NFL

NFL Playoffs, Wild-Cards – Les Colts s’imposent à Houston

La première affiche du week-end de wild-cards opposait deux franchises de la division AFC South, Houston et Indianapolis. Deux équipes qui ont débuté la saison dans le mauvais sens avant de se reprendre. Vainqueurs de la division, les Texans recevaient, mais grâce à un début de match tonitruant et à une belle solidité défensive, les Colts repartent avec la victoire. 

Résumé du match


Q1 Q2 Q3 Q4 Score Final
Houston 0 0 0 7 7
Indianapolis 14 7 0 0 21

1er quart-temps

  • TD IND – 6 yards – Andrew Luck pour Eric Ebron (transformation réussie)
  • TD IND – 2 yards – Course de Marlon Mack (transformation réussie)

2ème quart-temps

TD IND – 18 yards – Andrew Luck pour Dontrelle Inman (transformation réussie)

4ème quart-temps

TD HOU – 6 yards – Deshaun Watson pour Keke Coutee (transformation réussie)

Un début de match parfait pour les Colts

Très rapidement dans leur match, les Colts ont pris une avance définitive de 14 points dès le premier quart-temps. Les deux premiers drives d’Indianapolis sont presque parfaits et se terminent par des touchdowns. Sur le premier, Andrew Luck s’appuie notamment sur T.Y Hilton, qui convertit deux 3rd downs, et le QB trouve Eric Ebron, son receveur préféré dans la zone de vérité cette saison. Sur le deuxième, l’efficacité est de nouveau de mise, et c’est le RB Marlon Mack qui conclut au sol. En 18 actions et un peu plus de 10 minutes de jeu, les Colts gagnent 149 yards et marquent 14 points. 

Andrew Luck dans un fauteuil, Marlon Mack intenable

On a régulièrement loué les mérites de la ligne offensive des Colts, l’une des plus solides cette saison en NFL. Le centre Ryan Kelly faisait d’ailleurs son retour après quelques matchs d’absences. Equipe ayant allouée le moins de sacks durant la saison régulière (18), Indianapolis a confirmé en n’en concédant aucun face à Houston. J.J Watt, Jadeveon Clowney et les autres défenseurs des Texans n’ont jamais été en mesure de mettre la pression sur Andrew Luck. Le QB a ainsi eu le temps pour trouver ses receveurs, sans forcer ses passes. Luck termine avec 222 yards, 2 touchdowns et 1 interception. 

Une fois l’écart fait, les Colts ont également réussi à installer un jeu de courses efficace, dans le sillage d’un excellent Marlon Mack. Le RB gagne 148 yards au sol, son record personnel et un record de franchise en playoffs. Il est également le premier joueur à passer la barre des 100 yards dans ce secteur face à la défense de Houston cette saison. 

Des Texans longtemps inefficaces en attaque

Si la défense est à blâmer en début de rencontre, elle s’est plutôt bien repris ensuite. Certes le manque de pression a été un problème, mais les Colts ont beaucoup moins avancé en deuxième mi-temps. Le soucis est que l’attaque n’a réussi que très tardivement à se mettre en route. Le premier vrai bon drive débute en fin de 3ème quart-temps et aboutit au touchdown de Keke Coutee. 

Visiblement pas à 100%, et très bien défendu par Pierre Desir notamment, DeAndre Hopkins a été méconnaissable (5 réceptions, 37 yards). Et avec leur star limitée, les Texans n’ont pas trouvé suffisamment de solutions de rechange pour faire des différences. Keke Coutee sort finalement un excellent match (11 réceptions, 110 yards, 1 TD) et Lamar Miller a trouvé quelques brèches sur des screen pass, mais c’était insuffisant face à une défense en zone disciplinée d’Indianapolis. Sérieux, les Colts n’ont pas alloué de gros gains et ont failli intercepter plusieurs passes de Deshaun Watson. Le QB finit avec 235 yards, 1 touchdown et 1 interception. Il affiche également 76 yards au sol, un chiffre intéressant mais aussi un symbole du manque de solutions. 

Et ensuite ?

Fin de saison pour Houston, qui devra travailler durant l’intersaison pour régler quelques zones clairement faibles (la ligne offensive par exemple). Pour les Colts, c’est à un déplacement à Kansas City qui est au programme du prochain tour. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *