NFL

Houston reçu cinq sur cinq

La week 8 s’ouvrait dans le Texas, à Houston plus précisément, où les Texans accueillaient les Dolphins. Les deux équipes affichaient le même bilan avant la rencontre (4-3), mais pas la même forme. La tendance s’est confirmée, puisque Houston s’est offert un cinquième succès de rang, alors que Miami perd pour la quatrième fois en cinq matchs.

Houston Texans (5-3) 42 – Miami Dolphins (4-4) 23

Q1

Q2

Q3

Q4

Score Final

Miami

7

3

10

3

23

Houston

7

7

14

14

42

Après la défense, c’est l’attaque de Houston qui a retrouvé son allant

Bons derniers de la division AFC South en 2017 (4-12), et battus lors des trois premiers matchs de la saison, les Texans partaient pour une nouvelle saison galère. Mais tout est revenu dans l’ordre et à la mi-saison, Houston mène la dans sa division et s’affiche comme un outsider crédible dans l’AFC.

Le regain de forme a commencé avec une solidité défensive retrouvée, et un retour au top du leader J.J Watt. Embêté par des blessures depuis trois ans, il a mis quelques semaines à retrouver 100% de ses capacités mais il est aujourd’hui redevenu le joueur dominant qui a remporté trois fois le trophée de meilleur défenseur. Face aux Dolphins, Watt a signé son 8ème sack de la saison, mais son impact est évidemment bien plus important que sa simple ligne de stats. Un Watt au top fait que la défense adverse doit adapter son système de jeu en fonction de lui, et souvent doubler la dose de bloqueurs qui tentent de s’occuper de son cas. Et lorsqu’il est pris par plusieurs linemen adverses, cela libère des espaces aux autres pass-rusher, comme Jadeveon Clowney et Mercilus Whitney. La deux joueurs en ont d’ailleurs grandement profité lors de la week 7 face à Jacksonville.

Mais ce match contre Miami a montré que l’attaque était également redevenue performante. De retour d’une grosse blessure au genou, Deshaun Watson a lui aussi mis du temps à retrouver l’intégralité de ses sensations, et cette week 8 semble être le moment. Efficace dans les airs, explosif au sol, il n’a montré aucun signe d’appréhension face aux Dolphins, et signe son meilleur match de la saison. Le Watson de cette nuit est le Watson qui a éclaboussé la NFL de son talent en début de saison dernière. Il a littéralement torché la défense de Miami, lançant pour 239 yards et terminant avec plus de touchdowns (5) que de passes ratées (4). DeAndre Hopkins, l’un des meilleurs receveurs de la ligue, a logiquement brillé, finissant avec 6 réceptions pour 82 yards et 2 touchdowns. Le TE Jordan Thomas signe également un doublé, et Will Fuller gagne 124 yards et marque le dernier touchdown. Le seul bémol de cette soirée est d’ailleurs la blessure de ce dernier, qui semble assez gravement touché au genou. Watson perdrait ainsi une arme fatale dans la profondeur, mais les Texans semblent capables de continuer à briller malgré tout. Car même la ligne offensive a été solide. Horrible jusqu’ici avec un total incroyable de 26 sacks et 70 QB hits concédés en 7 matchs, elle n’a alloué qu’un seul petit QB hit cette nuit. Même combat pour Lamar Miller, mauvais en 2017 et encore dans le dur en début de saison, et qui reste sur deux matchs de rang à plus de 100 yards (133 yards et 1 TD face à Miami).

En résumé, les Texans ont leurs deux stars de retour à 100%, J.J Watt qui est l’un des meilleurs défenseurs de sa génération, et Deshaun Watson qui pourrait devenir l’un des meilleurs QB de sa génération. Houston semble donc prêt à continuer sa série de victoire.

Les Dolphins plongent

A l’inverse de la trajectoire des Texans, les Dolphins avaient parfaitement débuté leur saison (3 victoires), mais rien ne va plus depuis la week 4 avec quatre revers en cinq matchs. L’équipe d’Adam Gase souffre dans tous les domaines, et cela s’est confirmé cette nuit.

Défensivement, Miami concède 427 yards sur ce match face à Houston, dont 188 au sol. La semaine dernière déjà ils avaient souffert dans ce secteur, en allouant 248 yards aux RBs des Lions. Et ce n’est guère mieux offensivement… Brock Osweiler, qui remplace Ryan Tannehill blessé, a fait illusion pendant deux semaines mais la fête est terminée. Le QB termine avec 241 yards et 1 interception contre Houston. Miami s’est montré sans solutions sur 3rd down, avec un taux de conversion très faible (4/13).

Les stats du matchs

Miami

Houston

Temps de possession

31:09

28:51

Yards (total)

385

412

Yards à la passe

269

224

Yards au sol

116

188

First downs

18

17

Efficacité sur 3rd downs

4/13

6/12

Efficacité en redzone

1/2

4/4

Pénalités

5 (63 yds)

8 (57 yds)

Pertes de balle

1

0

Les meilleurs performances

Miami Dolphins

Houston Texans

Passing Passing
Brock Osweiler 21/37, 241 yards, 1 INT Deshaun Watson 16/20, 239 yards, 5 TD
Rushing Rushing
Kenyan Drake 12 courses, 58 yards, 1 TD Lamar Miller 18 courses, 133 yards, 1 TD
Receiving Receiving
DeVante Parker 6 réceptions, 134 yards Will Fuller V 5 réceptions, 124 yards, 1 TD
Kenyan Drake 2 réceptions, 37 yards, 1 TD DeAndre Hopkins 6 réceptions, 82 yards, 2 TD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *