En 2020, les Bengals ont connu une saison compliquée, avec la grosse blessure de leur QB rookie et un bilan de 4-11-1 au final. Un peu plus d’un an après, la franchise de Cincinnati était championne de la conférence AFC. Bien entendu, le retour au top de Joe Burrow a joué un très gros rôle, mais les renforts de l’intersaison ont également été très importants. Des recrues comme Trey Hendrickson ou Larry Ogunjobi ont rapidement pesé, et des rookies comme Ja’Marr Chase et Evan McPherson ont vite apporté.

L’intersaison 2022 a été particulièrement mouvementée, avec un marché des transferts en pleine effervescence. Ainsi, de nombreux quarterbacks ont bougé et des stars sur différentes positions ont changé d’équipes.

A l’issue de ce marché des agents libres et de la Draft 2022, voici les 5 équipes qui se sont le plus renforcées sur le papier. Évidemment, rien ne dit que la mayonnaise prendra sur le terrain, mais ces franchises se sont donné les moyens de progresser.


Denver Broncos

Lors des dernières saisons, les Broncos avaient comme un plafond de verre, marqué par les limites de leurs quarterbacks. Un problème récurrent depuis la victoire lors du Super Bowl 50 et le départ de Peyton Manning. En 2021, ni Teddy Bridgewater, ni Drew Lock n’ont réussi à élever leur niveau de jeu pour amener l’équipe en playoffs. Et lorsque l’on analysait l’effectif de Denver, on se disait qu’il ne manquait qu’un quarterback pour envisager une belle épopée.

Ce quarterback a fini par arriver, pas lors de la Draft, mais avant lors d’un énorme transfert inattendu. Russell Wilson, l’une des références en NFL, a en effet rejoint le Colorado après un passage couronné de succès à Seattle. Les Broncos ont payé cher pour avoir ce QB « élite » (de nombreux choix de Draft et quelques joueurs), mais il a le potentiel pour enfin briser ce plafond de verre.

Autre zone où la franchise a bien travaillé, celle du pass-rush. Le départ de Von Miller, leader défensif emblématique de l’équipe depuis de nombreuses années, a laissé un vide. Et même si Denver s’est plutôt bien comporté sans lui, il fallait apporter du sang neuf. C’est chose faite avec Randy Gregory, qui sort de sa meilleure saison en carrière à Dallas, et avec le rookie Nik Bonitto.

Avec un des meilleurs quarterback désormais à la baguette, et un effectif globalement cohérent et équilibré, les Broncos vont logiquement avoir des ambitions. Avant de penser aux playoffs, il faudra déjà s’occuper d’une division AFC West qui s’annonce épique. Et Denver semble armé.


Los Angeles Chargers

En 2021, les Bolts ont manqué de peu les playoffs, la faute à une défense souvent moribonde plus qu’à une attaque qui a globalement répondue présente. Justin Herbert a montré qu’il était le « franchise QB » et il faut lui donner les moyens de réussir.

En profitant de son contrat rookie, la franchise de L.A a pu faire venir des gros noms, particulièrement en défense avec les arrivées de Khalil Mack et J.C Jackson. Les Chargers ont ainsi ajouté l’un des meilleurs pass-rusher et l’un des meilleurs cornerbacks de la ligue. De quoi booster une défense qui possède déjà des atouts certains, comme Joey Bosa devant ou Derwin James derrière.

En attaque, la situation était plutôt bonne, même s’il fallait continuer de renforcer la ligne offensive pour protéger le mieux possible Justin Herbert. Les Chargers n’ont pas tergiversé et ont pris un renfort dans ce secteur avec leur premier choix de Draft : Zion Johnson.

Avec un jeune quarterback qui gère une attaque prolifique, et avec de nombreuses stars en défense, les Chargers ont des atouts de poids pour avoir leur mot à dire en 2022. Les renforts leur permettront de se battre dans une division AFC West qui s’annonce redoutable, avant peut-être un parcours en playoffs.


Miami Dolphins

Après un départ catastrophique, les Dolphins ont réussi à enchaîner une série de 7 victoire de rang pour finir la saison 2021 avec un bilan positif. Le départ de Brian Flores n’est pas forcément compréhensible (même s’il y a des raisons), et il faudra voir si le nouveau coach Mike McDaniel parvient à reprendre le train dans le sens de la marche.

Il va en tout cas avoir l’occasion de rapidement juger où en est l’équipe et où elle peut aller. L’objectif numéro 1 de la franchise était d’entourer Tua Tagovailoa, afin de le mettre dans la meilleure position possible en 2022. L’arrivée de Tyreek Hill a été un coup de tonnerre et cela va donner au jeune QB l’une des armes les plus dangereuses de NFL dans le jeu aérien. Et ça ne s’arrête pas là, car les Fins ont également fait signer Terron Armstead, un des meilleurs Left Tackle de la ligue pour protéger son côté aveugle. Mieux protégé et mieux entouré, Tua Tagovailoa doit progresser cette saison.

Si les petits remous au niveau organisationnel n’ont pas fait trop de vagues, et si Tua Tagovailoa parvient à passer un cap, les Dolphins ont clairement les moyens de poursuivre la bonne série de la deuxième partie de saison dernière.


Las Vegas Raiders

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la saison 2021 des Raiders a été mouvementée. Entre les affaires extra-sportives de joueurs et l’histoire autour de Jon Gruden, la franchise a dû couper plusieurs joueurs et renvoyer son coach durant la saison régulière… Et malgré ça, l’équipe a su se rallier autour de Rich Bisaccia pour accrocher les playoffs. Malgré son bon travail, il ne continuera pas en 2022, et c’est Josh McDaniels qui prend le relais.

Durant l’intersaison, les Raiders ont fait plusieurs gros coups. Le plus fort est le recrutement de Davante Adams, surement le meilleur WR de la ligue. Après avoir dominé avec Aaron Rodgers à Green Bay, il retrouve Derek Carr, qui était son coéquipier à Fresno State. Le QB, qui a prolongé son contrat, va ainsi pouvoir compter sur une nouvelle cible de choix et moins s’appuyer sur le TE Darren Waller. L’autre arrivée marquante est celle de Chandler Jones, un des pass-rushers les plus prolifiques de NFL, et qui a déjà côtoyé McDaniels à New England. Il devrait former un duo particulièrement intimidant avec Maxx Crosby.

On peut donc attendre de grande chose de la part d’une équipe qui était en playoffs en 2021 et qui a fait venir des joueurs qui peuvent faire la différence. Cependant, il y a un petit bémol, car les Raiders ne se sont pas beaucoup occupés de leur ligne offensive, qui a pourtant été un problème récurrent l’année passée…


New York Jets

C’était à prévoir, Robert Saleh a eu un peu de mal lors de sa première année comme coach des Jets. L’effectif n’était clairement pas assez talentueux pour espérer de bons résultats, et la saison rookie de Zach Wilson a été globalement compliquée. Mais à l’image du jeune QB, la fin d’année à été porteuse d’espoir pour la suite.

Pour préparer la saison 2 du nouveau projet, les Jets se sont mis au travail et ils l’ont bien fait. Ce qui n’a pas toujours été le cas dans le passé à New York… Pour commencer, de nombreux excellents agents libres sont arrivés, dont Laken Tomlinson sur la ligne offensive, ou D.J Reed et Jordan Whitehead sur les lignes secondaires. Ensuite, les Jets ont particulièrement bien géré la Draft, où ils avaient de nombreux choix. Ils ont notamment trouvé des joueurs qui devraient avoir un impact immédiat lors du 1er tour, avec le CB Ahmad Gardner, le WR Garrett Wilson et le pass-rusher Jermaine Johnson.

On ne dit pas que le Jets vont aller titiller les Bills dans la division AFC East et viser une qualification en playoffs, mais ils peuvent être bien plus compétitifs en 2022 et viser une très belle progression.


Mentions honorables

Jacksonville Jaguars – Detroit Lions