Fantasy 2019 – Analyse des WRs

Avec les running-backs, les receveurs sont les joueurs les plus importants en Fantasy. L’avènement du format PPR ne change pas la tendance, mais fait quelques peu évoluer la façon de drafter. Il faut en effet se concentrer non plus seulement sur les yards et les touchdowns, mais également sur les réceptions. Entre stars, titulaires sûrs et joueurs à potentiel, il faut essayer de créer un effectif cohérent.

Un club des 5 habitué du 1er tour

Beaucoup de RBs partent en tout début de Draft, mais certains préfèrent assurer un des receveurs stars de la ligue. Ainsi, DeAndre Hopkins, Davante Adams, Julio Jones, Michael Thomas et Odell Beckham Jr partent régulièrement dans le top 10. Hopkins est l’une des références au poste et en Fantasy, et il reste l’option majeure pour Deshaun Watson même si Will Fuller est en forme. Le duo Watson – Hopkins va faire des dégâts sur les terrains et en Fantasy. Pour certains experts, Davante Adams est la meilleure option Fantasy cette saison parmi les receveurs. Le joueur des Packers reste sur une saison énorme dans une attaque qui a connu des difficultés. Si le système de Matt LaFleur fonctionne, Aaron Rodgers devrait retrouver plus d’efficacité et les stats d’Adams pourraient bien encore progresser. Ensuite, nous avons Julio Jones et Michael Thomas, deux des WRs les plus sûrs, et des véritables machines à réceptions et yards. Enfin, Odell Beckham Jr change d’équipe et de quarterback. Passer d’Eli Manning à Baker Mayfield pourrait lui permettre d’être encore plus productif.

Un peu derrière ce top 5, on a un groupe de joueurs qui partent également très tôt, et qui peuvent être sortis après 2 tours seulement. On retrouve des habitués comme Tyreek Hill, Mike Evans, Keenan Allen ou encore T.Y Hilton. Tous ces joueurs sont les clairs numéros 1, et pour eux, la barre des 1 000 yards semble être une formalité. La nouveauté est à chercher du côté de Pittsburgh, avec JuJu Smith-Schuster. Au-dessus des 1 000 yards la saison dernière alors qu’il était le WR numéro 2 des Steelers derrière Antonio Brown, il va passer numéro 1 cette année du fait du départ d’AB. Mais attention tout de même car on ne sait pas s’il réussira à être aussi productif face aux meilleurs défenseurs adverses. Une chose est sûre, il sera souvent visé.

Le casse-tête Antonio Brown

Transféré chez les Raiders durant l’intersaison, Antonio Brown a rapidement fait parler de lui. Le receveur a d’abord été victime d’une étrange blessure, à la suite d’une séance de cryothérapie. Mais ce sont surtout ses nouvelles frasques autour de l’histoire du casque qui ont défrayées la chronique. Brown a en effet refusé de changer de casque, préférant conserver son historique qui n’était plus conforme aux normes NFL. Il a même menacé de prendre sa retraite à un moment. Finalement, il semble être revenu à la raison et il a repris l’entrainement il y a quelques jours. Toujours est-il que sa préparation n’est pas optimale. Cela a eu pour effet de faire baisser sa cote Fantasy, qui était déjà légèrement plus basse que d’habitude. Derek Carr n’est pas Ben Roethlisberger et l’attaque des Steelers était de meilleur calibre. Difficile donc d’établir la vraie valeur Fantasy de ce joueur ultra talentueux.

Intersaison mouvementée pour Antonio Brown (Raiders.com)

Du talent à revendre sur les tours suivants

Si vous avez décidé de miser sur les RBs avec vos premiers choix, il est encore possible de s’offrir un beau duo de receveurs sur les tours suivants. D’Amari Cooper à A.J Green, il y en pour tous les goûts.

Pour pouvez opter pour des joueurs évoluant dans des attaques performantes, à l’image du trio des Rams. Cooks, Wood et Kupp sont tous les trois des options attrayantes en Fantasy. Il y a ensuite les receveurs qui ont une connexion privilégiée avec leurs QBs. Ici on pense à Julian Edelman, une machine à réception avec Tom Brady, ou au duo Adam Thielen – Stefon Diggs du côté du Minnesota.

L’autre stratégie est de miser sur des joueurs qui devraient prendre plus d’ampleur cette saison au sein de leurs équipes respectives. On peut citer Kenny Golladay à Detroit ou bien Tyler Lockett du côté de Seattle. Le premier a montré l’étendu de son talent la saison dernière et il devrait continuer sur sa lancée. Le second est désormais le clair numéro 1 chez les Hawks depuis la retraite de Doug Baldwin.

Gêné par les blessures, A.J Green a vu sa cote chuter en Fantasy. Mais le receveur des Bengals est capable d’atteindre les 1 000 yards même en ratant quelques matchs. Son coéquipier chez les Bengals, Tyler Boyd, est lui aussi un candidat sérieux pour atteindre cette barre symbolique.

Penser potentiel pour compléter son effectif sur la deuxième partie de la Draft

Une fois les stars et les titulaires majeurs partis, il est temps de consolider son effectif en choisissant les meilleures options en 3 ou 4ème receveur. Pour certains, le potentiel est même supérieur.

Parmi les joueurs qui peuvent faire mieux que leur cote, on peut citer des joueurs qui doivent prendre un plus gros rôle en 2019 et d’autres qui pourraient bien exploser après 1 ou 2 saisons d’adaptation à la NFL. Il est alors intéressant de regarder du côté d’attaques en plein changement. Les Panthers sont les premiers candidats, avec une attaque jeune et dynamique en construction. DJ Moore sera le receveur numéro 1 et Curtis Samuel peut faire mal avec son explosivité. Autre équipe à suivre, c’est Arizona, avec son nouveau QB et son nouveau coach résolument porté sur l’offensive. Christian Kirk est un ainsi un nom qui revient souvent parmi les joueurs qui pourraient bien progresser cette saison.

DJ Moore fait partie des WRs à gros potentiels en 2019 (ClutchPoints)

A l’image de Kirk, d’autres receveurs sophomores devraient pouvoir confirmer des saisons rookies encourageantes. Calvin Ridley s’est montré être une belle option en complément de Julio Jones à Atlanta, notamment en redzone. Il aura de nouveau des espaces à l’opposé de la star des Falcons. Du côté de San Francisco, Dante Pettis a très bien terminé sa saison rookie, et il a tout ce qu’il faut pour s’imposer comme le clair numéro 1.

Deux autres joueurs dans l’AFC South représentent des bons coups potentiels, Dede Westbrook et Will Fuller. Les Jaguars ont enfin décidé de tourner la page Blake Bortles et Nick Foles est désormais à la baguette. Il n’est pas évident d’y voir clair dans le corps de receveurs de Jacksonville, mais Dede Westbrook semble avoir le potentiel pour s’imposer et donc pour exploser. En ce qui concerne Fuller, on connaît déjà le potentiel et la menace qu’il représente. Sa relation avec Deshaun Watson est excellente et il peut clairement terminer bien plus haut que sa valeur de départ en Fantasy. Le seul risque, et il est de taille, est celui des blessures.

Attention au contexte de chaque équipe

Lorsque l’on est au milieu de la Draft, le temps de réflexion est limité et les décisions sont parfois prises de manière (trop) hâtives. Dans ces situations, le reflexe est de prendre des joueurs que l’on connaît et/ou qui ont été productifs récemment. Mais il faut avoir en tête que la situation peut être très différente d’une saison à une autre.

Le premier exemple est à analyser du côté de Cleveland. L’arrivée d’Odell Beckham est une bonne nouvelle pour les Browns, mais certains joueurs vont en pâtir directement. Et le joueur qui semble le plus concerné n’est autre que son meilleur ami dans la vie, Jarvis Landry. Valeur sûre en PPR depuis ses débuts en NFL, Landry est l’un des joueurs qui compte le plus de réceptions lors des dernières saisons. Mais OBJ va prendre une partie considérable du volume de jeu aérien, ce qui signifie que Landry devrait logiquement voir ses stats diminuer.

L’autre situation, plus subtile, se trouve à Nashville. Les Titans font confiance à Corey Davis depuis qu’ils l’ont drafté au 1er tour de la Draft 2017, mais le receveur peine à confirmer son statut. Il entame la saison comme le receveur numéro 1, mais il a de la concurrence. Les Titans ont en effet pris A.J Brown lors de la Draft, recruté Adam Humphries, et on peut ajouter le retour de blessure du TE Delanie Walker. Tous ces joueurs seront souvent utilisés dans le jeu court et intermédiaire, et seront des options plus sûres pour Marcus Mariota. En conséquence, Corey Davis pourrait être moins visé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *