NFL

Où est passée l’attaque des Cowboys ?

2016, que ça semble loin… Il y a deux ans, les Cowboys prenaient la NFL par surprise en terminant à la première place de la NFC grâce aux performances de deux rookies, Dak Prescott et Ezekiell Elliott. Le QB affichait 3667 yards, 23 touchdowns et 4 interceptions, et le RB totalisait 1631 yards et 15 touchdowns. La saison suivante, une régression logique a eu lieu pour Prescott, et Elliott a vu sa saison raccourcie avec une suspension. Et si le running-back semble confirmer pour sa troisième année, ce n’est pas le cas de Prescott, qui connaît un début de saison très compliqué, à l’image de l’attaque de Dallas.

Après les trois premiers matchs de la saison, les Cowboys n’ont qu’une victoire, et leur attaque fait partie des pires de la ligue. Dallas est actuellement 31ème en points marqués par match (13.7), 30ème en yards par match (277.7) et 31ème en yards à la passe par match (145). Des problèmes offensifs qui pouvaient être en partie anticipés, puisque les Cowboys ont connu une intersaison compliquée. Les deux meilleurs receveurs de l’équipe, Dez Bryant et Jason Witten, sont en effet partis, et ils n’ont clairement pas été remplacé. Dallas a fait venir Allen Hurns, inexistant jusqu’ici, et a attendu plusieurs tours pour prendre un receveur lors de la dernière Draft (Michael Gallup). Le choix de sélectionner un défenseur au 1er tour pose encore plus question aujourd’hui, surtout après le match de Calvin Ridley ce week-end avec Atlanta. Car Ridley, entre autres, était disponible…

Abordons déjà le cas un peu à part d’Ezekiel Elliott, la star de cette attaque, et le seul joueur qui fait bonne figure. Le RB fait des erreurs, qui coûtent parfois chères, mais il est très bon au sol depuis le début de la saison. Il mène en effet la NFL avec 274 yards, et affiche une excellente moyenne de 5.7 yards par course. Et pourtant, Zeke Elliott n’a jamais porté la balle plus de 17 fois lors des trois premiers matchs. La faute à une équipe qui doit souvent courir derrière le score. Le running-back est le joueur le plus efficace de cette attaque mais il n’a pas assez la balle.

Le premier gros problème des Cowboys vient de la ligne offensive, qui est très loin du niveau des dernières saisons. Finit la ligne imperméable, parfois vue comme l’une des meilleures de l’histoire. La perte de Travis Frederick (maladie grave) est un énorme coup dur car il stabilisait toute la ligne, mais même un All-Pro comme Tyron Smith est devenu moyen. Dak Prescott a déjà pris 11 sacks et 22 coups en 3 matchs, à ce rythme le QB va enchainer les erreurs ou se blesser. Et lorsque Prescott a du temps et n’est pas sous pression, l’autre problème est qu’il n’a personne à qui lancer la balle. Ses receveurs ont beaucoup de mal à créer des séparations et aucune option ne semble capable de prendre la profondeur. Après 3 matchs, le joueur le plus recherché dans le jeu de passe est … Zeke Elliott, et le receveur numéro 1 est Cole Beasley (12 réceptions, 132 yards). Et inutile de parler de la position de tight-end, la pire de l’effectif surement.

Réceptions

Yards

Touchdowns

Yards par match

Cole Beasley

12

132

0

44.0

Deonte Thompson

9

83

0

27.7

Tavon Austin

5

81

2

27.0

Geoff Swaim

8

65

0

21.7

Allen Hurns

4

51

0

17.0

Ezekiell Elliott

11

37

0

12.3

Michael Gallup

3

31

0

10.3

Terrance Williams

2

18

0

6.0

Ces différents points servent à expliquer la mauvais rendement de Dak Prescott, mais il ne faut pas dédouaner le QB. Lui aussi a sa part de responsabilité, et disons que ses points faibles sont exposés du fait des problèmes globaux de l’attaque. Pas très précis, garde la balle trop longtemps, manque d’anticipation et de vision du jeu… Sur les trois premiers matchs de la saison, Prescott n’a lancé que pour 498 yards, avec 2 touchdowns et 2 interceptions. Sa moyenne de yards gagnés par tentative n’est que de 5.66, soit son plus mauvais total en carrière, et de loin. Ces statistiques le placent dans les cinq plus mauvais quarterbacks de la ligue.. Dak Prescott n’a dépassé les 200 yards à la passe qu’à deux reprises sur les onze derniers matchs, la baisse de rendement est donc une tendance qui a débuté en 2017 et qui se confirme. Et si le QB n’était finalement qu’un « one hit wonder », qui a été bon une saison lorsque tout était parfait autour de lui, et qui a finalement le niveau d’un 4ème tour de Draft…

Alors y a t il des solutions qui pourraient permette aux Cowboys de retrouver un peu d’efficacité offensive ? Surement, et on peut penser à quelques pistes. La première concerne le coaching, qui a lui aussi ses torts. Jason Garrett fait confiance à son coordinateur offensif, Scott Linehan, et ce dernier a du crédit au club. Mais Linehan est frileux et peu créatif. Une fois ce constat fait, deux chemins sont possibles, rester archaïque mais tenter de le faire mieux, ou oser la créativité. Si la première option est choisie, cela signifie qu’il faut tout miser sur Ezekiel Elliott. Le jeu au sol est efficace, c’est la seule garantie de cette attaque, et bien donnons plus la balle au RB. Avec 25 ou 30 balles par match, Elliott devrait pouvoir faire des dégâts, et peut-être libérer des espaces pour un jeu de passes court et simple. Moche mais ça peut fonctionner. Si la créativité s’invite dans le playbook des Cowboys, deux idées viennent rapidement en tête. La première serait d’inclure un peu plus Tavon Austin dans les actions, puisque le receveur présente des qualités manquantes à cette attaque, comme la vitesse et le potentiel de « big plays ». On a pu voir en un exemple lors de la victoire de Dallas face aux Giants, avec un touchdown de 64 yards d’Austin. Pourquoi pas tenter un peu plus d’actions de ce genre ? L’autre idée serait de donner plus libertés à Dak Prescott au sol. Le QB a les qualités physiques pour courir et cela lui permettrait peut-être de relever la tête et de reprendre confiance.

% de passes réussies

Yards

AVG

TD

INT

Passer Rating

2018

61.4

498

5.7

2

2

74.9

2017

62.9

3 324

6.8

22

13

86.6

2016

67.8

3 667

8.0

23

4

104.9

Et si rien ne fonctionne et que l’attaque de Dallas continue d’être horrible, alors il faudra peut-être penser à rappeler Tony Romo. L’ex QB de la franchise s’est récemment dit être « en condition pour revenir »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *