Ce qu’il faut retenir du NFL Scouting Combine

La Draft NFL aura lieu fin avril, ce qui signifie qu’il ne reste plus beaucoup de temps pour observer les différents joueurs et préparer les choix. Le NFL Scouting Combine est un évènement important du calendrier, qui permet chaque année de tester les « prospects » sur différents ateliers physiques, techniques et psychologiques. 

Pendant 4 jours, les futures stars de la ligue se sont retrouvées au Lucas Oil Stadium d’Indianapolis. Voici ce qu’il faut retenir. 

Kyler Murray rassure les recruteurs

L’un des moments qui était le plus attendu était celui des mensurations de Kyler Murray. Et le QB des Sooners est sorti vainqueur en rassurant surement la majorité des recruteurs intéressés, sans même avoir à courir et lancer la balle. Le vainqueur du trophée Heisman mesure officiellement 1m78, et pèse 93 kg. Il est donc légèrement plus petit que Russell Wilson, mais un peu plus lourd. Murray n’a ensuite pas pris part aux tests sur le terrain, et il faudra donc attendre le Pro Day d’Oklahoma pour le voir à l’oeuvre. 

Dans le même temps, Dwayne Haskins a confirmé qu’il était bel et bien le meilleur passeur de cette classe 2019. Sa rapidité d’exécution, sa précision et son attitude ont sauté aux yeux. Cela ne répond pas aux questions majeures le concernant (réaction face à la pression, une seule année comme titulaire), mais le place comme seul réel challenger de Kyler Murray à la position de QB en vue de la Draft.   

Kyler Murray en interview lors du Combiné (SI)

D.K Metcalf fait le show au sein d’une classe de receveurs prometteuse

En attaque, les positions de WR et TE sont les plus fournies en talent cette année. De nombreux receveurs ont ainsi pu montrer leurs qualités lors de ce Combiné, et certains ont considérablement fait gonfler leur côte. Voici les principaux intéressés avec notamment deux duos, un en provenance d’Ole Miss et l’autre d’Iowa. 

D.K Metcalf (WR, Ole Miss)

Le massif receveur des Rebels a fait le buzz avant le Combiné du fait de clichés montrant un physique impressionnant (1m92 pour 103kg). Ces mensurations ne l’ont pas empêché d’afficher une belle vitesse en postant un 4.33 secondes sur le 40 yards dash (40 yards = 36.5 mètres). Metcalf a également été très performant au développé couché, en détente, en saut en longueur et sur les exercices de positionnement. Il se place pour être l’un des premiers WR pris lors de la Draft. 

A.J Brown (WR, Ole Miss)

Le coéquipier de D.K Metcalf chez les Rebels s’est peut-être lui aussi placé pour sortir au 1er tour de la prochaine Draft. Avec notamment un 4.49 secondes sur le 40 yards dash, il a surpris les observateurs qui le pensait bien moins explosif. Brown a également confirmé qu’il était un formidable receveur, en brillant sur les exercices de réceptions, avec notamment quelques-unes remarquables à une main. 

Hakeem Butler (WR, Iowa State)

A 1m98 et 103 kg, Butler est l’un des receveurs les plus massifs de cette cuvée 2019. Ses vidéos montrent qu’il est une force pour réussir des réceptions dans les situations contestées, et son Combiné a prouvé qu’il pouvait aussi faire la différence avec ses jambes (4.49 sec au 40 yards dash). 

Parris Campbell (WR, Ohio State)

Il y a plusieurs très bons prospects au poste de receveurs, mais peu de profils comme celui de Parris Campbell. Très explosif, le receveur des Buckeyes a posté le meilleur temps à sa position sur le 40 yards dash (4.31 sec, à égalité avec Andy Isabella). 

Noah Fant (TE, Iowa)

Le coéquipier de Fant chez les Hawkeyes, T.J Hockenson, est mieux placé dans les projections. Mais Noah Fant a tenu à montrer qu’il pouvait lui aussi prétendre à un 1er tour en avril prochain. Le TE a survolé le Combiné à sa position, se plaçant au top dans la majorité des exercices physiques et techniques. Sa vitesse est notamment remarquable pour un joueur de 1m95 et 113 kg. Les deux joueurs d’Iowa sont en compétition pour être le premier TE choisi. 

Les pass-rushers brillent

Plus que jamais, la position de quarterback est la plus importante. En conséquence, ralentir le QB adverse devient l’enjeu clé d’une défense NFL. Les pass-rushers, qu’ils soient extérieur ou intérieur, deviennent donc des joueurs particulièrement importants. Cela tombe bien, car cette Draft 2019 est riche en pass-rushers de qualité, et cela s’est confirmé lors du Combiné. Voici ceux qui se sont particulièrement illustrés à Indianapolis : 

Montez Sweat (DE, Mississippi State)

La cote du pass-rusher de Mississippi State avait déjà bien grimpée après un Senior Bowl très convaincant, et la tendance s’est confirmée ce week-end lors du Combiné. Sweat a tout d’abord montré sa vitesse en postant un 4.41 secondes au 40 yards dash. Ce chronomètre est le meilleur pour un DL depuis 2003, et remarquable pour un athlète de plus de 2 mètres et 118 kg. Pour information, ce temps est plus rapide que ceux de WR stars comme Julio Jones (4.42) ou Odell Beckham Jr (4.43). Il a également montré de très belles choses sur les autres ateliers, faisant preuve de beaux mouvements et d’une explosivité rare. Tout cela s’ajoute à des performances de haute volée lors des deux dernières saisons avec Mississippi State (22.5 sacks). 

Montez Sweat est l’un des grands gagnants du NFL Scouting Combine (AP Photo)

Quinnen Williams (DT, Alabama)

Dans la discussion pour être le 1er choix de la Draft 2019, Quinnen Williams devait convaincre des recruteurs qui n’ont qu’une saison de vidéos à se mettre sous la dent pour juger le DL d’Alabama. Cette force de la nature de 1m92 et 137 kg a montré sa motivation et son talent avec un excellent Combiné. Rapide, puissant et fort, il a marqué des points pour être pris en 1ère position fin avril. 

Rashan Gary (DE, Michigan)

Globalement peu productif en 3 saisons avec Michigan, Rashan Gary a prouvé qu’il était un formidable athlète lors du Combiné. Il a ainsi montré sa vitesse en postant l’un des meilleurs chrono pour un DL sur le 40 yards dash (4.58 sec), et il a également affiché des performances excellentes en détente et au saut en longueur. Gary a plus l’air d’un tight-end moderne que d’un lineman défensif. Sa prestation globale pourrait faire oublier ses chiffres moyens et le faire sortir très tôt lors de la Draft. 

Un petit mot sur Nick Bosa et Dexter Lawrence

Souvent annoncé comme le 1er choix de la Draft 2019, Nick Bosa faisait logiquement partie des joueurs très suivis. Encore plus car il a manqué la majeure partie de la saison à cause d’une blessure. Le Combiné lui a permis de rassurer les observateurs en étant performant sur l’ensemble des exercices.

En ce qui concerne Dexter Lawrence, un autre lineman défensif très côté, le Combiné ne s’est pas déroulé comme souhaité. Après un bon début, il s’est en effet fait mal à la jambe lors de son premier passage sur le 40 yards dash. Absent lors des deux matchs de playoffs de Clemson, Lawrence devra se montrer à son avantage lors du Pro Day des Tigers. 

Garrett Bradbury et Andre Dillard confirment

Ces deux linemen offensifs ont vraisemblablement assuré leurs sorties au 1er tour de la prochaine Draft avec des performances très solides lors du Combiné. 

Garrett Bradbury (C, N.C State) a dominé les débats. Que ce soit en vitesse, en puissance, ou en technique, il a régulièrement été parmi les meilleurs. Quand à Andre Dillard (OT, Washington State), il a montré pourquoi il était vu comme l’un des meilleurs OL en protection du QB, avec une technique irréprochable et une vitesse intéressante. 

Journée mitigée pour les Running-backs

Lors du 1er jour du Combiné, les RB n’ont pas spécialement brillé au Lucas Oil Stadium d’Indianapolis. Elijah Holyfield (Georgia) s’est ainsi distingué avec un très mauvais temps sur le 40 yards dash (4.79) et un passage raté sur les réceptions. Ce chrono pourrait inquiéter les recruteurs. De même, Devin Singletary (Florida Atlantic) s’est montré relativement lent (4.66 sec) et moyen sur les tests d’agilité. 

Finalement, le gagnant au poste de RB est peut-être Justice Hill (Oklahoma State), alors que ce dernier s’est blessé avant les tests d’agilité. Mais avant de devoir s’arrêter, Hill a montré son explosivité avec un excellent temps sur le 40 yards dash (4.40 sec) et des très bons résultats en détente et saut en longueur. Vu en milieu de Draft, il pourrait remonter dans les classements et sortir lors du 2ème jour. 

Peu d’enseignements sur les Defensive Backs

Le Scouting Combine s’est terminée hier avec les Cornerbacks et Safeties, et il n’y a pas grand chose à dire. Aucun joueur n’a réellement surnagé, et c’est ainsi le statut quo au niveau des prédictions en vue de la Draft. 

On pourra retenir que le Safety d’Ole Miss, Zedrick Woods, a posté le temps le plus rapide du Combiné au 40 yards dash avec un chrono de 4.29 secondes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *