anonyme, avec tout de même quelques joueurs qui vont apporter de la profondeur sur les deux lignes. Geron Christian, pris au 3ème tour, apporte une présence bienvenue sur une ligne offensive qui a connu quelques soucis lorsque Trent Williams était blessé. Sur la ligne défensive, Tim Settle a les qualités pour s’imposer, mais il va devoir travailler car il manque cruellement d’expérience.

NFC South

ATLANTA FALCONS

1-26 (26) Calvin Ridley WR Alabama
2-26 (58) Isaiah Oliver CB Colorado
3-26 (90) Deadrin Senat DT South Florida
4-26 (126) Ito Smith RB Soutern Miss
6-20 (194) Russell Gage WR LSU
6-26 (200) Foye Oluokun LB Yale

Prendre un Defensive Tackle était le plan initial au 1er tour pour Atlanta, mais il y a un changement lorsque Calvin Ridley était encore disponible en 26ème choix. Le poste de receveur n’était pas le besoin principal, mais il fallait quand même remplacer Taylor Gabriel. Ridley va être rapidement très utile dans le jeu de passes. La stratégie de valeur plus que besoin a de nouveau été de mise au 2ème tour avec la sélection du cornerback Isaiah Oliver, qui peut très vite s’imposer comme titulaire. Les Falcons ont finalement pris un DT au 3ème tour, avec Deadrin Senat. Le départ de Dontari Poe laisse un vide à l’intérieur de la ligne défensive, et Senat devrait être un bon complément pour Grady Jarrett.

Plus tard lors de cette Draft, Atlanta a pris d’autres armes offensives qui peuvent apporter. Ito Smith est un running-back très à l’aise dans le jeu de passes, et Russell Gage apporte de la profondeur au corps de receveurs. Ce dernier est également très bon sur les retours de coup de pied.

CAROLINA PANTHERS

1-24 (24) D.J Moore WR Maryland
2-23 (55) Donte Jackson CB LSU
3-21 (85) Rashaan Gaulden S Tennessee
4-1 (101) Ian Thomas TE Indiana
4-36 (136) Marquis Haynes DE Mississippi
5-24 (161) Jermaine Carter LB Maryland
7-16 (234) Andre Smith LB North Carolina
7-24 (242) Kendrick Norton DT Miami

Même si les Panthers se sont repris en 2017 avec une qualification pour les playoffs, mais l’effectif a besoin de se renforcer à de nombreuses positions. La stratégie était donc claire, combler les trous, et c’est ce qui a été fait, notamment avec les 4 premiers choix.

Au 1er tour, la sélection de Carolina est le receveur D.J Moore. Le receveur numéro 1 au club est actuellement Devin Funchess, et ce n’est pas le recrutement de Torrey Smith qui va changer les choses. Moore a le potentiel pour devenir la première option pour Cam Newton. Au 2ème tour, le choix s’est porté sur le CB Donte Jackson, qui devrait être titulaire d’entrée sur le slot, un gros point faible des Panthers en 2017. Les lignes secondaires ont également vu l’arrivée de Rashaan Gaulden. Il y besoin de réinjecter su sang neuf sur les lignes secondaires depuis les départs de Worley et Coleman. Gaulden aura vite du temps de jeu. Le 4ème choix, le TE Ian Thomas adresse également un besoin, même s’il est moins urgent. Greg Olsen a manqué beaucoup de matchs à cause de blessures en 2017, il faut donc lui trouver un remplaçant et potentiel successeur.

Les derniers choix des Panthers ont servi à apporter de la profondeur sur le front-seven.

NEW ORLEANS SAINTS

1-14 (14) Marcus Davenport DE Texas – San Antonio
3-27 (91) Tre’quan Smith WR Central Florida
4-27 (127) Rick Leonard OT Florida State
5-27 (164) Natrell Jamerson S Wisconsin
6-15 (189) Kamrin Moore CB Boston College
6-27 (201) Boston Scott RB Louisiana Tech
7-27 (245) Will Clapp C LSU

Les Saints ont eu un coup de coeur pour Marcus Davenport, et ils ont décidé de monter un trade pour pouvoir le récupérer. Ils ont ainsi envoyer leur 1er tour de Draft en 2019 aux Packers, ce qui représente un prix élevé. Le DE de la petite université de Texas – San Antonio va devoir confirmer sur le terrain pour rentabiliser l’investissement. Dans le même temps, New Orleans a clairement besoin d’un pass-rush plus performant pour continuer d’améliorer cette défense. Cameron Jordan a sorti 13 sacks en 2017, mais il était clairement tout seul après la blessure d’Alex Okafor.

Avec leur choix suivant, les Saints ont pris le receveur Tre’quan Smith, qui va rapidement devenir une arme intéressante pour Drew Brees. Michael Thomas est clairement l’option numéro 1 et il la restera, mais il n’y a plus vraiment de WR2.

Les sélections suivantes entrent dans une optique de profondeur sur des postes jugés moins fournis. Rick Leonard semble le joueur le plus intéressant à court terme, et il offre un bon profil de Tackle remplaçant.

TAMPA BAY BUCCANEERS

1-12 (12) Vita Vea DT Washington
2-6 (38) Ronald Jones RB USC
2-21 (53) M.J Stewart CB North Carolina
2-31 (63) Carlton Davis CB Auburn
3-30 (94) Alex Cappa OG Humboldt State
4-17 (117) Jordan Whitehead S Pittsburgh
5-7 (144) Justin Watson WR Pennsylvania
6-28 (202) Jack Clichy LB Wisconsin

Les Bucs ont pris le pari de descendre un peu au 1er tour pour récupérer 2 choix au 2ème tour et ainsi récupérer plus de joueurs d’impact. Avec le 12ème choix du 1er tour, ils ont décidé de prendre le Defensive Tackle Vita Vea plutôt que le Safety Derwin James. Vea va former un excellent duo, complémentaire, avec Gerald McCoy. Il va immédiatement améliorer la défense contre le jeu au sol, qui était dans le dur en 2017.

Grâce aux choix récupérés par le trade, les Bucs ont réussi un superbe 2ème jour de Draft, avec 3 joueurs qui vont faire beaucoup de bien à l’équipe. Il y avait d’abord un gros besoin sur le backfield, encore plus fort depuis le départ de Doug Martin. Ronald Jones devrait rapidement être le RB numéro 1. L’autre zone faible était les lignes secondaires, et l’arrivée de 2 cornerbacks talentueux va changer les choses. Cela va également permettre d’absorber la fin proche de Brent Grimes (35 ans). Aucune équipe n’a alloué autant de yards dans les airs que Tampa en 2017, ça devrait être différent en 2018. Pris au 4ème tour, Jordan Whitehead est un joueur flexible qui peut jouer S ou CB, il va apporter de la profondeur.

L’autre choix intéressant de cette Draft est le Guard Alex Cappa. Il vient d’une petite université mais a pris de la valeur à l’approche de la Draft. Il va solidifier le jeu au sol et apporter de la profondeur à une ligne offensive qui a connu pas mal de blessures en 2017.

NFC West

ARIZONA CARDINALS

1-10 (10) Josh Rosen QB UCLA
2-15 (47) Christian Kirk WR Texas A&M
3-33 (97) Mason Cole C Michigan
4-34 (134) Chase Edmonds RB Fordham
6-8 (182) Chris Campbell CB Penn State
7-36 (254) Korey Cunningham OT Cincinnati

Lorsqu’ils ont vu que Josh Rosen restait étonnement disponible, les Cardinals ont monter un trade intéressant pour récupérer le 10ème choix. Ils n’ont ainsi cédé que leur 3ème et 5ème choix pour récupérer Rosen, qui sera peut-être le meilleur QB de cette Draft dans quelques années. Avec la retraite de Carson Palmer et le départ de Drew Stanton, il y avait un clair besoin à ce poste. Certes Sam Bradford a été recruté pour 1 saison, mais il va simplement servir de pansement en attendant que Josh Rosen soit prêt.

Pour aider leur nouveau QB dans le futur, la franchise de l’Arizona a décidé de prendre des armes pour l’entourer. Ca a commencé avec Christian Kirk, qui va amener de le profondeur dans le corps de receveur en attendant de devenir le successeur de Larry Fitzgerald (35 ans). Le choix suivant, celui de Mason Cole, va renforcer le jeu au sol d’Arizona, qui n’était pas très efficace même quand David Johnson était là. En parlant du backfield, Chase Edmonds peut avoir du temps de jeu pendant que Johnson revient progressivement de blessure.

LOS ANGELES RAMS

3-25 (89) Joseph Noteboom OT TCU
4-11 (111) Brian Allen C Michigan State
4-35 (135) John Franklin-Myers DE Stephen F. Austin
5-10 (147) Micah Kiser LB Virginia
5-23 (160) Ogbonnia Okoronkwo DE Oklahoma
6-2 (176) John Kelly RB Tennessee
6-18 (192) Jamil Demby OG Maine
6-21 (195) Sebastian Joseph DT Rutgers
6-31 (205) Trevon Young DE Louisville
7-13 (231) Travin Howard LB TCU
7-26 (244) Justin Lawler DE SMU

Une des franchises les plus actives lors de l’intersaison, les Rams ont fait de nombreux transferts. Du coup, ils ont lâché plusieurs choix de Draft, notamment ceux du début. Rappelons que le 1er choix a été envoyé chez les Pats en échange du receveur Brandin Cooks. La franchise de L.A avait tout de même un bon nombre de choix lors du 3ème tour et la Draft a permis d’apporter de la profondeur sur les deux lignes.

La ligne offensive est globalement vieille, avec 3 joueurs de plus 30 ans (Whitworth : 36 ans, Sullivan : 32 ans, Saffold : 30 ans). Les deux premiers choix des Rams vont dans le sens du futur avec deux linemen qui vont apporter de la profondeur à court terme et prendre le relais ensuite. Joseph Noteboom et Brian Allen seront (normalement) titulaire devant Jared Goff dans quelques années.

Ensuite, le curseur a été place sur la défensive et notamment le front-seven. Les Rams ont récupéré quelques joueurs plutôt mâtures, qui peuvent se faire une place dans la rotation. On peut citer ici le LB Micah Kiser et le DE Ogbonnia Okoronkwo. A noter enfin la sélection du RB John Kelly, qui pourrait bien être le backup de Todd Gurley dès la saison prochaine.

SAN FRANCISCO 49ERS

1-9 (9) Mike McGlinchey OT Notre Dame
2-12 (44) Dante Pettis WR Washington
3-6 (70) Fred Warner LB BYU
3-31 (95) Tarvarius Moore S Southern Miss
4-28 (128) Kentavius Street DE N.C State
5-5 (142) D.J Reed CB Kansas State
6-10 (184) Marcell Harris S Florida
7-5 (223) Jullian Taylor DT Temple
7-22 (240) Richie James WR Middle Tennessee State

La Draft des 49ers a globalement été très sûre et peu glamour. L’objectif était de trouver des joueurs capables d’aider l’équipe rapidement, et ainsi de poursuivre sur la progression entrevue depuis l’arrivée de Jimmy Garoppolo. Les deux premiers choix vont d’ailleurs dans le sens du QB, avec un lineman pour le protéger et un receveur pour ajouter une option dans le jeu de passes. Mike McGlinchey et le meilleur Tackle de cette Draft et formait un formidable duo avec Quenton Nelson à Notre Dame. Il assurera la protection de Garoppolo pour de nombreuses saisons et prendra surement le relais comme Left Tackle lorsque Joe Staley prendra sa retraite (34 ans). En attendant il devrait occuper le poste de RT laissé vacant par Trent Brown. Quant à Dante Pettis, il a un profil similaire à celui de Pierre Garcon, qui a 32 ans et qui a manqué 8 matchs en 2017.

Lors du 3ème jour de la Draft, les Niners ont mise l’accent sur la défense. Fred Warner va venir renforcer un corps de linebackers qui en a bien besoin, surtout si Reuben Foster continue d’avoir des soucis extra-sportifs. Grand et rapide, Tarvarius Moore peut rapidement s’imposer comme dernier rempart de la défense. Et Kentavius Street peut lui aussi se faire une place, lui qui faisait partie de la redoutable ligne défensive de N.C State.

SEATTLE SEAHAWKS

1-27 (27) Rashaad Penny RB San Diego State
3-15 (79) Rasheem Green DE USC
4-20 (120) Will Dissly TE Washington
5-4 (141) Shaqueem Griffin LB Central Florida
5-9 (146) Tre Flowers S Oklahoma State
5-12 (149) Michael Dickson P Texas
5-31 (168) Jamarco Jones OT Ohio State
6-12 (186) Jake Martin DE Temple
7-2 (220) Alex McGough QB Florida International

A ce niveau là, les Seahawks font surement exprès de ne pas s’occuper de leur ligne offensive… Au 1er tour, ils ont un peu surpris leur monde en prenant le RB Rashaad Penny, qui n’était pas vu si tôt. Il est un bon joueur, très utile dans le jeu de passes, mais mauvais bloqueur. Seattle a attendu le 5ème tour pour finalement prendre un lineman, Jamarco Jones, qui est capable de devenir un bon titulaire en NFL.

Le deuxième choix est plus logique et correspond à un besoin immédiat. Rasheem Green peut s’avérer être un bon coup au 3ème tour, et il aura l’occasion de s’imposer dans la rotation puisque Michael Bennett et Cliff Avril ne font plus partie de l’effectif. Même idée pour le 3ème choix, celui du TE Will Dissly. Le départ de Jimmy Graham a en effet laissé un trou, même si Dissly ne présente pas du tout les mêmes qualités.

Parmi les autres choix, on peut citer Shaqueem Griffin, un hybride linebacker/safety, qui a la particularité d’avoir une main amputée. Il retrouvera son frère à Seattle, le CB Shaquille Griffin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *