Ce week-end se jouaient les finales de conférences, des matchs avec parfois des enjeux doubles car en plus du titre, une qualification pour les playoffs pouvait être en jeu. Le top 4 est finalement resté inchangé à l’issue de ces matchs. Résumé des différentes finales et présentation des playoffs.


Les résultats des finales de conférence

Ce week-end nous a donné le verdict dans 9 des 10 conférences de la FBS. Une finale, celle de la conférence Sun Belt entre Coastal Carolina et Louisiana, n’a pas pu être jouée à cause du Covid-19.

Alabama brille grâce à ses stars offensives

  • (7) Florida 46 – (1) Alabama 52

Le duel entre deux des meilleures attaques du pays a bien eu lieu, et Kyle Trask a parfaitement défendu les chances des Gators. Le QB a ponctué sa saison record en lançant pour 408 yards et 3 touchdowns. Deux de ses receveurs, Kadarius Toney et Kyle Pitts, terminent avec plus de 100 yards et 1 touchdown.

Mais la force de frappe des Crimson Tide est inégalée cette saison, grâce notamment à son trio fantastique. Et tous ont brillé en même temps ce week-end. Le QB Mac Jones a encore été très prolifique, avec 418 yards et 5 touchdowns. Evidemment, sa cible préférée a été le WR DeVonta Smith qui attrape 15 passes pour 184 yards et 2 touchdowns. Mais le meilleur joueur sur cette finale a été le RB Najee Harris, omniprésent, qui affiche 178 yards et 2 touchdowns au sol ainsi que 67 yards et un triplé dans les airs.

Clemson prend sa revanche avec autorité

  • (2) Notre Dame 10 – (3) Clemson 34

Il y a plusieurs semaines, Notre Dame avait fait chuter les Tigers pour la première fois depuis bien longtemps en saison régulière, avec un succès 47-40 en prolongations. Trevor Lawrence était absent lors de cette rencontre, car positif au Covid-19.  Le QB de Clemson était bien là cette fois et le scénario du match a été bien différent. La défense des Fighting Irish n’a pas réussi à le contenir et il affiche 322 yards à la passe, 90 au sol et 3 touchdowns au total. Travis Etienne ajoute 124 yards et 1 touchdown au sol. La défense des Tigers a également brillé, n’allouant que 83 yards sur des courses et en signant 6 sacks. Il y avait une grosse classe d’écart entre les deux équipes samedi.

Ohio State survit aux Wildcats

  • (4) Ohio State 22 – (14) Northwestern 10

Pour prendre le dessus sur la défense de Northwestern, les Buckeyes ont souffert. Sans solutions, à l’image d’un Justin Fields en difficulté (114 yards, 2 interceptions), Ohio State est mené 10-6 à la mi-temps, et ne compte qu’une légère avance de 3 points à l’entame du dernier quart-temps.

Mais les Buckeyes ont pu compter sur leur défense, qui a forcé 3 pertes de balle, et sur l’explosion du running-back Trey Sermon. Alors qu’il affichait 344 yards depuis le début de saison, le RB a gagné 331 yards et marqué 2 touchdowns sur cette finale. Il s’offre ainsi le record de yards dans l’histoire de la finale de conférence Big Ten, et le record de yards sur un match dans l’histoire de l’université (qui datait de 1995 avec les 314 yards d’Eddie George).

Et à la fin, c’est Oklahoma qui gagne

  • (6) Iowa State 21 – (10) Oklahoma 27

Les Sooners sont des habitués et ils ont encore sur finir le travail en remportant un 6ème titre consécutif dans la conférence Big 12. Lors des années précédentes, Oklahoma avait l’habitude de s’appuyer sur une attaque de feu pour faire la différence, et cette année, la défense a joué un rôle clé. Les Sooners ont souvent mis la pression sur le QB des Cyclones, Brock Purdy, le forçant à prendre des sacks (3) ou à commettre des erreurs (3 interception). Efficaces, Spencer Rattler (272 yards, 1 TD) et l’attaque ont ensuite capitalisé. Iowa State a bien tenté un comeback en deuxième mi-temps, mais Oklahoma a tenu bon.

Les Ducks font tomber USC

  • (13) USC 24 – Oregon 31

Ils n’étaient pas censés y participer et voilà les Ducks champions. Initialement, la finale de conférence devait opposer USC à Washington. Mais en raison du Covid-19, les Huskies n’ont pas pu jouer ce match et Oregon a été nommée comme équipe remplaçante. Sur une série de 2 défaites, les Ducks avaient terminé la saison régulière avec un bilan de 3-2. Et ils ont joué leur meilleur match de la saison pour faire chuter les Trojans pour la première fois. Le DE d’Oregon, Kayvon Thibodeaux, est élu MVP de la rencontre (4 plaquages dont 2 avec perte de yards, 1 sack).

Habitué à courir après le score et à gagner en fin de de match cette année, USC a été trop court cette fois. Les interceptions lancées par Kedon Slovis font mal, puisqu’elles mènent à 14 points des Ducks, et la dernière scelle le sort du match. Les Trojans, qui étaient classés 13ème avaient un léger espoir de séduire le comité des playoffs, c’est raté.

Saison parfaite pour Cincinnati

  • (9) Cincinnati 27 – (23) Tulsa 24

Ils ont dû attendre les dernières secondes, et un field-goal victorieux, mais les Bearcats remportent la conférence AAC et finissent la saison avec un bilan parfait (9-0). Comme souvent cette année, le QB Desmond Ridder a fait des dégâts dans les airs (269 yards, 1 TD) comme au sol (83 yards, 1 TD). Cincinnait termine ainsi cette saison comme la meilleure équipe du Group of Five, et poursuit son excellent travail. L’université affiche un bilan de 31 victoires pour seulement 5 défaites lors des 3 dernières années.

Cincinnati Bearcats
Encore une superbe saison pour Cincinnati (photo : Getty)

Premier titre pour San José State

  • (24) San José State 34 – Boise State 20

Dans le dur il y a encore 2 ans, les Spartans ont très bien remonté la pente. Après une saison encourageante en 2019, ils ont terminé celle-ci invaincus (7-0) pour la première fois depuis 1939. L’apothéose a été cette finale de conférence Mountain West, remportée pour la première fois dans l’histoire de l’université. Le QB de San José State, Nick Starkel, a brillé lors de ce match en lançant pour 453 yards et 3 touchdown.

Ball State crée la surprise

  • Buffalo 28 – Ball State 38

Pour la première fois depuis 1996, les Cardinals remportent la conférence MAC. Hier à Detroit, ils ont pris le dessus sur Buffalo, grâce notamment à un deuxième quart-temps de feu (28 points marqués). Les deux équipes avaient terminé la saison régulière avec le même bilan, de 5 victoires pour 1 défaite.

La belle histoire d’UAB continue

  • Marshall 13 – UAB 22

L’histoire des Blazers continue d’être belle. Alors que l’équipe de football américain n’existait plus entre 2014 et 2017, elle a fait un retour tonitruant sur la scène de la conférence USA. Pour la troisième fois depuis ce retour, UAB était en finale, et l’université s’est offerte un deuxième titre hier. Le RB Spencer Brown, qui gagne 149 yards au sol, est élu MVP du match.


Playoffs

Le comité a fait son choix ! Les quatre équipes qui joueront les playoffs sont Alabama, Clemson, Ohio State et Notre Dame. Toutes étaient déjà dans le top 4 avant les finales de conférences, et seul l’ordre a changé à l’issue des matchs. Alabama, qui a remporté le titre dans la SEC, conserve la première place. Clemson prend la 2ème place après son large succès sur Notre Dame, et les Fighting Irish tombe à la 4ème place. Ohio State passe 3ème.

Malgré la lourde défaite de Notre Dame, le comité a conservé l’équipe dans le top 4. De même, Ohio State, qui n’a joué que 6 matchs de saison régulière à cause du Covid-19, a sa place. Des choix qui se comprennent mais qui ont fait réagir. Particulièrement du côté de Texas A&M, première équipe non qualifiée.

Le programme des playoffs

Rose Bowl

  • (1) Alabama vs (4) Notre Dame
  • AT&T Stadium, Arlington (Texas)
  • 1er Janvier 2021 à 22h

Sugar Bowl

  • (2) Clemson vs (3) Ohio State
  • Mercedes-Benz Superdome, New Orleans (Louisiana)
  • 2 Janvier 2021 à 2h du matin

Finale Nationale

  • Hard Rock Stadium (Miami, Florida)
  • 12 Janvier 2021 à 2h du matin