NFL

Présentation de la saison 2019-2020 – AFC West

La saison dernière, les deux meilleures équipes de la saison régulière se trouvait dans l’AFC West. Les Chiefs et les Chargers arrivent de nouveau comme des candidats au Superbowl en 2019 et les deux équipes se battront dans la division avant d’espérer passer un cap en playoffs. Derrière, les Broncos et les Raiders sont encore loin d’être compétitifs, même si les Raiders pourraient être intéressants à suivre pour leur dernière année à Oakland.

DENVER BRONCOS

Retour sur la saison précédente

  • Bilan : 6-10. 3ème AFC West.

La signature de Case Keenum n’a pas corrigé le problème de quarterback de la franchise, et les Broncos n’ont remporté qu’un petit match de plus par rapport à la saison 2017. Deux rookies se sont illustrés l’année dernière, Phillip Lindsay en attaque, un RB non drafté qui a terminé avec plus de 1 000 yards, et Bradley Chubb en défense, qui s’est offert 12 sacks. Mais après une troisième année sans playoffs, Vance Joseph a été remercié et c’est l’expert défensif Vic Fangio qui devient le coach de Denver.

Les mouvements

Arrivées

  • Joe Flacco (QB), JaWuan James (OT), Bryce Callahan (CB), Kareem Jackson (CB)

Départs

  • Case Keenum (QB), Trevor Siemian (QB), Matt LaCosse (TE), Billy Turner (OG), Shaq Barrett (ED), Bradley Roby (CB), Darian Stewart (S)

John Elway peine à trouver un QB

Depuis la retraite de Peyton Manning, le poste de QB est instable et l’attaque est médiocre. John Elway a fait de nombreuses tentatives, mais les échecs s’enchaînent. Il y a eu Brock Osweiler, Paxton Lynch, Trevor Siemian, et donc Case Keenum… Ce dernier a été transféré à Washington après une saison très moyenne, et les Broncos ont fait venir Joe Flacco. A 34 ans, l’ex QB de Baltimore reste sur de nombreuses saisons médiocres et il n’a pas brillé depuis les playoffs 2012. On voit mal une amélioration avec Flacco à la barre.

Lors de la Draft, les Broncos ont pris Drew Lock au 2ème tour. Denver semble apprécier le QB de Missouri, mais pas au point de l’avoir sécurisé au 1er tour. Ils ont attendu et l’ont eu quand même, très bien, mais est-il capable de mener une équipe NFL ? Le potentiel est là, avec un gros bras, mais il devra corriger les erreurs et améliorer ses prises de décisions. Il n’est clairement pas prêt pour le moment, ce qui peut poser problème si Flacco est en difficulté.

Surtout que le reste de l’attaque de Denver reste peu inspirant. Après le départ de Demaryius Thomas en cours de saison dernière, Emmanuel Sanders est devenu le seul numéro 1, mais ce dernier revient d’une grosse blessure. Courtland Sutton (704 yards comme rookie) a le potentiel d’être un numéro 2 solide, mais la profondeur est très limitée derrière. Le choix de Noah Fant lors du 1er tour de la dernière Draft va tout de même apporter une arme en redzone.

Pour aider le QB titulaire, le ligne offensive devra être plus solide. C’est pour cela que Mike Munchak a été recruté. Les Broncos ont perdu le Centre Matt Paradis, et cela met la pression sur le jeune Connor McGovern pour assurer. La franchise a également recruté, à prix d’or, Ja’Wuan James (OT), qui devra s’intégrer rapidement. D’autres questions entourent Ronald Leary, qui revient d’une grosse blessure, et Garrett Bolles, qui était beaucoup trop tendre en pass-protection l’année dernière.

Au final, les Broncos devraient miser sur leur seule zone sûre, à savoir le jeu au sol. Phillip Lindsay a été l’une des surprises de l’année, puisque le rookie non drafté a terminé la saison avec 1 037 yards et 10 TD. Et un autre rookie s’est montré intéressant, c’est Royce Freeman. Le backfield est donc très prometteur.

Joe Flacco, nouvelle erreur de casting de John Elway ? (DenverBroncos.com)

Vic Fangio devrait continuer à faire progresser la défense

Où est passé la super défense des Broncos ? Redoutable il y a quelques saisons, elle a beaucoup perdu en qualité jusqu’à l’année dernière. Ça en effet été mieux en 2018, avec plus de sacks, plus de récupérations, mais encore des énormes problèmes contre le jeu au sol. Vic Fangio doit faire parler son expertise pour utiliser les qualités de ses joueurs, corriger les problèmes et ainsi améliorer les performances.

Il s’appuiera évidemment sur l’un des meilleurs duos de pass-rushers de la ligue, avec Von Miller et Bradley Chubb. Miller est l’un des meilleurs défenseurs de NFL (98 sacks en 8 saisons), et il est le leader de cette équipe. Chubb a eu du mal à démarrer sa saison rookie, avant d’exploser et de terminer avec 12 sacks. Cette paire peut faire d’énorme dégâts.

L’autre star de cette défense est le CB Chris Harris. Il y a eu des rumeurs de départs mais Harris est finalement resté sans pour autant signer une prolongation de contrat. Blessé en fin de saison dernière, il devrait revenir et récupérer son statut de top CB de NFL. Les lignes secondaires devraient d’ailleurs être une force pour Denver, puisque du renfort est arrivé. Bryce Callahan, qui a explosé sous Vic Fangio à Chicago, et Kareem Jackson sont venus gonfler les rangs.

Prédiction

  • 5-11. 4ème AFC West.

Malgré le talent de Vic Fangio, il y a trop d’incertitudes et de secteurs moyens dans cet effectif. Il y a de grandes chances de voir des progrès défensifs grâce au nouveau coach et aux stars présentes de ce côté du terrain, mais cela ne semble pas être suffisant pour pallier les faiblesses offensives. On voit mal Joe Flacco faire mieux que Case Keenum, et on se dit que John Elway s’est de nouveau trompé.

KANSAS CITY CHIEFS

Retour sur la saison précédente

  • Bilan : 12-4. 1er AFC West.
  • Playoffs : Victoire au Divisional Round face aux Colts (31-13). Défaite en Finale de Conférence face aux aux Patriots (31-37).

Les Chiefs d’Andy Reid sortent d’une très belle saison, avec à la clé un troisième titre de division consécutif et une quatrième participation de rang aux playoffs. Leur saison s’est finalement terminée en finale de conférence, avec une défaite en prolongation face aux futurs champions. Cette saison a évidemment été marquée par Patrick Mahomes. Pour sa 1ère saison comme titulaire, le QB de 23 ans a sorti une saison stratosphérique, avec 5 097 yards, 50 touchdowns (12 interceptions), un rating de 113.8, et un titre de MVP logique. Maintenant, l’objectif est assez claire, continuer dans cette direction et aller au Superbowl.

Les mouvements

Arrivées

  • Carlos Hyde (RB), Sammie Coates (WR), Alex Okafor (ED), Damien Wilson (LB), Breshaud Breeland (CB), Tyrann Mathieu (S)

Départs

  • Chris Conley (WR), Mitch Morse (C), Justin Houston (ED), Dee Ford (ED), Steven Nelson (CB), Eric Berry (S)

La défense doit soutenir l’attaque

Aussi forte que l’attaque des Chiefs soit, elle a quand même besoin que la défense réussisse quelques stops. Le meilleur exemple est la dernière finale de conférence, où Kansas City a réussi à pousser New England en prolongation grâce à son attaque, mais où la défense n’a pas su faire le boulot aux moments clés.

Pour tenter de remédier à ce problème, des changements ont été durant l’intersaison. Le coordinateur défensif Bob Sutton a été remercié, et c’est Steve Spagnuolo qui arrive, et qui fera passer la défense en 4-3. En ce qui concerne les joueurs, les pass-rushers Dee Ford et Justin Houston sont partis, et ont été remplacés par Frank Clark, Emmanuel Ogbah et Alex Okafor. Derrière, Tyrann Mathieu remplace Eric Berry.

Le manque de marge financière a rendu difficile le remaniement, avec l’incapacité de faire signer beaucoup de joueurs. Si le potentiel est présent devant, avec le changement de système, la présence de Chris Jones et l’arrivée de Frank Clark, c’est beaucoup plus douteux au milieu au niveau des linebackers, et clairement critique derrière où le talent manque. Eric Murray (S) et Steven Nelson (CB) n’ont pas été remplacé, et se sont deux anciens CB des Redskins qui devront assurer (Kendall Fuller et Bashaud Breeland). Une chose est claire, la défense ne sera encore pas le point fort des Chiefs en 2019.

La défense des Chiefs doit mieux faire en 2019 (Chiefs.com)

La meilleure attaque de NFL ?

Avec Patrick Mahomes à la barre, les Chiefs semblent tranquilles pour de nombreuses années. Le MVP en titre reste donc sur une saison incroyable avec plus de 5 000 yards et 50 touchdowns, une performance que seul Peyton Manning a réalisé. Ce sera évidemment très difficile de faire aussi bien en 2019, mais son talent fait qu’il restera très productif.

La non-suspension de Tyreek Hill (qu’on la comprenne ou pas) est une information importante pour cette attaque, car peu de connexions sont aussi dangereuses que celle entre Mahomes et Hill. Le gros bras du QB et la vitesse du WR sont dévastateurs. Au cas où, Kansas City avait drafté le clone de Hill en Mecole Hardman. Les Chiefs ont également Sammy Watkins, une superbe option en numéro 2, et évidemment le meilleur TE de la ligue en Travis Kelce. Ce dernier a totalisé 1 336 yards en 2019 et reste sur 3 saisons avec plus de 1 000 yards.

Sur le backfield, il y a des questions du fait du licenciement de Kareem Hunt. Mais Damien Williams s’est montré performant lors de la fin de saison dernière et durant la pré-saison. Les Chiefs semblent confiants quant au fait qu’il pourra assurer ce rôle de numéro 1. Ils ont tout de même fait venir LeSean McCoy il y a quelques jours pour avoir un joueur d’expérience en sécurité.

Un petit mot sur la ligne offensive enfin, qui est plutôt solide. Il faudra juste voir quel sera l’impact du départ du Centre Mitch Morse.

Prédiction

  • 12-4. 1er AFC West.

L’objectif est clair, le Superbowl ! Si la défense progresse et se montre capable de réaliser quelques actions nécessaires, l’attaque possède la puissance pour gagner n’importe quel duel. Mais avant de se projeter sur le Superbowl, les Chiefs devront se battre avec des Chargers qui ont aussi des ambitions. Ces deux rencontres seront des moments forts de la saison régulière.

LOS ANGELES CHARGERS

Retour sur la saison précédente

  • Bilan : 12-4. 2ème AFC West.
  • Playoffs : Victoire en Wild-Cards face aux Ravens (23-17). Défaite au Divisional Round face aux Patriots (28-41).

Les Chargers ont poursuivi leur progression en 2018, en remportant trois matchs de plus que la saison précédente, et en terminant avec le meilleur bilan de l’AFC (à égalité avec Kansas City). La franchise de Los Angeles a ensuite remporté un match en playoffs, avant de se faire fesser par les Patriots.

Cet effectif reste l’un des plus talentueux de la NFL, mais cette franchise est également spécialiste pour se mettre des bâtons dans les roues. Cette année, le cas Melvin Gordon a agité l’intersaison…

Les mouvements

Arrivées

  • Tyrod Taylor (QB), Thomas Davis (LB)

Départs

  • Tyrell Williams (WR), Darius Philon (DT), Jason Verrett (CB), Jahleel Addae (S)

Melvin Gordon « veut être payer » !

Le RB des Chargers s’est montré très performant depuis qu’il a été drafté au 1er tour en 2015. Avec 3 688 yards au sol et 1 577 de plus dans les airs, il est l’un des excellents RB de la ligue et une arme importante dans le jeu offensif de L.A. Son contrat rookie court pour encore une saison, et il devait toucher environ 5 millions de dollars cette année. Mais Gordon veut déjà une revalorisation, au niveau des meilleurs RB de la ligue, c’est-à-dire autour de 13-14 millions de dollars. Les Chargers ont ouvert les négociations dans un premier temps, avec une proposition autour de 10 M$. Depuis le refus de Gordon, les deux parties sont dans l’impasse et les discussions ont même été rompues alors que la saison va reprendre. A noter que Melvin Gordon fait grève et qu’il a manqué l’intégralité du camp d’entrainement. Sera-t-il transféré ? Va-t-il revenir en cours de saison ? La situation reste floue.

La question est ensuite de savoir si les Chargers peuvent rester très performant offensivement sans Gordon. L’année dernière, le RB avait manqué 4 matchs, qui avaient tous été remporté par L.A. Austin Ekeler est un excellent backup et il s’est montré à la hauteur lorsqu’il a dû remplacer Gordon. Toujours très précieux dans le jeu aérien, il a également prouvé qu’il était plus que solide au sol. Et les Chargers peuvent compter sur Justin Jackson, qui a été plutôt prometteur lors de ses quelques entrées en jeu comme rookie. Et il ne faut pas oublier que Philip Rivers reste le maître à jouer et le leader de cette attaque, et que la franchise n’est pas dépendante de son backfield. Il manquera donc un Pro Bowler, mais l’équipe devrait s’en remettre.

Quel sera le dénouement pour le cas Melvin Gordon ? (AP)

Un effectif talentueux et profond

Une des raisons de cet optimisme est la présence d’un des meilleurs effectifs de NFL, que ce soit en attaque ou en défense.

Philip Rivers, 37 ans, continue de joueur à très haut niveau et il sort d’une excellente saison 2018. Le QB a affiché 68% de passes réussies, 4 308 yards, 32 touchdowns et 105.5 de rating. Rivers est très bien entouré, avec notamment le receveur Keenan Allen, qui l’un des meilleurs receveurs de la ligue s’il évite les blessures. Mike Williams devrait lui devenir un vrai numéro 2 avec le départ de Tyrell Williams pour Oakland. Pour sa 2ème saison, Mike Williams s’est révélé comme une grosse menace en redzone, avec 10 touchdowns au compteur. Il devrait être beaucoup plus utilisé en 2019. Et les Chargers pourront compter sur le retour de blessure d’Hunter Henry, qui a les qualités pour faire partie du 2ème niveau des TE (avec les O.J Howard, Evan Engram…).

En défense, la franchise de Los Angeles possède l’un des meilleurs duos de pass-rushers de la NFL, avec Joey Bosa et Melvin Ingram. Le premier a manqué 9 matchs en 2018 à cause d’une blessure, mais rien ne peut arrêter les deux joueurs lorsqu’ils sont en forme. A tous les deux, on peut miser sur 25 sacks cumulés cette saison. C’est également très solide sur les lignes secondaires. Le duo de CB Casey Hayward – Desmond King est excellent, et Derwin James s’est imposé comme un des meilleurs Safety de NFL dès sa première saison (All-Pro).

Il n’y a qu’une seule zone plus faible dans cet effectif, c’est la ligne offensive. Moyenne en 2018, elle n’a pas vu beaucoup de changements durant l’intersaison. Attention, car les Chargers ont un QB de 37 ans à protéger.

Prédiction

  • 11-5. 2ème AFC West.

Les Chargers ont le talent pour être dans le top 10 en attaque (même sans Gordon) et en défense. Une nouvelle bataille s’annonce avec Kansas City dans la division, mais la franchise de Los Angeles veut également offrir un premier Superbowl à son QB Philip Rivers. Le seul petit hic est donc cette situation avec Melvin Gordon, car ce n’est jamais très sain pour l’ambiance dans le vestiaire.

OAKLAND RAIDERS

Retour sur la saison précédente

  • Bilan : 4-12. 4ème AFC West.

Un nouveau coach l’année dernière (Jon Gruden). Un nouveau Manager General (Mike Mayock). Une nouvelle ville l’année prochaine (Las Vegas). Les Raiders sont donc une équipe en transition. On peut critiquer les choix de Gruden, avec beaucoup de départs et surtout celui de Khalil Mack, qui est finalement le seul peu compréhensible. Cette année, la reconstruction a pris de l’élan, avec des gros noms recrutés et une Draft riche. Des progrès sont donc attendus.

Les mouvements

Arrivées

  • Antonio Brown (WR), Tyrell Williams (WR), Trenton Brown (OT), Vontaze Burfict (LB), Lamarcus Joyner (S)

Départs

  • Jordy Nelson (WR), Kelechi Osemele (OG), Donald Penn (OT)

Des Raiders new look

À la suite des trades pour Khalil Mack (Chicago) et Amari Cooper (Dallas), les Raiders arrivaient à la Draft avec 3 choix lors du 1er tour. De quoi prendre des joueurs qui représenteront des bases de l’effectif en construction. Les trois joueurs pris sont Clelin Ferrell (DE), Josh Jacobs (RB) et Johnathan Abram (S). Les Raiders ont enregistré seulement 13 sacks en 2018, de loin le pire chiffre de NFL. La star de Clemson devrait devenir un pilier de cette défense pour le futur et relancer le pass-rush. Suite à la deuxième retraite de Marshawn Lynch, Oakland a trouvé son remplaçant, et Josh Jacobs a tout pour être un « 3 down back » de qualité avec des qualités au sol et dans les airs. Enfin, Abram est un défenseur physique et un profil qui manque sur les lignes secondaires des Raiders.

En plus des jeunes joueurs pris lors de la Draft, les Raiders ont recruté des profils plus expérimentés. La star, le coup de maître est bien-sûr Antonio Brown, et on reparlera de son cas plus tard. Un autre receveur est arrivé, Tyrell Williams. Oakland est également allé chercher Trent Brown, qui était le Left Tackle de Tom Brady, et on fait venir Richie Incognito pour gonfler la ligne offensive. Ce dernier est un personnage clivant, mais un joueur solide, tout comme le LB Vontaze Burfict, qui est lui aussi arrivé durant l’intersaison. Enfin, Lamarcus Joyner a été signé derrière.

Après avoir tout défait lors des saisons précédentes, les Raiders ont fait venir beaucoup de nouveaux joueurs, qui vont jouer des rôles majeurs cette saison et surement dans le futur.

Antonio Brown, le gros coup des Raiders (CBS Sports)

Antonio Brown peut-il relancer Derek Carr ?

La saga Antonio Brown s’est déplacé d’est en ouest durant l’intersaison. En conflit avec Pittsburgh, le receveur a été transféré pour pas grand-chose à Oakland. Mais de nouveaux épisodes ont agité ces premiers mois en Californie, avec une blessure au pied lors d’une séance de cryothérapie et une histoire de casque. La blessure n’est pas de son fait et l’histoire du casque est compréhensible (un joueur à le droit de se battre pour son confort et sa sécurité), mais le problème vient des distractions que cela crée. Une fois ces histoires passées, le receveur de 31 ans devrait retrouver son statut de star et de top WR. Après tout, il reste sur 6 saisons consécutives avec plus de 100 réceptions et 1 200 yards. Impressionnant.

Chez les Raiders, il n’est pas le seul nouveau receveur, car tout a changé dans ce secteur. Jordy Nelson et Seth Roberts sont partis, Tyrell Williams, J.J Nelson et Ryan Grant sont arrivés. Le premier est le joueur le plus intéressant et le probable numéro 2, puisqu’il a déjà passé la barre des 1 000 yards dans sa carrière. On peut également prévoir un rôle important au rookie Hunter Renfrow sur le slot. Et il faut ajouter le TE Darren Waller, le RB Jalen Richard et le rookie Josh Jacobs.

En bref, Derek Carr aura pas mal de solutions dans le jeu aérien, court ou long. La première saison du QB avec Jon Gruden a été mitigée. Carr a établi des records personnels en pourcentage de passes réussies (68.9%) et yards (4 049 yards), mais également son plus faible total de touchdowns (19 seulement). L’attaque des Raiders a été l’une des moins performante de NFL. Le QB a tout de même bien terminé la saison, avec un ratio de 12 touchdowns pour 0 interception entre les week 6 et 16. Mieux entouré et plus à l’aise dans le système de Gruden, Derek Carr doit progresser. C’est en tout cas surement sa dernière chance de convaincre qu’il est le QB du futur de la franchise.

Prédiction

6-10. 3ème AFC West.

Jon Gruden a eu deux intersaisons pour façonner son équipe. Le coach demande du temps et il semble en avoir, mais un progrès doit être visible cette saison. Derek Carr doit continuer sur sa lancée de la fin de saison dernière et être plus efficace avec des nouvelles armes comme le WR Antonio Brown. Et la défense doit reprendre du poil de la bête avec des jeunes joueurs de talent. Le calendrier compliqué limite le plafond des Raiders mais cette saison pourrait permettre d’installer des fondations solides avant de partir pour Vegas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *