Depuis le déménagement des Rams à Saint Louis en 1980, et l’aparté Raiders entre 1982 et 1994,  Los Angeles ne compte plus de franchise NFL. Une anomalie pour la deuxième plus grande ville des Etats-Unis. Mais cela fait maintenant quelques années que la NFL réfléchit au retour d’une équipe dans la ville des Anges, et tout semble s’accélérer ces dernières semaines. 

Les Los Angeles Rams, avec Jim Everett et Eric Dickerson (photo : NFL)

Les Los Angeles Rams, avec Jim Everett et Eric Dickerson (photo : NFL)

Une anomalie unique dans le sport américain … qui a ses explications.

Dans les autres grands sports, Los Angeles a deux équipes dans l’élite. En MLB (baseball), il y a les Dodgers et les Angels ; en NBA (basket), il y a les Lakers et les Clippers ; et en NHL (hockey), il y a les Kings et les Mighty Ducks. Même la MLS (soccer) est représentée par deux clubs avec les Galaxy et Chivas USA.

Une anomalie pour la ligue de football quand on sait que Los Angeles est le deuxième marché média des Etats-Unis après New-York. Pour la NFL, cela représenterait une aubaine en termes de droits TV. Car oui, cette histoire de relocalisation d’une équipe de NFL à Los Angeles c’est avant tout du business. Los Angeles, avec son climat et ses stars, est une zone particulièrement attractive.

Et pourtant, malgré tous ces atouts, aucune équipe n’y est revenue depuis presque 20 ans. Alors pourquoi ? Il y a plusieurs explications. La première est évidemment le timing, il n’est pas facile de faire bouger une franchise NFL, qui paye son stade et qui est installée depuis de nombreuses années dans une ville. La seconde est que finalement, en dehors de la partie business, Los Angeles ne fait pas pression pour attirer une équipe. Beaucoup de résidents de la ville viennent d’autres régions et sont fans d’autres équipes, ils ne sont donc pas forcement intéressés par une franchise à Los Angeles. Et même s’il reste des fans des Raiders ou des Rams à LA, il semble (étonnement) compliqué de remplir un stade… alors deux…

Une ou deux équipes à LA en 2015 ?

Car oui, la nouvelle donne avec les dernières spéculations autour d’un retour de la NFL à LA, c’est qu’il n’y a plus une équipe envisagée mais deux.

Les candidats sont déjà connus, ce sont les Rams, les Raiders et les Chargers. Il est intéressant de voir que deux de ses franchises (Rams et Raiders) ont déjà évolué à Los Angeles, et que les Chargers jouent à San Diego soit à 150km seulement. Dans le premier cas, le point positif est que la « fan base » est déjà présente du fait du passé de la franchise. Dans le second cas, la faible distance fait qu’une grande partie du public des Chargers vient de la région de Los Angeles. Mais la plus grande raison de la faisabilité du projet de relocalisation pour ces trois équipes, c’est qu’elles arrivent en fin de bail pour leur stade respectif à la fin de la saison. Une question se pose donc, faut-il construire un nouveau stade dans la ville actuelle (ce que les villes ne veulent pas forcément) ou déménager la franchise ?

Chaque indice est bien entendu analysé pour tenter de savoir quelle franchise se rapproche de Los Angeles. Ainsi, on sait que Stan Kroenke, propriétaire des Rams, possède des terrains proches d’Hollywood qui pourraient accueillir un stade. Il est également de notoriété publique que plusieurs projets pour un nouveau stade existent, notamment à côté du stade des Dodgers ou bien proche du Staples Center.

Autre déclaration récente qui a renforcé le débat, Mark Davis, propriétaire des Raiders, a déclaré qu’il serait d’accord pour bouger sa franchise de conférence afin d’aider la relocalisation de deux franchises. Dans cette optique, on imaginerait que les Raiders passeraient dans la NFC West, ce qui laisserait le champ libre à San Diego (AFC West) pour également déménager.

Comme le résume Jerry Jones, propriétaire des Cowboys et militant pour un retour de la NFL à Los Angeles, « tous les facteurs sont réunis actuellement ».

Le projet d'AEG pour un stade à côté du Staples Center (photo : ESPN)

Le projet d’AEG pour un stade à côté du Staples Center (photo : ESPN)

Quid d’une expansion de la ligue ?

Une autre solution à la relocalisation d’une équipe à Los Angeles serait d’étendre la ligue en ajoutant une nouvelle franchise.

Cette solution irait dans le sens du souhait de développement de Roger Goodell et de la NFL, et une première étape avant l’attaque du marché international (Toronto, Londres). Evidemment, les mêmes arguments reviennent ici pour la ligue. Le potentiel et l’attractivité de la ville et le marché TV. D’autres villes ont déjà été intéressées dans la passé comme San Antonio ou Portland, mais le potentiel était bien plus faible. Bien sur le point fort de cette formule est qu’aucune équipe n’a besoin de quitter sa ville et ses fans.

Mais avoir une 33ème franchise présenterait quelques problèmes. Le premier est bien entendu le calendrier. Déjà un casse-tête avec 32 équipes, la nouvelle contrainte liée aux matchs à Londres, et les matchs en semaine, ce serait encore plus difficile à organiser avec une franchis supplémentaire. Et le format des divisions (8 composées de 4 équipes) serait remis en question. D’un côté ce serait également un bon exercice avant de partir à l’international.

Un autre point intéressant est à noter. L’expansion de la NFL permettrait d’ouvrir la ligue au développement de plus de joueurs, notamment des joueurs étrangers. L’exemple qui vient directement en tête, et qui a fait ses preuves, est celui de la NBA et de ses désormais nombreuses stars internationales (San Antonio est l’exemple que ça fonctionne).

Alors relocalisation ou expansion, on ne sait pas, mais la NFL semble se rapprocher d’un retour à Los Angeles. Au moins une équipe devrait franchir le pas en fin d’année, les pronostics sont lancés… Ou peut-être que la NFL essaye simplement de forcer la main des villes comme St Louis ou San Diego pour construire de nouveaux stades… Après 20 ans de spéculations, il vaut mieux attendre de voir pour y croire.