Plusieurs affiches intéressantes et à enjeu étaient au programme de cette 9ème journée. Les Saints, qui ont fessé leur rival Tampa Bay, et les Bills, qui ont surclassé les Seahawks, font partie des équipes qui ont marqué des points. Les Steelers ont dû s’employer pour rester invaincus, et les Dolphins continuent de surprendre. On revient sur chaque match joué hier.


Tampa Bay Buccaneers (6-3) 3 – New Orleans Saints (6-2) 38

  • Cela devait être le gros choc de cette 9ème journée, avec le deuxième duel de la saison entre Tom Brady et Drew Brees. Mais il n’y a pas eu match, tant les Saints ont dominé. Profitant du retour de ses WR (Michael Thomas, Emmanuel Sanders…), Drew Brees a distribué le jeu à merveille. Le QB de New Orleans trouve 12 receveurs différents sur le match et termine avec 222 yards et 4 touchdowns. Malgré les débuts d’Antonio Brown (3 réception, 31 yards), Tom Brady a eu beaucoup de mal à faire avancer l’attaque de Tampa. Il lance pour 209 yards mais se fait intercepter à 3 reprises.
  • Si Tom Brady et l’attaque de Tampa Bay a eu beaucoup de mal à avancer, c’est notamment grâce à une excellente défense de New Orleans. Tranchants dès le départ, les Saints forcent quatre 3&out sur les quatre premières possessions des Bucs. Avant la pause, New Orleans intercepte 2 fois Brady et le score s’est envolé.
  • Cette victoire est très importante car elle permet à New Orleans de reprendre la tête de la NFC South. Les Saints possèdent également l’avantage direct sur les Bucs en cas d’égalité, grâce à leur 2 victoires dans les confrontations directes. Tampa vaut bien mieux que ce que l’on a vu cette nuit, et la vérité est surement que nous avons deux prétendants au Super Bowl dans cette division.

Buffalo Bills (7-2) 44 – Seattle Seahawks (7-2) 34

  • Poussif depuis 1 mois, les Bills ont retrouvé le niveau de jeu du début de saison. En attaque, Josh Allen a été étincelant, puisqu’il lance pour 415 yards et marque 4 touchdowns au total. Rien qu’en première mi-temps, le QB de Buffalo affichait 282 yards et 3 touchdowns, avec seulement 4 passes manquées. En défense, l’équipe de Sean McDermott a su gêner Russell Wilson. Elle signe 5 sacks et force 4 pertes de balle.
  • En plus de s’offrir une victoire de prestige, les Bills relancent la course au trophée de MVP. Intouchable pendant la première partie de la saison, Russell Wilson a connu hier un match très compliqué. Très souvent mis sous pression, il a également forcé trop de passes. Son talent reste incontesté et il affiche 390 yards et 3 touchdowns hier, mais il perd également 4 fois le ballon (2 interceptions, 2 fumbles).
  • En jouant comme ça, Buffalo confirme son statut de prétendant sérieux dans l’AFC. En revanche, si Seattle veut aller loin, il faudra que la défense soit plus solide. En encaissant autant de yards, touchdowns et points chaque semaine, elle met la pression sur l’attaque pour répondre à chaque fois. Et face à un bon adversaire, ce n’est pas toujours possible.

Indianapolis Colts (5-3) 10 – Baltimore Ravens (6-2) 24

  • Match fermé entre deux des meilleures défenses de NFL. Les Colts ont été les plus solides en première mi-temps, limitant Baltimore à seulement 56 yards offensifs. Mais le QB des Ravens s’est montré un peu performant ensuite, avec notamment un beau touchdown sur une course. Jackson termine avec 170 yards à la passe, ainsi que 58 yards au sol.
  • Ce qui a fait la différence, c’est finalement l’opportunisme de la défense des Ravens. Malgré l’absence de Marlon Humphrey, elle a parfaitement couvert le terrain et Philip Rivers (227 yards) a eu beaucoup de mal à trouver ses receveurs. Marcus Peters réussit une interception controversée, et Chuck Clark marque un touchdown après avoir récupéré un fumble.

Tennessee Titans (6-2) 24 – Chicago Bears (5-4) 17

  • En difficulté défensivement depuis le début de la saison, les Titans ont sorti leur meilleur match dans ce secteur de la saison. Pendant 3 quart-temps, ils ont également été bien aidé par une attaque de Chicago encore à la rue. Tennessee est parvenu à contenir le jeu au sol, et lorsque les Bears doivent s’appuyer sur le jeu aérien, ça devient très compliqué. Le coup d’éclat défensif des Titans est signé de la recrue Desmond King, qui n’a pas perdu de temps pour s’illustrer en marquant un touchdown de 61 yards après un fumble forcé par Jeffery Simmons.
  • On parle souvent de D.K Metcalf depuis le début de saison, mais il ne faut pas oublier son ancien coéquipier à Ole Miss : A.J Brown. Depuis son retour de blessure, le WR des Titans est lui aussi monstrueux. Même face à l’excellente défense de Chicago, il a prouvé ses qualité avec 101 yards et un superbe touchdown de 40 yards sur lequel sa puissance fait la différence.
A.J Brown
A.J Brown célèbre son touchdown face aux Bears (photo : ESPN)
  • Ryan Tannehill (158 yards, 2 TD) et l’attaque de Tennessee n’ont pas eu à forcer car ils ont eu le match sous contrôle. Le score serré n’est dû qu’à 2 touchdowns des Bears en toute de fin de match. A noter le bon travail de la défense des Bears pour limiter l’impact de Derrick Henry au sol (68 yards en 21 courses).

Arizona Cardinals (5-3) 31 – Miami Dolphins (5-3) 34

  • Match très plaisant entre deux jeunes quarterback et entre deux franchises qui sont dans la course pour les playoffs. La différence se fait finalement sur des field-goals en toute fin de rencontre. Jason Sanders donne l’avantage aux Dolphins avec un coup de pied de 50 yards. Quelques minutes plus tard, Zane Gonzalez échoue d’une distance de 49 yards.
  • Pour sa deuxième titularisation, Tua Tagovailoa a montré son potentiel. Précis, calme et mobile, le rookie lance pour 248 yards (20/28) et 2 touchdowns, et ajoute 35 yards au sol. Cela a permis à Miami de suivre le rythme imposé par un grand Kyler Murray. Le QB des Cardinals lance pour 283 yards (21/26) et 3 touchdowns, et il affiche aussi 106 yards et 1 touchdown au sol.
  • Après avoir battu largement les 49ers et surpris les Rams, Miami s’offre une troisième équipe de la redoutable NFC West. Surprenants, ces Dolphins sont plus que jamais en course pour accrocher une place en playoffs.

Dallas Cowboys (2-7) 19 – Pittsburgh Steelers (8-0) 24

  • On attendait une boucherie, et on a failli avoir une grosse surprise. Pour afficher un bilan de 8-0 pour la première fois de leur histoire, les Steelers ont en effet dû s’employer. Menés 13-0 par des Cowboys plutôt inspirés, ils ont réussi à réduire l’écart en fin de première mi-temps grâce à un touchdown et une interception. Blessé après un coup au genou, Big Ben (bien aidé par sa OL) nous a sorti une masterclass dans sa pocket, en menant son équipe au touchdown avec un style de tronc d’arbre. En deuxième mi-temps, la défense de Pittsburgh a su hausser le ton pour conserver l’avantage.
  • Signé il y a quelques semaines seulement, Garrett Gilbert était le QB titulaire de Dallas hier. A 29 ans, il n’avait tenté que 6 passes en NFL. Sa fraîcheur a fait du bien aux Cowboys en début de match, mais il a ensuite subi la loi de la défense des Steelers. Il affiche 243 yards, 1 touchdown et 1 interception en fin de rencontre.

Kansas City Chiefs (8-1) 33 – Carolina Panthers (3-6) 31

  • Autre favori qui a dû lutter jusqu’au bout pour l’emporter, Kansas City résiste aux Panthers sur le dernier drive du match. Carolina n’a pas réussi à assez avancer et Joey Slye n’a pu marquer son field-goald de 67 yards.
  • Une des surprises de ce match a été la piètre performance du jeu au sol des Chiefs (30 yards au total), alors que la défense de Carolina est l’une des pires de NFL dans ce secteur. Du coup, Patrick Mahomes a pris les choses en main. Encore brillant, le QB lance pour 372 yards et 4 touchdowns. Deux WR passent la barre des 100 yards, Travis Kelce (159 yards) et Tyreek Hill (113 yards, 2 TD). Le jour où Russell Wilson connaît un matchs compliqué, Mahomes se replace dans la course au trophée de MVP.
  • Le QB en a profité pour lancer son 100ème touchdown en NFL. Une performance réalisée en 40 matchs seulement, soit 4 matchs de moins que le précédent record de Dan Marino. Le coach Andy Reid est lui passé à la 5ème position dans l’histoire en remportant son 230ème match.
  • Si les Panthers y ont cru, c’est surtout grâce à une attaque déterminée et performante. Teddy Bridgewater n’a pas hésité à donner de son corps, et le retour de Christian McCaffrey s’est très bien passé. Le QB lance pour 310 yards et 2 touchdowns, et ajoute un autre touchdown sur une course. Quant au RB, il a reprise ses habitudes avec 69 yards au sol et 82 de plus au sol, avec 1 touchdown dans chaque secteur.

Los Angeles Chargers (2-6) 26 – Las Vegas Raiders (5-3) 31

  • Encore une défaite cruelle pour les Chargers… La franchise de Los Angeles a eu l’opportunité de l’emporter, mais elle ne parvient pas à convertir ses 3 opportunités en toute fin de rencontre. Pour une fois dans ce match, la défense de Las Vegas a tenu bon. Mais le tournant du match intervient un peu avant, lorsque les Chargers perdent un fumble sur un retour de punt, et que les Raiders marquent 3 points dans la foulée. Sans cette action, un field-goal aurait suffis à L.A…
  • Offensivement, les Raiders se sont appuyés sur un jeu au sol performant, emmené par Devontae Booker (68 yards, 1 TD) et Josh Jacobs (65 yards, 1 TD). Derek Carr a été moyen (13/23, 165 yards, 2 TD), mais il a su réussir quelques « big plays » comme une passe de touchdown de 40 yards pour Nelson Agholor.
Derek Carr Raiders
Derek Carr et les Raiders s’imposent sur le fil cette semaine (photo : Yahoo Sports)
  • Encore très bon, Justin Herbert n’est décidemment pas récompensé. Le QB rookie a une nouvelle fois montre sa puissance et sa précision, et également sa résistance car il a pris des coups. Il finit avec 326 yards et 2 touchdowns. Hélas, il n’a pas réussi à conclure sur le drive final.

Minnesota Vikings (3-5) 34 – Detroit Lions (3-5) 20

  • Une semaine après son retour fracassant, Dalvin Cook a remis le couvert hier. Il passe ainsi la barre des 200 yards au sol pour la première fois de sa carrière, et s’offre 2 touchdowns dont un superbe de 70 yards. Le RB des Vikings ajoute 46 yards dans les airs. Et comme c’est souvent le cas quand Cook est dominant au sol, Kirk Cousins est efficace dans les airs. Le QB affiche 220 yards et 3 touchdowns.
  • Isolé pendant toute la semaine car il était cas contact, Matthew Stafford n’a pas semblé sur la même longueur d’onde avec ses coéquipiers. Le QB lance 2 interceptions et il a ensuite dû quitter le terrain pour un protocole commotion (négatif). C’est donc Chase Daniel qui a terminé la rencontre pour Detroit, et il y est allé de son interception également.

Atlanta Falcons (3-6) 34 – Denver Broncos (3-5) 27

  • Cela arrive souvent, les Falcons démarrent fort. Bien emmenés par un Matt Ryan efficace, ils ont ainsi rapidement mené 17-0. Ensuite, le plus dur à commencer car il a fallu garder l’avantage, et Atlanta l’a fait. Un petit frisson a dû parcourir le corps des fans en fin de rencontre, mais la défense a su forcer la perte de balle décisive. Le coach intérimaire Raheem Morris a désormais un bilan de 3-1.
  • A l’image du match de la semaine dernière, l’attaque de Denver s’est mise en route tard dans le match. Trop tard cette fois pour aller chercher la victoire. Drew Lock lance pour 313 yards, 2 touchdowns et 1 interception, et ajoute 47 yards et 1 touchdown au sol. Le WR rookie Jerry Jeudy a été très en vue, avec 7 réceptions pour 125 yards et 1 touchdown.

Washington Football Team (2-6) 20 – New York Giants (2-7) 23

  • Pour la deuxième fois en 1 mois, les Giants battent Washington. Ce sont d’ailleurs les deux seuls victoires de la franchise New Yorkaise cette saison, ce qui leur permet de rester dans la course dans cette division. Invaincu en carrière face à la franchise de la capitale, Daniel Jones n’a pas perdu la balle hier, et il termine avec 212 yards et 1 touchdown. Il faut également mettre en avant la belle première mi-temps de la défense de New York, qui a permis de construire un avantage confortable (20-3).
  • Alors que l’avance des Giants était nette, Kyle Allen a dû quitter le terrain à cause d’une blessure sérieuse à la cheville. Alex Smith est alors entré pour Washington. Il a redonné de l’allant à son attaque, en marquant notamment son premier touchdown depuis plus de 2 ans, mais a ensuite lancé 3 interceptions. Les pertes de balle empêchent Washington de réussir le comeback.

Jacksonville Jaguars (1-7) 25 – Houston Texans (2-6) 27

  • Ce match entre deux défenses douteuses s’est lancé sur deux longs touchdowns. Les Jaguars ont ouvert avec un touchdown de 77 yards de D.J Chark, et les Texans ont répondu avec un de 57 yards de Brandin Cooks. Deshaun Watson (281 yards, 2 TD) lance une autre bombe dans le 3ème quart-temps, avec un touchdown de 77 yards de Will Fuller. Quasiment parti lors du dernier jour du marché des transferts, le WR termine avec 100 yards.
  • En l’absence de Gardner Minshew, les Jaguars ont lancé Jake Luton. Sélectionné au 6ème tour, le Rookie a surpassé les attentes avec un match solide. Il lance rapidement son premier touchdown sur une bombe pour D.J Chark, et marque également au sol. Il affiche 304 yards, 2 touchdowns et 1 interception en fin de rencontre.
  • J.J Watt a profité de ce match pour signer son 100ème sack en carrière. Il est le 35ème joueur dans l’histoire de la NFL à atteindre ce chiffre et le 5ème plus rapide (120 matchs).