Une cinquième journée riche en histoires, belles et moins belles. Le retour d’Alex Smith sur le terrain a été une émotion forte, tout comme la sortie d’un Dak Prescott en larmes. Au niveau du jeu, la division AFC North a montré les muscles, les Chiefs ont perdu et Dan Quinn s’est fait viré à Atlanta. Résumés des matchs.


Cleveland Browns (4-1) 32 – Indianapolis Colts (3-2) 23

  • Pour la première fois depuis 1994, les Browns ont un bilan de victoires pour 1 défaite. A l’époque, Bill Belichick était leur coach… Le succès d’hier, face à une très bonne équipe d’Indianapolis confirme le bon début de saison de la franchise. Une victoire pleine d’équilibre, avec un Baker Mayfield plutôt bon, une variation intéressante entre les différents secteurs du jeu et une défense enfin capable de « big plays ».
  • Si Myles Garrett, qui a signé son 6ème sack de la saison, continue de terroriser les lignes offensives adverses, mais le reste de la défense s’est mis à son niveau hier. Les Browns interceptent notamment Philip Rivers à deux reprises, dont une pick-6 de Ronnie Harrison.
  • En parlant de défense, celle des Colts est surement la plus solide de la ligue depuis le début de saison, et même si elle a alloué plus de 30 points, elle a montré pourquoi par moment. Les défenseur d’Indy interceptent 2 fois Baker Mayfield et ont régulièrement réussi à stopper l’avancée des Browns. Mais l’attaque n’a pas fait son boulot pour conserver la balle et marquer suffisamment. Philip Rivers termine avec 243 yards et 2 interceptions.
  • Le plus long touchdown de la saison a été marqué par Isaiah Rodgers. Le rookie des Colts s’offre son premier touchdown en NFL sur un retour de kick-off de 101 yards.

Dallas Cowboys (2-3) 37 – New York Giants (0-5) 34

  • La terrible image de la soirée est évidemment la sortie en larmes de Dak Prescott, gravement touché à la cheville. Le QB de Dallas a été opéré avec succès dans la soirée, et on espère le revoir rapidement sur les terrains. Avant de sortir, il avait marqué sur une réception pour permettre à son équipe de revenir après un début de match poussif. Andy Dalton (111 yards) a pris sa place, et la présence d’un QB expérimenté comme lui peut permettre aux Cowboys de rester compétitifs.
  • Les Cowboys ont en effet été menés 17-3 dans le premier quart-temps, mais ils sont revenus pour finalement être devant 24-20 à la pause. Au final, le match est resté serré en deuxième mi-temps, et Dallas s’impose sur un field-goal de Greg Zuerlein à la dernière seconde.
  • Avec un record de 16 points sur un match cette saison, les Giants arrivaient avec la pire attaque de NFL. En face, les Cowboys affichaient la pire défense. Et bien ça n’a pas loupé puisque les New Yorkais avait déjà mis 17 points en 1 quart-temps. Devonta Freeman (60 yards, 1 TD) continue de monter en puissance et Darius Slayton (129 yards) sort un bon match. Hélas, Daniel Jones (222 yards) perd encore un fumble.

Seattle Seahawks (5-0) 27 – Minnesota Vikings (1-4) 26

  • Les Seahawks reviennent de loin pour arracher leur 5ème victoire en 5 matchs, une première dans leur histoire. Menés 13-0 à la mi-temps et encore derrière de 5 points à moins d’1 minute de la fin, les Hawks ont pu compter sur Russell Wilson pour faire la différence. Le QB a su prendre les choses en main pour remonter le terrain (94 yards en 57 secondes) et pour trouver D.K Metcalf sur 4th down à 15 secondes de la fin. C’est le 30ème drive final victorieux dans la carrière de Wilson, qui termine ce match avec 217 yards et 3 touchdowns (1 INT).
  • La première mi-temps des Vikings a été excellente, avec une attaque qui a réussi à avancer régulièrement, et une défense qui a complètement éteint Wilson et les Hawks. A la pause, le QB de Seattle n’affichait que 40 yards et il avait déjà pris 4 sacks.
  • Point positif pour Minnesota, le jeu au sol reste très efficace. Dalvin Cook (65 yards, 1 TD) est clairement le moteur de cette attaque et il a fait mal aux Seahawks en première mi-temps. Sortie sur blessure en début de 3ème quart-temps, il a été remplacé par un Alexander Mattison tout aussi efficace (112 yards).

Kansas City Chiefs (4-1) 32 – Las Vegas Raiders (3-2) 40

  • Petit évènement puisque les Chiefs perdent un match, au sein d’une division qu’ils dominent sans partage depuis quelques saisons. Le match de Kansas City est loin d’être mauvais, mais ils sont tombés sur des Raiders qui ont fait tout ce qu’il fallait pour gagner. Patrick Mahomes lance pour 340 yards et marque 3 touchdowns, Travis Kelce et Tyreek Hill ont fait des dégâts.
  • Pour battre les Chiefs, il faut sortir un très gros match des deux côtés du terrain. Et c’est ce que Las Vegas à fait, à l’extérieur. Derek Carr (347 yards, 3 TD, 1 INT) a été excellent, réussissant notamment bon nombre d’actions clés. Il lance également 2 longs touchdowns pour Henry Ruggs et Nelson Agholor. Le jeu au sol a également été efficace, avec notamment 2 touchdowns pour Josh Jacobs. En deuxième mi-temps, ce jeu de course a permis aux Raiders de conserver le ballon et d’empêcher Patrick Mahomes de l’avoir.
  • La défense a également eu des bonnes périodes, notamment en première mi-temps. Menés 21-10, les Raiders ont haussé le ton et notamment forcé la première interception de Mahomes cette saison. Cette période de solidité défensive permet à Las Vegas d’inverser la tendance du match.

Washington Football Team (1-4) 10 – Los Angeles Rams (4-1) 30         

  • Même si Washington a largement perdu ce match, démarrons avec la belle histoire du jour. Près de 2 ans après sa terrible blessure à la jambe, et après avoir subi 17 opérations, Alex Smith a fait son retour sur le terrain. Entré en jeu à la suite de la blessure de Kyle Allen, il n’a pas fait des merveilles mais le simple fait de rejouer est un petit miracle. Il a même pris quelques coups, ce qui va peut-être le rassurer sur sa capacité à encaisser.
NFL Week 5 - Alex Smith
Énorme respect pour Alex Smith, qui a tout fait pour rejouer au football (photo : Sport.de)
  • Aaron Donald est un monstre, et à lui tout seul il a mis le chaos sur la ligne offensive de Washington. Il s’offre 3 sacks personnels et a ouvert des brèches à ses coéquipiers, et notamment à Troy Reeder qui signe lui aussi un triplé. Difficile de mettre les Rams en danger dans ces conditions
  • Ça été également beaucoup mieux offensivement pour Los Angeles, avec un Jared Goff en forme. Le QB réussit ses 10 premières passes du match et termine avec 309 yards et 3 touchdowns (1 INT). De retour, Cam Akers a dynamisé le jeu au sol, et Darrell Henderson marque 2 fois.

Pittsburgh Steelers (4-0) 38 – Philadelphia Eagles (1-3-1) 29

  • Match historique de Chase Claypool hier au Heinz Field de Pittsburgh. Le WR rookie de Pittsburgh s’offre 4 touchdowns sur le match, 3 dans les airs et un sur une course. Nouvelle cible de choix pour Big Ben, il termine avec 7 réceptions et 110 yards. Sa taille permet de créer des situations avantageuses, et les Steelers en profite. Roethlisberger termine la rencontre avec 239 yards et 3 touchdowns, bien protégé par sa ligne offensive.
  • En défense, les Steelers n’ont pas été aussi bons que d’habitude. Miles Sanders (80 yards, 2 TD) a trouvé quelques failles en début de match et Travis Fulgham a sorti de nulle part un énorme match (10 réceptions, 152 yards, 1 TD). Pittsburgh a tout de même réussi à mettre la pression sur Carson Wentz (258 yards, 2 TD), qui lance 2 interceptions et se fait sacker à 5 reprises. La défense a également tenu bon en fin de rencontre.
  • Les Steelers n’avaient plus démarré par 4 victoires depuis la saison 1979.

Baltimore Ravens (4-1) 27 – Cincinnati Bengals (1-3-1) 3

  • Très grosse performance de la défense de Baltimore, qui n’a laissé aucune chance aux Bengals. Ultra solides au sol, les Ravens ont éliminé la menace Joe Mixon (59 yards en 24 tentatives). Cela a contraint Cincinnati à se reposer sur les épaules de Joe Burrow. Et le QB rookie, encore mal protégé (7 sacks) a logiquement souffert. Il termine avec 183 yards et 2 pertes de balle.
  • Au sein de la défense des Ravens, le LB rookie Patrick Queen a brillé. Coéquipier de Burrow à LSU, il n’a pas hésité à forcer un fumble sur le QB. Puis en deuxième mi-temps, il récupère un autre fumble et s’offre un touchdown défensif.
  • Offensivement, Baltimore a été plus poussif hier, la faute à une défense des Bengals étonnement solides. Les Ravens ont certes gagné 161 yards au sol, mais on attendait encore mieux face à une des pires défenses dans ce secteur. Cincinnati a surtout fait du bon travail pour contenir Lamar Jackson, qui affiche 180 yards, 2 touchdowns et 1 interception dans les airs, et seulement 3 yards au sol.

Atlanta Falcons (0-5) 16 – Carolina Panthers (3-2) 23

  • C’est l’une des informations du jour, les Falcons se sont séparés du coach Dan Quinn, qui paie le départ catastrophique de la franchise (0-5). Encore battue à domicile, Atlanta n’y arrive pas. Et si la défense était à blâmer pour les 4 premières défaites, l’attaque doit être pointé du doigt également hier. Sans Julio Jones, Matt Ryan (226 yards, 1 INT) n’a pu s’appuyer que sur Calvin Ridley (136 yards). Et Todd Gurley, pourtant très efficace (121 yards, 1 TD au sol) n’a pas beaucoup vu le ballon en deuxième mi-temps.
  • Même si la défense d’Atlanta a été un peu mieux, Teddy Bridgewater sort un gros match pour Carolina. Le QB lance pour 313 yards et 2 touchdowns. Robby Anderson continue d’être très actif (112 yards), D.J Moore (93 yards) marque un beau touchdown, et Mike Davis continue d’assurer avec brio l’intérim de CMC (89 yards au sol, 60 yards et 1 TD dans les airs).
  • Il faut rendre hommage au coach rookie Matt Rhule, qui réussit de belles choses avec une équipe pourtant en reconstruction. Son attaque est efficace même sans McCaffrey et sa jeune défense est très solide. Ça fait 3 victoires de suite pour les Panthers.

Houston Texans (1-4) 30 – Jacksonville Jaguars (1-4) 14

  • Le départ de Bill O’Brien, la première victoire de la saison. Les Texans respirent enfin. Sortis d’un début de saison brutal, avec un calendrier compliqué, ils ont profité de la réception des Jaguars pour enfin se lancer. Ça n’a pas été parfait, avec notamment 2 interceptions lancées par Deshaun Watson et encore des largesses défensives, mais l’essentiel est d’enfin gagner.
  • Malgré ses 2 interceptions, Watson s’est montré à son avantage. Le QB lance pour 359 yards et 3 touchdowns, pour 3 receveurs différents. Très discret jusqu’ici, Brandin Cooks s’est enfin montré et affiche 161 yards et 1 touchdown. Avec 486 yards au total, l’attaque a peut-être trouvé son rythme.
  • Match compliqué pour Jacksonville avec de nombreuses grosses erreurs. Le kicker Stephen Hauschka a donné le ton en manquant un field-goal de 24 yards, puis à enchaîner en loupant une autre tentative de 49 yards. Et les Jaguars ont également perdu 2 fumbles, dont un particulièrement bizarre de James Robinson. Les quelques coups d’éclats de Gardner Minshew (301 yards, 2 TD) n’ont servi à rien.

San Francisco 49ers (2-3) 17 – Miami Dolphins (2-3) 43

  • Le show Ryan FitzMagic. Motivé et la barbe mal coiffée, le QB a découpé la défense de San Francisco pendant tout le match, terminant avec 350 yards, 3 touchdowns et seulement 6 passes manquées. Précis, résistant et mobile, il a mené une attaque de Miami qui gagne 436 yards au total et qui marque 30 points en une mi-temps et 43 au total. Un record au Levi’s Stadium.
  • Brian Flores doit également recevoir du crédit pour la performance de sa défense. En utilisant des blitz et certains schémas qui faisaient penser aux Patriots, Miami a constamment mis la pression sur les QB des Niners, forçant des sacks ou des mauvaises décisions. Les Dolphins réussissent 5 sacks, forcent 3 pertes de balle et limitent les 49ers à 259 yards offensifs.
  • De retour de blessure, Jimmy Garoppolo devra vite oublier ce match. Souvent sous pression, le QB affiche un 7/17 à la passe pour 77 yards et 2 interceptions à la mi-temps. Kyle Shanahan a ainsi décidé de le mettre sur le banc « pour le protéger ». C.J Beathard est entré, a lancé un touchdown puis a subi le même sort que son pote.

New York Jets (0-5) 10 – Arizona Cardinals (3-2) 30

  • Ils ont mis du temps à se mettre en route, mais les Cardinals se sont finalement réveillés pour retrouver le chemin de la victoire. Poussif en début de match lui aussi, avec notamment 1 interception, Kyler Murray s’est chauffé pour finir avec 380 yards et 1 touchdown dans les airs, ainsi que 31 yards et 1 autre touchdown au sol. Encore omniprésent, DeAndre Hopkins attrape 6 ballons pour 131 yards et 1 touchdown.
  • Après 3 3&out pour débuter le match, on savait que les Jets n’iraient pas très loin. Dans le match (au score) pendant une bonne partie de la première mi-temps du fait de l’état somnolent des Cardinals, ils ont logiquement craqué ensuite. Mis à part le bon match de Jamison Crowder (8 réceptions, 116 yards, 1 TD), il n’y a pas grand-chose à retenir. Titulaire à la place de Sam Darnold, Joe Flacco affiche 195 yards et 1 touchdown.
  • Sur la sellette, Adam Gase n’a plus grand-chose à perdre. Pourtant, le coach des Jets continue de faire des choix douteux. Hier, il s’est souvent montré très frileux, refusant ainsi de tenter le coup sur des 4th down courts à plusieurs reprises.