NFL

March Madness – Quelle université domine la NFL ? (Demi-finales)

Trois des quatre meilleures têtes de série n’ont pas survécus au quart de finale, dont le numéro 1 Clemson. Il reste ainsi les quatre équipes suivantes en lice :

  • Alabama
  • LSU
  • Georgia
  • Stanford

(8) Stanford VS (5) LSU

(8)STANFORD(5)LSU
QBAndrew LuckQBZach Mettenberger
RBChristian McCaffreyRBLeonard Fournette
WRDoug BaldwinRBDarrel Williams
WRZach ErtzWROdell Beckham Jr
TEAustin HooperWRJarvis Landry
TEDalton SchultzWRD.J Chark
OLCameron FlemingOLAndrew Whitworth
OLAndrus PeatOLEthan Pocic
OLJoshua GarnettOLWill Clapp
OLDavid DeCastroOLTrai Turner
OLKyle MurphyOLLa’el Collins
DTHarrison PhillipsDTMichael Brockers
DTJosh MauroDTDavon Godchaux
DESolomon ThomasDEDanielle Hunter
DEHenry AndersonDEArden Key
LBBlake MartinezLBKwon Alexander
LBPeter KalambayiLBDeion Jones
LBTrent MurphyLBKevin Minter
CBRichard ShermanCBPatrick Peterson
CBJohnson BademosiCBTre’Davious White
SJustin ReidSJamal Adams
SMichael ThomasSTyrann Mathieu

A l’aise au sol lors du début de match, LSU confie la balle à Leonard Fournette. Ce dernier avance régulièrement et les Tigers concrétisent leurs deux premiers drives par des points, avec un field-goal et un touchdown de Fournette. De son côté, Stanford est un peu plus long à se mettre en route, la faute notamment à une défense solide de LSU. Andrew Luck peine à trouver ses receveurs dans la profondeur, et il doit une nouvelle fois s’appuyer sur du jeu court avec Christian McCaffrey et Zach Ertz notamment. Ce dernier marque le touchdown de l’égalisation juste avant la mi-temps.

En seconde période, Stanford passe devant après une récupération de balle de la défense. Trent Murphy trouve une faille et force le fumble de Mettenberger sur un sack. Dans la foulée, Christian McCaffrey marque au sol. LSU parvient à répondre rapidement, grâce au jeu de courses de Fournette et à quelques beaux gains des receveurs. Jarvis Landry égalise sur une belle course croisée. En fin de troisième quart-temps, les deux équipes continuent de se rendre coup pour coup. Andrew Luck trouve Doug Baldwin dans le dos de la défense après une mésentente, puis Odell Beckham Jr casse un plaquage et s’échappe pour recoller de nouveau. La fin de match est tendue et Stanford tente le tout pour le tout sur une 4ème tentative à moins de 2 minutes de la fin. Mais Andrew Luck ne parvient pas à trouver Zach Ertz, parfaitement défendu par Tre’Davious White. Il ne reste alors que quelques secondes à jouer, suffisant pour OBJ pour réaliser une réception à une main le long de la ligne, qui permet à LSU de frapper le field-goal victorieux.

Score final : Stanford 24 – LSU 27

(6) Georgia VS (2) Alabama

(6)GEORGIA(2)ALABAMA
QBMatthew StaffordQBA.J McCarron
RBTodd GurleyRBDerrick Henry
RBSony MichelRBMark Ingram
WRA.J GreenWRJulio Jones
WRChris ConleyWRAmari Cooper
WRIsaiah McKenzieTEO.J Howard
OLCordy GlennOLAndre Smith
OLClint BolingOLD.J Fluker
OLDavid AndrewOLRyan Kelly
OLBen JonesOLJames Carpenter
OLIsaiah WynnOLCam Robinson
DTGeno AtkinsDTMarcell Dareus
DTJohn AtkinsDTDalvin Tomlinson
DEAbry JonesDEJonathan Allen
DE/LBJustin HoustonDEJarran Reed
LBThomas DavisLBDont’a Hightower
LBRoquan SmithLBC.J Mosley
LBLeonard FloydLBMark Barron
LB/SAlec OgletreeCBKareem Jackson
CBReshad JonesCBMarlon Humphrey
CBMaurice SmithSEddie Jackson
SShawn WilliamsSLandon Collins

Très sérieux et efficaces d’entrées, les Bulldogs prennent un avantage net en première mi-temps. L’alternance entre le jeu de passes, avec une connexion Matthew Stafford – A.J Green qui fonctionne, et le jeu de courses, avec un Todd Gurley intenable, fait des dégâts. Georgia ouvre le score avec un field-goal, auquel Alabama répond, puis Todd Gurley marque sur une réception courte et Sony Michel aggrave le score sur une course. Pour les Crimson Tide, A.J McCarron a trop de déchets et la défense n’arrive pas à aller mettre la pression sur Stafford.

Après la pause, Alabama revient avec de meilleures attentions. La défense sévie d’entrée, à l’image du duo de Safety qui est omniprésent. Le pass-rush est également plus performant. Sous la pression de Jonathan Allen, Stafford lance une mauvaise passe qui est interceptée par Eddie Jackson. Ce dernier se paye un beau slalom pour aller marquer 37 yards plus loin. Le momentum change alors de côté et Alabama va revenir puis passer devant dans la dernière période. Mark Ingram conclut un premier drive, puis A.J Green domine son défenseur pour donner l’avantage à son équipe. Dos au mur, Matthew Stafford remonte vite le terrain mais ne peut aller au bout et Georgia est contraint de ne prendre que 3 points. Sur le drive suivant, Alabama mange le chrono et avance grâce à Derrick Henry et Mark Ingram.

Score final : Georgia 20 – Alabama 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *