NFL

L’équipe-type de la 17ème journée

Qui dit fin de la saison régulière dit dernière équipe-type. Le fait que plusieurs équipes ont mis au repos certaines stars a ouvert le voie à d’autres joueurs. On retrouve tout de même deux des meilleurs receveurs de la ligue et deux des meilleurs pass-rushers. A noter la nouvelle grosse performance de la ligne offensive d’Indianapolis.

Attaque

Titulaires Remplaçants
QB Josh Allen (BUF) Tom Brady (NE)
RB Jordan Howard (CHI) Saquon Barkley (NYG)
WR DeAndre Hopkins (HOU) Chris Godwin (TB)
WR Julio Jones (ATL) Mike Evans (TB)
FLEX Tyreek Hill (KC)
TE Blake Jarwin (DAL) George Kittle (SF)
LT Anthony Castonzo (IND) Eric Fisher (KC)
LG Quenton Nelson (IND) Rodger Saffold (LAR)
C Jason Kelce (PHI) Cody Whitehair (CHI)
RG Zane Beadles (ATL) Andrew Wylie (KC)
RT Rob Havenstein (LAR) Braden Smith (IND)

Quarterback

Josh Allen (Buffalo Bills)

17/26, 224 yards, 3 TD, 1 INT

Le QB rookie des Bills nous a montré ses qualités au sol depuis plusieurs semaines et il l’a confirmé face aux Dolphins en gagnant 95 yards et en marquant 2 fois. Mais sur ce match, il a également été excellent dans les airs, lançant pour 224 yards et 3 touchdowns. Souvent peu précis, il réussit plus de 50% de ses passes pour seulement la deuxième fois cette saison. Allen termine sa première année avec 2 074 yards, 10 touchdowns et 12 interceptions à la passe, ainsi que 631 yards au sol avec 8 touchdowns de plus.

Running-back

Jordan Howard (Chicago Bears)

21 courses, 109 yards, 2 TD

Pour éliminer les rivaux Vikings de la course aux playoffs, les Bears ont pu compter sur un Jordan Howard efficace au sol. Précieux pour faire avancer son équipe, il gagne 109 yards en 21 courses (5.2 YPA) et marque également un doublé. Capable d’aller chercher des yards supplémentaires, il en gagne 84 après contact. Du fait d’un début de saison poussif, Howard est en dessous des 1 000 yards pour la première fois en 3 saisons de NFL. En plus de ses 935 yards gagnés, il totalise 9 touchdowns et égale son record personnel de 2017.

Receveurs

DeAndre Hopkins (Houston Texans)

12 réceptions, 147 yards

Deshaun Watson sait qu’il peut viser son receveur avec assurance, même face aux meilleurs cornerbacks de la ligue. Face aux Jaguars et à Jalen Ramsey, le QB n’a donc pas hésité à souvent cherché Hopkins (15 fois) et cela a payé puisque le receveur attrape 12 ballons pour 147 yards. Il n’a pas réussi à marquer, mais il a de nouveau prouvé qu’il était l’un des meilleurs à son poste. DeAndre Hopkins termine la saison avec 115 réceptions (record personnel et n°3 en NFL), 1 572 yards (record personnel et n°2 en NFL) et 11 touchdowns.

Julio Jones (Atlanta Falcons)

9 réceptions, 138 yards, 1 TD

Le receveur des Falcons a été omniprésent ce week-end face aux Bucs. Trouvé à 9 reprises par Matt Ryan, il gagne 138 yards et marque 1 touchdown. De nouveau leader de NFL en yards cette saison (1 677), Jones affiche également 113 réceptions (n°4 en NFL) et 8 touchdowns. Il passe la barre des 1 400 yards pour la 5ème année de rang.

{FLEX}

Tyreek Hill (Kansas City Chiefs)

5 réceptions, 101 yards, 1 TD

Meilleur ami de Patrick Mahomes depuis le début de la saison, Tyreek Hill n’a pas mis longtemps à trouver la faille dans la défense d’Oakland dimanche. Le receveur marque un touchdown de 67 yards dès le 1er quart-temps, avant de finir le match avec 101 yards. Hill ajoute un autre touchdown en fin de match, sur une course de 15 yards. Le receveur des Chiefs continue sa progression en postant des records personnels dans toutes les catégories : 87 réceptions, 1 479 yards (n°4 en NFL) et 12 touchdowns (n°4 en NFL).

Tight-end

Blake Jarwin (Dallas Cowboys)

7 réceptions, 119 yards, 3 TD

La performance que personne n’avait vu venir est celle du TE des Cowboys, Blake Jarwin. Il est certes devenu un arme plus en vue durant les dernières semaines mais il a réellement explosé ce week-end à New York. Il marque notamment un triplé, sachant qu’il n’avait jamais attrapé une passe de touchdown avant ce match. Une bonne nouvelle pour Dak Prescott et l’attaque de Dallas avant le début des playoffs.

Left Tackle

Anthony Castonzo (Indianapolis Colts)

La ligne offensive des Colts a encore été brillante dimanche, à l’image d’Anthony Castonzo sur le blind side d’Andrew Luck. Le LT n’alloue qu’une seule pression sur le match clé face aux Titans, et ajoute un travail sérieux sur les phases au sol.

Left Guard

Quenton Nelson (Indianapolis Colts)

Autre membre de cette ligne offensive d’Indianapolis à s’être illustré, Quenton Nelson confirme son excellente première saison en NFL. Le rookie ne concède qu’une petite pression en protection de son QB et sort l’un de ses meilleurs matchs au sol.

Centre

Jason Kelce (Philadelphia Eagles)

Match solide et complet pour le centre des Eagles. Parfait en protection de ses QB, il n’alloue pas la moindre pression. Philadelphia a souvent couru au milieu et Kelce s’est montré efficace, permettant aux RB de totaliser 44 yards et 2 first-downs en 11 courses.

Right Guard

Zane Beadles (Atlanta Falcons)

Sans club depuis mai et errivé il y a un peu plus d’un mois à Atlanta, Zane Beadles semble s’être plutôt bien acclimaté. Face aux Bucs, le RG ne concède qu’une seule pression sur son QB. Egalement précieux sur les phases au sol, il est dans le coup sur un touchdown et les RB d’Atlanta gagnent 43 yards dans sa zone.

Right Tackle

Rob Havenstein (Los Angeles Rams)

On aurait pu mettre un troisième lineman des Colts (Braden Smith) dans cette équipe-type, mais Rob Havenstein mérite cette distinction. Parfait en protection de Jared Goff, il a également souvent été mis à contribution sur le jeu au sol. Le RT est dans le coup sur un touchdown et les RB des Rams gagnent 50 yards et 4 first-downs dans son sillage.

—————

Défense

Titulaires Remplaçants
DL Fletcher Cox (PHI) Allen Bailey (KC)
DL Aaron Donald (LAR) Bilal Nichols (CHI)
EDGE Olivier Vernon (NYG) Trey Flowers (NE)
EDGE J.J Watt (HOU) Frank Clark (SEA)
LB Jayon Brown (TEN) C.J Mosley (BAL)
LB Darius Leonard (IND) Tremaine Edmunds (BUF)
FLEX Cory Littleton (LAR)
CB Jimmy Smith (BAL) Casey Hayward (LAC)
CB Stephon Gilmore (NE) Rasul Douglas (PHI)
S Will Parks (DEN) Adrian Phillips (LAC)
S Shawn Williams (CIN) Jessie Bates (CIN)

Ligne défensive

Fletcher Cox (Philadelphia Eagles)

8 pressions (dont 3 sacks), 1 plaquage, 1 fumble forcé

Récemment sélectionné pour son 4ème Pro Bowl, Fletcher Cox a montré pourquoi avec sa performance la plus dominante de la saison. Trop fort pour la ligne offensive de Washington, il totalise 8 pressions et s’offre 3 sacks. Sur son premier sack, il force un fumble important, qui est récupéré par Philadelphia. Cox achève cette saison avec 10.5 sacks, soit un de plus que son record personnel établit en 2015.

Aaron Donald (Los Angeles Rams)

6 pressions (dont 1 sack), 3 plaquages

Déjà quasiment assuré d’être élu meilleur défenseur de la ligue, Aaron Donald a conclut la saison régulière avec une nouvelle démonstration. Auteur de 6 pressions, il réussit un nouveau sack et porte son total sur la saison à 20.5. Le record de Michael Strahan n’est pas battu mais le DT des Rams double quasiment son total de 2017.

Edge

Olivier Vernon (New York Giants)

9 pressions (dont 2.5 sacks), 1 plaquage

Dak Prescott a finalement pris le dessus sur les Giants mais le QB a souvent eu à faire à Olivier Vernon. Auteur de 9 pressions, le DE new-yorkais touche le QB des Cowboys à 6 reprises, dont 2.5 sacks. Vernon termine la saison avec 7 sacks, dans sa moyenne depuis le début de sa carrière.

J.J Watt (Houston Texans)

5 pressions (dont 1.5 sacks), 2 plaquages, 1 fumble forcé

Aaron Donald semble intouchable mais J.J Watt est bien revenu à un niveau digne d’un meilleur défenseur de NFL. En s’offrant 1.5 de plus face aux Jaguars, il porte son total à 16 sur la saison, le deuxième meilleur total derrière le DT des Rams. Watt force également son 7ème fumble, de loin son record sur une saison.

Linebackers

Jayon Brown (Tennessee Titans)

8 plaquages, 1 fumble forcé, 1 interception, 1 touchdown

Les Titans devaient gagner pour aller en playoffs, ce qui n’a pas été fait, mais on ne peu rien reprocher à Jayon Brown. Le linebacker réussit 8 plaquages et force 1 fumble de Marlon Mack sur l’un deux, qui permet à Tennessee de récupérer la balle alors que le score était de 7-14. Mais Brown s’est également illustré en couverture, n’allouant que 15 yards sur 5 passes lancées dans sa direction. Il en dévie une et s’offre une pick-6 sur une autre.

Darius Leonard (Indianapolis Colts)

7 plaquages, 1 interception, 1 passe déviée

En face de Jayon Brown, un certain Darius Leonard lui a rendu la pareille pour les Colts. Le rookie réussit également 1 interception crucial en fin de rencontre, qui permet à Indianapolis de sceller une victoire synonyme de playoffs. Leonard totalise 7 plaquages et termine la saison leader de NFL avec 163. Il n’échoue qu’à 11 plaquages du record pour un rookie de Patrick Willis en 2007.

{FLEX}

Cory Littleton (Los Angeles Rams)

3 plaquages, 2 interceptions, 1 touchdown

Auteur d’une très bonne saison, Cory Littleton se plait dans son rôle hybride entre un linebacker et un safety. Face aux 49ers, il a notamment montré ses qualités en couverture avec 2 interceptions sur Nick Mullens. La deuxième termine même en touchdown de 19 yards.

Cornerbacks

Jimmy Smith (Baltimore Ravens)

2 interceptions, 1 passe déviée

Baltimore devait battre Cleveland pour s’assurer le titre de division et une place en playoffs, en ça n’a pas été facile. Baker Mayfield et les Browns ont livré un superbe combat, et heureusement Jimmy Smith a joué les pompier derrière, notamment en début de rencontre. Le CB intercepte rapidement 2 passes et il n’a rien laissé passer de la soirée puisqu’il ne concède qu’une petite réception d’1 yard sur 7 passes lancées vers lui.

Stephon Gilmore (New England Patriots)

3 passes déviées, 1 plaquage

Nouveau match très sérieux pour le CB des Pats. Gilmore a été visé à 7 reprises par Sam Darnold et il ne laisse passer que 3 passes pour 14 yards. Trois des autres passes sont déviées par le CB. Le QB rookie des Jets affiche un rating de 50.3 lorsqu’il a lancé dans la direction de Gilmore.

Safeties

Will Parks (Denver Broncos)

1 interception, 3 plaquages, 1 pression

Les Chargers ont longtemps eu du mal à prendre la défense de Denver à défaut, et Will Parks n’y est pas pour rien. Le Safety n’alloue que 2 petits yards sur le match et s’offre une interception sur Philip Rivers. Il ajoute 3 plaquages. Rivers finit avec un rating de seulement 16.7 lorsqu’il a visé Parks.

Shawn Williams (Cincinnati Bengals)

1 interception, 1 touchdown, 6 plaquages

Mieux sur la fin de saison, Williams a ouvert le score face à Pittsburgh en retournant une interception pour un touchdown de 58 yards. Il a ensuite tenu bon dans les airs, avec seulement 16 yards alloués, comme au sol, où il ajoute 6 plaquages.

—————

Equipes spéciales

RET Antonio Callaway (CLE)
K Matt Prater (DET)
P Colby Wadman (DEN)

Returner

Antonio Callaway (Cleveland Browns)

6 retours, 125 yards

Le jeune receveur des Browns avait comme mission de retourner les kickoffs et les punts face aux Ravens. Sur 3 retours de kickoffs, Callaway gagne 79 yards (26.3 YPA) , et il ajoute 46 yards en 3 retours de punts (15.3 YPA). Un beau total de 125 yards sur le match.

Kicker

Matt Prater (Detroit Lions)

4/4 XP, 1/1 FG, 1 TD

Le kicker des Lions réussit ses 5 coups de pied face à Green Bay, dont un field-goal de 43 yards. Mais Prater s’est également illustré en marquant un touchdown. Sur un fake field-goald, le kicker trouve en effet Levine Toilolo pour un touchdown de 8 yards.

Punter

Colby Wadman (Denver Broncos)

6 punts, 252 yards, 42.0 YPA

Le punter des Broncos a été très bon au pied dimanche. Il a dégagé Denver à 6 reprises, et place 5 de ses coups de pied à l’intérieur des 20 yards adverses. Aucun yard n’est gagné par les Chargers sur le seul retour tenté.

—————

Lexique :

QB hit : Le défenseur touche le Quarterback sans finir par un sack

Passe déviée : Pass incomplète et touchée par le défenseur, qui ne termine pas en interception

YPA : moyenne de yards par tentative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *