Le duel de Tigers a tourné en faveur de ceux de la Louisiane, qui remportent la finale 42-25 et qui sont sacrés champions. Après un début de match fermé, LSU a mis en marche le rouleau compresseur, et Clemson n’a pas réussi à l’arrêter. Joe Burrow a ponctué sa fabuleuse saison par une nouvelle démonstration, et il a infligé à Trevor Lawrence sa première défaite au niveau universitaire. La saison 2019-2020 de LSU restera l’une des plus belles de l’histoire du College Football. Geaux Tigers !

Le film du match

Peut-être un peu paralysées par l’enjeu et intimidées par le Superdome, les deux équipes entrent doucement dans le match, et ce sont les défenses qui font la loi en début de match. Les deux équipes se dégagent trois fois lors de cette période d’observation. Et c’est finalement Clemson qui va frapper en premier sur la deuxième partie du 1er quart-temps, avec un touchdown sur une course de Trevor Lawrence, qui fait suite à un drive accéléré par des pénalités contre LSU.  Les joueurs de Louisiane font finalement réagir un peu plus tard, lorsque Joe Burrow trouve Ja’Marr Chase pour un touchdown de 52 yards. Le match est lancé.

Le début du deuxième quart-temps est à l’avantage de Clemson, qui va faire un mini break en marquant deux fois de suite. D’abord un field-goal, puis ensuite un touchdown, sur une superbe course conclue en force par le receveur Tee Higgins. Les champions en titre mènent alors 17-7. C’est alors que la machine LSU va se mettre réellement en marche, et les Tigers vont renverser la tendance sur la suite du 2ème quart-temps en marquant 3 touchdowns. Joe Burrow prend d’abord les choses en main sur une course courte, puis le QB trouve Ja’Marr Chase pour son 2ème touchdown personnel, et le TE Thaddeus Moss juste avant la mi-temps pour porter le score à 28-17.

Clemson revient bien après la mi-temps et réduit l’écart rapidement, grâce à un touchdown au sol du RB Travis Etienne. Mais l’équipe de Dabo Swinney n’arrivera pas à revenir, et c’est au contraire LSU qui va creuser l’écart ensuite. Joe Burrow lance 2 nouveaux touchdowns, un pour Thaddeus Moss, qui signe un doublé, et un autre pour Terrace Marshall. LSU s’impose finalement 42-25 et remporte le titre national.

Joe Burrow termine la saison comme il l’a commencé

Comme durant toute la saison, LSU a gagné en faisant la différence avec son attaque et son QB Joe Burrow. Le vainqueur du trophée Heisman a confirmé son statut en sortant un nouveau match exceptionnel. Après un premier quart-temps plutôt discret, il a explosé dans le second pour rentrer aux vestiaires avec plus de 250 yards dans les airs et 50 au sol. A la fin du match, Burrow affichait 463 yards et 5 touchdowns dans les airs, ainsi que 58 yards de 1 touchdown de plus au sol.

Joe Burrow termine ainsi une des plus belles saisons de l’histoire du football universitaire. Parmi les records que le QB a battus cette année, on peut citer celui des yards à la passe dans l’histoire de la conférence SEC (5 671), le nombre de touchdowns à la passe (60), le nombre de touchdowns au total (65), et quasiment tous les records de l’université… La prochaine étape pour Burrow est la Draft 2020, où il a de très grande chance d’être appelé en premier.

Joe Burrow LSU
Saison fantastique et historique pour Joe Burrow et LSU (LSU Athletics)

Saison parfaite pour LSU

Champions, les Tigers réussissent ainsi surement la meilleure saison de leur histoire vieille de 126 ans. L’équipe menée par le coach Ed Orgeron termine invaincue, avec 15 victoires en 15 matchs, une performance que seules deux équipes ont déjà réussie (Miami en 2001 et Nebraska en 1995). Et le chemin vers le titre n’a pas été facile, ce qui ajoute au sentiment spéciale de cette saison. LSU a en effet marqué l’histoire du football universitaire, en battant 7 équipes classées dans le top 7 cette saison, et en devenant la première équipe classée numéro 1 en playoffs à gagner le titre. Encore plus fort, les Tigers sont les premiers à avoir battu les 4 équipes classées au 4 premières places au début de la saison (Clemson, Alabama, Georgia, Oklahoma).

La marque de cette équipe est évidemment une attaque de feu, qu’aucun adversaire n’a réussi à stopper. On a cru pendant 1 quart-temps que Clemson allait réussir à ralentir Joe Burrow & co mais lorsque la machine s’est mise en route, elle a déroulé. LSU totalise 628 yards offensif, dans le sillage d’un Joe Burrow encore étincelant (463 yards dans les airs, 58 au sol, 6 touchdowns). Si Justin Jefferson avait fait très mal à Oklahoma, c’est au tour de Ja’Marr Chase d’avoir festoyé. Le receveur attrape 9 ballons pour 221 yards et 2 touchdowns, et il a dégouté le CB A.J Terrell, pourtant vu comme l’un des meilleurs du pays… Justin Jefferson n’a pas été en reste, avec 9 réceptions pour 106 yards, et le TE Thaddeus Moss attrape également 2 passes de touchdown sous les yeux de son père Randy. A noter aussi que le RB Clyde Edwards-Helaire gagne 110 yards au sol et 54 de plus dans les airs.

Première défaite en 30 matchs pour Clemson

Invaincus depuis plus de 2 ans, les Tigers de Clemson ont fini par perdre. Accrocheurs en première mi-temps, ils ont ensuite explosé sous la puissance offensive de LSU. Même l’une des meilleures défenses du pays ne pouvait rien face à Joe Burrow et cette attaque historique. Vainqueur du titre précédent et de deux des trois derniers, Clemson est tout simplement tombé sur plus fort.

Considéré comme l’un des meilleurs prospects de l’histoire, Trevor Lawrence n’a pas connu son meilleur match. En manque de précision, il termine avec moins de 50% de passes réussies pour la première fois de sa carrière, et il ne lance aucun touchdown pour seulement la deuxième fois. Au final, il affiche 234 yards dans les airs, 49 yards et 1 touchdown au sol, et 1 fumble perdu. Lawrence a perdu son duel face à Burrow, mais il reste une des pépites de ce sport. Il sera favori pour le trophée Heisman 2020 et Clemson sera encore dans les favoris pour aller chercher le titre national l’année prochaine.