Lors de leur dernière opposition, les deux QB jouaient pour d’autres clubs. Tom Brady était évidemment chez les Patriots, et Nick Foles remplaçait Carson Wentz chez les Eagles. Et ce match était le Super Bowl LII, remporté par Philadelphia, et lors duquel Foles avait été élu MVP. Hier, les deux hommes se sont retrouvés, et Nick Foles a de nouveau remporté la bataille.


Le film du match

Q1Q2Q3Q4Total
Chicago Bears (4-1)0140620
Tampa Bay Buccaneers (3-2)1033319

Le premier drive des Buccaneers est bien exécuté, avec un Ronald Jones efficace au sol et un Tom Brady qui envoie quelques bonnes passes. Le QB manque ensuite une opportunités sur une passe un peu longue, et Ryan Succop ouvre le score au pied (0-3). Après un échange de 3&out, Allen Robinson réussit la première belle action des Bears. Mais juste derrière, le WR contrôlé mal un ballon et Carlton Davis surgit pour l’interception. Le rookie Tyler Johnson montre ses qualités physiques puis Mike Evans marque pour profiter de la récupération de balle (0-10). Sur ce début de match, Tampa est globalement efficace sur 3rd down, et cela permet de conserver la possession. Un nouveau field-goal donne 13 points d’avance aux Bucs (0-13).

Chicago rentre petit à petit dans son match, et un 3rd down enfin converti lance définitivement la machine. Nick Foles se chauffe et enchaîne avec deux 1st down qui amènent les Bears juste devant la ligne d’en-but adverse. David Montgomery conclut de près et marque le premier touchdown au sol de la saison pour son équipe. Le momentum est du côté des Bears en cette fin de première mi-temps. Kyle Fuller force un fumble sur un énorme plaquage, puis Foles capitalise en trouvant Jimmy Graham, qui signe une superbe réception à une main. Chicago prend l’avantage avant la pause (14-13).

Les Bears démarrent la deuxième mi-temps avec un punt, puis une belle course de Ronald Jones lance Tampa. Khalil Mack décide alors de calmer les choses avec un sack qui contraint les Bucs à frapper un field-goal, réussit par Succop (14-16). Un nouveau dégagement de Chicago donne une bonne position de départ aux Bucs, à la mi-terrain, mais plusieurs pénalités les font reculer.

Une pénalité (DPI) évite un nouveau punt de Chicago et Allen Robinson gène régulièrement la défense de Tampa. Les locaux passent à leur tour un field-goal pour repasser devant (17-16). Les Bucs répondent rapidement avec un nouveau coup de pied et le chassé-croisé continue (17-19).

Encore une fois, alors qu’un nouveau punt se profile pour Chicago, une pénalité pour un coup en retard sur Foles leur permet de conserver la balle. Ce n’est que partie remise car les Bears doivent se dégager rapidement derrière. Mais la défense est solide et ne cède rien à Tom Brady. Nick Foles hérite d’une bonne position de départ avec un peu plus de 2 minutes à jouer. Et il suffit de 2 passes au QB pour amener son équipe en position de field-goal. Cairo Santos ne tremble pas et redonne l’avantage à son équipe à 1 minute et 13 secondes de la fin (20-19). Tom Brady ne parvient pas à remonter le terrain et les Bears l’emportent. Première victoire pour Foles comme titulaire à Chicago.


L’aventure Nick Foles

Victorieux pour la première fois comme titulaire des Bears, Nick Foles s’offre un nouveau succès face à Tom Brady. Mais le QB a encore fait vivre les montagnes russes à son coach et à ses fans hier, un classique. Joueur de séries, Foles est capable d’avoir des moments brillants où il enchaîne les passes réussies, mais il peut aussi être complètement absent pendant des parties de match. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé hier et ce qui se passera dans le futur. Mais l’important pour le moment est la victoire, la 4ème en 5 matchs pour Chicago.

De son côté, Tom Brady a souvent été mis en difficulté par une bonne défense de Chicago, et il perd pour la première fois de sa carrière contre les Bears. Entre les absences en attaque et le besoin évidente de temps pour prendre des automatismes, Brady les Bucs montrent qu’ils ont encore du travail à faire. Les très nombreuses pénalités concédées (11 pour 109 yards) illustrent les soucis.

Deux bonnes défenses

Les défenses ont bien maitrisé ce match, et les deux équipes ont souvent dû se contenter de field-goals pour marquer des points. Du côté des Bears, Khalil Mack a évidemment mené la charge, avec notamment 2 sacks. Chicago a souvent réussi à mettre la pression sur Brady, qui n’a pas eu le temps de chercher des solutions.

Khalil Mack Sack
2 sacks pour Khalil Mack hier (photo : Getty)

Du côté de Tampa également la défense est très solide. Equilibrée, elle présente des menaces à plusieurs niveaux, comme le duo de pass-rusher Shaquill Barrett – Jason Pierre-Paul ou l’excellent linebacker Lavonte David. Les Bucs restent extrêmement solides au sol (35 yards alloués hier).


Les stats de la rencontre

Chicago BearsTampa Bay Buccaneers
Passing Passing 
Nick Foles30/42, 243 yds, 1 TD – 1 INTTom Brady25/41, 253 yds, 1 TD
Rushing Rushing 
David Montgomery10 car, 29 yds, 1 TDRonald Jones17 car, 106 yds
Receiving Receiving 
Allen Robinson10 réc, 90 ydsTyler Johnson4 réc, 61 yds
Jimmy Graham3 réc, 33 yds, 1 TDMike Evans5 réc, 41 yds, 1 TD

Les prochains rendez-vous

Désormais prétendants dans la NFC North, les Bears ont un calendrier pas évident dans les semaines à venir. Si le déplacement à Carolina semble favorable, celui chez les Rams s’annonce bien plus relevé. Ensuite, ce sera un retour à Chicago pour affronter les Saints.

Pour les Bucs, la prochaine rencontre est un choc face aux Packers en Floride. Ensuite, deux déplacements seront au programme, chez les Raiders et les Giants.