Les Chiefs ont le meilleur Quarterback de la planète et ils sont au Super Bowl pour la deuxième saison de suite. L’objectif est clair pour Andy Reid et ses hommes, créer une nouvelle dynastie en NFL. Conserver le titre acquis l’année dernière serait un premier pas, et battre Tom Brady en finale serait un symbole fort.


Historique

Lors de la saison 1966, les Chiefs avaient participé au tout premier Super Bowl de l’histoire, avec hélas une défaite face aux Packers (35-10). 3 ans plus tard, Len Dawson et Kansas City remportent finalement le titre en battant les Vikings 23-7. Le Quarterback lance pour 142 yards et 1 touchdown et est élu MVP du match. S’en est suivi une longue période de disette, avec seulement 2 matchs de playoffs (perdus) entre 1970 et 1990.

Avec Marty Schottenheimer comme coach, la franchise retrouve des couleurs, mais n’arrive pas à retourner au Super Bowl. Il faudra finalement attendre l’arrivée d’Andy Reid pour y arriver. Le coach fait progresser l’équipe et atteint la finale de conférence AFC en 2018. Hélas, Tom Brady et les Pats sont là. L’année suivante, Kansas City va au bout et remporte enfin son 2ème trophée Lombardi, 50 ans après le premier. Dimanche, les Chiefs ont l’opportunité de conserver leur titre, une performance finalement assez rare en NFL.


Retour sur la saison 2020

Champions en titre, les Chiefs ont montré qu’ils étaient toujours l’une voire la meilleure équipe de NFL durant la saison régulière. Avec 14 victoires, Kansas City a terminé avec le meilleur bilan de la conférence AFC. Le seul faux-pas est finalement une défaite à domicile contre les Raiders, car les Chiefs ont aligné leur équipe bis lors de la défaite de la Week 17 face aux Chargers.

Exempté de premier tour en playoffs, les Chiefs ont fait leur entrée en lice contre Cleveland en demi-finales de conférence. D’abord en gestion dans ce match, Kansas City s’est fait très peur en fin de rencontre. La sortie sur blessure de Patrick Mahomes (protocole commotion) a inquiété les fans, et les Browns ont failli en profiter pour revenir. Finalement, les hommes d’Andy Reid ont tenu bon et Mahomes a été apte à jouer le match suivant. Pour la troisième saison de rang, Kansas City accueillait donc la finale de conférence AFC, et face aux Bills, l’équipe a fait parler sa puissance offensive.

Recap

  • Bilan : 14-2
  • 1er dans la division AFC West
  • 1er dans la conférence AFC
  • Playoffs
    • Demi-finale de conférence : Victoire face à Cleveland 22-17
    • Finale de conférence : Victoire face à Buffalo 38-24

Précédent affrontement

Les deux équipes se sont déjà affrontées cette saison, c’était lors de la Week 12. Les Chiefs avaient mieux démarré, menant jusqu’à 17-0. Les Bucs ont ensuite fait leur retard progressivement, jusqu’à revenir à 3 longueurs, mais Kansas City finit par l’emporter 27-24.

La défense de Tampa avait eu beaucoup de mal à contenir Tyreek Hill, qui avait fait des misères aux lignes secondaires en attrapant 13 ballons pour 269 yards et 3 touchdowns. Patrick Mahomes avait lui terminé avec 462 yards et 3 touchdowns. De son côté, Tom Brady avait alterné le bon et le moins bon, lançant pour 345 yards et 3 touchdowns, mais également 2 interceptions. Rob Gronkowski avait été en vue (106 yards), et Mike Evans avait marqué 2 fois.


Statistiques

Stats de l’équipe

AttaqueDéfense
1erYards16ème
1erYards à la passe15ème
16èmeYards au sol21ème
8èmeTouchdowns17ème
5èmeSacks19ème

Leaders

Yards à la passePatrick Mahomes4 740 yards, 38 TD
Yards au solClyde Edwards-Helaire803 yards, 4 TD
Yards dans les airsTravis Kelce1 416 yards, 11 TD
SacksChris Jones7.5 sacks
PlaquagesDaniel Sorensen91 plaquages
InterceptionsTyrann Mathieu6 interceptions

Analyse de l’effectif

Quarterbacks

On les a déjà vu s’affronter en saison régulière comme en playoffs, mais voir Patrick Mahomes et Tom Brady se livrer un duel au Super Bowl est un rêve. Avec 18 ans et 45 jours d’écart en âge, les deux QB représentent le passé, le présent et le futur de la NFL. Pour remettre les choses en situation, Patrick Mahomes avait 6 ans lorsque Tom Brady remportait son premier Super Bowl en 2002…

Mahomes représente donc le futur de ce sport, et il a déjà marqué l’histoire lors de ses 3 premières saisons. Son rythme est inédit et même en avance sur celui de Tom Brady dans certains domaines. A un peu plus de 25 ans, il est le plus jeune QB à participer à 2 Super Bowls. Il a déjà remporté un trophée Lombardi, a été nommé MVP du match, a été élu MVP de la saison régulière grâce à une saison à 50 touchdowns… Le tout en 3 ans comme titulaire.

Cette saison, Patrick Mahomes a de nouveau été excellent, et il terminera au pire Second dans les votes pour le trophée de MVP. Il a lancé pour 4 740 yards et 38 touchdowns pour seulement 6 interceptions, avec un rating de 108.2.

Running-backs

Une des meilleures attaques de NFL en 2019, les Chiefs n’ont pas hésité à se renforcer encore durant la Draft 2020. Avec le dernier choix du premier tour, Kansas City a ainsi sélectionné le RB Clyde Edwards-Helaire. Du fait du retrait de Damien Williams à cause du Covid-19, le rookie va être lancé titulaire dès la 1ère journée. Et il a répondu avec un match à plus de 100 yards et 1 touchdown. Bien intégré dans le système des Chiefs, CEH termine la saison avec 803 yards au sol, 297 yards dans les airs et 5 touchdowns au total, malgré quelques matchs manqués. Absent lors du premier match de playoffs de son équipe, il a un peu joué en finale de conférence et a même marqué.

Recruté en cours de saison, Le’Veon Bell est également venu gonfler les rangs de cette attaque. Principalement utilisé dans un rôle de complément, il apporte une option supplémentaire si besoin. Il a totalisé 328 yards au sol et 138 de plus dans les airs. Darrell Williams a également eu un peu de temps de jeu, particulièrement en playoffs où il est le RB qui a le plus touché le ballon.

Receveurs et Tight-ends

Avec Tyreek Hill et Travis Kelce, les Chiefs ont deux des armes les plus dangereuses de NFL. Le premier est surnommé « le guépard » pour une raison, et sa vitesse fait régulièrement des dégâts. Le second est le meilleur TE de la ligue et un joueur particulièrement difficile à défendre. Sur la saison 2020, Hill affiche 87 réceptions pour 1 276 yards et 15 touchdowns, tandis que Kelce totalise 105 réceptions pour 1 416 yards et 11 touchdowns.

Tyreek Hill
Tyreek Hill avait donné le tournis à la défense des Bucs lors du précédent match (photo : AP)

La présence des deux stars peut également ouvrir des brèches à d’autres receveurs de l’équipe. On voit donc régulièrement Demarcus Robinson ou Mecole Hardman s’échapper dans le dos des défenses. Hélas souvent blessé, Sammy Watkins est une autre menace quand il est sur le terrain. Pas étonnant donc que Kansas City ait la meilleure attaque aérienne de la ligue.

Ligne offensive

Malgré quelques soucis passagers au poste de Guard, les Chiefs ont globalement trouvé un bon équilibre sur leur ligne offensive. Une solidité qui a permis à l’équipe de terminer avec le 5ème plus faible nombre de sacks concédés. Une aubaine pour Patrick Mahomes, qui a ainsi le temps de trouver ses receveurs. A noter que le QB est également capable de s’échapper de sa poche pour éviter la pression.

Le problème est que les deux meilleurs Linemen de l’équipe seront absents lors du Super Bowl. Blessé dès la 6ème journée, le Tackle Droit Mitchell Schwartz ne sera pas de retour pour la finale. En son absence, Mike Remmers s’est montré une option viable. En revanche, qui pourra remplacer le Left Tackle Eric Fisher ? Touché au tendon d’Achilles face aux Bills, il ne sera pas en mesure de tenir sa place dimanche. Pro Bowler en 2020, il va beaucoup manquer sur le côté aveugle de Mahomes.

Ligne défensive et Edge

On en a l’habitude depuis 2 saisons maintenant, la défense des Chiefs est capable d’hausser son niveau de jeu en playoffs. C’est le cas notamment de la ligne défensive, plus solide face au jeu de courses qu’en saison régulière. Mais ce secteur n’est pas le point fort de l’équipe. Le réel facteur X devant est Chris Jones, qui est l’un des meilleur pass-rusher depuis l’intérieur. Il a d’ailleurs terminé leader de son équipe en sacks (7.5).

Le pass-rush de Kansas City n’a pas été transcendant durant la saison régulière, et il a fallu l’aide des linebackers ou même des Defensive Backs pour parfois mettre la pression sur les QB adverses. La aussi, c’est mieux en playoffs. Frank Clark, par exemple, plutôt décevant cette saison, reste sur un match avec 2 sacks contre les Bills.

Linebackers

Ce n’est pas nouveau, ce secteur est l’un des points faibles de cet effectif. Le duo Anthony Hitchens – Damien Wilson est souvent pris à défaut, que ce soit au sol ou en couverture, et il faut souvent que les Safeties viennent aider. Le jeune Willie Gay a montré quelques signes encourageants.

Lignes secondaires

Pour aider des linebackers souvent en difficulté, les Chiefs peuvent donc compter sur les Safeties. Tyrann Mathieu est une star et est capable de faire la différence dans tous les secteurs. Sa présence est capitale au bon fonctionnement de cette défense. A ses côtés, Daniel Sorensen apporte son intensité et ses qualités de plaqueurs et Juan Thornhill n’est pas en reste.

Sur le papier, le corps de cornerbacks de Kansas City ne fait pas rêver, mais Charvarius Ward et Bashaud Breeland sortent des saisons plutôt solides. La vraie satisfaction est le rookie L’Jarius Sneed, qui a été très précieux dans la rotation derrière. Sélectionné au 4ème tour de la Draft 2020, le CB est un excellent coup des Chiefs. Il a notamment prouvé une belle polyvalence avec 41 plaquages, 3 interceptions et 2 sacks.


Clés du match

Mettre la pression sur Tom Brady

Pour gêner Tom Brady, il faut le mettre sous pression souvent. La meilleure arme pour Kansas City est d’attaquer la ligne offensive des Bucs à l’intérieur, avec Chris Jones. Si le Defensive Tackle prend le dessus, il peut avoir un impact fort sur le match.

Protéger Patrick Mahomes

Le challenge ici sera de contrôler le duo Jason Pierre-Paul / Shaquil Barrett, sachant que les deux Tackles titulaires seront absents. Les deux pass-rushers ont totalisé 5 sacks (en cumulé) face aux Packers lors de la finale de conférence NFC. Les Chiefs doivent trouver une solution pour les contenir, et pour laisser le temps à leur QB de découper les lignes secondaires.

Attaquer les lignes secondaires

Car si Mahomes a le temps de chercher ses receveurs, il devrait faire des dégâts. Il faudra notamment suivre le duel entre Tyreek Hill et Carlton Davis. Le CB des Bucs a montré de belles qualités en « press-coverage », même face à des excellents WR, mais il a également été pris plusieurs fois dans la profondeur. Lors du précédent match entre les deux équipes, Tyreek Hill avait dominé (269 yards, 3 TD).

Être solide au sol

Globalement, la défense au sol de Kansas City va un peu mieux pendant les playoffs. Mais attention car Cleveland avait réussi à dominer lors de la deuxième mi-temps de la demi-finale de conférence, grâce au duo Nick Chubb – Kareem Hunt. Attention donc de ne pas laisser Leonard Fournette et Ronald Jones installer le jeu au sol des Buccaneers. La défense de Kansas City aura déjà largement de quoi faire pour contrôler le jeu aérien.

Avoir deux plans de jeu défensifs

C’est désormais une habitude, et c’est une bonne habitude, Steve Spagnuolo sort ses meilleurs plans défensifs dans les gros matchs. En finale de conférence 2019, la défense des Chiefs avaient limité un Derrick Henry en feu. Lors du Super Bowl, deux semaines plus tard, l’attaque de San Francisco a disparu en fin de match. Et lors de la finale de conférence AFC de cette saison, les blitzs utilisés par Spagnuolo ont désorienté Josh Allen.

Face à Tampa Bay, le Coordinateur Défensif devra de nouveau penser à un plan défensif, et peut être même à deux, car Tom Brady est capable de s’ajuster à la mi-temps…

Soutenez Foot-US sur Tipeee