NFL

NFL Playoffs, Demi-finale de conférence AFC – Les Patriots se qualifient pour une 8ème finale de conférence consécutive

Ce match nous offrait un duel de QB vétérans, le plus vieux de l’histoire des playoffs. D’un côté Tom Brady, 41 ans, et les Patriots ont récité leur football pour se qualifier pour une nouvelle finale de conférence. De l’autre, Philip Rivers, 37 ans, et les Chargers ont été frustré et ils n’ont pas pu tenir le rythme. Brady reste invaincu face à Rivers. Les Pats continuent. 

Le film du match


Q1 Q2 Q3 Q4 Score Final
New England 14 21 3 3 41
Los Angeles 7 0 7 14 28

1er quart-temps

  • TD NE – 1 yard – Course de Sony Michel (transformation réussie)
  • TD LAC – 43 yards – Philip Rivers pour Keenan Allen (transformation réussie)
  • TD NE – 14 yards – Course de Sony Michel (transformation réussie)

2ème quart-temps

  • TD NE – 15 yards – Tom Brady pour Phillip Dorsett (transformation réussie)
  • TD NE – 6 yards – Course de Rex Burkhead (transformation réussie)
  • TD NE – 5 yards – Course de Sony Michel (transformation réussie)

3ème quart-temps

  • FG NE – 28 yards – Stephen Gostkowski
  • TD LAC – 1 yard – Course de Melvin Gordon (transformation réussie)

4ème quart-temps

  • FG NE – 30 yards – Stephen Gostkowski
  • TD LAC – 1 yard – Philip Rivers pour Virgin Green (conversion à 2 points réussie)
  • TD LAC – 8 yards – Philip Rivers pour Antonio Gates (conversion à 2 points manquée)

Une première mi-temps parfaite des Pats

Offensivement, les deux premiers quart-temps joués par New England sont exceptionnels. Josh McDaniels, le coordinateur offensif de l’équipe de Bill Belichick, a une nouvelle fois prouvé ses qualités en orchestrant des drives efficaces au tableau d’affichage et usants pour la défense adverse. Jeu au sol avec Sony Michel, passes courtes et moyennes pour James White et Julian Edelman, et quelques tentatives dans la profondeur, la variation a fait mal aux Chargers qui n’ont pas eu de réponses. 

La maîtrise des Pats a débuté dès le premier drive, un modèle du genre, qui dure la moitié du premier quart-temps. New England convertit trois 3rd downs et Sony Michel ouvre finalement le score. Malgré la réponse rapide des Chargers, les Pats vont continuer leur démonstration sur les trois drives suivants. Julian Edelman est très en vue, Sony Michel double la mise, Tom Brady ouvre son compteur en trouvant Phillip Dorsett dans le dos de son défenseur, puis Rex Burkhead y va de son touchdown. Il faut attendre la fin du 2ème quart-temps pour voir les Patriots se dégager pour la première fois, mais ils récupèrent la balle immédiatement après une erreur de main de Desmond King. Derrière, la punition ne tarde pas et Sony Michel s’offre un triplé avant la pause. 

A la mi-temps, New England mène 35 à 7, avec 347 yards offensifs et 24 first-downs gagnés. Tom Brady affiche 233 yards (23/29) et 1 TD, Sony Michel totalise 105 yards et 3 TD en 16 courses. Le très bon travail de la ligne offensive des Pats et de Rob Gronkowski est également précieux. 

Les Patriots ont ensuite géré leur avantage. Au final, Sony Michel affiche 129 yards et 3 TD au sol, Julian Edelman totalise 9 réceptions pour 151 yards, et James White attrape 15 ballons pour 97 yards. 

Rivers et les Chargers frustrés

Pour permettre à l’attaque de faire le trou, il a également fallu une performance solide de la défense. Les Chargers ont réussi à répondre au premier touchdown, grâce à une très belle passe dans la profondeur de Philip Rivers pour Keenan Allen, mais la suite a été nettement plus compliquée. 

Bill Belichick et Brian Flores ont décidé de mettre beaucoup de pression sur Philip Rivers, et cela a fonctionné. Sacké à deux reprises, le QB des Chargers a pris de nombreux coups et il a souvent du sortir de sa poche pour échapper à cette pression. Rivers s’est rapidement montré frustré voire passablement énervé, que ce soit contre sa lignes offensive ou contre les arbitres lorsqu’il jugeait que les coups arrivaient trop tard. Au final, même s’il lance pour 331 yards et 3 touchdowns, Rivers réussi moins de 50% de ses passes et une grosse partie de ses stats ont été faites une fois le match plié. 

Autre chose que les Pats ont bien faite, c’est de forcer de nombreux 3rd down longue distance. Les Chargers sont parvenus à en convertir quelques uns, mais il est compliqué de répéter ce genre d’actions. Cette performance défensive ne va que renforcer l’intérêt d’autres clubs pour Brian Flores. Le coach des linebackers des Pats est celui qui appelle les actions défensives, et il est pressenti pour devenir le prochain coach principal des Dolphins. 

La dynastie Patriots perdure

La franchise la plus performante des années 2000 continue d’écrire sa légende. Après avoir remporté un 10ème titre de division AFC East consécutif et s’être offert une 9ème qualification directe pour les demi-finales de conférences, les Pats se qualifient pour une 8ème finale de conférence de rang. Pour le duo Tom Brady, Bill Belichick, c’est même la 13ème participation en 16 ans. 

En ce qui concerne le QB de 41 ans, ce match a encore prouvé qu’il n’avait pas décidé de ralentir. Impeccable, Tom Brady termine avec 34 passes réussies sur 44 tentées, pour 343 yards et 1 touchdown, soit un rating de 106.5 (le meilleur sur ce tour de playoffs). 

Les stats de la rencontre

New England
Los Angeles
Passing
Passing
Tom Brady 34/44, 343 yards, 1 TD Philip Rivers 25/51, 331 yards, 3 TD, 1 INT
Rushing
Rushing
Sony Michel 24 courses, 129 yards, 3 TD Melvin Gordon 9 courses, 15 yards, 1 TD
Receiving
Receiving
Julian Edelman 9 réceptions, 151 yards Tyrell Williams 5 réceptions, 94 yards

Et ensuite ? 

Encore intraitables à domicile, les Patriots peuvent-ils faire aussi bien à l’extérieur ? Car en finale de conférence AFC, ils se déplaceront à Kansas City pour y défier les Chiefs. Le duel entre Tom Brady et Patrick Mahomes promet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *