Draft NFL 2019 – Les Quarterbacks

La classe 2019 de Quarterbacks crée moins d’attente que celle de l’année dernière, même si Kyler Murray suscite l’intérêt de plusieurs franchises. Le vainqueur du trophée Heisman est d’ailleurs en course pour être le premier joueur choisi la semaine prochaine. En ce qui concerne les autres QB, il y a des profils intéressants et des potentiels titulaires au niveau NFL.

Kyler Murray (Oklahoma)

Stats

Année Université Matchs Pourcentage Yards TD INT
2015 Texas A&M 8 59.5 686 5 7
2017 Oklahoma 7 85.7 359 3 0
2018 Oklahoma 14 69.0 4361 42 7

Points forts

  • Passeur talentueux, notamment dans sa pocket.
  • Capable d’échapper à la pression et de réaliser des actions précises hors de sa pocket.
  • Menace avec ses jambes (1001 yards et 12 TD en 2018).

Points faibles

  • Un peu petit comparé aux standards NFL pour un QB.

Projection

1er tour

Même s’il a rassuré lors du NFL Souting Combine, Kyler Murray est un peu frêle pour les standards NFL et cela peut poser question au niveau du risque de blessures et de la réalisation de certaines actions. Mais le successeur de Baker Mayfield à Oklahoma a impressionné dans les airs comme au sol pour permettre aux Sooners de conserver le trophée Heisman. Murray est un playmaker, qui peut avoir un impact à la Russell Wilson en NFL.

Dwayne Haskins (Ohio State)

Stats

Année Université Matchs Pourcentage Yards TD INT
2017 Ohio State 8 70.2 565 4 1
2018 Ohio State 14 70.0 4831 50 8

Points forts

  • Talent de pur passeur. Excellent bras.
  • Très sûr dans sa pocket. Belle précision.
  • Mature et intelligent.

Points faibles

  • Une seule saison comme titulaire avec Ohio State.
  • Jeu assez conservateur chez les Buckeyes. Peu de passes longues.

Projection

1er tour

Certes Haskins n’a qu’une saison de titulaire dans les bras, mais quelle saison. Peu de QB parvienne à lancer 50 touchdowns et il a rapidement prouvé qu’il était un leader technique et mental au sein de son attaque. Il doit travailler quelques aspects de son jeu, comme le jeu de jambes, parfois brouillon, ou la précision sur les passes longues, mais il a ce qu’il faut pour devenir un titulaire sur le long terme en NFL.

Drew Lock (Missouri)

Stats

Année Université Matchs Pourcentage Yards TD INT
2015 Missouri 12 49.0 1332 4 8
2016 Missouri 12 54.6 3399 23 10
2017 Missouri 13 57.8 3964 44 13
2018 Missouri 13 62.9 3498 28 8

Points forts

  • Passeur talentueux. Capable d’effectuer la majorité des passes d’un playbook avec aisance.
  • Gros bras. Dangereux dans la profondeur.

Points faibles

  • Doit apprendre à gérer les matchs.
  • Trop irrégulier en précision sur les passes courtes et intermédiaires. Lié à un jeu de jambes douteux.

Projection

1er tour

Drew Lock doit améliorer certaines mécaniques et sa précision sur le jeu court pour progresser au niveau suivant. Mais son superbe bras est une réelle force, qui peut lui permettre de faire des dégâts dans une attaque portée sur le jeu vertical.

Daniel Jones (Duke)

Stats

Année Université Matchs Pourcentage Yards TD INT
2016 Duke 12 62.8 2836 16 9
2017 Duke 13 56.7 2691 14 11
2018 Duke 11 60.5 2674 22 9

Points forts

  • QB grand et imposant.
  • Précis sur le jeu court. Stats moyennes du fait de receveurs peu performants.
  • Assez mobile. 1323 yards et 17 TD au sol en 3 saisons avec Duke.

Points faibles

  • Passeur moins talentueux et puissant que les trois joueurs cités plus haut.
  • Prises de décisions parfois douteuses, notamment lorsqu’il est sous pression.

Projection

2ème tour

Duke Johnson vient d’une université qui lui a permis d’apprendre parfaitement les nuances du poste et il offre des qualités indéniables. Mais il affiche aussi des limites claires, qui restreignent son potentiel dans l’élite. Bien entouré, il peut faire de belles choses.

Ryan Finley (NC State)

Stats

Année Université Matchs Pourcentage Yards TD INT
2014 Boise State 4 44.4 161 2 1
2015 Boise State 3 65.7 485 1 4
2016 NC State 13 60.4 3059 18 8
2017 NC State 13 65.1 3514 17 6
2018 NC State 13 67.4 3928 25 11

Points forts

  • Passeur précis et régulier dans le jeu court et intermédiaire.
  • Très expérimenté.

Points faibles

  • N’est pas capable de réaliser tous les types de passes. Manque de puissance de bras.
  • A tendance à paniquer lorsqu’il est sous pression.

Projection

3ème ou 4ème tour

Ryan Finley affiche une très belle carrière universitaire, mais aucune qualité ne saute vraiment aux yeux pour le séparer des autres QB de cette Draft. Son potentiel semble relativement faible, et la projection est plus un rôle de bon backup en NFL.

Ryan Finley (source : Getty)

Will Grier (West Virginia)

Stats

Année Université Matchs Pourcentage Yards TD INT
2015 Florida 6 65.6 1202 10 3
2017 West Virginia 11 64.4 3490 34 12
2018 West Virginia 11 67.0 3864 37 8

Points forts

  • Très précis sur les passes courtes et intermédiaires. Ballons souvent bien placés pour ses receveurs.
  • Excellent avant le snap. Anticipe ses passes et exécute vite.

Points faibles

  • Prend parfois trop de risques et/ou force trop ses passes.
  • Nombreuses erreurs lorsqu’il est mis sous pression.

Projection

4ème tour

Sa confiance en lui est admirable et cela lui permet de réaliser des choses incroyables, notamment dans des moments importants. Mais le revers de la médaille de ce jeu risqué est un nombre d’erreurs importants. Il peut devenir un backup de qualité, mais aura surement du mal à s’imposer comme un titulaire régulier en dehors d’un système bien précis.

Jarrett Stidham (Auburn)

Stats

Année Université Matchs Pourcentage Yards TD INT
2015 Baylor 10 68.8 1265 12 2
2017 Auburn 14 66.5 3158 18 6
2018 Auburn 13 60.7 2794 18 5

Points forts

  • Passeur précis sur le jeu court et intermédiaire. Beau positionnement du ballon.

Points faibles

  • Pas de réelle progression lors de sa carrière universitaire.
  • A besoin d’être bien entouré. En difficulté lorsqu’il doit improviser.

Projection

5ème tour

Lorsqu’il est dans sa zone de confort, donc dans sa pocket, Jarrett Stidham distille de très belles passes. Mais dès qu’il est mis sous pression ou que le plan initial capote, alors il se retrouve en grande difficulté.

Tyree Jackson (Buffalo)

Stats

Année Université Matchs Pourcentage Yards TD INT
2016 Buffalo 10 53.1 1772 9 9
2017 Buffalo 8 60.3 2096 12 3
2018 Buffalo 14 55.3 3131 28 12

Points forts

  • Bras assez puissant.
  • Relativement mobile. 757 yards et 16 TD au sol avec Buffalo.

Points faibles

  • Précision irrégulière, sur tout type de passes.
  • Des soucis dans la prise de décisions.

Projection

5ème tour

Jackson offre des qualités physiques et un bras puissant qui peuvent intéresser en NFL. Mais pour avoir une chance dans l’élite, il va devoir beaucoup travailler sa technique et son intelligence de jeu. Bien coaché, son potentiel peut payer dans quelques années.

Brett Rypien (Boise State)

Stats

Année Université Matchs Pourcentage Yards TD INT
2015 Boise State 11 63.6 3350 20 8
2016 Boise State 13 61.9 3646 24 8
2017 Boise State 13 62.6 2877 16 6
2018 Boise State 13 67.3 3705 30 7

Points forts

  • Expérimenté. 4 saisons comme titulaire à Boise State.
  • Lit bien le jeu. Sait manipuler les défenses.

Points faibles

  • Peu à l’aise sous pression.
  • QB peu mobile.
  • Limité physiquement.

Projection

5ème ou 6ème tour

L’expérience fait défaut à plusieurs des QB qui seront draftés cette année, mais Rypien n’en manque pas. Il a ainsi eu le temps de démontrer ses qualités, mais aussi ses défauts. Il est capable de s’accrocher en NFL et de gagner un rôle de backup.

Clayton Thorson (Northwestern)

Stats

Année Université Matchs Pourcentage Yards TD INT
2015 Northwestern 13 50.8 1522 7 9
2016 Northwestern 13 58.6 3182 22 9
2017 Northwestern 13 60.4 2844 15 12
2018 Northwestern 14 61.1 3183 17 15

Points forts

  • Efficace dans un jeu rapide (schéma West Coast Offense notamment). Bon passeur dans le rythme.
  • Belle expérience avec Northwestern.

Points faibles

  • Puissance et précision laissent à désirer dans la profondeur.
  • Pas très à l’aise lorsqu’il est sous pression.

Projection

5ème ou 6ème tour

Clayton Thorson possède quelques beaux atouts et à force de travail, il pourrait peut-être gagner une place dans un effectif NFL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *