College Football – Week 7

Nous sommes maintenant au coeur de la saison universitaire, ce qui signifie que les gros matchs arrivent et que le classement va évoluer. Vainqueurs des deux chocs de la 7ème journée, LSU et Oklahoma confirment leurs ambitions en vue des playoffs. Pour Georgia, cette perspective est beaucoup plus floue après une défaite surprise à domicile face à un adversaire non classé.

Les Tigers croquent les Gators

  • LSU (5) 42 – Florida (7) 28

C’était l’un des gros chocs de cette semaine, entre deux universités invaincues de la conférence SEC. Les deux équipes s’étaient bien chauffées en amont de ce match, mais LSU a montré une nouvelle la puissance de son attaque. Et à l’image des autres adversaires des Tigers cette saison, Florida n’a pas été en mesure de ralentir Joe Burrow & co.

Le QB des Tigers continue sa campagne impressionnante pour le trophée Heisman, avec une prestation impeccable. Il ne manque que 3 passes sur le match (21/24) et affiche 293 yards et 3 touchdowns. Ses deux receveurs fétiches, Ja’Marr Chase et Justin Jefferson, passent tous les deux la barre des 100 yards.

Si l’on se base sur le début de saison, LSU est l’équipe la plus impressionnante et pourrait bien mériter une 1ère place dans le prochain top 25. Invaincus en 6 matchs, LSU affiche 52.5 points par match et déjà 2 victoires contre des équipes qui étaient classées dans le top 10. Ni Alabama, ni Clemson ne fait aussi bien pour le moment.

Oklahoma remporte le Red River Showdown

  • Texas (11) 27 – Oklahoma (6) 34

Autre affiche de la 7ème journée, la fameuse rivalité entre les Sooners et les Longhorns, également connue comme le Red River Showdown. Sans quelques erreurs en attaque, le score aurait logiquement été plus gros en faveur des Sooners, ce qui aurait reflété l’écart entre les deux équipes.

Si Jalen Hurts a de nouveau été en vue, avec 235 yards et 3 touchdowns dans les airs, ainsi que 131 yards et 1 autre touchdown au sol, il a également été coupable de 2 pertes de balle (1 interception et 1 fumble). L’homme du match en attaque est plutôt le receveur CeeDee Lamb, qui totalise 10 réceptions pour 171 yards et 3 touchdowns.

Mais il faut également pointer du doigt la belle performance de la défense des Sooners. Ils ont en effet très bien ralenti le QB de Texas, qui n’a jamais réussi à trouver la solution dans la profondeur et qui n’a pas non plus pu faire la différence avec ses jambes (-9 yards).

Soirée sans pour Jake Fromm et Georgia

  • Georgia (3) 17 – South Carolina 20

Les Bulldogs se sont tirés une balle dans le pied samedi, qui pourrait bien les empêcher de se frayer un chemin vers les playoffs. Car on le sait, avec seulement 4 équipes qualifiées pour les playoffs en fin de saison, chaque défaite peut couter très chère. Encore plus lorsqu’elle intervient face à un adversaire non classé et clairement bien inférieur.

Et pourtant, on ne peut pas dire que South Carolina ne mérite pas sa victoire. Les Gamecocks ont fait déjouer Jake Fromm et les Bulldogs. Le QB, qui est prévu au 1er tour de la prochaine Draft, est d’habitude peu spectaculaire mais très sûr. Ce week-end, il a constamment été mis hors de sa zone de confort et a lancé 3 interceptions. Israel Makuamu se souviendra longtemps de ce match car il réussit les 3 interceptions, et il retourne même la première en touchdown.

Georgia a poussé ce match en prolongations grâce à une décision très litigieuse de la part des arbitres. Les Gamecocks ont manqué un field-goal lors de la première prolongation, avant de réussir celui de la victoire dans la seconde. Et c’est le kicker des Bulldogs, Rodrigo Blankenship, qui a tremblé alors qu’il est d’habitude une référence à son poste. Une soirée sans pour Georgia.

Match à oublier pour Jake Fromm et les Bulldogs (CBS Sports)

Alabama assure. Clemson rebondit.

  • Texas A&M (24) 28 – Alabama (1) 47
  • Clemson (2) 45 – Florida State 14

Les Crimson Tide ont une nouvelle fois montré des lacunes défensives en encaissant 28 points, maistleur puissance offensive est telle qu’ils ne risquent pas grand-chose. Tua Tagovailoa continue sur sa lancée avec 293 yards et 4 touchdowns (1 interception).

Pour Clemson, l’alerte face à North Carolina semble bien loin. Les Tigers ont facilement dominé des Seminoles qui ne sont plus que l’ombres d’eux-mêmes, et Trevor Lawrence a été bon. Le QB affiche 170 yards, 3 touchdowns et 1 interception. Travis Etienne ajoute 127 yards au sol, et la défense continue de se montrer très solide.

Les Badgers et les Ducks, c’est du solide en défense

  • Wisconsin (8) 38 – Michigan State 0
  • Oregon (13) 45 – Colorado 3

Si l’on regarde le score, on peut également imaginer une belle performance de l’attaque de Wisconsin. Certes, mais depuis le début de saison, les Badgers font de grosses différences avec leur défense. Cette retentissante victoire face aux Spartans est le 4ème « shutout » (0 point encaissé) de la saison pour Wisconsin, déjà un record après seulement 7 journées. Après cette rencontre, les Badgers affichent 4.8 points encaissés par match en moyenne et la défense à marquer autant de touchdowns qu’elle en a pris (4). On attend avec impatience le choc contre Ohio State du 26 octobre…

On se concentre à juste titre sur Justin Herbert, qui est excellent. Le QB, qui a décidé de rester une saison de plus au niveau universitaire, continue d’entretenir sa très belle cote auprès des recruteurs NFL. Face à Colorado il finit avec 261 yards et 2 TD. Mais si Oregon domine la Pac-12, c’est grâce à une défense redoutable. Les Ducks n’allouent que 267 yards et 8.7 points par match en moyenne cette saison, et la défense est parmi les meilleures du pays dans la majorité des secteurs.

Nouveau test réussi pour Penn State

  • Iowa (17) 12 – Penn State (10) 17

Ça n’a pas toujours été joli, mais les Nittany Lions battent un adversaire classé à l’extérieur et restent ainsi invaincus. Cette semaine, Sean Clifford (117 yards, 1 TD) et l’attaque n’ont pas été fantastiques, mais la défense a pris le relais pour aller chercher la victoire. Penn State prouve sa capacité à gagner des deux côtés du terrain et se montre ainsi comme une équipe dangereuse, qu’il ne faut pas oublier lorsque l’on parle des prétendants aux playoffs.

Baylor et Minnesota poursuivent leurs sans faute

  • Baylor (22) 33 – Texas Tech 30
  • Nebraska 7 – Minnesota 34

Récompensés de leur bon début de saison la semaine dernière avec une entrée dans le top 25, les Bears ont confirmé en battant Texas Tech hier. Et lors de cette victoire, ils ont montré du caractère. Les Red Raiders ont en effet pris la tête en fin de match, mais le QB Charlie Brewer a réussi à remonter le terrain pour arracher une égalisation. Les deux équipes se sont neutralisées avec un touchdown de chaque côté lors de la première prolongation, puis Baylor a su faire la différence en limitant Texas Tech à un field-goal avant de marquer le touchdown victorieux dans la deuxième prolongation.

Bilan toujours parfait pour Minnesota également, qui devrait faire son entrée dans le top 25 cette semaine. Pas gênés par la neige dans le Nebraska, les Golden Gophers ont écrasé leur adversaire pour remporter une 6ème victoire en autant de matchs. Après avoir terminé avec un bilan de 7-6 en 2018, Minnesota confirme son bon travail.


Les meilleures performances du week-end

Passing

  1. Jack Abraham (Southern Mississippi) : 29/36, 421 yards, 3 TD
  2. Patrick O’Brien (Colorado State) : 25/34, 420 yards, 3 TD
  3. Anthony Gordon (Washington State) : 44/64, 466 yards, 3 TD

Rushing

  1. Malcolm Perry (Navy) : 20 courses, 218 yards, 3 TD
  2. Lynn Bowden Jr (Kentucky) : 24 courses, 196 yards, 2 TD
  3. Tony Jones Jr (Notre Dame) : 25 courses, 176 yards

Receiving

  1. CeeDee Lamb (Oklahoma) : 10 réceptions, 171 yards, 3 TD
  2. Warren Jackson (Colorado State) : 9 réceptions, 214 yards, 2 TD
  3. Brandon Aiyuk (Arizona State) : 7 réceptions, 196 yards, 3 TD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *