NFL

March Madness – Quelle université domine la NFL ? (1er tour)

La fin du mois de mars est connu pour le basketball universitaire avec l’inégalable March Madness. En quelques jours, les meilleures universités américaines s’affrontent dans des matchs à élimination directe épiques. 

En hommage à cette compétition mythique, nous avons décidé de créer notre petit « bracket ». L’idée est de mettre aux prises les universités qui sont les mieux représentées en NFL. Pour être éligible, une université doit pouvoir aligner une équipe cohérente. Au final, 12 universités ont été sélectionnées, puis réparties dans le tableau en fonction de leur classement final en 2018. Clemson, champion en titre, est ainsi tête de série numéro 1. 

La compétition est très simple, à savoir que les universités vont s’affronter via une comparaison des effectifs. L’équipe la plus forte sur le papier passera au tour suivant, jusqu’à élire le champion. 

Chaque jour, un tour sera publié. Aujourd’hui, les hostilités sont lancées avec les Wild-Cards. Vendredi, place au quarts de finale. Samedi, au tour des demi-finales. Et le champion sera connu Dimanche. 

Les équipes sélectionnées

Après avoir fait le tour des joueurs présents en NFL en fonction de leur université, nous avons pu constituer 12 équipes globalement cohérentes et compétitives. Voici les qualifiés, dans l’ordre des têtes de série. 

  • Clemson
  • Alabama
  • Ohio State
  • Notre Dame
  • LSU
  • Georgia
  • Michigan
  • Stanford
  • Auburn
  • Miami
  • USC
  • Florida State

Les Wilds-Cards

Les quatre têtes de série (Clemson,Alabama, Ohio State et Notre Dame) sont exemptées et directement qualifiées pour le tour suivant. 

(8) Stanford VS (10) Miami

Aperçu Stanford

Attaque
QBAndrew Luck
RBChristian McCaffrey
WRDoug Baldwin
WRZach Ertz
TEAustin Hooper
TEDalton Schultz
OLCameron Fleming
OLAndrus Peat
OLJoshua Garnett
OLDavid DeCastro
OLKyle Murphy
Défense
DTHarrison Phillips
DTJosh Mauro
DESolomon Thomas
DEHenry Anderson
LBBlake Martinez
LBPeter Kalambayi
LBTrent Murphy
CBRichard Sherman
CBJohnson Bademosi
SJustin Reid
SMichael Thomas

Le coeur de l’attaque des Cardinals s’articule autour d’un quatuor qui fait actuellement des dégâts en NFL. Remis de sa blessure, Andrew Luck est de retour à un très haut niveau et il est l’arme clé de cette équipe. Le QB des Colts peut compter sur un arsenal varié d’options, avec l’excellent Doug Baldwin, l’un des meilleurs TE de la ligue en Zach Ertz, et un running-back complet en Christian McCaffrey. Excellent au sol comme dans les airs, le RB apporte sa versatilité à cette attaque. 

Le manque de receveurs pousse à aligner Ertz sur l’extérieur, mais ses qualités peuvent lui permettre d’y être performant. Pour finaliser les « skills position », nous alignons deux TE, avec le très sûr Austin Hooper et le rookie Dalton Schultz. 

La ligne offensive est très forte à l’intérieur, avec deux Guards de très haut niveau. Andrus Peat, qui peut jouer Guard et Tackle, et David DeCastro forment l’ossature de cette ligne. C’est plus léger sur les autres postes avec des joueurs qui ont peu de temps de jeu. 

En défense, la force de Stanford se situe à l’arrière. Les cornerbacks et les safeties sont tous des joueurs solides de NFL. Richard Sherman apporte son expérience et sa science du jeu, Justin Reid sa fougue de rookie. En ce qui concerne le front-seven, c’est plutôt bien équilibré. Solomon Thomas et Henry Anderson forment un duo intéressant sur l’extérieur de la ligne défensive. Et Trent Murphy peut également apporter ses qualités de pass-rusher depuis une position un peu plus reculée. Blake Martinez ajoute une présence complète au milieu du terrain. 

Aperçu Miami

Attaque
QBBrad Kaaya
RBFrank Gore
RBDuke Johnson
WRPhillip Dorsett
WRAllen Hurns
TEJimmy Graham
OLEreck Flowers
OLJon Feliciano
OLBrandon Linder
OLDanny Isidora
OLSeantrel Henderson
Défense
DTOlsen Pierre
DTAl-Quadin Muhammad
DECalais Campbell
DEOlivier Vernon
LBRay-Ray Armstrong
LBThurston Armbrister
LBDenzel Perryman
CBArtis Burns
CBAdrian Colbert
SDeon Bush
SRayshawn Jenkins

Peu voir pas d’expérience pour Brad Kaaya, qui n’a jamais eu l’opportunité de jouer au niveau NFL pour le moment. Le QB peut tout de même compter sur des joueurs d’expérience pour lui apporter un soutien nécessaire. Frank Gore, le Benjamin Button des running-backs et Jimmy Graham, seront ses solutions de sécurité. Les receveurs à disposition de Kaaya ne sont pas des stars, mais des joueurs solides. Et Duke Johnson peut apporter une autre solution sur le jeu court. 

La ligne offensive est globalement cohérente, autour d’un Brandon Linder très performant au centre. Ereck Flowers reste un mystère en NFL mais dépanne bien ici. Jon Feliciano et Danny Isidora sont des Guards corrects. 

Défensivement, les Hurricanes tenteront de faire mal grâce à leur pass-rush. Pour cela, ils possèdent un duo intimidant avec Calais Campbell et Olivier Vernon. Le premier a confirmé son excellence en arrivant à Jacksonville il y a 2 ans, et le second affiche une production régulière. C’est un petit peu plus limité sur le reste du front-seven, même si Denzel Perryman est un excellent linebacker. 

Sur les lignes secondaires, Artie Burns et Adrian Colbert forment un duo plutôt correct de cornerback, mais globalement cela manque de talent. 

Résultat du match

Le pass-rush de Miami met Andrew Luck en difficulté en début de match, et ce dernier peine à trouver Doug Baldwin et Zach Ertz. Mais le QB réagit rapidement en s’appuyant sur un jeu plus rapide et plus court et Christian McCaffrey entre en piste. Le RB passe les 100 yards dans les airs et marque deux touchdowns au total. Ertz en ajoute un autre sur une réception courte. Les Hurricanes s’accrochent donc au début, avec notamment un touchdown à la grinta de Frank Gore, mais ils ne peuvent suivre le rythme imposé par Stanford. Une interception de Richard Sherman scelle le score de cette rencontre. 

Score final : Stanford 27 – Miami 10

(9) Auburn VS (5) LSU

Aperçu Auburn

Attaque
QBCam Newton
RBPeyton Barber
RBKerryon Johnson
WRSammie Coates
WRRicardo Louis
TEC.J Uzomah
OLGreg Robinson
OLChad Slade
OLCasey Dunn
OLBraden Smith
OLShon Coleman
Défense
DTMontravius Adams
DTGabe Wright
DEAngelo Blackson
DECarl Lawson
LBDee Ford
LBDaren Bates
LBBrandon King
CBJonathan Jones
CBCarlton Davis
SBlake Countess
SNeiko Thorpe

L’effectif d’Auburn tourne autour de sa star, le QB Cam Newton. L’ex MVP est une menace redoutable au sol et possède également le bras pour faire des dégâts dans les airs. Dans cette équipe, il manque d’armes dans ce secteur, puisque Sammie Coates et Ricardo Louis sont des receveurs de secondes zones qui peinent à s’affirmer en NFL. L’option la plus sûre est finalement le TE C.J Uzomah. Cette équipe devrait donc être résolument portée sur le jeu au sol, avec un bon nombre d’actions dessinées pour Newton. Sur le backfield, Peyton Barber et le rookie Kerryon Johnson se partagent le travail. 

La ligne offensive possède quelques atouts avec le Tackle Greg Robinson, un joueur correct, et le très prometteur Guard Braden Smith. Les autres joueurs de la ligne n’inspirent pas confiance et n’ont d’ailleurs que peu ou pas joué en NFL. 

En défense, les Tigers ont également un joueur qui s’affirme comme clair leader. Il s’agit du pass-rusher Dee Ford, qui reste sur une excellente saison avec Kansas City et qui évoluera à San Francisco la saison prochaine. Cette défense peut aussi compter sur quelques jeunes joueurs intéressant, avec notamment le DT Montravius Adams et le CB Carlton Davis. Angelo Blackson est un bon joueur de rotation, qui peut aussi apporter. 

Aperçu LSU

Attaque
QBZach Mettenberger
RBLeonard Fournette
RBDarrel Williams
WROdell Beckham Jr
WRJarvis Landry
WRD.J Chark
OLAndrew Whitworth
OLEthan Pocic
OLWill Clapp
OLTrai Turner
OLLa’el Collins
Défense
DTMichael Brockers
DTDavon Godchaux
DEDanielle Hunter
DEArden Key
LBKwon Alexander
LBDeion Jones
LBKevin Minter
CBPatrick Peterson
CBTre’Davious White
SJamal Adams
STyrann Mathieu

Le point faible de Louisiana State est clairement le poste de quarterback, où il a d’ailleurs fallu tricher un peu pour construire l’équipe. Zach Mettenberger n’a pas joué depuis 2015 en NFL (à Tennessee) et il fait aujourd’hui partie de de l’AAF, mais cela aurait été dommage de laisser LSU de côté. 

En effet, sur les autres postes, cette équipe présente une collection de talent assez incroyable. Sur le backfield, Leonard Fournette est logiquement aligné, épaulé par le rookie Darrel Williams qui a montré quelques belles choses après le renvoi de Kareem Hunt chez les Chiefs. Et que dire de l’association Odell Beckham Jr – Jarvis Landry, qui redeviendra réelle sur le terrain l’année prochaine à Cleveland. 

La ligne offensive est aussi remplie de joueurs de qualité. Le taulier Andrew Whitworth est sur le blind side, La’el Collins joue de l’autre côté. A l’intérieur, le rookie Will Clapp est entouré par le très bon Trai Turner et le jeune Ethan Pocic. 

En défense, on trouve également une équipe très complète et très compétitive. Michael Brockers et Davon Godchaux prennent l’intérieur de la ligne défensive, et sont entourés par Danielle Hunter et Arden Key. Le premier a explosé cette saison à Minnesota (14.5 sacks), et le second s’est montré à son avantage pour sa première saison dans l’élite. Kwon Alexander, Deion Jones et Kevin Minter forment un corps de linebacker complet, qui allie jeunesse et expérience, et qui mêle solidité au sol et qualité en couverture. 

Enfin, les lignes secondaires sont clairement intimidantes, avec quatre joueurs de très haut niveau. Patrick Peterson est l’un des meilleurs CB de la ligue depuis de nombreuses saisons maintenant, et Tre’Davious White fait partie des valeurs montantes à ce poste. Quand aux duo Jamal Adams – Tyrann Mathieu, il apporte une dimension physique hors du commun sur les bases arrières. 

Résultat du match

Ce duel de Tigers est au final un match à sens unique en faveur de LSU. Même si Zach Mettenberger ne brille pas, il peut compter sur ses receveurs pour transformer ses passes en actions positives. Odell Beckham ouvre le score sur un long touchdown, et s’offre un doublé en fin de rencontre. Entre temps, Leonard Fournette termine deux drives par des touchdowns au sol. Les deux joueurs passent les 100 yards. Cam Newton tente de surnager et réussit quelques belles courses. Il marque en fin de match pour sauver l’honneur, mais se fait intercepter deux fois, par Patrick Peterson et Deion Jones. 

Score final : Auburn 7 – LSU 31

(6) Georgia VS (12) Florida State

Aperçu Georgia

Attaque
QBMatthew Stafford
RBTodd Gurley
RBSony Michel
WRA.J Green
WRChris Conley
WRIsaiah McKenzie
OLCordy Glenn
OLClint Boling
OLDavid Andrew
OLBen Jones
OLIsaiah Wynn
Défense
DTGeno Atkins
DTJohn Atkins
DEAbry Jones
DE/LBJustin Houston
LBThomas Davis
LBRoquan Smith
LBLeonard Floyd
LB/SAlec Ogletree
CBReshad Jones
CBMaurice Smith
SShawn Williams

Même s’il n’a jamais réellement passé le cap qui lui aurait permis de se mêler à l’élite, Matthew Stafford est un quarterback sûr et de qualité. Dans cette attaque, il pourrait faire des dégâts grâce à la présence de l’excellent A.J Green. Chris Conley apporte lui une deuxième option intéressante dans ce jeu aérien. Et si le jeu de passes a du mal à se mettre en place, Georgia peut compter sur un backfield bien fourni pour assurer la relève. Todd Gurley est évidemment la star ici, lui qui sait tout faire. Ensuite, il faut trancher entre les deux rookies, Sony Michel et Nick Chubb. 

La ligne offensive peut permettre d’installer le jeu au sol et de donner du temps à Stafford dans le jeu de passes. Cordy Glenn fait parler son expérience sur le blind side, et il peut intervertir avec Isaiah Wynn dans le futur. Ce dernier n’a pas eu l’occasion de jouer encore, mais il est le successeur désigné de Trent Brown chez les Pats. A l’intérieur, David Andrews est l’un des meilleurs centres de NFL et est parfaitement entouré par Clint Boling et Ben Jones (qui peut aussi glisser au centre). 

De l’autre côté du terrain, chaque ligne se montre cohérente et solide. La ligne défensive est ancrée par Geno Atkins, qui est certes moins explosif qu’avant mais qui reste une menace constante à l’intérieur. Abry Jones est un renfort intéressant. Sur les extérieur, Justin Houston fait figure de pass-rusher numéro 1 et Leonard Floyd est un joueur très solide. Au centre, le très expérimenté Thomas Davis est associé au jeune Roquan Smith. 

Sur les lignes secondaires, il a fallu bricoler un peu car il y a un manque de cornerbacks. Reshad Jones et Maurice Smith, coéquipiers à Miami, prennent ces postes. Shawn Williams reste à sa position naturelle de Strong Safety, et Alec Ogletree endosse un rôle hybride de linebacker-safety. Après tout il a intercepté 5 passes en 2018. 

Aperçu Florida State

Attaque
QBJameis Winston
RBDevonta Freeman
RBDalvin Cook
WRAuden Tate
WRBobo Wilson
TENick O’Leary
OLRoderick Johnson
OLCameron Erving
OLRodney Hudson
OLRick Leonard
OLMenelik Watson
Défense
DTEddie Goldman
DTDerrick Nnadi
DETank Carradine
DEMario Edwards
LBNigel Bradham
LBVince Williams
LBTelvin Smith
CBJalen Ramsey
CBXavier Rhodes
SDerwin James
SLamarcus Joyner

L’irrégulier Jameis Winston est préféré au flop E.J Manuel, mais le QB des Bucs aura du mal à briller du fait d’un casting plutôt très moyen. Aucun de ses receveurs ne s’étant imposé en NFL.. Pour les Seminoles, la solution est donc le jeu au sol, avec un duo intéressant Devonta Freeman – Dalvin Cook. Les deux joueurs n’ont pas été épargné par les blessures lors des dernières saisons, mais ils sont tous les deux des options de qualité sur le backfield. 

La ligne offensive va s’appuyer sur deux bons joueurs, le Guard Cameron Erving et le Centre Rodney Hudson. Cette attaque peut donc être efficace sur le jeu au sol intérieur. En ce qui concerne le reste de la ligne, ça manque clairement de talent et de temps de jeu. 

Défensivement, c’est nettement plus complet. La ligne défensive est très solide à l’intérieur avec le très bon Eddie Goldman et le prometteur Derrick Nnadi. C’est un peu plus léger sur les extérieurs, avec un manque d’impact notable qui peut poser des problème en pass-rush. Le corps de linebackers est intéressant face au jeu au sol et en couverture, avec des profils assez complets comme Nigel Bradham et Telvin Smith. 

La vraie force de cette équipe est sa base arrière, tout simplement brillante. Le duo de cornerbacks Jalen Ramsey – Xavier Rhodes fait rêver et peut éteindre les receveurs adverses. Et si l’on ajoute l’un des meilleurs rookie de la saison (Derwin James) et un autre titulaire indiscutable, on obtient une équipe très difficile à prendre. 

Résultat du match

Intimidés par les lignes secondaires de Florida State, les Bulldogs décide d’installer leur jeu au sol. Cela fonctionne avec une bonne variation des courses et quelques Run Pass Option qui permettent à Todd Gurley de gagner du terrain. La défense des Seminoles limite ainsi les dégâts mais l’attaque ne parvient pas à faire quelque chose du ballon. Jameis Winston prend beaucoup de sacks et seul le jeu au sol gagne un peu de terrain. Dans le troisième quart-temps, le match s’anime. Sony Michel marque le premier touchdown du match après un long drive, et Dalvin Cook parvient à lui répondre rapidement. Todd Gurley réussit finalement à briser le rideau défensif sur une course longue, pour creuser l’écart et donner un avantage définitif à Georgia.

Score final : Georgia 17 – Florida State 10

(11) USC vs (7) Michigan

Aperçu USC

Attaque
QBSam Darnold
RBRonald Jones
WRJuJu Smith-Schuster
WRRobert Woods
WRNelson Agholor
TERhett Ellison
OLTyron Smith
OLZach Banner
OLNico Falah
OLJohn Simmons
OLChad Wheeler
Défense
DTJurrell Casey
DTAntwaun Woods
DEEverson Griffen
DELeonard Williams
LBClay Matthews
LBMalcolm Smith
LBDevon Kennard
CBAdoree Jackson
CBNickell Robey-Coleman
ST.J McDonald
S/LBSu’a Cravens

L’attaque des Trojans mise sur la jeunesse avec des joueurs comme Sam Darnold, Ronald Jones ou JuJu Smith-Schuster. Le QB peut compter sur un corps de receveur excellent, qui peut faire des dégâts sur l’extérieur comme sur le slot. JuJu Smith-Schuster est l’une des stars montantes, Robert Woods est l’un des receveurs les plus sous-cotés, et Nelson Agholor est un choix royal en troisième option. On peut également ajouter Rhett Ellison dans le mix, depuis une position de TE ou de FB. Sur le backfield, Ronald Jones est un pari. Le RB est prometteur mais n’a pas encore pu le montrer en NFL. 

Sur la ligne offensive, les postes de Tackles sont plutôt bien occupés. Tyron Smith est une référence à la position de Left Tackle et il protégera parfaitement le côté aveugle de Darnold. De l’autre côté, Chad Wheeler reste lui aussi sur une bonne saison. C’est plus faible à l’intérieur, avec des joueurs qui jouent peu ou pas. La mission pour USC est donc de donner du temps à leur QB pour qu’il trouve ses receveurs. 

La défense s’avère très cohérente et solide. La ligne défensive sera performante face au jeu au sol comme en pass-rush avec des profils complémentaires. Jurrell Casey sait tout faire à l’intérieur, Antwaun Woods a retrouvé une seconde jeunesse cette saison, et Everson Griffen et Leonard Williams sont des joueurs excellents sur les extérieurs. Une fois ce premier front passé, il faudra se payer un trio de linebackers expérimentés et très solide. 

Sur les lignes secondaires, Adoree Jackson fera parler sa vitesse pour suivre les receveurs adverses et Nickell Robey-Coleman est performant sur le slot. T.J McDonald est un safety correct et Su’a Cravens occupe un rôle hybride de linebacker – safety. Rien d’alarmant mais largement prenable. 

Aperçu Michigan

Attaque
QBTom Brady
QB/RBJake Rudock
RBAmara Darboh
WRDevin Funchess
WRJehu Chesson
TEJake Butt
OLTaylor Lewan
OLKyle Kalis
OLGraham Glasgow
OLMichael Schofield
OLEric Magnuson
Défense
DTWillie Henry
DTMaurice Hurst
DEFrank Clark
DEBrandon Graham
LBTaco Charlton
LBBen Gedeon
LBJake Ryan
CBJourdan Lewis
CBJeremy Clark
SJabrill Peppers
SJarrod Wilson

Les Wolverines ont un avantage certain puisqu’ils ont Tom Brady au centre de leur attaque. Mais avoir le plus grand QB de l’histoire ne suffit pas à rendre performante une attaque en manque de talent et de solutions. Michigan peine à produire des running-backs et il faut être ingénieux pour combler le backfield. Amara Darboh peut s’y glisser du fait de sa vitesse, et le QB Jake Rudock n’était pas mauvais au sol au niveau universitaire. On brode… Au final, la seule option fiable pour Brady est le receveur Devin Funchess, et encore. 

La ligne offensive est elle plutôt intéressante, avec notamment un excellent Left Tackle en Taylor Lewan. C’est également solide à l’intérieur avec Graham Glasgow et Michael Schofield. 

C’est heureusement beaucoup plus cohérent en défense pour Michigan. Devant, Frank Clark et Brandon Graham forment un duo redoutable de pass-rusher, capable d’aller mettre la pression sur les QB adverses de façon régulière. Ajoutez le très prometteur rookie Maurice Hurst à l’intérieur et vous avez une belle ligne défensive. Le corps de linebacker est moins brillant mais peut faire le boulot. 

Derrière, c’est un peu jeune, avec des joueurs comme Jourdan Lewis et Jarrod Wilson qui doivent encore faire leurs preuves. Jabrill Peppers est le Defensive Back le plus fiable, lui qui a subi les dommages collatéraux du transfert d’Odell Beckham Jr à Cleveland. 

Résultat du match

La fougue de l’attaque de USC fait mal d’entrée puisque les Trojans prennent 14 points d’avance dans le premier quart-temps, sur des touchdowns de Smith-Schuster et Nelson Agholor. Malgré une attaque en panne d’inspiration, Tom Brady parvient à jouer les magiciens pour réduire l’écart avant la mi-temps. Mais les Trojans prennent définitivement le large, et Robert Woods y va de son touchdown. 

Score final : USC 24 – Michigan 7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *