A l’issue du premier mois de championnat, nous pouvons déjà commencer à tirer quelques conclusions. Si les favoris n’ont globalement pas tremblé, quelques équipes comme Oklahoma ou Miami ont déjà chuté, et d’autres comme Tennessee ou Kansas font partie des belles histoires de ce début de saison. Retour sur cette 4ème journée, qui a vu une équipe de FCS remporter son match 98-0…


Tennessee commence à faire du bruit

  • (11) Tennessee (4-0) 38 – (20) Florida (2-2) 33

Loin du compte dans la conférence SEC depuis de nombreuses années, les Vols sont sur la pente ascendante. La confirmation a eu lieu ce week-end, avec un succès face au rival Florida, chose qui n’était arrivée qu’une seule fois depuis 2004.

L’attaque de Tennessee est particulièrement dangereuse, dans le sillage d’un Hendon Hooker en grande forme. Le quarterback a constamment transpercé la défense des Gators, que ce soit dans les airs (349 yards, 2 TD) ou au sol (112 yards, 1 TD). Si cette attaque continue de marquer plus de 50 points en moyenne sur la saison (52 après 4 matchs), alors les Vols peuvent créer un petit vent de fraicheur dans une division SEC East dominée par Georgia.

Bilan toujours parfait pour Kansas

  • Kansas (4-0) 35 – Duke (3-1) 27

Campus plus habitué aux succès de l’équipe de basket, Kansas commence à se prendre au jeu avec son équipe de foot US. Dans un stade plein, ce qui n’était plus arrivé depuis plusieurs années, les Jayhawks ont récompensé cet engouement en remportant une 4ème victoire de rang. Une première depuis 2009.

L’une des raisons des bons résultats, est le quarterback Jalon Daniels, qui produit un superbe football depuis le début de la saison. Face à Duke samedi, il a ainsi lancé pour 324 yards, couru pour 83 yards, et marqué 5 touchdowns au total.

Clemson et USC s’en sortent de justesse

  • (21) Wake Forest (3-1) 45 – (5) Clemson (4-0) 51
  • Oregon State (3-1) 14 – (7) USC (4-0) 17

En début de saison, les questions autour de Clemson se portaient autour de l’attaque et de la capacité de progression du QB DJ Uiagalelei. Après deux matchs réussis de sa part et plus de 500 yards gagnés à chaque par l’attaque, c’est moins le cas. En revanche, les questions ont changé de côté après la performance compliquée de la défense face à Wake Forest.

On imaginait bien que les Demon Deacons pouvaient embêter les Tigers, mais il a fallu 2 prolongations pour que Clemson parvienne à s’imposer. Le problème majeur a été l’incapacité de la défense à stopper Sam Hartman, auteur de 337 yards et 6 touchdowns. Heureusement, DJ Uiagalelei a réussi à tenir le rythme avec 371 yards et 5 touchdowns de son côté.

Ça a également été très chaud pour USC, qui s’en est sorti dans les dernières minutes pour rester invaincu. Menés de 4 points, les Trojans s’en sont remis à leur duo star pour aller chercher la victoire. Caleb Williams (180 yards, 1 TD) trouve ainsi Jordan Addison (42 yards, 1 TD) pour s’éviter une défaite. Un jour où l’attaque n’a pas été aussi dominante que d’habitude, la défense a montré qu’elle pouvait tenir le choc.

Adrian Martinez fait chuter Oklahoma

  • (6) Oklahoma (3-1) 34 – Kansas State (3-1) 41

En contrôle grâce à un calendrier facile lors des trois premières journées, Oklahoma affrontait son premier adversaire de la conférence Big 12 ce week-end. Et le résultat a été décevant, avec une défaite qui pose questions sur le vrai niveau des Sooners. Rapidement devant par 2 touchdowns, Kansas State a gardé l’avantage pendant toute la rencontre et a résisté à la tentative de comeback.

L’attaque d’Oklahoma n’a pas eu de problème, avec 552 yards gagnés et un Dillon Gabriel en forme (330 yards et 4 touchdowns dans les airs, 61 yards au sol). Mais la défense a été incapable de répondre aux assauts d’Adrian Martinez. L’ancien QB de Nebraska, arrivé durant l’intersaison chez les Wildcats, a fait souffrir les Sooners dans tous les secteurs. A l’aise dans les airs, avec 234 yards et 1 touchdown, il a surtout fait la différence avec ses jambes (148 yards, 4 TD).

A ce niveau, Oklahoma aura encore du mal face à des équipes de la conférence comme Texas, Oklahoma State ou Baylor. Il faudra donc être plus fort pour espérer remporter la Big 12.

Nouvelle défaite pour Miami

  • (25) Miami (2-2) 31 – Middle Tennessee (3-1) 45

En faisant venir Mario Cristobal durant l’intersaison, les Hurricanes voulaient retrouver un niveau très compétit dans la conférence ACC et dans le top 25 national. Mais après 2 premiers matchs victorieux, cela semble déjà compromis. Car une semaine après une défaite (qui n’aurait pas du l’être) face à Texas A&M, les Canes ont cette fois chuté face à une équipe clairement moins prestigieuse.

Prendre 45 points par les Blue Raiders n’est pas glorieux pour Miami, et des questions en attaque sont ouvertes. En effet, le QB Tyler Van Dyke a terminé sur le banc après avoir lancé 2 interceptions…  

Texas A&M reste en vie, pas Texas

  • (23) Texas A&M (3-1) 23 – (10) Arkansas (3-1) 21
  • Texas Tech (3-1) 37 – (22) Texas (2-2) 34

Dos au mur depuis la défaite contre Appalachian State, les Aggies auraient déjà pu disparaître du top 25 en cas de nouveau revers face à Arkansas. Et cela était en bonne voie à l’issue d’un premier quart-temps dominé par les Razorbacks (0-14). Mais alors qu’Arkansas était en route pour marquer une nouvelle fois, un fumble récupéré par Texas A&M et retourné en touchdown a changé le match. En deuxième mi-temps, la défense des Aggies a poursuivi le bon travail, et l’attaque a fait juste ce qu’il fallait pour gagner. La chance a également été de leur côté, avec un poteau sur un field-goal pour les Razorbacks en fin de rencontre.

Après une première saison ratée en 2021, Steve Sarkisian et les Longhorns veulent revenir sur le devant de la scène. Mais c’est peut-être déjà raté après une deuxième défaite, en prolongation face à Texas Tech. Il y avait pourtant de quoi être optimiste après le bon match contre Alabama il y a quelques semaines… Mais Texas a commis trop d’erreurs samedi, avec le fumble de Bijan Robinson en prolongation en point d’orgue. La situation n’est pas encore désespérée car la Big 12 est un grand bazar, mais le début de saison n’est pas optimal.

Un record pour Stephen F. Austin

  • Stephen F. Austin 98 – Warner 0

On ne parle que très rarement du niveau FCS (deuxième division universitaire) ici, mais un record est en jeu. Jamais autant de points n’avaient été marqué dans l’histoire de la conférence WAC. Ce qui est surprenant, c’est que ce n’est pas le record FCS, puisqu’un match à 105-0 a déjà eu lieu en 1980. En ce qui concerne la FBS, le record est une victoire 103-0 de Wyoming sur Northern Colorado en 1949.


Les autres résultats importants de la journée

  • (1) Georgia (4-0) 39 – Kent State (1-3) 22
  • (3) Ohio State (4-0) 52 – Wisconsin (2-2) 21
  • (2) Alabama (4-0) 55 – Vanderbilt (3-2) 3
  • (4) Michigan (4-0) 34 – Maryland (3-1) 27
  • (8) Kentucky (4-0) 31 – Northern Illinois (1-3) 23

Les meilleures peformances du week-end

Passes

  1. Will Rogers (Mississippi State) : 39/50, 409 yards, 6 TD
  2. Kurtis Rourke (Ohio) : 41/50, 537 yards, 4 TD
  3. Bo Nix (Oregon) : 33/44, 428 yards, 3 TD – 1 INT

Courses

  1. Jadyn Ott (California) : 19 courses, 274 yards, 3 TD
  2. Blake Corum (Michigan) : 30 courses, 243 yards, 2 TD
  3. Israel Abanikanda (Pitt) : 19 courses, 177 yards, 4 TD

Réceptions

  1. De’Corian Clark (UTSA) : 9 réceptions, 217 yards, 3 TD
  2. Tyler Scott (Cincinnati) : 10 réceptions, 185 yards, 3 TD
  3. Keanu Neal (BYU) : 5 réceptions, 160 yards, 2 TD