Présentation de la saison 2018-2019 – NFC West

Dernière division à passer sur le grill, la NFC West, où la cartes ont été redistribuées la saison dernière. Les Seahawks ne sont plus les rois de la division, et se sont fait dépasser par une équipe jeune et ambitieuse, les Rams. La franchise de Los Angeles a d’ailleurs été l’une des équipes les plus actives durant l’intersaison. Mais la hype concerne aussi les 49ers et leur QB Jimmy Garoppolo, arrivé en sauveur en milieu de saison dernière. 

Arizona Cardinals

Bilan de la saison 2017-2018

{8-8, 3ème NFC West}

Les Cardinals sont un exemple de plus de la rapidité avec laquelle les choses évoluent en NFL. En finale de la NFC il y a moins de 3 ans, ils sont maintenant dans une période de médiocrité et d’interrogations. Les retraites de Carson Palmer et Bruce Arians ont en effet amorcé un vent de changement dans le désert.

Mouvements notables

Arrivées

Sam Bradford (QB), Mike Glennon (QB), Andre Smith (OT), Justin Pugh (OG), Jamar Taylor (CB), Marcus Williams (CB), Bene Benwikere (CB)

Départs

Drew Stanton (QB), Adrian Peterson (RB), John Brown (WR), Jared Veldheer (OT), Xavier Williams (DT), Karlos Dansby (LB), Tramon Williams (CB), Justin Bethel (CB), Tyrann Mathieu (S), Tyvon Branch (S)

Draft 2018

1-10 (10) Josh Rosen QB UCLA
2-15 (47) Christian Kirk WR Texas A&M
3-33 (97) Mason Cole C Michigan
4-34 (134) Chase Edmonds RB Fordham
6-8 (182) Chris Campbell CB Penn State
7-36 (254) Korey Cunningham OT Cincinnati

Comment les Cards vont-ils gérer autant de changements ?

Hélas victime de problèmes de santé, Bruce Arians a mis un terme à sa carrière d’entraineur après la saison 2017-2018. Sous ses ordres, les Cards ont été plutôt bons et même très compétitifs lors de certaines saisons. Un de ses bons coups avaient été de faire venir Carson Palmer, qui a retrouvé une seconde jeunesse dans le désert. Le QB a d’ailleurs lui aussi raccroché les crampons. Steve Wilks, ex-coordinateur défensif des Panthers, est le nouveau coach et l’équipe ne sera pas la même sous ses ordres.

Au poste de quarterback, Carson Palmer a donc arrêté, et son remplaçant, Drew Stanton est parti. La franchise de l’Arizona a ainsi décidé de recruter (et sur-payer) Sam Bradford et aussi Mike Glennon. Les Cards ont également profité de la baisse de la cote de Josh Rosen lors de la Draft pour le prendre en 10ème position. Bradford devrait donc débuter la saison comme titulaire, puis ses blesser et laisser la place au rookie. Rosen a du talent, il l’a montré avec UCLA, et il a surtout envie de montrer que les autres équipes se sont trompées en ne le prenant pas plus tôt (il était vu comme un potentiel numéro 1).

Sur le reste de l’attaque, la grosse question est de savoir si David Johnson va revenir au même niveau qu’avant sa blessure, à savoir celui de l’un des meilleurs running-back de la ligue. Il sera d’ailleurs au centre du plan de jeu offensif de Wilks, qui veut mettre en place un jeu au sol solide. Le problème est que mis à part Johnson, le backfield est un peu vide. En ce qui concerne les receveurs, c’est également très léger autour de l’éternel Larry Fitzgerald. Repositionné sur le slot par Arians, il compte 216 réceptions, 2 179 yards et 12 touchdowns sur les deux dernières saisons. Mais à 35 ans, la fin n’est plus très loin pour le futur Hall-of-Famer. L’autre WR qui pourrait émerger cette saison, est le rookie Christian Kirk, même s’il ressemble plus au successeur de Fitzgerald sur le slot qu’à une vraie solution dans le profondeur. Terminons avec la ligne offensive, qui a été complètement remaniée, et qui devrait être meilleure qu’en 2017.

En défense, de nombreux titulaires sont partis, notamment sur les lignes secondaires (Tyrann Mathieu étant le plus fameux), ce qui peut fragiliser une escouade qui est régulièrement dans les meilleures du pays. Cependant, cette défense a toujours les armes pour rester performante, avec quelques stars comme le pass-rusher Chandler Jones (17 sacks en 2017) ou le cornerback Patrick Peterson.

Calendrier

vs Washington, @ LA Rams, vs Chicago, vs Seattle, @ San Francisco, @ Minnesota, vs Denver, vs San Francisco, Bye, @ Kansas City, vs Oakland, @ LA Chargers, @ Green Bay, vs Detroit, @ Atlanta, vs LA Rams, @ Seattle

Pronostic

Les Cards ont quelques stars qui peuvent leurs permettre de gagner des matchs et d’être plus compétitifs que prévu. Mais si des blessures, comme celle de David Johnson en 2017, arrivent, alors les limites de cet effectif seront criantes et exploitées. L’ère Josh Rosen devrait débuter tôt ou tard, et une période de reconstruction l’accompagnera. Arizona ne devrait donc pas retrouver les playoffs dans le futur.

{5-11, 4ème NFC West}

Los Angeles Rams

Bilan de la saison 2017-2018

{11-5, 1er NFC West}

{Playoffs : Défaite en wild-card face aux Falcons, 26-13}

De l’action à Hollywood ! Arrivé il y a un an au chevet des Rams, Sean McVay (a.k.a le plus jeune coach de NFL), n’a eu besoin que d’une saison pour remporter la NFC West, qualifier la franchise pour les playoffs 13 ans après sa dernière participation, et remporter le trophée de « Coach of the Year ». Portés par ces nouvelles ambitions, les Rams ont été particulièrement actifs durant l’intersaison, et ont fait venir des stars pour gagner le Superbowl cette saison.

Mouvements notables

Arrivées

Brandin Cooks (WR), Ndamukong Suh (DT), Ramik Wilson (LB), Marcus Peters (CB), Aqib Talib (CB), Sam Shields (CB)

Départs

Sammy Watkins (WR), Robert Quinn (DE), Connor Barwin (LB), Alec Ogletree (LB), Trumaine Johnson (CB), Kayvon Webster (CB)

Draft 2018

3-25 (89) Joseph Noteboom OT TCU
4-11 (111) Brian Allen C Michigan State
4-35 (135) John Franklin-Myers DE Stephen F. Austin
5-10 (147) Micah Kiser LB Virginia
5-23 (160) Ogbonnia Okoronkwo DE Oklahoma
6-2 (176) John Kelly RB Tennessee
6-18 (192) Jamil Demby OG Maine
6-21 (195) Sebastian Joseph DT Rutgers
6-31 (205) Trevon Young DE Louisville
7-13 (231) Travin Howard LB TCU
7-26 (244) Justin Lawler DE SMU

Cette nouvelle « Dream Team » peut-elle aller au bout ?

Depuis 2011, le terme de « Dream Team » est utilisé pour les franchises qui se montrent agressives durant l’intersaison en recrutant plusieurs stars. Evidemment, on souhaite plus de réussite aux Rams, puisque les Eagles avaient raté les playoffs cette année là. Dans tous les cas, l’activité des Rams a montré une chose, ils veulent gagner le Superbowl dès cette saison.

Pour renforcer un effectif déjà très performant, les Rams ont décidé d’ajouter 4 stars de plus. Cela a commencé avec un trade pour faire venir le cornerback Marcus Peters (2 Pro-Bowl et 1 All-Pro). Ils ont doublé la mise au poste de cornerback en montant un nouveau trade pour recruter Aqib Talib (5 Pro-Bowl et 1 All-Pro). Les Rams se sont ensuite penchés sur l’attaque via un autre trade qui a permis au WR Brandin Cooks (3 saisons à plus de 1000 yards) de débarquer à L.A. Enfin, cerise sur le gateau, Ndamukong Suh (5 Pro Bowl et 3 All-Pro) a été signé pour 1 an. Au total, ça fait donc 12 Pro-Bowl et 5 sélections All-Pro injectés en une seule intersaison.

Les Rams ont également enfin géré leur dossier le plus important, celui de la prolongation de contrat d’Aaron Donald. Leader défensif de l’équipe et meilleur défenseur de NFL en 2017, il vient de signer pour 6 ans de plus et un chèque de 135 millions de dollars. De quoi permettre à tout le monde d’arriver concentré et motivé dans cette nouvelle saison.

Avec les 4 stars arrivés durant l’intersaison, la situation d’Aaron Donald réglée, et le retour des Todd Gurley, Jared Goff et compagnie… cette équipe se présente sans réel point faible.

Calendrier

@ Oakland, vs Arizona, vs LA Chargers, vs Minnesota, @ Seattle, @ Denver, @ San Francisco, vs Green Bay, @ New Orleans, vs Seattle, vs Kansas City, Bye, @ Detroit, @ Chicago, vs Philadelphia, @ Arizona, vs San Francisco

Pronostic

Du fait de leur recrutement, les Rams affichent en effet une « Dream Team » sur le papier, avec une ligne défensive monstrueuse (Donald, Suh), des lignes secondaires redoutables (Peters, Talib, Joyner), un running-back passé tout prêt du trophée de MVP en 2017 (Gurley), un jeune quarterback en pleine progression (Goff), et un excellent jeune coach bien entouré. Les Rams font logiquement partie des favoris pour représenter la NFC au Superbowl.

San Francisco 49ers

Bilan de la saison 2017-2018

{6-10, 4ème NFC West}

San Francisco tente de revenir sur le devant de la scène après quelques années de galère. Le chantier a débuté avant la saison dernière lorsque Kyle Shanahan est devenu le nouveau coach de l’équipe, fort de son expérience comme coordinateur offensif des Falcons. Mais les 49ers ont perdu leur 9 premiers matchs de la saison, avant qu’une deuxième arrivée clé ait lieu. Remplaçant ambitieux de Tom Brady à New England, Jimmy Garoppolo a débarqué en Californie, et les choses ont changé. Lancé lors de la 13ème journée, il a terminé l’année invaincu avec 5 victoires en 5 matchs.

Mouvements notables

Arrivées

Jerick McKinnon (RB), Jonathan Cooper (OG), Weston Richburg (C), Richard Sherman (CB)

Départs

Carlos Hyde (RB), Trent Brown (OT), Zane Beadles (OG), Daniel Kilgore (C), Aaron Lynch (DE), Tank Carradine (DE), Elvis Dumervil (DE), Eric Reid (S)

Draft 2018

1-9 (9) Mike McGlinchey OT Notre Dame
2-12 (44) Dante Pettis WR Washington
3-6 (70) Fred Warner LB BYU
3-31 (95) Tarvarius Moore S Southern Miss
4-28 (128) Kentavius Street DE N.C State
5-5 (142) D.J Reed CB Kansas State
6-10 (184) Marcell Harris S Florida
7-5 (223) Jullian Taylor DT Temple
7-22 (240) Richie James WR Middle Tennessee State

Faut-il vraiment croire à la hype Jimmy G ?

Avant de jouer et gagner ses cinq matchs avec les 49ers, Garoppolo n’avait débuté que deux rencontres pour les Pats, qu’il avait également remportées. Certes, si l’on se penche en détail sur les cinq victoires de la saison dernière, tout n’a pas été rose, mais pour qu’une équipe passe d’un bilan de 1-10 à 6-10 c’est que sa présence fait une différence. La franchise de San Francisco pense en tout cas de Jimmy Garoppolo en a montré assez et qu’il est le QB du futur. Les dirigeants lui ont ainsi offert un énorme contrat de 137.5 millions de dollars sur 5 saisons.

Mais Jimmy Garoppolo ne peut emmener seul son équipe en playoffs, et il faut également voir ce qu’il y a autour de lui. Peu de changement dans le corps de receveurs, où Marqise Goodwin et Pierre Garcon seront les deux leaders. Le tight-end George Kittle a été intéressant lors de sa saison rookie et peut exploser, et il faudra suivre le WR rookie Dante Pettis. Les 49ers ont décidé de mettre l’accent sur le protection de leur QB, notamment en prenant Mike McGlinchey au 1er tour de la Draft et en recrutant le Centre Weston Richburg.

Le seul gros recrutement en attaque est celui du running-back Jerick McKinnon, qui a signé un gros contrat de 30 millions de dollars sur 4 ans, alors qu’il n’a jamais totalisé plus de 1 000 yards sur une saison. Mais Kyle Shanahan voyait en lui un joueur parfaitement adapté à son système, pas comme Carlos Hyde. Le problème est que McKinnon s’est fait les croisés la semaine dernière, et il ne verra pas le terrain cette année.

Calendrier

@ Minnesota, vs Detroit, @ Kansas City, @ LA Chargers, vs Arizona, @ Green Bay, vs LA Rams, @ Arizona, vs Oakland, vs NY Giants, Bye, @ Tampa Bay, @ Seattle, vs Denver, vs Seattle, vs Chicago, @ LA Rams

Pronostic

Que ce soit la prudence de la légende Joe Montana, qui attend de voir Jimmy Garoppolo sur une saison complète, ou bien la confiance de la nouvelle recrue Richard Sherman en son QB, une chose est sûre, le QB des 49ers fait parler. Du coup, San Francisco est une équipe qui est attendue, trop peut-être. Une progression est évidente pour cette saison, mais il va manquer encore un peu d’expérience pour aller titiller les meilleures équipes de la NFC.

{8-8, 2ème ou 3ème NFC West}

Seattle Seahawks

Bilan de la saison 2017-2018

{9-7, 2ème NFC West}

Terminé le temps où les Seahawks dominaient la NFC et jouaient deux Superbowls de rang (dont 1 gagné). La saison passée, pas de playoffs et un jeu décevant pour une équipe qui a terminé avec un bilan correct uniquement grâce à son quarterback (Russell Wilson). En conséquence, la franchise de Seattle a décidé de tout changer. Pete Caroll reste mais tout son staff change, et de nombreux joueurs clés ont quitté l’équipe.

Mouvements notables

Arrivées

Brandon Marshall (WR), Jaron Brown (WR), Ed Dickson (TE), D.J Fluker (OG), Barkevious Mingo (LB), Dontae Johnson (CB)

Départs

Thomas Rawls (RB), Paul Richardson (WR), Jimmy Graham (TE), Luke Wilson (TE), Luke Joeckel (OG), Michael Bennett (DE), Cliff Avril (DE), Sheldon Richardson (DT), Richard Sherman (CB), Jeremy Lane (CB), Deshawn Shead (CB), Kam Chancellor (S)

Draft 2018

1-27 (27) Rashaad Penny RB San Diego State
3-15 (79) Rasheem Green DE USC
4-20 (120) Will Dissly TE Washington
5-4 (141) Shaqueem Griffin LB Central Florida
5-9 (146) Tre Flowers S Oklahoma State
5-12 (149) Michael Dickson P Texas
5-31 (168) Jamarco Jones OT Ohio State
6-12 (186) Jake Martin DE Temple
7-2 (220) Alex McGough QB Florida International

Quelle direction pour les Seahawks après l’exode massive ?

Revenons d’abord sur les départs qui ont été nombreux durant l’intersaisons. En attaque, deux receveurs importants sont partis, Jimmy Graham et Paul Richardson, et autant dire que les remplaçants n’améliorent pas vraiment le corps de receveurs. Russell Wilson perd ainsi des armes dans le jeu de passes et notamment en red-zone. L’exode est encore plus marquée en défense, où la ligne défensive (Bennett, Avril et Richardson) a souffert, et où les lignes secondaires (Sherman, Lane, Shead, Chancellor) ont été décimées.

Pour revenir à l’attaque, les Seahawks ont tout de même conservé leur meilleur joueur, le QB Russell Wilson. Impeccable depuis son arrivée dans la franchise, il a tenu la baraque en 2017 et a souvent sorti son équipe de situations compliquées grâce à son seul talent. L’idée serait donc de re-construire autour de lui et de profiter de ses meilleures années (il n’a que 29 ans). Hors la direction que semble prendre Seattle est plutôt différente, à savoir réinstaller un jeu au sol solide. Brian Schottenheimer est le nouveau coordinateur offensif, et il est connu pour prôner un système basé sur le jeu de courses. Les Seahawks ont ensuite étonné tout le monde, sauf eux, en prenant le RB Rashaad Penny au 1er tour de la Draft. Pas un besoin crucial, surtout que Chris Carson semble le favori pour être titulaire.

Calendrier

@ Denver, @ Chicago, vs Dallas, @ Arizona, vs LA Rams, @ Oakland, Bye, @ Detroit, vs LA Chargers, @ LA Rams, vs Green Bay, @ Carolina, vs San Francisco, vs Minnesota, @ San Francisco, vs Kansas City, vs Arizona

Pronostic

Les Seahawks veulent faire comme en 2013 et gagner grâce à un jeu au sol dominant. Sauf qu’en 2013, la « Legion of Boom » terrorisait le reste de la NFL, et que la défense est très loin de ce niveau aujourd’hui. Seattle donne l’impression de ne pas se rendre compte du talent de son quarterback, et ce serait dommage de gâcher les meilleures années de Russell Wilson. Car c’est bien lui qui va permettre à cette équipe de ne pas sombrer.

{8-8, 2ème ou 3ème NFC West}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *