NFL

Trophées NFL – Le point à la mi-saison

Alors que l’on attaque la deuxième partie de la saison régulière, il est temps de faire un nouveau point sur les courses pour les différents trophées majeurs. Si Patrick Mahomes semble plus que jamais favoris pour remporter le titre de MVP, il y a du changement au niveau des défenseurs. La liste des prétendants s’affine en ce qui concerne les rookies, offensifs comme défensifs.

MVP (Meilleur joueur)

1.Patrick Mahomes (QB – Kansas City Chiefs)

Stats 2018 : 66.2%, 2 901 yards, 29 TD – 7 INT, 116.7 rating

Avec ses 29 touchdowns, Patrick Mahomes est largement leader de NFL, et seuls Andrew Luck et Jared Goff affichent aujourd’hui plus de 20 touchdowns. Le QB des Chiefs est également leader en yards à la passe. S’il continue sur sa lancée et qu’il termine quelque part proche des 5 000 yards et 50 TD, il sera impossible de ne pas lui donner le trophée de MVP. Le risque actuellement pour Mahomes est un calendrier pas évident à négocier sur la deuxième partie de saison.

2. Todd Gurley (RB – Los Angeles Rams)

Stats 2018 : 182 courses, 868 yards, 12 TD / 37 réceptions, 362 yards, 4 TD

Gurley est le point central de l’une des meilleures attaques de NFL. Il mène la ligue en yards de scrimmage (courses + réceptions) avec 1 230. Efficace dans tous les secteurs du jeu, il est une menace constante pour marquer, comme en témoignent ses 16 touchdowns. Le record historique est de 32, et il serait un très sérieux candidat s’il le battait. Le problème pour Gurley est qu’il peut y avoir un éclatement des votes avec Jared Goff.

3. Drew Brees (QB – New Orleans Saints)

Stats 2018 : 76.3%, 2 336 yards, 18 TD – 1 INT, 120.6 rating

Avec 76.3% de passes réussies, Drew Brees est parti pour battre son propre record de plus de 4 points. Toujours plus précis, il est également plus sûr que jamais, avec seulement 1 interception lancée cette saison. Le coeur balance pour le QB de 39 ans, qui mérite de remporter ce trophée une fois dans sa carrière, et ce serait une conclusion logique pour le futur Hall of Famer qui est devenu leader de l’histoire en yards à la passe. Le risque sur la fin de saison est une petite baisse des stats au profit du duo de RB Kamara – Ingram.

4. Philip Rivers (QB – Los Angeles Chargers)

Stats 2018 : 67.1%, 2 336 yards, 19 TD – 3 INT, 116.5 rating

Au milieu d’une de ses meilleures saisons, Rivers est précis, efficace et leader d’une équipe qui est largement dans le coup pour les playoffs. Mais le QB des Chargers est toujours sous-côté et cela ne changera surement jamais. Pour préserver leur QB en vue des échéances à venir, le staff de Los Angeles pourrait baisser un peu son volume de jeu, ce qui lui donnerait des stats moins ronflantes que ses concurrents.

5. Jared Goff (QB – Los Angeles Rams)

Stats 2018 : 67.9%, 2 816 yards, 20 TD – 6 INT, 112.9 rating

Le QB des Rams confirme son installation dans l’élite à son poste. Actuellement 2ème de NFL en yards, 3ème en touchdowns, il a également gardé son équipe invaincue pendant les deux premiers mois de la saison. Goff est excellent, mais Gurley est le leader offensif des Rams. Difficile d’être le MVP de NFL quand on est pas celui de son équipe…

6. Aaron Rodgers (QB – Green Bay Packers)

Stats 2018 : 60.6%, 2 542 yards, 15 TD – 1 INT, 98.9 rating

L’importance de Rodgers pour les Packers est surement incomparable actuellement en NFL. On l’a vue l’année dernière avec la déconfiture de son équipe après sa blessure, et il porte encore Green Bay cette saison. Rodgers n’a lancé qu’une seule interception, un chiffre égalé seulement par Brees, et qui rendrait jaloux Nathan Peterman sur un match. Le problème est que les performances du QB ne suffiront peut-être pas pour remporter la division et aller en playoffs, ce qui serait un gros handicap pour avoir des votes.

7. Tom Brady (QB – New England Patriots)

Stats 2018 : 67%, 2 494 yards, 17 TD – 7 INT, 97.7 rating

Triple vainqueur et tenant du titre, Tom Brady ne connaît toujours pas cette fameuse « saison de trop ». Le QB des Pats continue de jouer à très haut niveau, même si le nombre d’interception est un peu en hausse. De même, ses Pats sont toujours là, au top de l’AFC East. Mais la concurrence est un peu trop forte pour voir Brady conserver son trophée.

8. Cam Newton (QB – Carolina Panthers)

Stats 2018 : 67.3%, 1 893 yards, 15 TD – 4 INT, 100.8 rating

C’est le retour d’un Cam Newton très performant dans le système de Norv Turner. L’attaque est explosive, et le QB s’amuse de nouveau en jouant sur ses forces. Bien plus précis (67.3% de passes réussies), bien plus sûr (seulement 4 interceptions), il reste néanmoins peu prolifique dans le jeu de passes comparé aux autres QB de cette liste. Il compense un peu par ses capacités uniques au sol (54 courses, 194 yards, 4 TD).

9. Carson Wentz (QB – Philadelphia Eagles)

Stats 2018 : 70.7%, 1 788 yards, 13 TD – 2 INT, 109.6 rating

Un fois la rouille du retour enlevée, Carson Wentz est revenu au top et mis derrière lui sa grosse blessure au genou. Encore plus précis qu’avant, il est également un peu plus productif chaque semaine. Le problème pour le QB des Eagles est qu’il a 2 matchs de retard sur tout le monde, et le bilan de son équipe est moyen.

10. Deshaun Watson (QB – Houston Texans)

Stats 2018 : 64.9%, 2 389 yards, 17 TD – 7 INT, 100.8 rating

Après 3 défaites pour débuter la saison, Houston s’est métamorphosé. Un peu dans le dur au départ car il revenait d’une grave blessure au genou, Watson a progressivement retrouvé le niveau et l’explosivité affichés lors de sa saison rookie.

—————

Defensive Player of the Year (Meilleur défenseur)

1.Aaron Donald (DT – Los Angeles Rams)

Stats 2018 : 61 pressions (dont 10 sacks), 19 plaquages, 1 fumble forcé

Tenant du titre, Donald est toujours aussi dominant à l’intérieur de la ligne défensive des Rams. D’ailleurs, a-t-on déjà vu un joueur comme lui à son poste…? En négociation pour un nouveau contrat durant l’intersaison, il est revenu tard à l’entrainement et cela s’est senti sur les premiers matchs puisqu’il ne signe aucun sack sur ses trois premières sorties. Mais avant de rester muet face aux Saints ce week-end, il restait sur 10 sacks en 5 matchs. Son total de pressions sur la saison (61) est également impressionnant, et largement au-dessus des autres prétendants au trophée.

2. J.J Watt (DE – Houston Texans)

Stats 2018 : 30 pressions (dont 10 sacks), 24 plaquages, 4 fumbles forcés

Watt est à la défense de Houston ce que Watson est à l’attaque. Lui aussi de retour après une (voire des) saisons galères, il est de retour à 100%. Avec 10 sacks et 4 fumbles forcés au compteur, il a retrouvé une domination qui fait de lui un candidat sérieux pour un quatrième trophée de meilleur défenseur.

3. Danielle Hunter (DE – Minnesota VIkings)

Stats 2018 : 41 pressions (dont 12 sacks), 29 plaquages

Le match du week-end a confirmé le nouveau statut de Danielle Hunter. Chasseur de QB hors pair, il mène désormais la NFL avec 12 sacks (dont 3.5 face à Detroit dimanche). Il a également prouvé un point important, à savoir qu’il peut être dominant même lorsque Everson Griffen est absent (ce qui a été le cas lors des 8 premiers matchs). Hunter doit tenir ce ryhtme pour avoir une chance face aux favoris.

4. Khalil Mack (DE – Oakland Raiders)

Stats 2018 : 27 pressions (dont 5 sacks), 12 plaquages, 4 fumbles forcés

Meilleur défenseur de NFL sur les six premiers matchs, Khalil Mack a subi une blessure lors de la 6ème journée face aux Dolphins. Clairement diminué sur ce match et su le suivant (0 sack contre Miami et New England), il a été préservé face à deux adversaires moins forts lors des deux derniers matchs (Jets et Bills). Mack perd logiquement du terrain, mais on sait qu’il est capable de le rattraper une fois qu’il revient.

5. Dee Ford (OLB – Kansas City Chiefs)

Stats 2018 : 47 pressions (dont 9 sacks), 15 plaquages, 4 fumbles forcés

Ford est l’invité surprise de ce classement, même s’il est très en vue depuis le début de la saison. Il peut mieux faire contre le jeu au sol, mais il est exceptionnel en pass-rush cette année avec déjà 47 pressions et 9 sacks à son actif.

6. Myles Garrett (DE – Cleveland Browns)

Stats 2018 : 38 pressions (dont 10 sacks), 18 plaquages, 3 fumbles forcés

On avait vu le potentiel de Garrett sur quelques matchs l’année passée, on a la confirmation de son talent cette saison. Avec 10 sacks et 3 fumbles forcés au compteur, il montre chaque semaine qu’il est capable de battre les meilleurs OT de NFL. Un avertissement pour le reste des défenseurs, car Myles Garrett a le potentiel pour gagner plusieurs trophées dans sa carrière.

—————

Meilleur rookie offensif

1. Saquon Barkley (RB – New York Giants)

Stats 2018 : 111 courses, 519 yards, 5 TD / 58 réceptions, 497 yards, 2 TD

2ème en yards au sol, et 1er en yards dans les airs parmi les rookies, Barkley affiche déjà plus de 1000 yards de scrimmage à la mi-saison. Le choix pour ce trophée semble assez simple. Malgré une mauvaise ligne offensive et un quarterback moribond chez les Giants, rien ne l’empêche de briller. Le RB est l’un des rares points positifs d’une mauvaise équipe new-yorkaise.

2. Calvin Ridley (WR – Atlanta Falcons)

Stats 2018 : 33 réceptions, 463 yards, 7 TD

La présence de Julio Jones limite le nombre de balles qui arrivent vers lui, mais il sait en faire bon usage puisqu’il affiche 7 touchdowns. Il aura tout de même du mal à faire douter Saquon Barkley, qui compte plus de réceptions et yards dans les airs que lui (sans compter le travai au sol…).

3. Phillip Lindsay (RB – Denver Broncos)

Stats 2018 : 110 courses, 591 yards, 3 TD / 20 réceptions, 160 yards, 1 TD

Le RB rookie des Broncos est une surprise à plusieurs niveaux. Tout d’abord, il n’a pas été drafté en mai dernier et est donc arrivé avec un statut d’inconnu et une place à gagner. Ensuite, parce que les Broncos ont également pris Royce Freeman lors de la dernière draft. Au final, les deux rookies cohabite et c’est Lindsay qui se montre le plus à son avantage puisqu’il est actuellement leader parmi les rookie en yards au sol.

4. Kerryon Johnson (RB – Detroit Lions)

Stats 2018 : 89 courses, 503 yards, 1 TD / 24 réceptions, 165 yards

Troisième rookie avec 503 yards au sol, il est devenu le clair numéro 1 sur le backfield de Detroit. Et il devrait avoir encore plus de travail après le transfert de Golden Tate, donc ses stats pourrait enfler encore un peu. Johnson est d’ailleurs une bonne surprise dans le jeu de passes, chose qu’il ne faisait pas du tout à Auburn.

5. Quenton Nelson (OG – Indianapolis Colts)

Stats 2018 : 589 snaps joués, 2 sacks alloués

La ligne offensive d’Indianapolis en 2017 et celle de 2018 sont un peu comme le jour et la nuit. La solidité retrouvée permet à Andrew Luck de respirer et d’être de nouveau un QB très performant. Le rookie Quenton Nelson est l’une des raisons de cette amélioration car il est très bon depuis le jour 1. Le seul autre lineman rookie qui a un tel impact est le Tackle des 49ers, Mike McGlinchey.

—————

Meilleur rookie défensif

1. Derwin James (S – Los Angeles Chargers)

Stats 2018 : 12 pressions (dont 4 sacks), 46 plaquages, 1 interception

Le Safety fait un peu de tout dans la défense des Chargers, et il le fait toujours bien. Il plaque bien, il est efficace sur les blitzs (4 sacks), et il est évidemment très bon en couverture. Même s’il n’a réussi qu’une seule interception depuis le début de la saison, son placement est excellent et les QB adverses affichent un rating moyen de 72.3 face à lui. Derwin James confirme qu’il est un super coup même en 17ème choix de la Draft.

2. Darius Leonard (LB – Indianapolis Colts)

Stats 2018 : 6 pressions (dont 4 sacks), 88 plaquages, 3 fumbles forcés

La défense des Colts est toujours plutôt moyenne mais elle progresse et Darius Leonard a un gros impact positif au milieu. Leader de NFL en plaquages (88), il affiche également 4 sacks et 3 fumbles forcés. Son petit point faible est le travail en couverture, aspect qu’il doit travailler pour devenir réellement dominant. Leonard est un excellent coup au 2ème tour de la Draft.

3. Denzel Ward (CB – Cleveland Browns)

Stats 2018 : 41 plaquages, 1 fumble forcé, 3 interceptions

Ward a eu des grosses responsabilités directement car il couvre souvent les receveurs numéros 1. Et le rookie a répondu présent avec une bonne couverture (73.3 de rating moyen face à lui), et un goût certain pour les interceptions (3). Pris en 4ème choix par les Browns, il confirme qu’il en valait la peine.

4. Bradley Chubb (OLB – Denver Broncos)

Stats 2018 : 35 pressions (dont 9 sacks), 25 plaquages, 1 fumble forcé

Il continue sa montée en puissance et confirme ses talents de pass-rusher (9 sacks). C’est d’ailleurs pour ça que les Broncos l’ont pris. Jouer avec Von Miller libère évidemment des espaces et cela aide Chubb, mais pour le moment il fait très bien ce qu’on lui demande.

5. Leighton Vander Esch (LB – Dallas Cowboys)

Stats 2018 : 56 plaquages, 1 pression

Le linebacker a un bel impact au milieu de la défense des Cowboys depuis le début de la saison. Son sens du positionnement est excellent, ce qui l’aide aussi bien dans le jeu au sol qu’en couverture. Il est ainsi un plaqueur régulier et un défenseur solide contre leu jeu aérien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *