NFL

Présentation de la saison 2019-2020 – NFC South

Les Saints n’ont pas eu de mal à s’offrir un nouveau titre de division en 2018, puisqu’aucune autre franchise de la NFC South n’a terminé avec un bilan positif… New Orleans reste clairement favorite pour se succéder à elle-même et pour aller loin en playoffs, mais le chemin devrait être plus compliqué qu’il y a un an. Les Falcons sont en effet capables de faire beaucoup mieux, et les Panthers espèrent que Cam Newton peut revenir au top. Pour les Bucs, il faudrait quelques miracles de la part de Bruce Arians, qui est sorti de sa retraite pour s’offrir un beau challenge.

ATLANTA FALCONS

Retour sur la saison précédente

  • Bilan : 7-9, 2ème NFC South

Deux ans après la déconvenue du Superbowl LI, les Falcons espéraient redevenir compétitifs pour tenter de jouer la finale nationale à domicile. Mais la saison prend une tournure compliquée d’entrée, la faute à de nombreuses blessures. En attaque, les RB Devonta Freeman et Ito Smith, ainsi que deux linemen sont rapidement sur la touche. En défense, c’est l’hécatombe avec les blessures de joueurs importants comme Deion Jones, Keanu Neal, Ricardo Allen, puis Grady Jarrett. Atlanta perd 4 de ses 5 premiers matchs et la franchise ne s’en remettra pas, même si la saison se termine avec 3 succès. Cette saison 2018 peut être vu comme du gâchis puisque Matt Ryan a été excellent. Rarement une équipe a un bilan négatif avec un QB à ce niveau… Si Dan Quinn a survécu, le coordinateur offensif Steve Sarkisian a été remercié, et c’est Dirk Koetter qui revient. L’objectif est clair, rebondir.

Les mouvements

Arrivées

  • James Carpenter (OG), Jamon Brown (OG), Adrian Clayborn (ED)

Départs

  • Tevin Coleman (RB), Ryan Schraeder (OT), Brian Poole (CB), Robert Alford (CB)

Matt Ryan est toujours bien entouré

Au cœur de cette saison médiocre des Falcons, un joueur a surnagé, il s’agit du QB Matt Ryan. Avec 4 924 yards, 35 touchdowns pour 7 interceptions, et un rating de 108.1, il a tout simplement joué proche du niveau de sa saison MVP en 2016. Le départ de Steve Sarkisian ne devrait rien changé, au contraire, car Ryan a déjà travaillé avec Koetter, qui occupait ce même poste entre 2012 et 2014. Le QB d’Atlanta devrait donc continuer sur sa lancée.

Surtout qu’il possède toujours une belle armada offensive. En première ligne, on cite évidemment Julio Jones, qui est l’un des meilleurs receveurs de la NFL. En 2018, il a terminé avec 113 réceptions, 1 677 yards et 8 touchdowns. Matt Ryan peut également compter sur Calvin Ridley, qui a attrapé 10 touchdowns lors de sa saison rookie, et sur Mohamed Sanu, une option de qualité en numéro 3 et qui reste sur un record personnel de 838 yards. On peut aussi ajouter le TE Austin Hooper, qui progresse chaque année.

Sur le backfield, Tevin Coleman est parti pour San Francisco. Il a été très bon en 2018 lorsqu’il s’est retrouvé numéro 1, et son apport dans le jeu aérien peut manquer. Mais Devonta Freeman sera de retour de blessure, et il devrait retrouver son statut de top RB. En cas de nouveaux soucis physiques, c’est Ito Smith qui pendra le relais. Ce dernier s’est montré solide lors de sa saison rookie.

L’un des gros problèmes de la saison dernière était une ligne offensive dans le dur, notamment après les blessures des deux Guards titulaires. La majorité des mouvements de l’intersaison ont été enregistré dans ce secteur. Les OG James Carpenter et Jamon Brown ont été recruté durant le marché des agents libres, puis Chris Lindstrom (OG) et Caleb McGary (OT) ont tous les deux étés sélectionnés lors du 1er tour de la Draft. Une ligne plus solide profitera à tout le monde.

Les Falcons ont gâché une superbe saison de leur QB Matt Ryan (Ryan Kang via AP)

Mieux défendre le jeu aérien

Les Falcons ont connu de très grosses difficultés pour défendre contre le jeu aérien en 2018. Les nombreuses blessures, notamment aux postes de Safety, y sont pour quelque chose, mais pas seulement. Corriger le tir dans ce secteur est l’une des missions de Dan Quinn, qui sera non seulement le coach de l’équipe, mais également le patron de la défense.

Sur les postes de Safety justement, les retours de blessure de Keanu Neal et Ricardo Allen feront un bien fou, et Quinn sait qu’il a un troisième choix avec Damontae Kazee, qui s’est révélé la saison dernière. C’est en revanche beaucoup plus flou au niveau des cornerbacks. Brian Poole et Robert Alford, deux titulaires en puissance, ont quitté la franchise durant l’intersaison. La pression est donc sur Desmond Trufant, qui n’a jamais réellement confirmé son bon début de carrière, même si sa fin de saison 2018 va dans le bon sens. A l’opposé, Isaiah Oliver devra s’imposer pour sa deuxième saison en NFL.

Cela aiderait également si le pass-rush était plus performant. En 2018, les Falcons n’ont totalisé que 37 sacks. Vic Beasley, qui avait enflammé la ligue en 2016 avec 15.5 sacks, n’en a signé que 10 sur les deux saisons suivantes, et aucun autre joueur ne s’est réellement imposé pour compenser. Le retour d’Adrian Clayborn, après 1 an chez les Pats, peut faire du bien dans la rotation, et Atlanta espère que Takkarist McKinley va progresser.

L’intérieur de la ligne défensive et les linebackers sont des forces, avec des joueurs importants comme le DT Grady Jarrett et les LB Deion Jones et DeVondre Campbell.

Prédiction

  • 9-7. 2ème NFC South.

La saison 2018 est une sorte d’anomalie étant donné le talent dans cet effectif. Miser sur la ligne offensive est un choix intelligent et une défense au complet devrait faire la différence. Avec un Matt Ryan au même niveau que l’année dernière, on attend donc de bien meilleures choses de la part des Falcons. Les Saints doivent faire attention.

CAROLINA PANTHERS

Retour sur la saison précédente

  • Bilan : 7-9. 3ème NFC South.

Après avoir remporté 11 matchs en 2017, les Panthers sont repartis sur les mêmes bases en gagnant 6 de leurs 8 premiers matchs la saison dernière. Puis la franchise s’est écroulée et a subi une série de 7 défaites de rang. Au final la saison est une grosse déception. De son côté, Cam Newton s’est de nouveau blessé à l’épaule, et il a du subir une opération durant l’intersaison. La santé du QB est la principale interrogation pour cette saison 2019 mais également pour le futur de la franchise.

Les mouvements

Arrivées

  • Matt Paradis (C), Gerald McCoy (DT)

Départs

  • Devin Funchess (WR), Matt Kalil (OT), Thomas Davis (LB), David Mayo (LB), Captain Munnerlyn (CB)

Que reste-t-il à Cam Newton ?

La retraite d’Andrew Luck à 29 ans nous a rappelé que certains joueurs étaient plus « usés » que d’autres physiquement et/ou moralement. Et si peu de joueurs ont subi autant que Luck durant leur carrière, Cam Newton est l’un d’eux. Son jeu, en grande partie basé sur ses qualités athlétiques et sur ses jambes, est clairement risqué. Le QB des Panthers a ainsi subi plusieurs blessures, et on peut se demander quelles sont les séquelles après cette deuxième opération en trois ans. A priori, son rétablissement est bon, mais on peut se demander s’il est encore capable d’encaisser les coups alors qu’il a désormais 30 ans ? Cam Newton est-il encore capable de sortir une saison comme en 2015, lorsqu’il avait été élu MVP ?

Du côté des Panthers, on est conscient de cette situation et un plan B a été préparé. Le QB de West Virginia, Will Grier, a été pris lors du 3ème tour de la Draft. Carolina aimerait que ce dernier ne joue pas tout de suite, mais il est une garantie en cas de problème.

Pour revenir à Newton, sa saison 2018 était plutôt réussie avant sa blessure. Le jeu plus rapide voulu par Norv Turner a semblé porter ses fruits, et le QB s’est montré globalement plus précis. La continuité avec Turner est synonyme d’espoir. Surtout que les Panthers ont tenté de l’entourer du mieux possible. Le QB a besoin d’une ligne offensive plus solide afin d’être moins touché par les défenseurs adverses. Le Centre Matt Paradis a été recruté pour remplacer Matt Kalil, et le rookie Greg Little va également renforcer la protection de son QB. En ce qui concerne le corps de receveurs, le grand ménage s’est poursuivi avec le départ de Devin Funchess. Les jeunes doivent donc monter en puissance, avec D.J Moore comme numéro 1 et Curtis Samuel en numéro 2. Pour le reste, il y a Christian McCaffrey, qui est déjà une star. Le RB a battu le record de réception pour un RB en 2018, avec 107, et il est un candidat sérieux pour passer les 2 000 yards au total.  

Où en est Cam Newton physiquement ? (AP Photo)

Un changement de système défensif bénéfique ?

Les Panthers vont passer d’un système en 4-3 à un système en 3-4 cette saison, même si cela est moins important qu’avant du fait des schémas évolutifs modernes. Mais Carolina espère une amélioration et un retour au top d’une défense qui a longtemps été la force de cette équipe. Si l’adaptation aux nouveaux concepts est rapide, cela devrait être le cas.

Ce changement doit d’abord permettre plus de liberté au pass-rush, qui n’a pas été performant en 2018 (27 sacks seulement). L’intérieur de la ligne défensive est intimidant, avec Kawann Short et la recrue Gerald McCoy, qui est encore performant. A l’extérieur, du renfort a été trouvé pour Mario Addison, avec le recrutement de Bruce Irvin et le rookie Brian Burns.

L’autre souci venait des lignes secondaires, et est lié à cette incapacité à mettre la pression sur les QB adverses, ce qui est problématique quand on a Drew Brees et Matt Ryan dans sa division. Peu de changements ont été apportés derrière, et les Panthers espèrent donc une progression du pass-rush et du CB Donte Jackson. Ce dernier s’est montré prometteur mais un peu irrégulier lors de sa saison rookie. Entre les deux, Luke Kuechly, l’un des meilleurs linebackers de la NFL, sera toujours le leader de cette défense.

Prédiction

  • 7-9. 3ème NFC South.

Depuis quelques années, les Panthers alternent les bonnes saisons avec les saisons plus moyennes. 2018 ayant été une année décevante, cela devrait aller mieux cette saison… Sauf que la franchise arrive avec beaucoup d’incertitudes, trop pour pouvoir challenger les Saints et même les Falcons. Mais si Cam Newton retrouve son niveau de 2015 et que la défense redevient très solide, le potentiel pour faire mieux est certains. Après tout, cette équipe avait remporté 6 de ses 8 premiers matchs l’année dernière…

NEW ORLEANS SAINTS

Retour sur la saison précédente

  • Bilan : 13-3. 1er NFC South.
  • Playoffs : Victoire lors du Divisional Round face aux Eagles (20-14) ; Défaite en Finale de Conférence face aux Rams (23-26).

Les Saints ont facilement conservé leur titre dans la NFC South, avec notamment une formidable série de 10 victoires de suite, la plus grosse de l’histoire de la franchise. New Orleans termine avec son meilleur bilan et l’avantage du terrain.

En playoffs, ils éliminent les champions en titre Eagles, avant de tomber une nouvelle fois en finale de conférence. Un an après le miracle de Minneapolis, les Saints perdent une nouvelle fois de manière cruelle. On se souvient évidemment de cette fameuse polémique sur la faute non sifflée contre les Rams en fin de match… Cette année, la franchise de New Orleans revient avec les mêmes ambitions, à savoir profiter des dernières belles années de Drew Brees pour remporter un nouveau Superbowl.

Les mouvements

Arrivées

  • Latavius Murray (RB), Nick Easton (OG), Malcolm Brown (DT), Mario Edwards (ED)

Départs

  • Mark Ingram (RB), Max Unger (C), Alex Okafor (ED), Kurt Coleman (S)

Drew Brees peut-il continuer à ce niveau ?

A l’image de Tom Brady, un autre QB refuse de viellir. A 40 ans, Drew Brees revient pour une 18ème saison, la 13ème avec New Orleans, avec l’objectif de remporter un 2ème titre.

L’année dernière, il a été dans la conversation pour le trophée de MVP jusqu’au mois de décembre. Il a ensuite connu un petit passage compliqué sur les 4 derniers matchs de la saison régulière, avant de revenir en forme lors des playoffs. Ce mois difficile est-il un signe ? Ou Brees est-il capable d’être le MVP en 2019 ? Un QB performant à plus de 40 ans, ce n’est pas la norme, même si Tom Brady le fait…

L’attaque des Saints reste excellente et cela va aider Drew Brees à rester performant. Michael Thomas (125 réceptions en 2018) est l’un des meilleurs receveurs de la NFL et il va rester son meilleur ami. Le RB Alvin Kamara est une des nouvelles stars de la ligue (31 TD en 2 saisons), et il est la deuxième option pour le QB (81 réceptions chaque saison). Toujours au sol, le départ de Mark Ingram est compensé par Latavius Murray, qui sera un bon complément. Et il ne faut pas oublier le QB couteau suisse Taysom Hill. A noter également la signature du TE Jared Cook, qui reste sur une superbe saison avec Oakland. Finalement, la seule petite question à ce niveau est la profondeur derrière Michael Thomas.

L’autre interrogation se situe sur la ligne offensive, avec la retraite du Centre Max Unger. Ce n’était pas forcement prévu par les Saints et cela pourrait être problématique quand on connaît l’importance de l’intérieur de la ligne pour Drew Brees. New Orleans a réagi avec le recrutement de Nick Easton et la sélection d’Erik McCoy lors de la Draft.

Drew Brees et Michael Thomas, l’un des meilleurs duo QB-WR de la ligue (CBS Sports)

Une défense en régression ?

La défense des Saints a longtemps été une zone d’ombre, qui obligeait Drew Brees et l’attaque a faire l’impossible pour gagner des matchs. Depuis quelques saisons, elle est bien plus solide, mais attention car une petite régression a été connue en 2018.

Le premier problème se situe sur les lignes secondaires, avec des cornerbacks en difficulté. Les Saints ont terminé 29ème en yards alloués à la passe… Marshon Lattimore, meilleur rookie défensif en 2017, a souffert, et Eli Apple a trop souvent été pris à revers. On peut également déborder et ajouter le Safety Marcus Williams, qui n’a visiblement pas réussi à se remettre de son plaquage manqué lors de la finale de conférence face aux Vikings. Pas de recrue à signaler dans ce secteur, donc un rebond est attendu de la part de ces joueurs.

Le deuxième problème peut aussi expliquer le premier, puisque le pass-rush est une interrogation avant cette saison. Alex Okafor est parti, ce qui laisse Cameron Jordan un peu seul. Les attentes sont ainsi énormes sur Marcus Davenport lors de sa deuxième saison. A l’intérieur de la ligne défensive, le retour au top de Sheldon Rankins (8 sacks en 2018 avant sa blessure) est important. Il sera associé avec la recrue Malcolm Brown, qui est lui plutôt spécialisé sur le jeu au sol.

Prédiction

  • 11-5. 1er NFC South.

L’effectif des Saints reste très solide mais la franchise aura besoin d’un alignement des étoiles pour faire aussi bien que les 13 victoires de 2018. La clé étant évidemment le niveau de jeu de Drew Brees. Si les choses tournent au vinaigre, tout pourrait exploser à New Orleans avec la fin du QB et un départ de Sean Payton à Dallas… En attendant de voir si ce scénario apocalyptique et peu probable se passe, les Saints sont toujours des candidats sérieux au Superbowl.

TAMPA BAY BUCCANEERS

Retour sur la saison précédente                  

  • Bilan : 5-11. 4ème NFC South.

Saison mouvementée mais encore ratée pour les Bucs. Ryan « Fitzmagic » a démarré la saison en trombe, avant de retrouver le banc, de redevenir titulaire, et de finalement finir sur le banc à regarder Jameis Winston. La franchise de Tampa termine à la dernière place de la division pour la 8ème fois en 10 ans, et rate les playoffs pour la 11ème année consécutive… Bruce Arians est sorti de sa retraite pour tenter de changer les choses, et il est la dernière chance pour le QB Jameis Winston.

Les mouvements

Arrivées

  • Breshad Perriman (WR), Shaq Barrett (ED), Deone Bucannon (LB)

Départs

  • DeSean Jackson (WR), Adam Humphries (WR), Gerald McCoy (DT), Vinny Curry (ED), Kwon Alexander (LB)

Bruce Arians peut-il sauver Jameis Winston ?

Le QB des Bucs, sélectionné avec le 1er choix de la Draft 2015, entre dans sa dernière année de contrat. Il n’a jamais su passer un cap, tant au niveau du jeu qu’en terme de maturité. Productif mais trop sujet aux erreurs (58 interceptions et 38 fumbles en 56 matchs), il a de nouveau déçu en 2018. Suspendu lors des trois premiers matchs, il est ensuite redevenu titulaire mais a reperdu sa place pour 3 autres matchs avant de finalement terminer la saison. Une fin de saison d’ailleurs assez encourageante, puisqu’il a affiché 1 612 yards, 11 touchdowns pour 3 interceptions et un rating de 97.7 sur les 6 derniers matchs.

Bruce Arians peut-il lui permettre de continuer dans ce sens sur l’intégralité d’une saison ? Il semble en tout cas être la dernière chance, et son CV parle pour lui. Arians a travaillé avec Peyton Manning, Ben Roethlisberger ou encore Andrew Luck… et il semble avoir confiance en son nouveau QB.

Malgré la situation instable au poste de QB, les Bucs ont réussi à faire partie des meilleures attaques aériennes de NFL. Et ce grâce notamment à la présence d’excellents joueurs dans ce secteur. Mike Evans est l’un des meilleurs receveurs de la ligue, Chris Godwin a montré son énorme potentiel de l’autre côté, et O.J Howard pourrait s’installer comme l’une des références au poste de TE. Et même si les Bucs ont perdu Adam Humphries et DeSean Jackson durant l’intersaison, cette équipe devrait rester très dangereuse dans les airs. L’autre explication est un faible jeu au sol, qui a forcé les Bucs a souvent utiliser la passe. Bruce Arians semble apprécier Peyton Barber, donc à voir si le backfield sera plus performant et l’attaque plus équilibrée.

Bruce Arians peut-il sauver Jameis Winston et redresser les Bucs ? (Tampa Bay Times)

Stopper l’hémorragie dans les airs

Pour prendre en main la défense, Todd Bowles a été recruté. Sa mission première sera de s’occuper la défense aérienne. Car si les Bucs sont capables de faire des dégâts dans ce secteur, ils ont aussi beaucoup de mal à défendre. Ils ont alloué beaucoup trop de yards et de touchdowns, et réussi trop peu d’interceptions en 2018.

Bowles va passer d’un schéma de couverture de zone à une défense homme à homme sur la ligne sur les receveurs extérieurs. Un système surement plus adapté aux qualités des cornerbacks Vernon Hargreaves et Carlton Davis.

A l’image des autres équipes de la division, le pass-rush mérite également d’être plus performant pour mettre les QB adverses sous pression et pour aider les lignes secondaires à être plus opportunistes. A l’intérieur de la ligne défensive, Ndamukong Suh remplace Gerald McCoy, et il est toujours capable de mettre le bazar. Quant à Vita Vea, il a montré son potentiel sur la fin de sa saison rookie. Sur les extérieurs, Carl Nassib a été surprenant avec 6.5 sacks en 2018, mais il doit confirmer. Shaq Barrett a été recruté, mais la principale question est l’adaptation de Jason Pierre-Paul à ce système en 3-4 (OLB), sachant qu’il ratera au moins les 2 prochains mois à cause d’une blessure. Enfin un petit mot du rookie Devin White. Pris en 5ème position lors de la dernière Draft, il devrait être utilisé sur des blitz.

Prédiction

  • 5-11. 4ème NFC South.

Le talent offensif est certains à Tampa, mais c’est inutile si la défense ne suit pas. Les Bucs ont ainsi remporté 5 petits matchs en 2018 alors qu’ils avaient l’une des attaques les plus performantes de la ligue dans les airs. Le QB Jameis Winston est sous pression car c’est sa dernière chance de convaincre qu’il est le QB du futur de la franchise. Bruce Arians est un super coach mais est-ce suffisant pour que les Bucs redeviennent compétitifs si vite ? C’est très compliqué à envisager…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *