Présentation de la saison 2018-2019 – AFC East

Direction l’est du pays aujourd’hui avec l’AFC East, division où les Patriots règnent sans partage. L’équipe emmenée par le duo Bill Belichick – Tom Brady n’est pas la plus forte de la dynastie toujours en cours, mais elle est encore bien plus forte que ses adversaires. Les Bills et les Jets débutent un nouveau projet après avoir drafté deux jeunes quarterbacks en avril, et les Dolphins pourraient les rejoindre rapidement si Ryan Tannehill ne fait pas mieux.

BUFFALO BILLS

Bilan de la saison 2017-2018

{9-7, 2ème AFC East}

{Playoffs : Eliminés en wild-card par les Jaguars, 10-3}

Il aura fallu de la chance (notamment) lors de la dernière journée, mais la saison passée et pour la première fois depuis 1999, les Bills ont participé aux playoffs. Et même s’ils ont rapidement perdu, ça a donné aux fans quelque chose à se mettre sous la dent. Mais ces derniers aimeraient maintenant avoir une certaine stabilité à ce niveau et vibrer plus régulièrement. Pas évident quand ont sait que Buffalo débute un nouveau projet, avec l’arrivée du jeune quarterback Josh Allen.

Mouvements notables

Arrivées

A.J McCarron (QB), Chris Ivory (RB), Jeremy Kerley (WR), Marshall Newhouse (OT), Russell Bodine (C), Trent Murphy (DE), Star Lotulelei (DT), Vontae Davis (CB), Philip Gaines (CB), Rafael Bush (S)

Départs

Tyrod Taylor (QB), Jordan Matthews (WR), Cordy Glenn (OT), Richie Incognito (OG), Eric Wood (C), Preston Brown (LB), E.J Gaines (CB), Shareece Wright (CB)

Draft 2018

1-7 (7) Josh Allen QB Wyoming
1-16 (16) Tremaine Edmunds LB Virginia Tech
3-32 (96) Harrison Phillips DT Stanford
4-21 (121) Taron Johnson CB Weber State
5-17 (154) Siran Neal S Jacksonville State
5-29 (166) Wyatt Teller OG Virginia Tech
6-13 (187) Ray-Ray McCloud WR Clemson
7-37 (255) Austin Proehl WR North Carolina

Les faiblesses des Bills risquent d’être exposées autour de leur QB rookie

La première question est déjà de savoir qui sera le quarterback titulaire des Bills cette saison. L’idée est peut-être de débuter l’année avec A.J McCarron, mais on sait très bien que le rookie Josh Allen sera au centre de cette attaque, tôt ou un peu moins tôt. McCarron n’a jamais prouvé qu’il pouvait remplacer Andy Dalton à Cincinnati, et Nathan Peterman a connu une saison rookie catastrophique.

Le problème suivant est la réelle faiblesse de l’attaque de Buffalo, qui faisait déjà partie des escouade en difficulté en 2017 malgré les bons résultats. Car en dehors d’un LeSean McCoy souvent blessé, il n’y a pas grand chose. Le recrutement du receveur Kelvin Benjamin peut être un bon coup, mais son passé à Carolina ne laisse rien présager de bon. Le gros bras de Josh Allen peut devenir une force, mais il faut qu’il puisse trouver des receveurs. Le plus gros soucis vient de la ligne offensive, qui ressort de l’intersaison complètement décimée. Cordy Glenn a été transféré, Richie Incognito et Eric Wood ont pris leurs retraites. Ca fait beaucoup.

En défense, les lignes secondaires sont intéressantes, avec des joueurs comme Micah Hyde ou Tre’Davious White, mais le manque de pass-rusher est inquiétant. Le principal renfort est Star Lotulelei, qui va faire en sorte que le jeu au sol soit muselé, mais qui ne va pas aller mettre la pression sur les QB adverses. En résumé, cette défense n’a peut être pas les armes pour compenser un manque de puissance offensive.

Calendrier

@ Baltimore, vs LA Chargers, @ Minnesota, @ Green Bay, vs Tennessee, @ Houston, @ Indianapolis, vs New England, vs Chicago, @ NY Jets, Bye, vs Jacksonville, @ Miami, vs NY Jets, vs Detroit, @ New England, vs Miami

Pronostic

Peu de chance de revoir les Bills en playoffs cette saison. Josh Allen va avoir besoin d’un peu de temps pour être à l’aise en NFL, et il aura surtout besoin d’être mieux entouré dans le futur. La défense peut permettre à Buffalo de rester globalement solide, mais cette équipe pourrait faire partie des moins bonnes de NFL en fin d’année.

{5-11, 2-3 ou 4ème AFC East}

MIAMI DOLPHINS

Bilan de la saison 2017-2018

{6-10, 3ème AFC East}

La saison 2017-2018 a rapidement pris une mauvaise tournure pour Miami. Ryan Tannehill s’est en effet blessé au genou dès le mois d’aout, et les Dolphins ont été contraint d’aller chercher Jay Cutler. Un choix non payant. Et l’ouragan Irma qui a balayé la Floride en septembre, a laissé une équipe sans idée. De nombreux changements ont été apportés au sein de l’équipe dirigeante, et cette année la pression est sûr le coach Adam Gase et le quarterback Ryan Tannehill.

Mouvements notables

Arrivées

Brock Osweiler (QB), Frank Gore (RB), Albert Wilson (WR), Danny Amendola (WR), Josh Sitton (OG), Daniel Kilgore (C), Robert Quinn (DE)

Départs

Matt Moore (QB), Jay Cutler (QB), Jarvis Landry (WR), Julius Thomas (TE), Mike Pouncey (C), Ndamukong Suh (DT), Lawrence Timmons (LB), Michael Thomas (S), Nate Allen (S)

Draft 2018

1-11 (11) Minkah Fitzpatrick S Alabama
2-10 (42) Mike Gesicki TE Penn State
3-9 (73) Jerome Baker LB Ohio State
4-23 (123) Durham Smythe TE Notre Dame
4-31 (131) Kalen Ballage RB Arizona State
6-35 (209) Cornell Armstrong DB Southern Miss
7-9 (227) Quentin Poling LB Ohio
7-11 (229) Jason Sanders K New Mexico

De nouveaux leaders pour épauler Ryan Tannehill ?

En 2016, Ryan Tannehill semblait évoluer dans la bonne direction après avoir mené les Dolphins en playoffs. Sa grosse blessure de l’année dernière a de nouveau jeté un flou sur son état et sur sa capacité a enfin franchir un pallier. Le QB de Miami ne s’est simplement jamais comporté comme un véritable leader, capable de faire gagner sa franchise régulièrement.

Le coach de l’équipe depuis 2016, Adam Gase, a fait pas mal de ménage durant les deux dernières intersaisons, se séparant de nombreux joueurs (Suh et Landry par exemple cette année), et en faisant venir d’autres qui sont selon lui plus adaptés à son système. Cette année, l’idée de Gase a été de faire venir de l’expérience et du leadership autour de son QB. Ainsi, l’excellent Guard Josh Sitton, le très expérimenté running-back Frank Gore, ou encore le régulier receveur Danny Amendola font partie des recrues.

On peut comprendre l’idée mais force est de constater que l’attaque de Miami ne fait pas peur à grand monde. Tannehill n’a donc plus Jarvis Landry, qui a attrapé plus de balles que n’importe quel joueur dans l’histoire lors de ses quatre premières saisons pros. Il devra opter pour DeVante Parker, Kenny Stills ou Danny Amendola. Compliqué pour passer un cap.

Calendrier

vs Tennessee, @ NY Jets, vs Oakland, @ New England, @ Cincinnati, vs Chicago, vs Detroit, @ Houston, vs NY Jets, @ Green Bay, Bye, @ Indianapolis, vs Buffalo, vs New England, @ Minnesota, vs Jacksonville, @ Buffalo

Pronostic

Si les changements d’Adam Gase ne sont pas payants cette saison, il y a de grande chance qu’il soit remercié. Même constat pour Ryan Tannehill, qui joue peut être la saison la plus importante de sa carrière en Floride. Le plan est là, mais l’effectif ne semble pas avoir les armes pour rivaliser dans l’AFC. Une faible division laisse néanmoins une chance.

{5-11, 2-3 ou 4ème AFC East}

NEW ENGLAND PATRIOTS

Bilan de la saison 2017-2018

{13-3, 1er AFC East}

{Playoffs : Battus au Superbowl par les Eagles, 41-33}

Après avoir remporté le titre en 2016-2017, les Patriots étaient de retour au Superbowl l’année passée, mais ils ont cette fois chuté face aux Eagles. Malgré ça, on ne peut oublier les performances de Tom Brady, qui a remporté le trophée de MVP à 40 ans, et qui a battu son propre record de yards à la passe en finale (505). Les Patriots de Brady et Belichick continuent donc de gagner et rien ne semble pouvoir les arrêter, même pas le poids des années. Même lorsque l’équipe est moins brillante, ou lorsqu’il y a des tensions en interne, ils trouvent le moyen de tracer leur route dans l’AFC. 2018-2019 est-elle la saison ou tout s’arrête ?

Mouvements notables

Arrivées

Jeremy Hill (RB), Cordarrelle Patterson (WR), Jordan Matthews (WR), Trent Brown (OT), Adrian Clayborn (DE), Danny Shelton (DT), Jason McCourty (CB)

Départs

Dion Lewis (RB), Brandin Cooks (WR), Danny Amendola (WR), Martellus Bennett (TE), Nate Solder (OT), Cameron Fleming (OT), James Harrison (LB), Malcolm Butler (CB)

Draft 2018

1-23 (23) Isaiah Wynn OG Georgia
1-31 (31) Sony Michel RB Georgia
2-24 (56) Duke Dawson CB Florida
5-6 (143) Ja’Whaun Bentley LB Purdue
6-4 (178) Christian Sam LB Arizona State
6-36 (210) Braxton Berrios WR Miami
7-1 (219) Danny Etling QB LSU
7-25 (243) Keion Crossen DB Western Carolina
7-32 (250) Ryan Izzo TE Florida State

Tout n’est pas rose autour de Brady et Belichick

La saison passée, les Pats sont allés au Superbowl grâce à un superbe Brady, mais l’équipe a rarement été aussi en difficulté. Et c’était particulièrement vrai en défense. Car s’ils ont réussi à ne pas encaisser beaucoup de points, ils ont constamment subit et alloué beaucoup de yards. Et la vérité a éclaté au Superbowl lorsqu’ils se sont fait marcher dessus par l’attaque de Philadelphia. L’histoire autour de Malcolm Butler, sur le banc lors de la finale, ne sera jamais vraiment élucidée, et le CB est parti pour le Tennessee.

Comme Butler, de nombreux joueurs ont quitté la Nouvelle-Angleterre durant l’intersaison, notamment en attaque, et les recrues semblent moins fortes. Le RB Dion Lewis, toujours précieux, a pris la même direction que le CB, ce qui laisse James White comme numéro 1. Le rookie Sony Michel aura surement sa chance. Brady a également perdu deux receveurs, Brandin Cooks et Danny Amendola, qui ont été remplacé par Jordan Matthews et Cordarrelle Patterson. Deux linemen sont partis, et notamment le Left Tackle Nate Solder. C’est une grosse perte pour les Pats, qui ont recruté Trent Brown et drafté Isaiah Wynn pour tenter de combler le trou. Défensivement les principales recrues sont Adrian Clayborn et Danny Shelton, qui vont tenter de solidifier la ligne défensive. Derrière, Jason McCourty rejoint son frère Devin.

L’autre problème vient des présumées tensions entre Brady – Belichick et entre d’autres dirigeants de la franchise. Mais il est toujours difficile d’en prévoir l’impact, surtout pour une organisation qui a souvent eu à gérer des crises (Spygate, Deflagate…).

Calendrier

vs Houston, @ Jacksonville, @ Detroit, vs Miami, vs Indianapolis, vs Kansas City, @ Chicago, @ Buffalo, vs Green Bay, @ Tennessee, Bye, @ NY Jets, vs Minnesota, @ Miami, @ Pittsburgh, vs Buffalo, vs NY Jets

Pronostic

Même sans être géniaux, les Pats devraient pouvoir faire un sans-faute dans la division et la remporter une nouvelle fois sans problème. L’AFC est une conférence relativement faible, si bien que New England reste l’une des équipes favorites pour la représenter au Superbowl.

{12-4, 1er AFC East}

NEW YORK JETS

Bilan de la saison 2017-2018

{5-11, 4ème AFC East}

Les Browns ont terminé avec un bilan de 0-16 en 2017-2018, et pourtant ce sont les Jets qui avaient le plus de chance de terminer la saison avec 0 victoire. L’effectif était en effet vu comme le plus faible de NFL. Mais le talent du coach Todd Bowles a permis à cette équipe de gagner 4 de ses 9 premiers matchs avant de s’écrouler, faute de talent. Les Jets sont en reconstruction, et l’arrivée de Sam Darnold lance une nouvelle ère pour la franchise.

Mouvements notables

Arrivées

Teddy Bridgewater (QB), Isaiah Crowell (RB), Thomas Rawls (RB), Terrelle Pryor (WR), Travis Swanson (C), Spencer Long (C), Courtney Upshaw (DE), Avery Williamson (LB), Kevin Minter (LB), Trumaine Johnson (CB)

Départs

Matt Forte (RB), Austin Seferian-Jenkins (TE), Wesley Johnson (C), Muhammad Wilkerson (DE), Kony Ealy (LB), Demario Davis (LB)

Draft 2018

1-3 (3) Sam Darnold QB USC
3-8 (72) Nathan Shepherd DT Fort Hays State
4-7 (107) Chris Herndon TE Miami
6-5 (179) Parry Nickerson CB Tulane
6-6 (180) Foley Fatukasi DT Connecticut
6-30 (204) Trenton Cannon RB Virginia State

Quand sera lancé Sam Darnold ?

Titulaire la saison passée, Josh McCown a rempilé avec les Jets. Il n’est donc pas obligatoire pour la franchise de lancer son rookie directement. McCown, 38 ans, reste en effet sur sa meilleure saison en carrière, avec un rating de 94.5. Si Darnold n’est pas prêt, il y a donc une solution. Mais admettons que Sam Darnold soit le titulaire, ce qui arrivera rapidement, peut-il rendre cette équipe plus compétitive ? A lui tout seul, non, pas tout de suite. Mais ce que les Jets doivent éviter, c’est de voir leur jeune QB faire une saison catastrophique.

Difficile de renforcer une équipe dans laquelle il y a autant de trous. Les deux zones noires de l’équipe l’année dernière étaient la ligne offensive et le pass-rush. En ce qui concerne la ligne, qui a alloué 47 sacks en 2017, les Jets ont fait venir deux joueurs pour stabilisé l’intérieur, à savoir Spencer Long et Travis Swanson. Protéger son jeune QB est crucial, pour éviter trop de pression et donc des pertes de balle (déjà un petit problème pour Darnold au niveau universitaire), et pour éviter les blessures. Au niveau du pass-rush, il n’y a pas beaucoup d’options en dehors de Leonard Williams.

L’autre question autour de l’intégration de Sam Darnold concerne son entourage sur les « skills positions » (RB, WR). Bilal Powell voit Isaiah Crowell arriver pour l’épauler sur le backfield. Dans les airs, Robby Anderson sort d’une superbe saison, et les Jets espèrent un retour en forme de Quincy Enunwa. La signature de Terrelle Pryor apporte une option solide de plus.

Calendrier

@ Detroit, vs Miami, @ Cleveland, @ Jacksonville, vs Denver, vs Indianapolis, vs Minnesota, @ Chicago, @ Miami, vs Buffalo, Bye, vs New England, @ Tennessee, @ Buffalo, vs Houston, vs Green Bay, @ New England

Pronostic

La saison passée, les Jets ont dépassé les attentes en remportant 5 matchs, et il est difficile de les voir faire beaucoup mieux cette année. Sam Darnold représente peut être un futur victorieux pour la franchise, mais le présent va être plus douloureux. L’idée est de montré suffisamment de choses pour entamer une nouvelle ère stable. Todd Bowles est un bon coach et semble être l’homme de la situation.

{5-11, 2-3 ou 4ème AFC East}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *