NFL

NFL Playoffs, Wild-Cards – Les Cowboys viennent à bout des Seahawks

Le deuxième match du week-end se jouait du côté de Dallas, où les Cowboys accueillaient les Seahawks. Les deux défenses ont longtemps pris le dessus sur les attaques dans cette rencontre, jusqu’à ce que Dak Prescott et Ezekiel Elliott réussissent à faire la différence. 

Résumé du match


Q1 Q2 Q3 Q4 Score Final
Dallas 3 7 0 14 24
Seattle 0 6 8 8 22

1er quart-temps

  • FG DAL – 39 yards – Brett Maher

2ème quart-temps

  • FG SEA – 27 yards – Sebastian Janikowski
  • FG SEA – 42 yards – Sebastian Janikowski
  • TD DAL – 11 yards – Dak Prescott pour Michael Gallup (transformation réussie)

3ème quart-temps

  • TD SEA – 4 yards – Course de Russell Wilson (conversion à 2 points réussie)

4ème quart-temps

  • TD DAL – 1 yard – Course d’Ezekiel Elliott (transformation réussie)
  • TD DAL – 1 yard – Course de Dak Prescott (transformation réussie)
  • TD SEA – 7 yards – Russell Wilson pour J.D McKissic (conversion à 2 points réussie)

Un match longtemps dominés par les défenses

Hormis un premier drive plutôt bien mené par Dallas, et quelques big plays par ci par là, les attaques ont souvent butées sur les défense pendant trois quart-temps. A titre d’exemple, les Seahawks affichaient 12 yards au total et un surprenant -8 yards à la passe à l’issue du premier quart-temps. 

La défense des Cowboys a notamment su ralentir le jeu au sol si efficace d’habitude des Seahawks. Meilleure équipe de NFL dans ce secteur durant la saison régulière, avec 160 yards par match en moyenne, Seattle est limitée à 73 yards en 24 courses (3.0 YPA). Mis à part une belle course de 28 yards de Rashaad Penny, jamais les RB des Hawks n’ont réussi à franchir le rideau défensif de Dallas. 

Au final, Seattle n’a réussi à avancer que grâce à quelques big plays de Tyler Lockett. Le receveur gagne 120 yards en 4 réceptions, chaque réception menant des field-goals (2 réussis, 1 raté) ou un touchdown. 

Ezekiel Elliott et Dak Prescott prennent leurs responsabilités

Si Zeke a fait son match du début à la fin, Prescott est lui monté en gamme au fur et à mesure de la rencontre. Comme souvent finalement, le QB était au top en fin de match et il a su faire des différences. Précis et physique, il a su réussir des passes importantes à des moments clés, et prendre ses responsabilités sur des courses. Il n’a ainsi pas hésité à courir plein centre, entre trois défenseurs de Seattle. Le résultat est un first-down qui amène le touchdown décisif, marqué par Prescott lui-même. Deux ans après son premier et unique match de playoffs, le jeune QB de 23 ans a montré des signes de progression et un leadership encourageant pour la suite. 

En ce qui concerne Elliott, ce match a ressemblé a beaucoup d’autres. Le leader de NFL en yards au sol gagne 137 yards en 26 courses, se montrant très précieux pour faire avancer Dallas et ainsi gagner du temps en fin de match. 

Et ensuite ? 

En playoffs pour la 6ème fois en 7 ans, Russell Wilson perd son premier match de wild-card (en 4 matchs). Les Seahawks ont tout de même dépassés les attentes pour cette saison qui devaient être de transition. Pour Dallas, la prochain tour sera à l’extérieur, soit à New Orleans, soit à Los Angeles, en fonction du résultat de l’autre wild-card de la NFC entre les Bears et les Eagles.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *