L’histoire des Bears est très fournie, et de nombreux excellents joueurs sont passés par la franchise depuis 1920. Aujourd’hui, aucune autre équipe ne compte autant de Hall of Famer (30). Certaines positions, comme celles des Running-backs ou des Linebackers, ont notamment été dominantes à travers les époques. Pas évident donc de créer une équipe-type, car beaucoup de fabuleux joueurs sont « sacrifiés ».

Attaque

Quarterbacks

Titulaire : Sid Luckman

Remplaçant : Jim McMahon

L’histoire de la franchise au poste de Quarterback n’est pas aussi clinquante que chez certains rivaux. Jay Cutler détient la majorité des records (23 443 yards, 154 touchdowns), et on ne peut pas dire qu’il ait vraiment laissé une profonde marque au sein de l’équipe. Pour trouver le QB le plus emblématique des Bears, il faut revenir dans le passé.

Arrivé en 1939 à Chicago, Sid Luckman va en effet révolutionner le poste de QB et il va aussi mener la franchise à 4 titres NFL dans les années 40. MVP en 1943, il introduit et maitrise à perfection la « T » formation. 70 ans après son départ à la retraite, Luckman est toujours numéro 2 dans l’histoire des Bears en yards (14 686) et touchdowns (137). QB de la période la plus victorieuse de la franchise, il est entré au Hall of Fame en 1965.

Dans les années 80, Jim McMahon était une personnalité haute en couleur et un QB performant. Il était notamment le titulaire de l’équipe de 1985, qui remporte le Super Bowl XX.

Running-backs

Titulaires : Walter Payton, Gale Sayers

Remplaçants : Bronko Nagurski, Paddy Driscoll, Red Grange, George McAfee

Pour la majorité des fans des Bears, Walter Payton représente la franchise. Pour les autres fans, il est l’un des tous meilleurs RB de l’histoire de la NFL. Lorsqu’il prend sa retraite en 1987, après 13 ans à Chicago, il est en tout cas le numéro 1 dans l’histoire avec 16 726 yards. Seul Emmitt Smith a fait mieux depuis.

Jamais blessé, le numéro 34 a joué 190 matchs pour les Bears, marquant notamment 110 touchdowns au sol. Également un excellent receveur, il a ajouté 4 538 yards et 15 touchdowns dans les airs. Auteur de 10 saisons à plus de 1 000 yards, son meilleur score est 1 852 yards en 1977, année où il est MVP. Cette même année, il s’illustre également en battant le record de yards au sol sur un match (275 face aux Vikings). 5 fois All-Pro et 9 fois Pro Bowler durant sa carrière, il remporte le Super Bowl en 1985. En 1993, il entre au Hall of Fame. En 1999, suite à sa mort d’un cancer, la NFL associe son nom à son trophée de « Man of the Year » en hommage à son excellence sur et en-dehors du terrain.

Histoire des Bears - Walter Payton
Walter Payton est l’une des légendes des Bears (photo : Getty)

Ensuite, il n’a pas été facile de choisir un deuxième running-back, car la franchise a collectionné les excellents joueurs à cette position. En plus de Payton, pas moins de 5 autres RB passés par Chicago sont aujourd’hui au Hall of Fame : Gale Sayers, Bronko Nagurski, Paddy Driscoll, Red Grange et George McAfee.

Mais le choix s’est porté sur Gale Sayers, qui était un joueur formidable à la fin des années 60. Explosif et dangereux à tout moment, la « Kansas Comet » marque 22 touchdowns lors de sa saison rookie en 1965. Lors de ses 50 premiers matchs en NFL, il affiche 48 touchdowns. Il est également All-Pro chacune de ses 5 premières années. Hélas une grosse blessure au genou va mettre un terme à sa carrière prématurément. Cependant, il entre au Hall of Fame en 1977, à seulement 34 ans et malgré un total de seulement 68 matchs en NFL. Oui, Sayers était aussi fort que ça.

Bronco Nagurski mérite également d’être cité, lui qui a été principalement Fullback pour les Bears, mais également un peu linebacker. Joueur dominant des années 30, il imposait son physique. Il est champion NFL 3 fois avec la franchise.

Receveurs

Titulaires : Bill Hewitt, Harlon Hill

Remplaçants : Ken Kavanaugh, Devin Hester

Bill Hewitt est un joueur passionnant des années 30. En attaque, il jouait principalement receveur, mais cela lui arrivait de lancer quelques passes si besoin. Véritable innovateur, il a même démocratisé la passe latérale. Également excellent défenseur, il jouait sur son explosivité pour toujours être en avance. Si bien que ses adversaires l’appelaient « The Offside Kid » (« le garçon hors-jeu ») car ils ne pouvaient pas croire qu’il soit toujours en avance. Autre particularité de Hewitt, il était l’un des derniers joueurs à évoluer sans casque. Vainqueur de 2 titres NFL avec les Bears, il est entré au Hall of Fame en 1971.

Dans les années 50, Harlon Hill a été une menace constante dans la profondeur pour Chicago. Particulièrement productif en début de carrière, il mène notamment deux fois la NFL en touchdowns. Mais l’alcool et les blessures vont faire que ses meilleures années ne se prolongent pas. A ce jour, Hill est toujours numéro 2 dans l’histoire de la franchise avec 4 616 yards et 40 touchdowns.

Johnny Morris, qui a joué pour les Bears entre 1958 et 1967, est le numéro 1 de franchise en yards (5 059). Quant à Ken Kavanaugh, qui a porté les couleurs de la franchise dans les années 40, il est lde leader en touchdowns (50).

Également receveur, Devin Hester n’a pas réellement marqué la franchise dans ce secteur (2 807 yards, 14 TD). Sa spécialité était les retours de coups de pied, et il est surement le meilleur joueur de l’histoire dans cette catégorie. Recordman de NFL avec 14 touchdowns sur des retours de punts, il a totalisé 18 touchdowns sur des retours pour les Bears. L’un des plus grands moments a été son touchdown sur le coup d’envoi du Super Bowl XLI.

Tight-ends

Titulaire : Mike Ditka

Remplaçant : Luke Johnsos

Avant de remporter le Super Bowl comme coach des Bears, Mike Ditka a été un excellent tight-end, et même le premier à sa position à entrer au Hall of Fame (en 1988). Formidable bloqueur, il était aussi un receveur performant, notamment en début de carrière. Toujours numéro 5 dans l’histoire de la franchise avec ses 4 503 yards, il a également marqué 34 touchdowns. Encore aujourd’hui, Ditka est une véritable icone à Chicago.

Ligne offensive

Titulaires : George Connor, Jimbo Covert, Stan Jones, Danny Fortmann, Clyde Turner

Remplaçants : Joe Stydahar, Ed Healey, George Musso, Link Lyman, George Trafton, Jay Hilgenberg, Olin Kreutz

La majorité des grands linemen de l’histoire de la franchise ont joué il y a très longtemps, entre les années 20 et les années 50 en général. A une époque où ils évoluaient souvent des deux côté du terrain, ces joueurs ont dominé et ils sont tous entrés au Hall of Fame. La liste est longue à Chicago, avec 9 joueurs concernés.

Débutons par ceux qui ne sont pas titulaires dans cette équipe. Dans les années, Ed Healey était considéré par George Halas comme « le Tackle le plus polyvalent de l’histoire ». Dans les années 20 et 30, Link Lyman était d’abord un excellent défenseur, avant de devenir bloqueur pour le RB Red Grange. Également dans les années 20, George Trafton a été le premier centre à transmettre la balle à une main. Dans les années 30 et 40, George Musso a lui été appelé « le meilleur Guard de NFL » à l’époque par Halas, et Joe Stydahar a brillé en attaque comme en défense. Mis à part Healey, tous ont remporté au moins 1 titre NFL, et parfois 3 (Stydahar) ou 4 (Musso, Lyman).

Passons aux titulaires, par ordre chronologique. Danny Fortmann a joué entre 1936 et 1943 chez les Bears, remportant 3 titres NFL. Excellent Guard, il était aussi un formidable plaqueur lorsqu’il occupait le poste de Linebacker en défense. A partir de 1940, il joue aux côté de Clyde « Bulldog » Turner, considéré comme le meilleur Lineman Offensif de l’histoire de la franchise. Superbe bloqueur au Centre, il était aussi un linebacker redoutable. Il a notamment mené la NFL en interceptions (8) en 1942, et marqué un touchdown sur une interception lors de la finale NFL de 1940, remportée 73-0 face aux Redskins. Au total, il a été 4 fois champion avec les Bears.

A la fin des années 40, George Connor arrive dans sa ville natale. Excellent en attaque comme en défense, il participe à 4 Pro Bowls. Il est considéré comme un héro local à Chicago. Après lui, une autre légende du club a joué, il s’agit de Stan Jones. Il a évolué comme Guard et Tackle Défensif dans les années 50 et 60, et a remporté 1 titre avec les Bears.

Terminons avec les joueurs plut contemporains qui ont également marqué la franchise. Le plus fameux est Jimbo Covert, qui a porté les couleurs des Bears dans les années 80. Left Tackle et capitaine de l’équipe de Mike Ditka, notamment l’année du titre (1985), il a réussi à avoir un impact énorme malgré une carrière raccourcie par une blessure. Elu dans l’équipe-type NFL des années 80, il fait partie des nouveaux entrants au Hall of Fame en 2020. Autre joueur qui mérite d’être cité et qui a joué en même temps que Covert, Jay Hilgenberg évoluait au Centre. Il a été 7 fois Pro Bowler durant sa carrière. Plus récemment, Olin Kreutz a participé à 6 Pro Bowls et a été nommé dans l’équipe-type NFL des années 2000.

Défense

Ligne défensive

Titulaires : Dan Hampton, Doug Atkins, Richard Dent

Remplaçants : Steve McMichael, Jim Osborne, Wally Chambers, Fred Williams, Ed Sprinkle

Du fait de l’exceptionnelle densité au poste de linebacker (on en reparle juste après), le choix d’une défense en 3-4 a été fait. Mais cela limite du coup les possibilités sur la ligne défensive, où il y a également du très beau monde.

Aussi bon comme Defensive Tackle que comme Defensive End, Dan Hampton a d’ailleurs participé à 2 Pro Bowls sur chacune des deux positions. Défenseur complet donc, il avait le don de s’illustrer lors des matchs importants. Par exemple lors du Super Bowl XX remporté par Chicago, il signe 1 sack et récupère 1 fumble. Et Hampton était peut-être le meilleur défenseur de cette défense historique. Victime de 12 opérations aux genoux, il est toujours revenu sur le terrain. « Danimal » est entré au Hall of Fame en 2002.

Histoire des Bears - Dan Hampton
Dan Hampton était un formidable défenseur pour les Bears (photo : Chicago Tribune)

Sa présence, ainsi que celle de Steve McMichael à l’intérieur, ont considérablement aidé Richard Dent à empiler les sacks. Numéro 1 dans l’histoire des Bears avec 124.5 sacks, lui aussi a été dominant lors du titre des Bears en 1985, puisqu’il termine leader de NFL avec 17 sacks et 7 fumbles forcés. Au Super Bowl XX, il s’offre 1.5 sacks et 2 fumbles, et est élu MVP du match. Lorsqu’il a pris sa retraite en 1997, après quelques saisons à droite à gauche, il était numéro 3 dans l’histoire de la NFL en sacks (137.5) derrière seulement Reggie White et Bruce Smith. Dent est entré au Hall of Fame en 2011.

Un petit mot quand même sur Steve McMichael, « sacrifié » ici mais qui aurait mérité une place. Véritable joueur d’équipe, il a rendu la vie plus simple aux joueurs autour de lui, et notamment à Richard Dent et Mike Singletary. Également très productif, il pointe à la 2ème place dans l’histoire de la franchise avec 92.5 sacks.

Dernier titulaire de cette équipe, Doug Atkins était un pass-rusher moderne sauf qu’il a joué dans les années 50 et 60. Plus massif que la moyenne à l’époque, mais également rapide, il était l’un des défenseurs les plus craints de NFL. Champion NFL avec Chicago en 1963, il a été 8 fois Pro Bowler. Atkins est entré au Hall of Fame en 1982.

Linebackers

Titulaires : Dick Butkus, Brian Urlacher, Mike Singletary, Bill George

Remplaçants : Lance Briggs, Joe Fortunato, Wilber Marshall, Doug Buffone

Considéré comme le premier linebacker intérieur dans l’histoire du football américain, Bill George a lancé une tradition de domination à cette position dès les années 50. Par la même occasion, il a aidé à la création du système défensif en 4-3. Capitaine intelligent et instinctif, il appelait lui-même les formations défensives. En 14 ans de carrière chez les Bears, il participe à 8 Pro Bowls, et récupère notamment 37 ballons (18 interceptions, 19 fumbles).

Talentueux, violent et méchant, Dick Butkus était un défenseur redouté dans les années 60 et 70. Un des meilleurs linebackers de l’histoire de la NFL, il a été Pro Bowler et/ou All-Pro lors de 7 de ses 8 saisons dans l’élite. En plus d’être un formidable plaqueur, il sentait également très bien le jeu. Durant sa carrière, il a ainsi récupéré 47 ballons, grâce à 22 interceptions et 25 fumbles. Butkus et son buste ont rejoint Canton en 1979.

Si Bill George a été un pionnier, Dick Butkus a établi un standard à la position de linebacker. Et les Bears ont ensuite réussi à faire perdurer la tradition. Dès le début des années 80, Mike Singletary va endosser ce rôle et devenir le cœur de la formidable défense des Bears de l’époque. En 1985, année du titre, il est élu Meilleur Défenseur de NFL. Un trophée qu’il gagnera de nouveau en 1988. 10 fois Pro Bowler et membre de l’équipe-type des années 1980, Singletary est entré au Hall of Fame en 1998.

Dans les années 2000, Brian Urlacher s’est ainsi imposé comme un défenseur dominant. Athlète hors-pair, il savait tout faire en défense. Numéro 1 dans l’histoire de la franchise en plaquages (1 361), il a également réussi 41.5 sacks et 22 interceptions pendant ses 13 saisons à Chicago. Meilleur Rookie Défensif en 2000, il est ensuite élu Meilleur Défenseur de NFL en 2005. Au total il participe à 8 Pro Bowls. Urlacher est entré au Hall of Fame en 2018.

D’autres excellents linebackers sont sur le banc ici. Lance Briggs, 7 fois Pro Bowler et coéquipier de Brian Urlacher dans les années 2000. Joe Fortunato, membre de l’équipe-type NFL des années 50, qui a notamment récupéré 38 ballons et été champion en 1963. Wilber Marshall, qui faisait partie de l’équipe championne du Super Bowl en 1985, et qui était un défenseur polyvalent. Et Doug Buffone, capitaine défensif dans les années 60 et 70, et auteur de 24 interceptions notamment.

Cornerbacks

Titulaires : Charles Tillman, J.C Caroline

Remplaçants : Bennie McRae, Donnell Woolford

Drafté au 2ème tour en 2003, Charles Tillman est devenu un des défenseurs emblématiques des Bears dans l’ère moderne. Cornerback talentueux, il a réussi 36 interceptions en 12 de carrière à Chicago, ce qui est le 3ème meilleur total dans l’histoire de la franchise. Mais il a également développé une caractéristique bien à lui, en forçant de nombreux fumbles. Le fameux « Peanut Punch » est devenu sa signature et il a totalisé 42 fumbles avec les Bears, dont 10 en 2012 uniquement.

De son côté, J.C Carolina a joué à la fin des années 50 et au début des années 60. Elu Meilleur Rookie Défensif en 1956, il intercepte notamment la première passe en NFL d’un certains Johnny Unitas. Au total dans sa carrière, il a totalisé 24 interceptions en 84 titularisations avec les Bears. Il a ensuite été remplacé par Bennie McRae, qui a réussi 27 interceptions en 9 saisons à Chicago. Les deux hommes ont remporté le titre NFL en 1963.

Donnell Woolford, ici remplaçant, a totalisé 32 interceptions (4ème dans l’histoire de la franchise) dans les années 90.

Safeties

Titulaires : Gary Fencik, Richie Petitbon

Remplaçants : Rosey Taylor, Dave Duerson

Réputé plaqueur violent, et prolifique, Gary Fencik avait également le chic pour récupérer des ballons. Avec 38 interceptions, il est notamment le leader dans l’histoire de la franchise. Drafté au 10ème tour ! en 1976, il est Pro Bowler deux fois, et champion en 1985.

Juste derrière Fencik dans la hiérarchie, on retrouve Richie Petitbon avec 37 interceptions. Il a ainsi longtemps détenu le record, puisqu’il a évolué dans les années 60. Pro Bowler à 4 reprises, il est champion NFL avec les Bears en 1963, et son interception scelle même la victoire.

Sur le banc, Rosey Taylor a également participé à ce titre en 1963. Cette année est d’ailleurs sa plus belle en carrière, avec notamment 9 interceptions. Dave Duerson a lui été un joueur important de la défense dominante des années 80 et du titre de 1985. Habitué aux big-plays, il a notamment signé 7 sacks en 1986, un record NFL pour un Defensive Back.

Coachs

Principal : George Halas

Assistant : Mike Ditka

Fondateur, propriétaire et plusieurs fois coach de la franchise, « Papa Bear » est une légende à Chicago. Associé à jamais avec cette équipe, George Halas l’a coaché 4 fois sur une durée de 47 ans. Et il a réussi à remporter au moins à titre à chacun de ses passages. Lors de sa première expérience comme coach en 1920, l’équipe s’appelle encore Decatur Staleys. Il mène ensuite la franchise à son premier titre NFL dès 1921.

Parti en 1929, il revient dès 1933 pour un deuxième tour et les Bears gagnent le titre cette année-là. Un trophée NFL qui restera à Chicago en 1940 et 1941 également. Il quitte de nouveau son poste en 1942, mais pas pour longtemps car il revient en 1946 pour offrir un nouveau titre aux Bears. Une nouvelle pause de 3 ans aura lieu entre 1955 et 1959, et il remportera encore un titre lors de son dernier passage, en 1963.

Au total, en 40 ans à la tête de la franchise, George Halas a dirigé 497 matchs et en a remporté 318. Aucun coach n’a fait mieux jusqu’à Don Shula en 1993, soit 26 ans après son dernier match comme coach, et plus de 10 ans après sa mort. C’est également lui qui a remporté 6 des 10 titres NFL de la franchise.

L’autre grand coach de l’histoire des Bears est Mike Ditka. Membre de cette équipe-type au poste de tight-end, il devient coach en 1982. Après une première saison compliqué, la courbe s’inverse rapidement, et la franchise devient très compétitive dès 1984. A partir de cette année-là, les Bears remportent 5 fois de rang leur division et atteignent 3 fois la finale de conférence NFC (1984, 1985 et 1988). En 1985, c’est la consécration avec la victoire lors du Super Bowl XX.

Même si son management n’était pas toujours compris, Ditka est un homme respecté à Chicago. Au total en 11 saison, il a remporté 106 des 168 matchs qu’il a dirigés. Depuis, les Bears courent après un nouveau titre. Et même si la période Lovie Smith a été plutôt intéressante, aucun coach n’arrive à faire retrouver les sommets à la franchise.

Sources : Pro Football Reference, Bears Wire (USA Today), Chicago Sun Times, Bleacher Report, Chicago Bears, Chicago Tribune, ClutchPoints

Découvrez aussi l’équipe-type des New York Giants