Raiders vs Bears – Les enseignements du match et du début de saison

Le premier match de NFL joué au Tottenham Hotspur Stadium nous a offert de nombreux rebondissements et une fin de rencontre à suspense. Les Raiders, qui menaient 17-0 à la mi-temps, ont encaissé 21 points de rang dans le 3ème quart-temps, avant de finalement sortir vainqueurs. Les deux équipes rentrent au pays avec des sentiments différents, et elles ont une semaine de repos qui va leur permettre de faire le point sur le début de saison. 

Nous profitons de cette semaine spéciale « London » pour également faire un point sur les deux franchises après ce matchs et à la suite des cinq premières journées de la saison régulière. 

On attendait la défense de Chicago, mais c’est celle des Raiders qui a été la plus en vue

Malgré l’absence de Mitchell Trubisky au centre de l’attaque des Bears, ces derniers étaient tout de même favoris de ce match du fait de leur défense. Khalil Mack & co terrorisent les équipes adverses depuis le début de saison, et même depuis la saison dernière. Le pass-rusher était d’ailleurs particulièrement motivé à l’idée d’affronter son ancienne équipe. 

Mais sur ce match, Mack et les Bears n’ont pas brillé. Véritable muraille contre le jeu au sol depuis le début de saison, avec moins de 70 yards alloués par match en moyenne, ils n’ont pas réussi à stopper Josh Jacobs. Le rookie d’Oakland signe son premier match à plus de 100 yards et marque 2 fois. La perte d’Akiem Hicks sur blessure très tôt dans le match n’a pas aidé, mais quand même. Il faut également signaler le faible impact du pass-rush et de Khalil Mack. L’ex Raider a été parfaitement bloqué durant toute la rencontre, et il ne touche qu’une fois Derek Carr, sur l’une des rares pressions à l’encontre du QB des Raiders. 

Du côté des Raiders, il y avait plusieurs absents importants du côté de la défense, à commencer par le rookie Clelin Ferrell. Mais d’autres jeunes joueurs ont pris le relais, et notamment le rookie Maxx Crosby qui signe son premier sack en NFL. Maurice Hurst, auteur de 2 sacks, confirme son excellent début de saison. Cette pression constante sur Chase Daniel a forcé 2 interceptions du QB des Bears. De plus la défense d’Oakland a également été excellente au sol, limitant Chicago à 42 yards. 

Josh Jacobs confirme, Derek Carr assure, et Chase Daniel montre ses limites. 

Seul RB sélectionné au 1er tour de la dernière Draft, Josh Jacobs confirme pour le moment qu’il valait cet investissement. Titulaire dès le premier match, il se montre capable d’assumer une grosse charge de travail et ses performances sont excellentes. Il signe son meilleur match à Londres avec 123 yards et 2 TD en 26 courses, face à l’une des meilleures défenses de NFL dans ce secteur. Avec 430 yards en 5 matchs, il pointe à la 6ème place et affiche une moyenne remarquable de 4.9 yards par course. 

Si le jeu au sol a été brillant contre Chicago, Derek Carr a lui aussi fait un match de très bonne qualité. Il n’a pas marqué pas, mais il a distribué le jeu avec précision durant toute la rencontre et termine avec 78% de ses passes réussies, vers 9 receveurs différents et pour 229 yards. En conférence de presse d’après match, le QB des Raiders a tenu a félicité sa ligne offensive, qui lui a permis de jouer dans un fauteuil. Carr n’a été touché qu’une fois sur ce match. Le recrutement de Trent Brown s’avère un excellent choix et l’intérieur de la ligne a ouvert de belles brèches au sol. 

Match très sérieux de Derek Carr face aux Bears (FPC)

Pour Chicago, Chase Daniel était titulaire du fait de la blessure à l’épaule de Mitch Trubisky. Constamment sous pression, le QB a souffert en première mi-temps. Il a connu un bon passage dans le 3ème quart-temps, avec 2 touchdowns et plusieurs belles passes vers Allen Robinson notamment. Mais il craque de nouveau en fin de match avec une 2ème interception qui scelle la défaite de son équipe. 

On était au courant des limites de Chase Daniel, qui n’est qu’un backup et qui n’a clairement ce qu’il faut pour prendre le leadership quand son équipe est dans le dur. Le problème est que le jeu au sol est incapable de se mettre en place et donc d’alléger la pression sur le(s) quarterback(s). Et ce problème au sol est récurrent cette saison. Dimanche face aux Raiders, Chicago a couru pour 42 yards en 17 courses soit une moyenne de seulement 2.5 yards par course, et sur la saison cette moyenne est de seulement 3.4 yards. En conférence de presse, Matt Nagy a déclaré : « Les chiffres ne mentent pas. Ce n’est pas suffisant »

Chicago patine. Oakland affiche ses ambitions. 

Une semaine après une belle victoire à Indianapolis, les Raiders enchaînent en s’offrant Chicago. Oakland affiche désormais un bilan positif de 3 victoires pour 2 défaites, avec des revers face aux Chiefs et aux Vikings, deux bonnes équipes de la NFC. Après leur semaine de repos, les Raiders poursuivent leur road-trip avec des déplacements à Green Bay et Houston, deux bons tests pour confirmer les ambitions de l’équipe de Jon Gruden. 

Le bilan est le même pour Chicago (3-2), mais le sentiment est moins positif que pour Oakland car on attendait mieux de la part des Bears, dans le jeu et au niveau des résultats. La série de trois matchs après la semaine de repos sera surement cruciale pour les Bears en vue des playoffs, avec des duels à domicile contre les Saints et les Chargers, puis un déplacement à Philadelphia. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *