Créée en 1898 à Chicago, les Cardinals sont la franchise la plus vielle de la NFL. L’équipe a ensuite beaucoup voyagé, de Chicago donc (jusqu’en 1959), à Saint Louis (entre 1960 et 1987), puis dans l’Arizona avec une escale à Phoenix avant d’arriver à Tempe et Glendale où ils sont aujourd’hui. Le succès n’a que très rarement été au rendez-vous, avec un trophée dans les années 40 et un seul Superbowl joué et perdu lors de la saison 2007-2008. Cela n’empêche pas que beaucoup d’excellents joueurs sont passés par la franchise.

Attaque

Quarterbacks

Titulaire : Kurt Warner

Remplaçant : Jim Hart

Il n’est pas le joueur qui a le plus joué sous les couleurs des Cardinals, ni celui qui possèdent les records, mais Kurt Warner est le seul qui a emmené la franchise au Superbowl (perdu face aux Steelers). Warner a joué 5 saisons et 57 matchs dans l’Arizona (2005-2009), avec 15 843 yards au compteur et 100 touchdowns pour 59 interceptions. Ses deux dernières saisons avant de partir chez les Rams (2008, 2009) font partie des plus belles de sa carrière.

Même s’il a lancé plus d’interceptions (247) que de touchdowns (209) lors de sa carrière, Jim Hart est un modèle de longévité et de régularité dans une période où le poste de Quarterback n’était pas simple à jouer. En 18 saisons (1966-1983) avec la franchise, il a lancé pour 34 639 yards, un record jamais égalé dans l’histoire des Cardinals.

Running Backs

Titulaire : Ottis Anderson

Remplaçant : Charley Trippi

Ottis Anderson détient le record de yards au sol de la franchise avec 7 999, gagnés lors de ses 8 saisons au club (1979-1986). Il a totalisé 46 touchdowns au sol avec les Cards, et il a également détenu le record de yards de scrimmage (10 494) jusqu’à ce qu’un certains Larry Fitzgerald ne le dépasse. Même si Anderson est peut-être plus connu pour ses 2 titres de champions avec les Giants, il reste surement le meilleur RB de l’histoire des Cardinals.

Pour avoir vu jouer Charley Trippi, il faut être né très tôt puisque ce dernier a porté les couleurs des Cardinals entre 1947 et 1955. Entré au Hall of Fame en 1968, il a marqué la franchise du fait de sa capacité à tout faire. Un des très rares joueurs à afficher plus de 1 000 yards au sol, en réception et à la passe, il était également un rookie performant lors du seul titre de champion NFL des Cards (en 1947).

Fullback

Titulaire : Larry Centers

Le poste de Fullback n’existe plus vraiment et Larry Centers était en avance sur son temps. A l’heure où les running-backs deviennent de plus en plus important dans le jeu aérien, Larry Centers fait figure de précurseur dans les années 90. Centers termine sa carrière avec un chiffre hallucinant de 827 réceptions, dont 535 en 9 saisons avec les Cardinals (1990-1998). Il est l’un des rares joueurs à afficher plus de 2 000 yards au sol et plus de 5 000 dans les airs.

Receveurs

Titulaires : Larry Fitzgerald, Anquan Boldin

Remplaçants : Roy Green, Mel Gray

En 15 saisons en NFL, toutes avec les Cardinals, Larry Fitzgerald a participé à 11 Pro Bowl et il détient tous les records de la franchise. A ce jour, Fitzgerald affiche 1 303 réceptions (3ème dans l’histoire en NFL), 16 279 yards (2ème derrière seulement Jerry Rice) et 116 touchdowns (6ème). Légende vivante de la franchise, il le restera toujours et il devrait rapidement rejoindre la Hall of Fame une fois sa carrière terminée.

Larry Fitzgerald a formé pendant quelques saisons l’un des meilleurs duos de receveurs de la ligue avec Anquan Boldin. Arrivée 1 an avant Fitzgerald, Boldin est resté 7 saisons dans l’Arizona avant d’être transféré à Baltimore où il gagnera un Superbowl. Avec ses 7 520 yards sous le maillot des Cardinals, il pointe à la 4ème position dans l’histoire de la franchise, et seul Larry Fitzgerald fait mieux en réceptions (586 pour Boldin).

Roy Green mérite également sa place comme titulaire, comme slot receveur. Sa longévité avec les Cardinals est remarquable (12 saisons), et il a joué différent rôle pour la franchise. Receveur de formation (8 496 yards avec les Cards), il était également très performant sur les retours de coups de pied, et il a même dépanné en défense sur les lignes secondaires par moment. 2 fois sélectionné pour le Pro Bowl, Green était le receveur marquant de la franchise avant les arrivées de Fitzgerald et Boldin.

Enfin, Mel Gray était le receveur numéro 1 pour le QB Jim Hart dans les années 70 et au début des années 80. 4 fois Pro Bowler, il pointe à la 6ème place dans l’histoire de la franchise en yards (6 644) et a marqué 45 touchdowns durant ses 12 saisons au club.

Tight-ends

Titulaire : Jackie Smith

La position de Tight-end n’a jamais été très productive pour les Cardinals, et Jackie Smith fait figure d’anomalie. Excellent receveur, il a révolutionné le poste dans les années 60. En 13 saisons avec les Cardinals, il a participé à 5 Pro Bowls et totalisé 7 520 yards et 44 touchdowns. Sa belle carrière lui a permis de terminer au Hall of Fame.

Ligne Offensive

Titulaires : Dan Dierdorf, Luis Sharpe, Ken Gray, Irv Goode, Tom Banks

Remplaçants : Ernie McMillan, Lyle Sendlein

La ligne offensive des Cardinals s’est montré extrêmement solide dans les années 70, avec notamment un nombre de sacks alloués très faible. Cette heure de gloire de l’OL des Cards coïncide avec les meilleures saisons de Dan Dierdorf, qui a joué 5 Pro Bowls consécutifs entre 1974 et 1978 (6 au total). Né à Canton, proche du Hall of Fame, il est entré au panthéon du football en 2000.

Histoire des Cardinals - Dan Dierdorf
Dan Dierdorf lors de son intégration au Ring of Honor des Cardinals (photo : Getty)

Titulaire dès sa première saison au poste de Left Tackle, Luis Sharpe ne l’a plus quitté pendant de longues saisons. 13 ans et 189 titularisations plus tard, Luis Sharpe aura laissé sa marque dans 3 villes différentes (Saint Louis, Phoenix et Glendale).

Ken Gray et Irv Goode ont joué la majorité de leur carrière ensemble sur la ligne offensvie des Cardinals dans les années 60. Gray a joué 151 matchs avec la franchise et participé à 6 Pro Bowls, tandis que Goode a joué 134 matchs et participé à 2 Pro Bowls.

Pour le poste de Centre, il y a débat entre Lyle Sendlein et Tom Banks. Même s’il n’a jamais été récompensé par un Pro Bowl, le premier a été un dur au mal pendant ses 9 saisons avec les Cardinals. Banks a lui participé à 4 Pro Bowls consécutifs durant ses meilleures saisons entre 1975 et 1978.

Défense

Défensive Tackles

Titulaires : Darnell Dockett, Eric Swann

Remplaçant : Bob Rowe

Dockett a mis quelques saisons avant de lâcher pleinement son potentiel, et il a commencé à devenir incontournable en 2007, année de sa première sélection au Pro Bowl (3 au total). Figure emblématique de la franchise du fait de son caractère sur le terrain comme en dehors, il a pris sa retraite en 2014 avec 459 plaquages et 40.5 sacks au compteur.

Il est associé avec Eric Swann, qui a cadenassé la défense des Cardinals dans les années 90. Pas passé par le College Football, Swann a réussi a être drafté au 1er tour et à être un joueur clé pendant ses 9 saisons au club. Il est toujours le leader de la franchise en sacks à la position de DT, avec 45.5.

Defensive Ends

Titulaires : Calais Campbell, Freddie Joe Nunn

Remplaçants : Simeon Rice

Même s’il est peut-être encore plus fort au sein de la défense de Jacksonville depuis 2 ans, Calais Campbell a laissé son empreinte chez les Cardinals, où il a joué ses 9 premières saisons. Au-dessus des 5 sacks chaque saison (hors son année rookie), Campbell est l’un des DE les plus réguliers de la ligue. Avec les Cards il en a totalisé 56.5, soit le deuxième meilleur total dans l’histoire de la franchise.

Le numéro 1 dans ce secteur est Freddie Joe Nunn, qui en a totalisé 66.5 en 9 ans au club. Ses deux meilleures saisons sont 1987 et 1988 où il affiche respectivement 11 et 14 sacks. Il est également l’un des joueurs qui a le plus joué de matchs sous le maillot des Cardinals, avec 131 titularisations.

Simeon Rice aurait également pu prétendre à un poste de titulaire dans cette équipe. Car même s’il n’a joué que 5 saisons chez les Cardinals, il est numéro 3 dans l’histoire de la franchise avec 51.5 sacks, soit plus de 10 par saison en moyenne. Rice est ensuite parti pour Tampa, où il a remporté un Superbowl.

Linebackers

Titulaires : Karlos Dansby, Ken Harvey, E.J Junior

Remplaçants : Eric Hill, Ronald McKinnon

Parti 2 fois et revenue 2 fois, Karlos Dansby reste le linebacker qui a le plus d’impact dans l’histoire de la franchise. Très complet, il affiche 770 plaquages, 33 sacks et 15 interceptions en 122 matchs avec les Cardinals. D’abord linebacker extérieur, il a terminé sa carrière à l’intérieur.

Ken Harvey reste le meilleur pass-rusher depuis sa position de linebacker extérieur, même si Chandler Jones lui passera devant s’il continue au même niveau pendant encore quelques années. Harvey affiche 47.5 sacks en 6 saisons avec les Cardinals, avant de briller encore plus avec Washington sur la deuxième partie de sa carrière.

Le troisième LB titulaire est E.J Junior, qui était le successeur de Ken Harvey. Moins bon pass-rusher, il était en revanche un joueur plus complet. Pro Bowler à deux reprises, il s’est notamment illustré en couverture, avec 12 interceptions sous le maillot des Cardinals.

Un petit mot sur Eric Hill, qui était un pur linebacker intérieur. Véritable machine à plaquage, il affiche le plus gros total dans l’histoire de la franchise, avec 932. Ronald McKinnon est un proche second avec 929.

Cornerbacks

Titulaires : Roger Wehrli, Aeneas Williams

Remplaçants : Dick “Night Train” Lane, Patrick Peterson

Difficile de ne choisir que deux titulaires quand autant de grands cornerbacks sont passés par là. Parmi les quatre joueurs cités, trois sont déjà au Hall of Fame, et une place attend le dernier à l’issue de sa carrière. 

Pour Roger Staubach, ex quarterback Hall of Famer des Cowboys, Roger Wehrli a été le meilleur CB contre qui il a joué. Un beau compliment, qui traduit les qualités de défenseurs du CB des Cardinals. Numéro 3 dans l’histoire de la franchise en interception, avec 40, il a participé à 7 Pro Bowls et est entré au Hall of Fame en 2007.

Histoire des Cardinals - Roger Wehrli
Roger Wehrli (photo : Columbia Missourian)

Aeneas Williams fait encore mieux que Roger Wehrli d’un point de vue statistiques, avec 46 interceptions dont 9 retournées en touchdowns. Un seul joueur fait mieux dans l’histoire de la franchise, on en parlera un peu plus tard. Il a fait la majorité des ses dégâts entre 1994 et 1999, années de ses 6 Pro Bowls. Williams est entré au Hall of Fame en 2014.

Il était un temps, que les moins de 60 ne peuvent pas connaître, et où un certain Dick « Night Train » Lane hantait le QB adverses. Richard Lane de son vrai nom a débuté sa carrière chez les Rams, et il a directement affiché ses intentions en interceptant 14 passes lors de sa saison rookie (en 12 matchs seulement). Un record qui tient toujours. Après 2 saisons à St Louis, il a rejoint les Chicago Cardinals en 1954, où il a continué à sévir avec notamment 30 interceptions en 6 saisons. Il était également connu comme un formidable plaqueur.

Enfin, Patrick Peterson est lui toujours en activité. Drafté par les Cardinals au 1er tour de la Draft 2011, il est rapidement devenu l’un des meilleurs CB de la ligue. Il a débuté tous les matchs sur ses 8 saisons au club et affiche 23 interceptions.

Safeties

Titulaires : Larry Wilson, Adrian Wilson

Remplaçant : Tim McDonald

Le leader en interceptions dans l’histoire des Cardinals est donc un Safety. Il s’agit de Larry Wilson, qui en a totalisé 52 en 13 saisons. Leader de la défense des Cards dans les années 60, il a participé à 8 Pro Bowl. Son numéro 8 a été retiré et Wilson est entré au Hall of Fame en 1978.

L’autre Wilson, Adrian, a lui aussi passé l’intégralité de sa carrière avec les Cardinals (12 saisons). Très bon en couverture (27 interceptions), il était également un formidable plaqueur. Il pointe d’ailleurs à la troisième position dans l’histoire de la franchise avec 893 plaquages. Wilson a participé à 5 Pro Bowls.

Coach

Principal : Jimmy Conzelman

Assistant : Don Coryell

Le choix du coach s’est porté sur Jimmy Conzelman, qui a mené la franchise à son seul titre NFL. Conzelman est arrivé à la tête des Chicago Cardinals en 1946, où il a connu une première saison compliquée. La saison suivante, la franchise remporte 9 de ses 12 matchs, et remporte son premier titre NFL en battant les Philadelphia Eagles 28-21. La saison 1948 est encore plus belle avec 11 victoires, mais les Eagles prennent leur revanche en finale dans le blizzard. Conzelman a ensuite décidé de quitter la NFL pour s’investir dans le monde de la pub.

Son assistant ici est l’homme qui a permis aux Cardinals de retrouver le succès après une très longue période de disette. Car entre le départ de Conzelman en 1948 et 1974, la franchise ne s’est pas qualifiée pour les playoffs… Dès sa deuxième année à la tête de l’équipe, Don Coryell y parvient, et il réitèrera la performance en 1975. Avec les St Louis Cardinals à l’époque, il va lancer son concept offensif « Air Coryell » qu’il peaufinera ensuite à San Diego.

Découvrez également l’équipe-type des Jaguars