Originaire de l’Etat du Washington, Cooper Kupp est issu d’une famille de joueurs de football américain. Son grand père, Jake, a évolué plus de 10 ans en NFL, et son père, Craig, a également joué quelques matchs dans l’élite.

Au lycée, Cooper Kupp vient donc assez naturellement au football américain, mais il joue également au basket. Dans l’équipe de foot US, il occupe les postes de defensive back et receveur. Malgré des très bonnes stats et quelques accolades, il est noté 0 étoile et ne reçoit aucune offre de recrutement de la part des universités de Division 1. Il était vu comme un joueur trop petit, pas assez athlétique et pas assez rapide. Finalement 2 offres arrivent tardivement, en provenance d’Eastern Washington et Idaho State, deux programmes du niveau FCS (2ème échelon de la D1). Kupp décide de rester dans son état et rejoint les Eagles en 2012, où il observe comme « redshirt » lors de sa première année dans l’équipe.

Pour permettre à Cooper Kupp de se concentrer sur le football américain, sa petite amie Anna décide de « sacrifier » sa carrière personnelle en le rejoignant à Eastern Washington (elle devait aller étudier à Arkansas). Elle a ensuite travaillé en même temps que ses études pour soutenir le couple et permettre à son petit copain de réaliser son rêve. Cooper et Anna se sont mariés jeune, à respectivement 22 et 21 ans, et leur solidarité a été clé dans la réussite du joueur.

« Je ne serai pas où je suis aujourd’hui sans elle ».

Cooper Kupp à propos de sa femme Anna
Cooper Kupp Eastern Washington
Cooper et Anna à Eastern Washington (photo : ESPN)

Il gagne sa place de titulaire lors de sa deuxième année. Il s’illustre rapidement et établit des records pour un « freshman » avec 93 réceptions, 1 691 yards et 21 touchdowns. Il remporte le trophée Jerry Rice, décerné au meilleur WR de FCS. Il confirme lors des deux saisons suivantes avec plus de 100 réceptions et 1 000 yards à chaque fois. En 2015, il bat même le record de conférence Big Sky avec 114 réceptions et remporte le trophée Walter Payton du meilleur joueur offensif de FCS. Cooper Kupp décide ensuite de revenir jouer une saison de plus à Eastern Washington, et il améliore encore ses stats. En 4 saisons chez les Eagles, il bat tous les records du niveau FCS et est élu 4 fois All-American.

Stats au niveau universitaire

SaisonEquipeMatchsRéceptionsYardsTouchdowns
2013Eastern Washington15931 69121
2014Eastern Washington131041 43116
2015Eastern Washington111141 64219
2016Eastern Washington131171 70017
Total524286 46473

Lors des différents tests avant la Draft (Senior Bowl, NFL Combine et Pro Day), Cooper Kupp se montre à son avantage et il fait grimper sa cote. A l’issue de cette période d’observation, il est vu comme un potentiel choix au 2ème ou 3ème tour.

Il sort finalement au 3ème tour, avec le 69ème choix, et est sélectionné par les Rams. Il est ainsi le 7ème WR pris lors de la Draft 2017.

Pour sa saison rookie à Los Angeles, Kupp débute comme WR numéro 4. Son impact est rapide, avec 4 réceptions pour 76 yards et 1 touchdown lors de son premier match. Il devient vite la cible préférée de Jared Goff en redzone, et à la mi-saison il devient titulaire. Il signe son premier match à plus de 100 yards quelques semaines plus tard. En playoffs, il affiche 8 réceptions pour 69 yards et 1 touchdown pour son premier match, une défaite des Rams à Atlanta. En fin de saison, Kupp est titulaire et il fait partie de l’équipe All-Rookie.

Désormais installé, il ne met pas longtemps à battre ses records personnels lors de sa deuxième saison. Il signe ainsi 9 réceptions, 162 yards et 2 touchdowns lors de la 4ème journée. Hélas, Cooper Kupp se blesse au genou à la mi-saison (ACL) et il manquera le reste des matchs jusqu’au Super Bowl LIII, perdu par les Rams face aux Patriots.

Il revient en forme en 2019, avec plusieurs matchs à plus de 100 yards en début de saison, et il finit fort en marquant au moins 1 touchdown lors des 5 derniers matchs. Il s’offre également un record personnel de 220 yards lors de la Week 8 à Londres. Il termine la saison leader de son équipe en réceptions (94), yards (1 161) et touchdowns (10).

Cooper Kupp Rams
Cooper Kupp (18) lors du match face aux Bengals à Londres en 2019 (photo : USA Today Sports)

En 2020, Kupp change de numéro et récupère le 10 qui était le sien à Eastern Washington. Il prolonge également avec les Rams, pour 3 ans et 48 millions de dollars. Il signe une saison très solide avec 92 réceptions et 974 yards.

Cette année, l’arrivée de Matthew Stafford est un nouveau tournant dans sa carrière. Cooper Kupp devient rapidement la cible préférée du QB et une saison ultra prolifique va en découler. Le WR passe la barre des 1 000 yards lors de 11 des 17 matchs de la saison régulière, et il termine la saison avec des records de franchise en réceptions (145), yards (1 947) et touchdowns (16). Des stats qui sont également des références en NFL, lui donnant ainsi la triple couronne, qui seuls trois autres WR avaient déjà réussi. Kupp est également nommé Meilleur Joueur Offensif lors de la cérémonie des trophées NFL.

En playoffs, la domination s’est poursuivie, avec 2 matchs à plus de 100 yards et au moins 1 touchdown lors de chaque rencontre. Au total, il affiche 33 réceptions, 478 yards et 6 touchdowns en 4 matchs. Lors du Super Bowl LVI, Cooper Kupp a ponctué sa saison avec une nouvelle grosse performance. Il affiche 8 réceptions, 92 yards et 2 touchdowns, et est élu MVP de la finale.

Pendant toute la saison, dans les moments clés, Cooper Kupp a toujours été là quand les Rams en ont eu besoin. Démarqué sur les actions cruciales, il a signé des réceptions décisives à chaque tour en playoffs. Ça été le cas lors du Divisional Round avec une longue réception qui amène le field-goal de la victoire. Ça été le cas lors de la finale de conférence avec un match énorme. Ça a encore été le cas lors du Super Bowl avec plusieurs réceptions et le touchdown sur le drive de la victoire.

« Je ne suis pas sûr de le mériter… Je ne sais pas quoi dire ».

Cooper Kupp, après avoir reçu le trophée de MVP du Super Bowl

Une réaction pleine d’humilité et de stupéfaction pour un joueur qui a défié les pronostics pour s’imposer. Trop loin des standards au niveau universitaire, Cooper Kupp et sa famille n’ont jamais perdu espoir. A force de détermination et de travail, le WR a su s’imposer comme l’un des meilleurs receveurs de NFL. Et dimanche, il a ponctué avec classe ce qui est peut-être la plus grosse saison de l’histoire pour un receveur.


A lire également

Retour sur la victoire des Rams lors du Super Bowl LVI