NFL

NFL Playoffs, Wild-Cards – Le champion en titre toujours dans le coup

Dans la lignée des matchs précédents, cette dernière wild-cards a été marquée par des défenses très solides. Les deux quarterbacks sont tout de même montés en puissance en deuxième mi-temps et se sont rendus coup pour coup. La décision s’est finalement faite à la dernière seconde, sur un field-goal manqué par le kicker des Bears. 

Résumé du match


Q1 Q2 Q3 Q4 Score Final
Chicago 0 6 0 9 15
Philadelphia 3 0 7 6 16

1er quart-temps

  • FG PHI – 43 yards – Jake Elliott

2ème quart-temps

  • FG CHI – 36 yards – Cody Parkey
  • FG CHI – 29 yards – Cody Parkey

3ème quart-temps

  • TD PHI – 10 yards – Nick Foles pour Dallas Goedert (transformation réussie)

4ème quart-temps

  • FG CHI – 34 yards – Cody Parkey
  • TD CHI – 22 yards – Mitchell Trubisky pour Allen Robinson (conversion à 2 points ratée)
  • TD PHI – 2 yards – Nick Foles pour Golden Tate (conversion à 2 points ratée)

Une histoire d’erreurs et d’opportunités manquées

La tendance du week-end étant aux matchs défensifs, les Bears et les Eagles n’ont pas dérogé à la règle. En première mi-temps, les deux défenses ne lâchent pas grand chose, même si Philadelphia donne la meilleure impression visuelle et joue globalement mieux. Mais les Eagles se mettent seuls des bâtons dans les roues en commettant des erreurs. Offensivement, Nick Foles se fait intercepter à deux reprises, la deuxième fois en forçant trop sa passe. La défense de Chicago, qui avait terminé leader de NFL avec 27 interceptions en saison régulière, confirme en playoffs. Défensivement, les Eagles prennent aussi deux pénalités sur 3rd down, qui permettent aux Bears de marquer deux field-goals. 

Pas d’interceptions contre Chicago en 1ère mi-temps et c’est un petit miracle car deux ou trois passes de Mitchell Trubisky auraient pu (du) terminer dans les bras d’un défenseur de Philly. Le QB des Bears a répété les mauvais choix et forcé trop de passes sur les deux premiers quart-temps. Disciplinés en première mi-temps, les Bears prennent deux grosses pénalités dans le 3ème quart-temps, qui permettent aux Eagles de garder la balle et de finalement marquer le premier touchdown du match. Mais la plus grosse erreur, la plus couteuse en tout cas, est le field-goal final manqué par Cody Parkey et synonyme de défaite pour Chicago. 

Départ poussif puis montée en puissance pour les deux QB

Aucune des deux équipes n’a été capable d’établir son jeu au sol sur ce match. Pour Chicago, Jordan Howard est limité à 35 yards en 10 courses, du fait notamment d’un bon soutien des linebackers pour venir fermer les trous. Pour Philadelphia, aucun running-back n’a été en réussite et l’équipe affiche 42 yards en 23 courses au final. Akiem Hicks a été excellent dans ce secteur pour les Bears. 

Du fait de ce jeu au sol inexistant, les quarterbacks ont du prendre leurs responsabilités pour faire avancer leur équipe respective. On l’a abordé un peu plus tôt, le début de match a été compliqué pour Foles et Trubisky, avec 2 interceptions pour le premier et de nombreuses passes manquées pour le second. Mais les deux QB sont montés en puissance en deuxième mi-temps. 

Trubisky d’abord, a réussi à exploiter l’inexpérience des lignes secondaires de Philly (et notamment Avonte Maddox) en trouvant Allen Robinson dans la profondeur à plusieurs reprises, dont sur le touchdown qui permet à Chicago de repasser devant dans le 4ème quart-temps. Le duo se trouve une nouvelle fois sur le drive final pour permettre au kicker des Bears de se retrouver en bonne position (même si on connait la suite)… Cette connexion a donc très bien fonctionnée puisque le receveur termine avec 10 réception pour 143 yards et 1 TD. Trubisky finit lui avec 303 yards et 1 touchdown. 

Foles aussi a progressivement retrouvé cette magie qui l’habitait lors des playoffs de l’année dernière et sur la fin de la saison régulière. Toujours aussi décisif dans les moments clés, il réussit à convertir plusieurs 3rd downs sur le match, et il trouve surtout Golden Tate dans l’en-but, sur 4th down et à moins d’1 minute de la fin, pour faire passer les Eagles devant. Foles affiche 266 yards, 2 touchdowns et 2 interceptions en fin de rencontre. 

Cody Parkey et les poteaux

Le kicker des Bears est maudit au Soldier Field. Pour la 6ème fois cette saison, il a en effet vu un de ses coups de pied frapper le poteau. Et même deux poteaux puisque son field-goal de 43 yards touche le poteau avant de rebondir sur la barre… Parkey avait écrit l’histoire sans grande conséquence face à Detroit en frappant le poteau 4 fois sur le même match, mais cette fois la conséquence est beaucoup plus grave puisque son raté élimine les Bears des playoffs. 

Et ensuite ? 

Cette fin de match cruelle ne remet pas en cause l’excellente saison des Bears, qui sont passés du fond du classement de la NFC à champions de division. Matt Nagy et ses assistants font du très bon travail et cette franchise devrait de nouveau être dangereuse l’année prochaine. Pour Philadelphia, la défense du titre continue et la prochaine étape se trouve du côté de New Orleans, meilleur bilan de la NFL en saison régulière. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *