NFL

NFL, Week 1 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Que c’est bon de retrouver la NFL le dimanche soir ! Cette première journée nous a rapidement remis dans le bain, avec quelques surprises (hello les Browns), des retournements de situations, des actions spectaculaires et des moments WTF. Bref, la NFL comme on l’aime, et c’est reparti pour 17 semaines intenses de saison régulière. Voici les résumés des matchs de la week 1.

Cleveland Browns (0-1) 13 – Tennessee Titans (1-0) 43

  • L’entrée en lice la plus attendue était surement celle des Browns à domicile. Mais autant dire que la hype est vite retombée, après une performance catastrophique de Cleveland. Un écart de 30 points, 18 pénalités concédées et un stade vide au début du 4ème quart-temps…
  • L’attaque new-look des Browns a eu beaucoup de mal à se mettre en place face à une belle défense des Titans (5 sacks). Baker Mayfield a craqué en deuxième mi-temps, il lance 3 interceptions. Tennessee parvient à marquer deux touchdowns rapidement après les deux premières, puis la dernière est une pick-6.
  • Pour ses débuts avec Cleveland, Odell Beckham Jr attrape 7 ballons pour 71 yards.
  • Très appliqués, les Titans ont parfaitement exploité les erreurs de leur adversaire. Marcus Mariota lance pour 248 yards et 3 touchdowns, dont 2 pour son TE Delanie Walker. A noter les bons débuts du WR rookie A.J Brown (100 yards), et le gros match de Derrick Henry (84 yards et 1 TD au sol, ainsi qu’un autre TD de 75 yards sur une réception).

New England Patriots (1-0) 33 – Pittsburgh Steelers (0-1) 3

  • Lors du match de la nuit, les Pats n’ont pas fait semblant en corrigeant les Steelers. Rob Gronkowski n’a pas manqué sur ce match et Tom Brady (341 yards, 3 TD) a parfaitement distribué le jeu vers ses receveurs et ses running-backs. Josh Gordon s’est plusieurs fois retrouvé démarqué dans la profondeur, Phillip Dorsett attrape 2 passes de touchdowns, et Julian Edelman et James White gardent leurs habitudes sur le jeu court et intermédiaire. Et dire qu’un certains Antonio Brown va venir étoffer cette attaque…
  • Il y avait une incertitude sur la ligne offensive de New England, où deux titulaires clés de la saison dernière manquent. Le premier est évidemment le LT Trent Brown, parti pour Oakland, mais Isaiah Wynn s’est montré solide sur le côté aveugle de Tom Brady. Le second est le C David Andrews, blessé, et même chose, son remplaçant Ted Karras a assuré.
  • L’attaque des Steelers a clairement souffert lors de ce premier match. Ben Roethlisberger (276 yards, 1 INT) a souvent eu du mal à trouver ses receveurs démarqués, et lorsque c’était le cas, ils ont trop souvent raté leurs réceptions, à commencer par Donte Moncrief. JuJu Smith-Schuster, qui doit être le nouveau receveur numéro 1 a été plutôt bien contenu par la défense des Pats, et James Conner n’a quasiment pas existé au sol.

Jacksonville Jaguars (0-1) 26 – Kansas City Chiefs (1-0) 40

  • Le MVP en titre Patrick Mahomes n’a pas eu besoin de beaucoup de temps pour nous rappeler l’étendue de son talent. Le QB des Chiefs réussit ses 5 premières passes pour 141 yards et 1 touchdown, histoire de donner le tempo à son équipe. Sa première mi-temps est exceptionnelle, avec 313 yards (16/20) et 2 TD. Il termine finalement avec 378 yards et 3 TD, tous pour Sammy Watkins. Le receveur sort le match de sa vie, avec 9 réceptions pour 198 yards.
  • Tyreek Hill, le receveur numéro 1 des Chiefs est sorti sur blessure pendant le match. Touché à l’épaule, il devrait manquer quelques matchs.
  • En parlant de blessure, les Jaguars n’ont pas eu de chance puisqu’ils ont perdu leur nouveau QB Nick Foles, qui s’est fracturé la clavicule après la passe qui donne le premier touchdown à Jacksonville. Gardner Minshew l’a remplacé et s’est montré plutôt intéressant, avec seulement 3 passes manquées (22/25), 275 yards, 2 touchdowns et 1 interception. C’est lui qui sera titulaire durant l’absence de Foles.

Dallas Cowboys (1-0) 35 – New York Giants (0-1) 17

  • Quelques jours après avoir (enfin) reçu son extension de contrat, Ezekiel Elliott était sur le terrain et il a répondu en marquant son premier touchdown malgré un temps de jeu limité. Mais c’est Dak Prescott qui a impressionné, avec 405 yards et 4 touchdowns. Le QB a fait ce qu’il fallait pour être payé à son tour.
  • Les Cowboys et Prescott ont parfaitement distribué le jeu. Michael Gallup termine leader avec 158 yards, Amari Cooper passe également les 100 yards et marque 1 touchdown, et Jason Witten signe son retour à Dallas en marquant.
  • Ce match a été très compliqué pour des Giants qui montrent leurs limites. Le seul éclat est un superbe drive de 91 yards en début de match qui leur a permis d’ouvrir le score. Et le détonateur a été Saquon Barkley évidemment, avec une superbe course de 59 yards. Mais le RB, qui finit avec 120 yards en seulement 11 courses, a ensuite été trop peu utilisé.
  • Eli Manning sort plutôt un match correct, avec 306 yards et 1 TD. Son receveur favori est un TE, puisque Evan Engram attrape 11 ballons pour 116 yards et 1 touchdown. Le rookie Daniel Jones a été lancé en fin de match lorsque le match était plié. Il a réussi ses premières passes en NFL mais a également perdu son premier ballon (fumble).

Philadelphia Eagles (1-0) 32 – Washington Redskins (0-1) 27

  • Les Eagles ont mis beaucoup de temps à rentrer dans leur premier match de la saison, et ils ont ainsi été mené jusqu’à 17-0. Mais l’attaque s’est progressivement mise en route, à l’image d’un Desean Jackson qui s’est fait remarquer pour son retour à Philadelphia. Il marque deux touchdowns de plus de 50 yards et termine avec 154 yards au total. Carson Wentz s’est lui aussi montré à son avantage avec 313 yards et 3 TD.
  • Avant de subir la loi de l’attaque des Eagles, les Redskins ont donc pris un bel avantage de 17 points, grâce notamment à un très bon Case Keenum. Arrivé durant l’intersaison, le QB a réussi à distribuer le jeu malgré un corps de receveurs plutôt moyen, et il affichait 257 yards à la pause. Keenum termine avec 380 yards et 3 TD. Le receveur rookie Terry McLaurin a montré ses qualités, notamment de vitesse, en marquant un superbe touchdown de 69 yards.
  • Une des décisions fortes pour Washington a été la titularisation de Derrius Guice plutôt que d’Adrian Peterson (qui était inactif) sur le backfield. Mais les Redskins ont souffert au sol, avec seulement 28 petits yards.
Retour à Philadelphia réussi pour Desean Jackson (Bill Streicher-USA TODAY Sports)

Minnesota Vikings (1-0) 28 – Atlanta Falcons (0-1) 12

  • Gros départ des Vikings, qui avaient plus ou moins plié l’affaire à la mi-temps avant de contrôler. La défense a régulièrement mis la pression sur Matt Ryan, forçant des sacks et 2 interceptions. Le QB d’Atlanta termine certes avec plus de 300 yards et 2 TD lancés en fin de rencontre, mais il a notamment eu du mal à trouver Julio Jones, qui était souvent pris par deux défenseurs.
  • Atlanta devra régler sa défense contre le jeu au sol, car les Vikings leurs ont marché dessus. Dans le sillage d’un excellent Dalvin Cook, ils totalisent 173 yards et 3 touchdowns dans ce secteur. Cook affiche 111 yards et 2 TD.
  • Avec une défense solide et un jeu au sol performant, Kirk Cousins n’a pas eu besoin de s’employer. Le QB de Minnesota ne lance que 10 passes pour 98 yards, avec un beau touchdown pour Adam Thielen à la clé.

Arizona Cardinals (0-0-1) 27 – Detroit Lions (0-0-1) 27

  • Quels débuts pour Kyler Murray ! Le 1er choix de la dernière Draft a d’abord longtemps été dans le dur, avant de prendre confiance pour mener un superbe comeback. Il échoue hélas à conclure en prolongation, puisque les deux équipes terminent sur un match nul. Avant d’amorcer le comeback, Murray n’avait réussi que 9 passes sur 29 pour 71 yards et une interception. Sur le 4ème quart-temps, le rookie est transfiguré et affiche 154 yards (14/17) et 2 touchdowns, pour David Johnson et Larry Fitzgerald. Ce dernier a d’ailleurs prouvé qu’il était toujours en pleine forme, avec plusieurs réceptions de grande classe et un match à 113 yards et 1 TD.
  • Les Lions avaient le match en main et auraient même dû le remporter durant le temps réglementaire. Alors qu’ils avaient réussi à convertir un 1st down qui scellait surement le match, les Lions demandent un temps-mort… Dans la foulée, le 3rd n’est pas converti, le punter se fait contrer et les Cards arrachent la prolongation. Incroyable.
  • Du côté de Detroit également un rookie a brillé. Il s’agit du TE T.J Hockenson, pris en 10ème position de la dernière Draft. Il attrape 6 ballons pour 131 yards, un record pour un TE lors de ses débuts NFL, et 1 touchdown

Los Angeles Chargers (1-0) 30 – Indianapolis Colts (0-1) 24

  • Sans Andrew Luck, les Colts ont donc confié les rennes de leur attaque à Jacoby Brissett. Le QB a prouvé qu’il en était capable avec un bon match. Il s’est montré plutôt précis (21/27), et termine avec 190 yards et 2 touchdowns, le deuxième pour arracher la prolongation.
  • Indianapolis aurait pu remporter ce match sans des soucis au niveau des coups de pied. La légende Adam Vinatieri a connu une journée sans, puisqu’il rate 2 field-goals et 1 transformation, soit 7 points qui se sont envolés.
  • Pour les Chargers, les yeux étaient rivés sur le backfield où Melvin Gordon était absent du fait de sa « grève ». Mais le RB n’a pas marqué des points en vue d’un nouveau contrat, car son remplaçant a été brillant. Austin Ekeler totalise 154 yards (96 dans les airs, 58 au sol), et il signe un triplé avec à la clé le touchdown de la victoire en prolongation. Et Justin Jackson s’est montré intéressant comme backup.

Carolina Panthers (0-1) 27 – Los Angeles Rams (0-1) 30

  • Les questions autour de Todd Gurley ont agité l’intersaison des Rams, et le RB a plutôt répondu positivement après ce premier match. Si Malcolm Brown a été plus en vue en début de match, Gurley a progressivement retrouvé un rôle prépondérant au sein de l’attaque des Rams. Même s’il ne marque pas de touchdown, il termine avec 97 yards en 14 courses.
  • En face, Christian McCaffrey s’est une nouvelle fois montré omniprésent, avec pas moins de 209 yards au total pour son premier match de la saison. Point central de l’attaque de Carolina, il termine leader au sol avec 128 yards et 2 TD, et leader dans les airs avec 81 yards. La journée a été plus mitigée pour Cam Newton, qui affiche 239 yards, 1 interception et 1 fumble.
  • Pas de sack pour Aaron Donald, qui a souvent dû faire face à deux voire trois linemen. Mais le double DPOY en titre a l’habitude de démarrer doucement, et on connaît la suite.

New York Jets (0-1) 16 – Buffalo Bills (1-0) 17

  • Ce duel entre équipe de l’AFC East a tenu ses promesses, avec un match serré et un comeback étonnant. Menés 16-0, les Bills ont en effet réussi à inverser la tendance pour finalement l’emporter dans le 4ème quart-temps.
  • Josh Allen s’est montré excellent lors de ce dernier quart-temps décisif, bien loin du niveau douteux qu’il avait affiché plus tôt dans le match, avec notamment 4 pertes de balle en 1ère mi-temps (2 interceptions, 2 fumbles). Il finit avec 254 yards, et 2 touchdowns.
  • Les recrues phares des Jets se sont montrés à leur avantage pour leurs débuts. Plus de 600 jours après sa dernière apparition en NFL, Le’Veon Bell totalise 92 yards et marque le seul touchdown offensif de son équipe. De son côté, C.J Mosley s’est rapidement illustré en réussissant une pick-6 et en récupérant un fumble en 1ère mi-temps. La sortie sur blessure du linebacker a d’ailleurs été un tournant en fin de match.
  • A noter que les Jets ont laissé filer 4 points du fait de coups de pied manqués par le kicker Kaare Vedvik.
Josh Allen et les Bills ont réussi un joli comeback à New York (ESPN)

Seattle Seahawks (1-0) 21 – Cincinnati Bengals (0-1) 20

  • Malgré des circonstances pas faciles, les Bengals ont bien failli créer l’une des surprises de cette 1ère journée. Il n’est en effet jamais facile de gagner à Seattle, encore moins quand il manque son meilleur receveur (A.J Green), son Left Tackle titulaire (Cordy Glenn), et quand son running-back se blesse rapidement (Joe Mixon). Mais Andy Dalton était en forme et bat son record personnel avec 418 yards, et 2 longs touchdowns pour John Ross qui sort son meilleur match en NFL (158 yards).
  • Malgré une domination en termes de possession et de yards, les Bengals se sont montrés trop inefficaces dans les moments clés. Ils ne marquent ainsi aucun point en trois présences dans la redzone.
  • Cette victoire est bonne à prendre pour Seattle, mais la qualité du jeu n’y est pas. L’attaque a fait juste ce qu’il faut, à l’image d’un Russell Wilson qui lance pour 196 yards, mais qui a su réussir quelques actions clés. Il trouve notamment Tyler Lockett pour un touchdown de 44 yards. Le rookie DK Metcalf a quant à lui montré sa puissance, avec 4 réceptions et 89 yards.
  • Si la défense des Seahawks a alloué beaucoup de yards, elle a tout de même su faire les actions qu’il fallait au bon moment. Les Hawks ont ainsi forcé 2 fumbles, et le pass-rush s’est montré intéressant avec 5 sacks. L’effet Jadeveon Clowney s’est déjà fait sentir, et Quinton Jefferson a été intenable (2 sacks).  

Miami Dolphins (0-1) 10 – Baltimore Ravens (1-0) 59

  • On savait que la saison allait être longue pour les Dolphins, mais peut être pas à ce point. Que ce soit offensivement ou défensivement, ce match a été catastrophique pour Miami, qui encaisse 59 points, un record pour la franchise. C’est également un record de points marqués pour les Ravens.
  • Difficile de réellement juger la performance de Baltimore face à une équipe si faible, mais l’attaque s’annonce excitante. Lamar Jackson n’a quasiment pas utilisé ses jambes, et il a montré qu’il pouvait faire la différence dans les airs en lançant pour 324 yards et 5 touchdowns. « Pas mal pour un running-back » a-t-il ironisé en conférence de presse d’après match. Les jeunes receveurs des Ravens se sont aussi illustrés, à commencer par le rookie Marquise Brown qui totalise 147 yards, dont 2 longs touchdowns. De même, le TE Mark Andrews confirme avec 108 yards et 1 touchdown.
  • Pour ses débuts sous les couleurs violettes de Baltimore, le RB Mark Ingram s’offre 107 yards et un doublé. A noter que le QB Robert Griffin III a pu participer à la fête (55 yards, 1 TD).  
  • Ryan Fitzpatrick était titulaire pour Miami, ce qui fait de lui le seul QB à avoir joué pour 8 franchises différentes. Il n’a pas terminé le match puisque Josh Rosen a eu un peu de temps de jeu, histoire de lancer sa première interception avec les Dolphins.

Tampa Bay Buccaneers (0-1) 17 – San Francisco 49ers (1-0) 31

  • On se demandait si l’arrivée de Bruce Arians allait permettre à Jameis Winston de passer un cap, et bien ce n’est pas gagné. Le QB est vite retombé dans ses travers en lançant 3 interceptions, dont 2 terminent en touchdowns pour les 49ers.
  • La saison dernière, San Francisco avait battu un record NFL du plus petit nombre d’interceptions sur une saison (2). Sur leur premier match, ils font déjà mieux, et 2 des 3 interceptions sont des pick-6.
  • Ces opportunités défensives ont permis de compenser un match poussif de l’attaque des Niners et du QB Jimmy Garoppolo. Il s’est montré plutôt efficace, sans être spectaculaire, et affiche 166 yards et 1 touchdown. Il lance également une interception bien moche qui est retournée en touchdown par les Bucs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *