Cette cuvée 2020 n’est pas exceptionnelle au poste de TE, mais les franchises qui ont besoin de bons receveurs à cette position peuvent trouver leur bonheur. Aucun joueur ne devrait sortir avant le second tour et la majorité des prospects est encore en phase de progression.

Cole Kmet

  • Notre Dame

Stats au niveau universitaire

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2017 Notre Dame 4 2 14 0
2018 Notre Dame 9 15 162 0
2019 Notre Dame 10 43 515 6

Points forts

  • Jeu aérien. Maitrise des routes, et fluidité vers l’intérieur comme vers l’extérieur. Sait ajuster sa course pour aller vers la balle. Très bonnes mains, bonne concentration sur les réceptions. Bon technicien.
  • Taille. Prototype du tight-end moderne recherché par les franchises NFL. Lui permet de prendre l’avantage face aux linebackers notamment, et même face à des Defensive Backs depuis le slot.

Points faibles

  • Run-blocking. Peu d’expérience comme blocker. En un contre un face à un lineman défensif ou un linebacker, il a encore du mal à rester en place.
  • Yards après contact. Manque de puissance pour faire des différences après contact.

Résumé

Cole Kmet est un bel athlète qui jouait deux sports au niveau universitaire à Notre Dame. D’abord plutôt sur le baseball, il a migré progressivement sur le football où il a rapidement été mis titulaire. Il devait revenir une saison de plus chez Fighting Irish et a finalement changé d’avis pour se présenter à la Draft dès cette année. Même s’il n’est qu’au début de sa progression, il offre déjà des atouts intéressants dans le jeu de passes grâce à sa taille et ses qualités de receveur. Il peut mettre un peu de temps à avoir un gros impact en NFL mais a les attributs pour s’imposer.

Prédiction

  • 2ème tour.

Albert Okwuegbunam

  • Missouri

Stats au niveau universitaire

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2017 Missouri 9 29 415 11
2018 Missouri 9 43 466 6
2019 Missouri 9 26 306 6

Points forts

  • Séparation verticale. Vitesse pour faire la différence dans la durée et créer une fenêtre pour son QB. C’est moins le cas en début d’action car il manque d’explosivité.
  • Réceptions contestées. Capacité à remporter ses duels dans les situations dites 50-50, notamment en redzone (23 touchdowns sur 98 réceptions en 3 saisons avec Missouri). Bonnes mains.

Points faibles

  • Blocking. Souvent mal positionné sur les phases au sol. Jeu de jambes douteux.
  • Energie. Ne joue pas toujours au niveau de ses qualités. Se montre parfois nonchalant et se repose un peu trop sur ses acquis naturels. D’ailleurs, il n’a que très peu progressé en 3 saisons universitaires.
Albert Okwuegbunam Draft
Albert Okwuegbunam sous les couleurs de Missouri (photo : The Fantasy Footballers)

Résumé

« Boom or bust ». Cette expression définit un joueur qui est capable d’exploser comme de disparaître et c’est exactement le profil d’Albert Okwuegbunam. Joueur mêlant qualités physiques et athlétiques, il ne joue pas toujours avec assez d’envie et sa progression a stagné. Des franchises NFL peuvent miser sur son évolution positive au niveau suivant, d’autres ne prendront pas le risque. Dans tout les cas, il est un TE numéro 2 en début de carrière et peut s’imposer en se mettant au boulot.

Prédiction

3ème tour.

Adam Trautman

  • Dayton

Stats au niveau universitaire

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2016 Dayton 11 24 238 3
2017 Dayton 11 43 537 5
2018 Dayton 11 41 604 9
2019 Dayton 11 70 916 14

Points forts

  • Très productif. Meilleur ami du QB à Dayton, il a été aligné à presque toutes les positions offensives (entre les lignes, sur le backfield, sur le slot et même comme pur WR). Cible imposante, il a été très productif avec 2 295 yards et 31 touchdowns en carrière universitaire.
  • Réceptions. Bonne taille et son passé de basketteur l’aide à sortir vainqueur dans de nombreuses situations. Périmètre de réception important et très sûr dans les réceptions 50-50. Mains sûres.

Points faibles

  • Niveau de compétition. Avait un avantage physique face aux défenseurs de FCS. Il devra surement muscler un peu son jeu pour avoir le même impact face à des joueurs de NFL.
  • Expérience. QB au lycée, il est passé TE au niveau universitaire et est donc encore peu expérimenté à cette position. Toujours en cours d’apprentissage des nuances et de certaines techniques, ce qui pourrait nécessiter un peu de temps en NFL.
Adam Trautman Draft
Adam Trautman a dominé au niveau FCS (photo : Dayton Flyers)

Résumé

Malgré son manque d’expérience au poste de TE, Adam Trautman est sorti de Dayton avec plusieurs records dans le jeu aérien. Ses qualités de receveurs sont sa force et s’il continue à se polir physiquement et techniquement, il peut avoir sa chance au niveau NFL. Un prospect à développer, mais avec un fort potentiel. Ses bonnes performances au Senior Bowl et au NFL Combine ont fait grimper sa cote.

Prédiction

  • 3ème tour.

Brycen Hopkins

  • Purdue

Stats au niveau universitaire

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2016 Purdue 6 10 183 4
2017 Purdue 11 25 349 3
2018 Purdue 12 34 583 2
2019 Purdue 11 61 830 7

Points forts

  • Route running. Maitrise une bonne variété de routes et se montre fluide lorsqu’il court. Suit bien la balle est sait s’ajuster.
  • Production. S’est amélioré chaque saison.

Points faibles

  • Mains, sécurité de la balle. Irrégulier à la réception. Des soucis de ballons relâchés.
  • Blocking. Manque de masse et de puissance pour être un bloqueur performant sur la ligne.
Brycen Hopkins Draft
Brycen Hopkins avec Purdue (photo : Sports Mockery)

Résumé

S’il corrige ses soucis de sécurité du ballon, Brycen Hopkins peut être un tight-end « receveur » performant en NFL. Ses qualités de « route runner » et physiques peuvent créer des avantages sur le terrain, et très tôt dans sa carrière. Il doit en revanche solidifier l’aspect « blocking » pour devenir un joueur plus complet.

Prédiction

  • Fin du 3ème tour.

Hunter Bryant

  • Washington

Stats au niveau universitaire

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2017 Washington 9 22 331 1
2018 Washington 5 11 238 1
2019 Washington 12 52 825 3

Points forts

  • Polyvalence dans le jeu aérien. Plus du côté receveur que du côté lineman, il est un TE qui peut être aligné avec aisance sur le slot pour créer un duel inégal avec son défenseur. Assez explosif, il sait identifier les zones où il doit faire son action.
  • Efforts après contact. Déjà capable de réaliser des actions lorsque le contact est imminent, il est en plus très performant après pour continuer à avancer.

Points faibles

  • Blessures. Historique de blessures au genou lors des ses deux premières saisons avec Washington. N’a joué que 14 matchs en deux ans.
  • In-line blocking. Même s’il veut bien faire, ses limites physiques l’empêche de tenir le choc sur la ligne. C’est mieux lorsqu’il doit faire le boulot sur des défenseurs du back-seven.
Hunter Bryant Draft
Hunter Bryant (photo : Go Huskies)

Résumé

Pour tirer le meilleur de Hunter Bryant, inutile de lui demander de bloquer sur le ligne, il faudra l’utiliser dans un rôle de complément pour les phase de jeu aérien. Dans ces situations, ces qualités de receveurs peuvent créer des avantages compétitifs intéressants.

Prédiction

  • Fin du 3ème tour.

Autres TE à suivre :

  • Colby Parkinson (Stanford)
  • Thaddeus Moss (LSU)
  • Harrison Bryant (Florida Atlantic)