NFL

NFL, Week 6 – La défense des Patriots a toujours le vent en poupe

La 6ème journée de la saison régulière débutait du côté de Foxborough, où le vent soufflait fort. Les conditions météorologiques ont gêné les deux attaques, et les défenses ont ainsi pris le dessus. Les Giants étaient encore dans le match à 9 minutes de la fin, avant que leur défense baisse le pied physiquement.

New England Patriots (6-0) 35 – New York Giants (2-4) 14

  Q1 Q2 Q3 Q4 Score Final
New England 7 14 0 14 35
New York 0 14 0 0 14

Le film du match

New England engage et réussit un bon drive initial. Du fait du vent, Bill Belichick décide de tenter le coup sur 4th down, mais la défense des Giants tient bon. Dans la foulée, les deux équipes s’échangent des politesses. Daniel Jones se fait intercepter par John Simon, puis Janoris Jenkins rend la pareille à Tom Brady. Offensivement, la franchise New Yorkais a beaucoup de mal à mettre son jeu en place, et ne gagne pas le moindre 1st down sur ses 4 premières possessions. Puis sur un punt, les Pats parviennent à contrer la balle et le rookie Chase Winovich marque les premiers points du match (7-0).

La défense de New England fait mal aux Giants, et signe une nouvelle interception. Daniel Jones, sous pression, est touché au moment de sa passe et Duron Harmon en profite. Mais la défense des Giants, souvent en difficulté cette saison, se montre très solide. Tom Brady connaît une série de 7 passes manquées, avant de finalement trouver Jakobi Meyers tout proche de l’en-but. Brandon Bolden conclut en force au sol pour faire le break (14-0). Les Giants vont alors réagir. D’abord offensivement, avec un touchdown de 64 yards de Golden Tate, le premier encaissé dans les airs par les Pats cette saison. Ensuite défensivement, avec un fumble forcé sur Brady, qui est retourné en touchdown par Markus Golden (14-14). Piqués, les Patriots réagissent à leur tour, dans le sillage d’un James White très en vue. Tom Brady marque avec l’aide de sa ligne offensive. 21-14 à la pause pour les locaux.

Première en prime-time compliquée pour Daniel Jones (Paul Rutherford-USA TODAY Sports)

Juste après avoir converti le premier 3rd down du match des Giants, Daniel Jones lis mal le jeu et se fait de nouveau intercepter, par Stephon Gilmore cette fois. Tom Brady a quant à lui trouvé le rythme et enchaîne une série de 15 passes réussies. Mais après un drive de plus de 9 minutes, New England ne marque pas de point du fait d’un field goal (face au vent) manqué.

Au début du 4ème quart-temps, les Pats tentent un nouveau 4th down et ils le ratent. La défense des Giants continue de faire le boulot. Mais celle de New England est plus décisive, avec une nouvelle perte de balle forcée. Jamie Collins pousse Jon Hillman à la faute et Kyle Van Noy récupère la balle et marque (28-14). Puis suite à une nouvelle récupération rapide, Tom Brady trouve Julian Edelman pour un gain de 36 yards, et le QB marque son 2ème touchdown au sol (35-14). Les Pats remportent une victoire qui s’est finalement décidée assez tard, et ils restent invaincus.

Les stats de la rencontre

New England New York
Passing Passing
Tom Brady 31/41, 334 yds, 1 INT Daniel Jones 15/31, 161 yds, 1 TD, 3 INT
Rushing   Rushing  
Sony Michel 22 car, 86 yds Jon Hillman 11 car, 38 yds
Receiving   Receiving  
Julian Edelman 9 réc, 113 yds Golden Tate 6 réc, 102 yds, 1 TD

Les enseignements

Certes les attaques croisées par les Patriots ne sont pas les meilleures de NFL, mais la défense évolue à un niveau incroyable depuis le début de saison. Encore hier, elle a portée l’équipe et a su faire la différence lorsque le match était encore serré. Les Pats forcent 4 pertes de balle, dont 3 interceptions, et affichent déjà 16 récupérations en 6 journées. Ils marquent également 2 touchdowns grâce à leur défense et les équipes spéciales. Cette capacité à forcer des pertes de balle, couplée au peu de points encaissés permet à New England d’avoir une différence de points de 142… Des joueurs s’illustrent à chaque niveau de cette défense. Cette nuit, Stephon Gilmore a fait la loi sur les lignes secondaires (5 passes déviées, 1 interception), Jamie Collins a encore fait sentir sa présence (1 fumble forcé), et Kyle Van Noy a été opportuniste (1 sack, 1 TD sur un fumble récupéré). Cette défense réussit tout simplement l’un des meilleurs débuts de saison de l’histoire.

La situation n’était pas évidente pour Daniel Jones, qui jouait face à la meilleure défense de NFL, avec un vent tourbillonnant et sans de nombreuses armes offensives. En effet, les Giants étaient privés de Saquon Barkley, Wayne Gallman, Sterling Shepard et Evan Engram. Seul Golden Tate, de retour de suspension, faisait office de joueur aguerri. Il attrape d’ailleurs une des belles passes de Jones pour un touchdown de 62 yards. Le QB rookie a lancé quelques belles passes, mais il a globalement été en difficulté et a commis des erreurs. Mauvaises décisions, ballon porté trop longtemps… des soucis logiques pour un QB débutant à ce niveau, mais qui ne pardonnent pas contre une telle défense.

Les prochains rendez-vous

Pour finir le mois d’octobre, les Giants reçoivent les Cardinals puis se déplaceront à Detroit, avec l’idée de rester dans la course dans une division NFC East finalement encore assez ouverte.

De leur côté, les Pats ont de nouveau un match à priori facile, contre les Jets. Mais ça va se compliquer par la suite. Avec les Browns, les Ravens, les Eagles, les Cowboys, les Texans et les Chiefs au programme, on pourra juger cette équipe face à des adversaires du calibre playoffs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *