NFL – Les gagnants et perdants du début du marché des transferts

Quelques mois avant la Draft, les franchises de NFL ont une première opportunité de se renforcer avec le marché des agents libres. L’objectif est alors de faire venir les meilleurs joueurs en fin de contrat disponibles, afin de répondre aux besoins de l’effectif. Certaines équipes vont dépenser beaucoup d’argent pour faire signer les grands noms, alors que d’autres vont tenter de flairer les bons coups. En parallèle de ce marché des agents libres, des gros transferts, parfois surprenants, ont fait vibrer la ligue, à l’image de ceux de deux des meilleurs receveurs de la ligue, Odell Beckham Jr et Antonio Brown. 

L’intersaison est encore longue, mais voici les premiers gagnants et perdants. 

Les gagnants

Buffalo Bills – On change tout en attaque

Principales arrivées 

  • Mitch Morse (C) 
  • Spencer Long (C)
  • Jon Feliciano (OG)
  • Ty Nsekhe (OT)
  • Frank Gore (RB)
  • John Brown (WR)
  • Cole Beasley (WR)
  • Tyler Kroft (TE)
  • Kevin Johnson (CB)

Principaux départs

  • John Miller (OG)
  • Charles Clay (TE)

Lors de la Draft 2018, les Bills ont jeté leur dévolu sur le quarterback Josh Allen. Après une première saison encourageante, la franchise pense avoir trouvé son quarterback du futur. L’idée est maintenant de l’entourer du mieux possible, et c’est la direction qui a été prise lors de ce début de marché des transferts. Les Bills ont multiplié les signatures en attaque, pour faire en sorte que leur jeune QB soit mieux protéger et pour qu’il ait un arsenal varié. 

Sur la ligne offensive, un problème majeur lors de la saison dernière, les Bills auront beaucoup de nouveaux visages. Mitch Morse est la signature majeure et il servira d’ancre au centre de la nouvelle ligne offensive de Buffalo. Ty Nsekhe est un excellent choix au poste de Tackle, et Spencer Long et Jon Feliciano viennent étoffer l’intérieur. Josh Allen devrait donc être plus tranquille en 2019. 

Une relative tranquillité qui lui permettra d’avoir le temps de trouver ses nouvelles cibles. John Brown et Cole Beasley sont arrivés à Buffalo, et même si les contrats sont un peu gros, les deux joueurs vont apporter sur le terrain. John Brown est une nouvelle menace pour un jeu vertical qui était limité, ce qui est dommage quand on connaît la puissance de bras d’Allen. Cole Beasley sera lui une option de sécurité sur le slot, et il pourrait permettre à Zay Jones d’être un peu plus libre à l’opposé de Brown. Le TE Tyler Kroft est également une addition intéressante à la place de Charles Clay. 

Il faut également noter l’arrivée de l’éternel Frank Gore, qui sera utile derrière LeSean McCoy et qui apportera son expérience dans le vestiaire. 

Cleveland Browns – Les ambitions clairement affichées

Principales arrivées

  • Odell Beckham Jr (WR)
  • Kareem Hunt (RB)
  • Olivier Vernon (DE)
  • Sheldon Richardson (DT)

Principaux départs

  • Tyrod Taylor (QB)
  • Kevin Zeitler (OG)
  • Jabrill Peppers (S)

Après de longues saisons de galère et de désespoir, les Browns ont enfin sorti la tête de l’eau l’année passée en remportant 7 matchs. Baker Mayfield, le 1er choix de la Draft 2018, s’est montré excellent, malgré un arsenal offensif limité. John Dorsey, le Manager General de la franchise poursuit le bon travail et affiche clairement les ambitions de sa franchise avec une intersaison agressive. 

Le gros coup est évidemment le transfert pour Odell Beckham Jr, qui a choqué l’ensemble du monde du sport américain. Cleveland récupère ainsi l’un des joueurs les plus électrique de la ligue, et l’un des meilleurs receveurs quand il est à 100%. Son arrivée va permettre à Baker Mayfield d’avoir une option de qualité sur l’extérieur, et Jarvis Landry pourra se concentrer sur le slot qui est la position où il est le plus dangereux. Beckham et Landry se retrouvent, eux qui étaient coéquipiers à LSU et qui sont restés grands amis. Ajoutez le TE David Njoku et le RB Nick Chubb et vous avez une attaque très dangereuse. Les Browns pourront également compter sur Kareem Hunt, une fois qu’il aura purgé ses 8 matchs de suspension. 

Mais ce n’est pas tout car la franchise s’est également renforcée en défense. Sheldon Richardson vient étoffer la ligne défensive et apporte une menace qui manquait à l’intérieur. Cela permettra aussi de libérer le pass-rush extérieur où Myles Garrett est une star montante. Ce dernier a été rejoint par un autre pro-bowler, Olivier Vernon. 

Jamais l’effectif des Browns n’a été aussi talentueux depuis le retour de la franchise en NFL en 1999. Et pour la première fois depuis très longtemps, cette équipe abordera la saison avec des ambitions et des attentes de la part des fans et de l’ensemble des observateurs. Un changement impressionnant, un peu plus d’un an après une saison avec 0 victoire (et 16 défaites). 

Tennessee Titans – Des choix cohérents

Principales arrivées

  • Ryan Tannehill (QB)
  • Adam Humphries (WR)
  • Rodger Saffold (OG)
  • Cameron Wake (DE)

Sans faire les gros titres, les Titans ont fait quelques bons choix lors de ces premiers jours du marché des transferts. Ils ont en effet ciblé leurs points faibles et ont fait signer des bons joueurs qui apporteront immédiatement. 

Adam Humphries répond ainsi au besoin d’une option de sécurité sur le jeu de passes courtes. Marcus Mariota pourra ainsi compter sur un receveur sûr sur le slot. Rodger Saffold renforce l’intérieur de la ligne offensive, qui s’est parfois montré fébrile la saison passée. Excellent avec les Rams, il était le meilleur joueur disponible à cette position. Il aidera à protéger le très fragile Marcus Mariota et à ouvrir des brèches pour Derrick Henry. Enfin, Cameron Wake apportera son expérience et ses talents toujours présents de pass-rusher. 

Il faut également signaler la prolongation de Kenny Vaccaro. Le Safety était le principal agent libre de la franchise, et le conserver est une bonne chose. 

New York Jets – Sam Darnold mieux entouré

Principales arrivées

  • Le’Veon Bell (RB)
  • Jamison Crowder (WR)
  • Kelechi Osemele (OG)
  • C.J Mosley (LB)

Principaux départs

  • Spencer Long (C)
  • Buster Skrine (CB)
  • Jason Myers (K)

A l’image des Bills, les Jets pense avoir trouvé leur quarterback du futur en Sam Darnold. Le produit d’USC a connu une saison rookie à deux vitesses, en étant dans le dur sur la première partie de saison, avant de finir très fort lors du dernier mois. Les dirigeants espèrent qu’il reprendra là où il s’est arrêté en décembre, en tentant de lui offrir de nouvelles armes pour lui faire passer un nouveau pallier. 

Le premier geste a été la prolongation de Robby Anderson, qui a progressivement gagné en entente avec Darnold. Ensuite, les Jets ont fait signer Jamison Crowder, qui est un très bon slot receveur. Il permettra au jeune QB d’avoir une option sûre sur le jeu court. Une autre recrue peut aider dans ce secteur, c’est le running-back Le’Veon Bell. Ce dernier s’est en effet engagé avec la franchise New Yorkaise après une saison sans jouer. En imaginant qu’il n’a rien perdu de son talent, il est l’un des meilleurs RB de NFL et il sera une arme majeure au sol comme dans les airs. 

En défense, les Jets ont payé cher C.J Mosley, mais le linebacker va faire du bien à leur défense. 

Les perdants

Pittsburgh Steelers – Plusieurs pages se tournent

Principales arrivées 

  • Donte Moncrief (WR)
  • Mark Barron (LB)
  • Steven Nelson (CB)

Principaux départs 

  • Le’Veon Bell (RB)
  • Antonio Brown (WR)

Même si ça devenait de plus en plus prévisible, cela doit faire mal de perdre ses deux meilleurs joueurs offensifs en quelques jours. Antonio Brown, surement le meilleur receveur de NFL, a été transféré chez les Raiders, et Le’Veon Bell s’est donc engagé chez les Jets. 

Ben Roethlisberger, qui a 37 ans, se retrouve donc plus isolé que jamais à Pittsburgh. Le QB est peut-être une des raisons du départ d’Antonio Brown, et il devra maintenant montrer qu’il est encore capable de faire gagner son équipe. Pas évident quand autant de talent s’en va. 

New York Giants – A quoi jouent les dirigeants ?

Principales arrivées

  • Golden Tate (WR)
  • Kevin Zeitler (OG)
  • Markus Golden (DE)
  • Antoine Bethea (S)
  • Jabrill Peppers (S)

Principaux départs

  • Odell Beckham Jr (WR)
  • Olivier Vernon (DE)
  • Landon Collins (S)

Depuis deux saisons, on se demande à quoi joue le Manager General des Giants, Dave Gettleman. L’année dernière, il avait annoncé vouloir gagner à court terme et non pas reconstruire son équipe. Il avait ainsi conservé Eli Manning, prolongé Odell Beckham et pris Saquon Barkley lors de la Draft. Le résultat a été catastrophique, avec une saison ratée et un quarterback qui ne peut plus être la solution. 

Vient ensuite ce début de marché des transferts, lors duquel les Giants ont perdu Odell Beckham Jr, leur meilleur receveur, Olivier Vernon, leur meilleur pass-rusher, et Landon Collins, leur meilleur arrière défensif. Pour ce dernier, la situation est difficile à comprendre, car les Giants ont décidé de ne pas utiliser leur Franchise Tag avant de voir le Safety signer un contrat lucratif avec un rival de la division NFC East (Washington). 

En contrepartie, la franchise New Yorkaise a enregistré les arrivées de Golden Tate, dont on ne connaît plus le vrai niveau après son passage raté à Philadelphia, d’Antoine Bethea, qui est un safety de 34 ans, et de Markus Golden, qui est un pass-rusher de rotation. La perte de talent est donc claire à tous les postes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *