Après de nombreuses années passées dans les bas-fonds du classement, les Bills recommencent à viser les playoffs avec régularité. Et si les plus jeunes fans sont donc habitués aux mauvais résultats, la franchise a pourtant connu des très belles périodes. Les 10 saisons en AFL lors des débuts de la franchise ont été bons, et il y a évidemment la série de 4 Super Bowls perdus dans les années 90. La majeure partie des joueurs présents dans cette équipe-type font partie des ces deux ères, mais d’autres talents se sont également invités.

Attaque

Quarterbacks

Titulaire : Jim Kelly

Remplaçants : Jack Kemp, Joe Ferguson

Sélectionné lors de la fameuse Draft de 1983, mythique pour ses QB (John Elway, Dan Marino…), Jim Kelly est devenu l’un des joueurs les plus importants de l’histoire des Bills. Et pourtant, ce n’était pas gagné car au début, il a refusé de venir jouer à Buffalo. Il évolue ainsi 2 saisons à Houston en USFL, avant de revenir chez les Bills en 1986 lorsque cette ligue s’effondre.

Kelly va alors devenir une star à Buffalo et aider la franchise à être compétitive. L’engouement va être intense dans la ville et la « Bills Mafia » est depuis l’un des publics les plus fervents du pays. Chef d’orchestre de l’attaque « K-Gun », il enchainait avec rapidité les actions pour fatiguer les défenses adverses. Les résultats ont été excellents, et le QB réussit à emmener son équipe au Super Bowl lors de 4 saisons consécutives. Hélas, les Bills échouent à chaque fois en finale.

Pro Bowler à 5 reprises, Jim Kelly est le leader de franchise en yards (35 467) et en touchdowns (237). Il affiche un bilan excellent de 101 victoires pour 59 défaites, et il est également positif en playoffs (9-8). Le QB est entré au Hall of Fame en 2002.

Bien avant Kelly, lorsque la NFL était dominée par le jeu au sol, les Bills avaient trouvé un QB performant. Jack Kemp a remporté 43 de ses 88 matchs et mené Buffalo à 2 titres AFL dans les années 60. Après lui, dans les années 70 et 80, Joe Ferguson s’est inscrit dans la durée avec la franchise. Numéro 1 dans l’histoire de l’équipe avec 164 matchs joués, il est second en yards (27 590) et touchdowns (181).

Running-backs

Titulaires : Thurman Thomas, O.J Simpson

Remplaçants : Fred Jackson, Cookie Gilchrist

Facile de constituer le backfield ici car deux running-backs ont dominé l’histoire de la franchise. O.J Simpson, d’abord, dans les années 70, puis Thurman Thomas dans les années 90 principalement.

Avant de revenir dans l’actualité pour des faits divers et des procès médiatiques, O.J Simpson a été l’un des meilleurs RB de NFL. Vainqueur du trophée Heisman avec les USC Trojans, Simpson est le premier choix de la Draft 1969. Pas forcement exceptionnel lors de ses trois premières saisons, il va ensuite être dominant pendant les cinq suivantes. Il termine notamment 4 fois leader de NFL en yards au sol, et devient le premier RB à gagner plus de 2 000 yards sur une saison (2 003 en 1973). Cette année-là, il remporte le trophée de MVP. Numéro 2 dans l’histoire de NFL lorsqu’il a pris retraite en 1979 avec 11 236 yards, il est entré au Hall of Fame en 1985.

Thurman Thomas a rejoint son prédécesseur à Canton en 2007, preuve d’une grande carrière. En 12 ans à Buffalo, il va être une arme offensive redoutable. Au sol évidemment, puisqu’il est toujours le numéro 1 dans l’histoire de la franchise avec 11 938 yards et 65 touchdowns. Mais également dans les airs grâce à 456 réceptions, 4 321 yards et 22 touchdowns de plus. Lors de 4 saisons de suite, entre 1979 et 1982, il mène la ligue en yards de scrimmage. En 1991, une des ses 8 saisons consécutives à plus de 1 000 yards, il affiche 1 407 yards et est élu MVP.

Sur le banc, Cookie Gilchrist a porté les couleurs des Bills dans les années 60. Un des premiers Fullback dominant, il a mené la ligue en yards au sol lors de 2 saisons et a été All Star chacune de ses 3 années à Buffalo. Plus récemment, Fred Jackson n’a jamais été un joueur flamboyant, mais il a toujours apporté. Il est d’ailleurs numéro 3 dans l’histoire de l’équipe avec 5 646 yards au sol.

Receveurs

Titulaires : Andre Reed, Eric Moulds

Remplaçants : Elbert Dubenion, James Lofton, Steve Tasker

Les Bills avaient Jim Kelly comme Quarterback, Thurman Thomas comme running-back, et Andre Reed comme receveur… Pas étonnant d’avoir vu cette attaque être si dominante dans les années 90.

Drafté au 4ème tour en 1985, Reed va être fidèle et régulier pendant 15 à Buffalo. Pro Bowler à 7 reprises, il éclipse la barre des 1 000 yards lors de 4 saisons différentes. Avec 941 réceptions, 13 095 yards et 86 touchdowns, il trône largement en tête dans toutes les catégories stats. Il est également le joueur qui a porté le plu de fois le maillot des Bills (221). En 2014, sa carrière est récompensée par une entrée au Hall of Fame.

Le seul autre receveur star que la franchise a connue est Eric Moulds. Pris au 1er tour de la Draft 1996, il va exploser lors de sa 3ème saison. A partir de 1998, il est au-dessus des 1 000 yards à 4 reprises et Pro Bowler 3 fois en 8 ans. Avec 675 réceptions, 9 096 yards et 48 touchdowns, il est à chaque fois numéro 2 dans l’histoire des Bills.

Lors des premières années d’existence de la franchise, Elbert Dubenion a été l’un des joueurs offensifs clés. Il a totalisé 5 294 yards entre 1960 et 1968, ce qui est toujours le 4ème chiffre pour Buffalo. James Lofton n’a peut-être joué que quelques saisons chez les Bills, mais c’était au moment des trois premiers Super Bowls. Et Steve Tasker est un receveur qui a en fait brillé dans les équipes-spéciales. Il est considéré comme l’un des meilleurs « special teamer » de l’histoire et fait même partie de l’équipe-type NFL des années 2000.

Tight-ends

Titulaire : Pete Metzelaars

Remplaçant : Jay Riemersma

Soyons honnêtes, le poste de tight-end n’a jamais été une grande force des Bills. La référence est clairement Pete Metzelaars, qui a joué pour l’équipe entre 1985 et 1994. Il est le leader à la position dans toutes les catégories statistiques, avec 302 réceptions, 2 921 yards et 25 touchdowns. Après lui, on retrouve Jay Riemersma, qui totalisé 204 réceptions, 2 304 yards et 20 touchdowns entre 1997 et 2002.

Ligne offensive

Titulaires : Billy Shaw, Joe DeLamielleure, Ruben Brown, Kent Hull, Stew Barber

Remplaçants : Reggie McKenzie, Jim Richter, Joe Devlin, John Fina, Will Wolford

Lorsque l’on regarde les meilleurs linemen de l’histoire des Bills, on se rend rapidement compte que la position de Guards a été la plus forte. La franchise a souvent été solide à l’intérieur, et deux Hall of Famers illustrent cette force.

Billy Shaw a réussi la performance d’entrer à Canton sans jamais jouer en NFL… Il a en effet uniquement évolué en AFL, dont il est membre de l’équipe-type historique. All-Star à 8 reprises, il est deux fois champion avec les Bills. Un peu plus tard, Joe DeLamielleure a dominé dans les 70, ouvrant notamment des autoroutes à O.J Simpson. Pro Bowler à 5 reprises avec Buffalo, il a ensuite été élu dans l’équipe-type NFL des années 70.

Histoire des Bills - Billy Shaw
Billy Shaw, une légende de l’AFL (photo : Buffalo Bills)

Autre OG qui a empilé les accolades, Ruben Brown a été un excellent bloqueur dans les années 90 et 2000. Titulaire dès sa saison rookie, il est Pro Bowler à partir de sa 2ème année et pendant 8 saisons de rang avant de quitter la franchise. Autre joueur important, le Centre Kent Hull, qui a permis aux Bills d’exécuter proprement leur attaque rapide dans les années 90.

En ce qui concerne les Tackles, plusieurs très bon joueurs ont porté les couleurs de Buffalo, mais il faut remonter aux débuts de la franchise pour trouver le plus influent. 5 fois All-Star en AFL, il n’a manqué qu’un seul de ses 125 matchs joués pour l’équipe.

Défense

Defensive Tackles

Titulaires : Fred Smerlas, Kyle Williams

Remplaçants : Tom Sestak, Ted Washington

Même s’il n’était plus présent lors des années Super Bowl, Fred Smerlas a aidé la franchise à devenir compétitive à la fin des années 80. Nose Tackle dominant, il a brillé dans son rôle de premier rempart défensif. Il a été Pro Bowler à 5 reprises en 11 ans de carrière à Buffalo. Ses 18.5 sacks ne racontent pas l’histoire complète de son impact.

Plus récemment, Kyle Williams est l’un des rares joueurs modernes qui se fait une place dans cette équipe-type. Au sein d’une équipe souvent médiocre, lui a été une force sur la ligne défensive pendant ses 13 ans de carrière. Pro Bowler à 6 reprises, il a est le Defensive Tackle qui compte le plus de sacks pour la franchise (48.5), et pointe à la 5ème place au global. Williams a pris sa retraite en 2018.

Si les sacks avaient été comptés officiellement avant 1982, Tom Sestak aurait peut-être été devant Williams. Des chiffres non-officiels le créditent de 51 sacks. Dans tous les cas, Sestak a été un joueur important lors des années en AFL.

Defensive Ends

Titulaires : Bruce Smith, Aaron Schobel

Remplaçants : Phil Hansen, Ron McDole

Bruce Smith est non seulement le meilleur joueur de l’histoire des Bills, mais il est également l’un des tous meilleurs défenseurs de l’histoire de la NFL. Sélectionné avec le 1er choix lors de la Draft 1985, il va passer 15 de ses 19 saisons pro à Buffalo, soit 217 matchs. All Pro 8 fois, Pro Bowler à 11 reprises, il va terminer avec plus de 10 sacks lors de 12 saisons. En 1990 et 1996, il est élu Meilleur Défenseur de NFL. Auteur de 171 sacks avec les Bills, il est largement leader de la franchise. Et avec 200 au total dans sa carrière, est le joueur le plus prolifique de l’histoire, juste devant Reggie White (198). Membre des équipes-types NFL des années 80 et 90, Bruce Smith est logiquement entré au Pro Football Hall of Fame, en 2009.

Histoire des Bills - Bruce Smith
Bruce Smith reste l’un des meilleurs pass-rushers de l’histoire (photo : Buffalo Bills)

Derrière Smith, le gap est important, mais d’autres très bons pass-rusher ont porté le maillot des Bills. Phil Hansen et ses 61.5 sacks dans les années 90 aurait pu être titulaire, mais j’ai choisi son successeur dans les années 2000, Aaron Schobel. Défenseur très régulier, il va produire 4 saisons à plus de 10 sacks et 7 à plus de 6.5 unités. Au total en 9 ans de carrière à Buffalo, il affiche 78 sacks, le deuxième meilleur total de l’histoire de l’équipe.

Linebackers

Titulaires : Mike Stratton, Cornelius Bennett, Darryl Talley

Remplaçants : Shane Conlan, Jim Haslett, Harry Jacobs

De nombreux très bons linebackers se sont succédé à Buffalo, et Mike Stratton a lancé les choses dans les années 60. Plaqueur dévastateur et bon en couverture, son impact a été énorme lors des deux titres AFL remportés par la franchise en 1964 et 1965. Il est d’ailleurs toujours connu pour un plaquage d’une violence inouïe en finale 1964, une action clé de ce match. En 11 ans avec les Bills, Stratton est nommé 6 fois All-Star.

Dans les années 80-90, la franchise a pu compter sur des LB très productifs. Cornelius Bennett était un excellent pass-rusher et un playmaker. Il est numéro 4 dans l’histoire des Bills avec 52.5 sacks, mais il a aussi totalisé 793 plaquages, forcé 22 fumbles, en a récupéré 19 et a réussi 6 interceptions. Pro Bowler à 5 reprises, il est aussi membre de l’équipe-type NFL des années 90. Autre défenseur productif de cette période où la franchise a joué 4 Super Bowls, Darryl Talley était une machine à plaquages. Avec 1 137 en 188 matchs, il est le numéro 1 de la franchise dans cet exercice. Joueur complet, il a également ajouté 38.5 sacks et 11 interceptions.

Sur le banc, on retrouve deux joueurs qui ont été élu Meilleurs Rookies Défensifs. Shane Conlan, c’était en 1987, et Jim Haslett, c’était en 1979. Quant à Harry Jacobs, il a été un joueur important des années 60 et des deux titres AFL.

Cornerbacks

Titulaires : Butch Byrd, Nate Odomes

Remplaçants : Terrence McGee, Booker Edgerson

Dans les années 60, le jeu de passes n’était pas aussi développé qu’aujourd’hui, et il était donc plus compliqué pour les CB d’intercepter beaucoup de passes. Cependant, Butch Byrd a été un défenseur prolifique, puisqu’il s’est offert 40 interceptions en seulement 7 saisons avec Buffalo. Champion AFL 2 fois et All-Star à 5 reprises, il est toujours la référence en interceptions, yards sur retours et touchdowns.

Ensuite, il est difficile de choisir un second CB dominant. En même temps que Byrd, Booker Edgerson était également un joueur performant (23 interceptions, 2 titres AFL). Et Terrence McGee est également un profil intéressant car il est un bon CB (17 interceptions) et un excellent returner (5 450 yards et 5 TD). Mais j’ai finalement choisi Nate Odomes, auteur de 26 interceptions et joueur régulier pendant ses 7 ans au club entre 1987 et 1993.

A noter que si Tre’Davious White continue à ce niveau, c’est-à-dire celui d’un des meilleurs CB de NFL, il devrait rapidement monté dans la hiérarchie.

Safeties

Titulaires : George Saimes, Henry Jones

Remplaçants : Steve Freeman, Tony Greene

On reste dans la période AFL pour la position de Safety, avec l’excellent George Saimes. Une des premières stars défensives de la franchise, il a remporté 2 titres, été All-Star 5 fois et est membre de l’équipe-type défensive de l’AFL. En plus de ces accolades, il a réussi 22 interceptions en 7 saisons.

Excellent joueur lors de la grande période des Bills, Henry Jones est notamment connu pour sa formidable saison 1992, sa deuxième en NFL. Auteur de 92 plaquages et 8 interceptions, il est élu All-Pro et Pro Bowler, ce qu’il ne reproduira plus. Au total, il a joué 10 saisons à Buffalo et a totalisé 18 interceptions.

Steve Freeman et Tony Greene méritent largement d’être cités. Le premier n’a jamais été un joueur spectaculaire, mais il a été très régulier et a totalisé 23 interceptions en 12 ans chez les Bills. Le second s’est lui montré prolifique, puisqu’il est le numéro 1 en interceptions (37) à la position de Safety et le numéro 2 au global.

Coachs

Principal : Marv  Levy

Assistants : Lou Saban

Au milieu des années 80, Ralph Wilson, le fondateur et propriétaire des Bills perd patience après deux saisons ratées sous Hank Bullough. Il décide alors d’appeler Marv Levy, qui avait été le coach des Chiefs entre 1978 et 1982. Les deux premières saisons sont compliquées pour le nouveau coach, mais à partir de 1988, la franchise va entrer dans la meilleure période de son histoire. Buffalo va participer aux playoffs lors de 8 saisons sur 9, avec 6 titres de division à la clé. Mieux, les Bills vont jouer 4 Super Bowls consécutifs entre 1990 et 1993, tous perdus hélas. Marv Levy est également le coach qui a mise en place l’attaque rapide orchestrée par Jim Kelly.

Au total sur ses 12 saisons au club, il affiche un superbe bilan de 112 victoires en 182 matchs, et de 11 victoires en 19 matchs de playoffs. Que des records de franchise. Levy est entré au Hall of Fame en 2001.

L’autre coach qui a connu le succès avec la franchise et qui lui a remporté des titres, c’est Lou Saban. Bon linebacker en son temps, il a dirigé l’équipe deux fois, entre 1962 et 1965 puis entre 1972 et 1976. Et c’est son premier passage qui a été le meilleur. Deuxième coach d’une franchise créée en 1960, il mène l’équipe à sa première saison positive dès sa première année en 1962. L’année suivante, c’est la première participation aux playoffs, puis l’année d’après c’est le premier titre AFL. Un titre de nouveau remporté en 1965. Il quitte ensuite les Bills, puis revient pour 4 saisons dans les années 70, dont 3 avec un bilan positif. Au total, il a remporté 68 de ses 117 matchs, et a donc remporté les 2 seuls titres de l’histoire de Buffalo.

Sources : Pro Football Reference, Democrat & Chronicle, Buffalo Down (Fansided), Not in Hall of Fame, Bleacher Report, The Grueling Truth, Clutchpoints,

A lire également : L’équipe-type de l’histoire des Bucs