Toutes les franchises de NFL ont vu passer de fabuleux Quarterbacks. Certaines ont eu plus de flair ou plus de chance, et ont été menées par des légendes. Des équipes comme les Cowboys, les 49ers ou encore les Packers ont eu plusieurs Hall of Famer à cette position clé. Certains joueurs ont été tellement forts, qu’ils ont même réussi à marquer plusieurs franchises. C’est notamment le cas de Kurt Warner chez les Cardinals et les Rams, ou de Peyton Manning chez les Colts et les Broncos.

Pour chaque franchise, nous élisons le meilleur QB de l’histoire, et nous citons deux autres joueurs qui ont également été très important.

Arizona Cardinals

Kurt Warner

Il n’est pas le joueur qui a le plus joué sous les couleurs des Cardinals, ni celui qui possèdent les records, mais Kurt Warner est le seul qui a emmené la franchise au Superbowl (perdu face aux Steelers). Warner a joué 5 saisons et 57 matchs dans l’Arizona (2005-2009), avec 15 843 yards au compteur et 100 touchdowns pour 59 interceptions. Même si ses plus belles années ont été jouées chez les Rams en début de carrière, il a également été un excellent QB pour les Cards.

Mentions Honorables : Jim Hart, Neil Lomax

Atlanta Falcons

Matt Ryan

Largement leader dans l’histoire de la franchise en yards (46 720) et en touchdowns (295), Matt Ryan a également franchi la barre des 100 victoires en carrière en 2018 (109 en 189 matchs). Elu meilleur Rookie en 2008, il a également remporté le trophée de MVP en 2016, année où il a mené les Falcons jusqu’au Superbowl. Matt Ryan est déjà le plus grand QB de l’histoire des Falcons et l’un des joueurs les plus marquants de la franchise, même s’il lui reste encore quelques saisons à jouer.

Mentions Honorables : Steve Bartkowski, Michael Vick

Baltimore Ravens

Joe Flacco

Statistiquement parlant, Joe Flacco est largement au-dessus des autres QB passés par Baltimore, puisqu’il affiche 38 245 yards et 212 touchdowns (pour 136 interceptions) en 163 matchs. Et lorsqu’il a quitté la franchise à l’issue de la saison 2018, il avait remporté 96 matchs. Mais Flacco est dans la légende des Ravens surtout grâce à un moment marquant, les playoffs 2012. En feu, le QB va être intouchable, lançant pour 1 140 yards, 11 touchdowns et 0 interception lors des 4 victoires de Baltimore. Il ponctue en lançant pour 287 yards et 3 touchdowns lors du Super Bowl, permettant un succès 34-31 de son équipe sur les 49ers. Il remporte également le titre de MVP du match. Sans Flacco, les Ravens ne seraient pas allés au bout cette saison-là.

Mentions Honorables : Lamar Jackson, Vinny Testaverde

Buffalo Bills

Jim Kelly

Sélectionné lors de la fameuse Draft de 1983, mythique pour ses QB (John Elway, Dan Marino…), Jim Kelly est devenu l’un des joueurs les plus importants de l’histoire des Bills. Et pourtant, ce n’était pas gagné car au début, il a refusé de venir jouer à Buffalo. Il évolue ainsi 2 saisons à Houston en USFL, avant de revenir chez les Bills en 1986 lorsque cette ligue s’effondre.

Kelly va alors devenir une star à Buffalo et aider la franchise à être compétitive. L’engouement va être intense dans la ville et la « Bills Mafia » est depuis l’un des publics les plus fervents du pays. Chef d’orchestre de l’attaque « K-Gun », il enchainait avec rapidité les actions pour fatiguer les défenses adverses. Les résultats ont été excellents, et le QB réussit à emmener son équipe au Super Bowl lors de 4 saisons consécutives. Hélas, les Bills échouent à chaque fois en finale. Pro Bowler à 5 reprises, Jim Kelly est le leader de franchise en yards (35 467) et en touchdowns (237). Il affiche un bilan excellent de 101 victoires pour 59 défaites, et il est également positif en playoffs (9-8). Le QB est entré au Hall of Fame en 2002.

Mentions Honorables : Jack Kemp, Joe Ferguson

Carolina Panthers

Cam Newton

Cam Newton reste le premier et le seul joueur de l’équipe à avoir remporté le trophée de MVP. C’était en 2015, lors de la plus belle saison de l’histoire de la franchise. Les Panthers avaient remporté la division AFC South avec un bilan de 15-1 et étaient allés jusqu’au Super Bowl 50 (perdu face à Denver). En 9 saisons en Caroline du Nord, Newton a établi les records de franchise en yards à la passe (29 041) et en touchdowns (182). Il est également le QB actif avec le plus de yards et touchdowns au sol (4 806 et 58 respectivement). Meilleur Rookie Offensif en 2011 et donc MVP en 2015, il a participé à 3 Pro Bowls.

Mentions Honorables : Jake Delhomme, Steve Buerlein

Chicago Bears

Sid Luckman

Arrivé en 1939 à Chicago, Sid Luckman va révolutionner le poste de QB et il va aussi mener la franchise à 4 titres NFL dans les années 40. MVP en 1943, il introduit et maitrise à perfection la « T » formation. 70 ans après son départ à la retraite, Luckman est toujours numéro 2 dans l’histoire des Bears en yards (14 686) et touchdowns (137). QB de la période la plus victorieuse de la franchise, il est entré au Hall of Fame en 1965.

Mentions Honorables : Jim McMahon, Johnny Lujack

Cincinnati Bengals

Ken Anderson

Aucun joueur n’a joué plus de match pour les Bengals que Ken Anderson avec ses 192. Drafté au 3ème tour de la Draft 1971, le QB a été titulaire dès 1972 et il a porté les couleurs de la franchise pendant ses 16 ans de carrière. Il a été prolifique sur le terrain puisqu’à ce jour, il est toujours numéro 1 dans l’histoire de la franchise en yards (32 838) et second en touchdowns (197). Il termine deux fois leader de la ligue en yards, en 1974 et 1975 en il est élu MVP de NFL en 1981. Cette année-là, il emmène les Bengals au Super Bowl pour la première fois (perdu 26-21 face aux 49ers).

Petite histoire parallèle : Bill Walsh, qui était le coach de San Francisco, avait testé ses concepts offensifs (West Coast Offense) avec Ken Anderson lorsqu’il était assistant chez les Bengals. Pour beaucoup de fans, le QB devrait être au Hall of Fame.

Mentions Honorables : Boomer Esiason, Andy Dalton

Cleveland Browns

Otto Graham

Le premier QB de l’histoire de la franchise est également le plus grand. Arrivé en 1945 chez les Browns, il va mener l’équipe à 9 finales de championnat consécutives. Il en remporte 7, 4 dans la All-America Football Conference puis 3 en NFL. Leader de la ligue à 2 reprises en yards, il est également élu MVP 3 fois. A une époque où le jeu au sol était roi, lui et les Browns faisaient des dégâts dans les airs. Membre de l’équipe-type NFL des années 50, il est entré au Hall of Fame en 1965.

Otto Graham
Les Browns n’ont jamais retrouvé un QB comme Otto Graham (photo : Cleveland Browns)

On connaît les soucis au poste de Quarterback de la franchise, et 65 ans après avoir pris sa retraite, Otto Graham est toujours tout en haut des classements. Il est ainsi numéro 2 en yards avec 23 584 yards, juste derrière Brian Sipe, et il est encore leader en touchdowns avec 174.

Mentions Honorables : Brian Sipe, Bernie Kosar

Dallas Cowboys

Roger Staubach

Malgré le fait qu’il soit leader de franchise en yards (34 183) et touchdowns (248), l’absence de titre pénalise Tony Romo dans cette course au meilleur QB de l’histoire des Cowboys. Mais entre Roger Staubach et Troy Aikman, le débat fait rage. Les deux hommes sont Hall of Famer, les deux joueurs ont participés 6 fois au Pro Bowl, et les deux QB ont remporté plusieurs titres. Troy Aikman a gagné 3 Super Bowls, et Roger Staubach 2. Il est également devant en yards (32 942 contre 22 700) et touchdowns (165 contre 153), mais il a joué plus de matchs.

Mais lorsque l’on interroge les fans des Cowboys, il devient clair que Staubach a une place à part dans l’histoire de la franchise. Militaire en plus d’être footballeur, il était surnommé Roger « The Dodger » car il était très difficile à mettre au sol. Mais son autre surnom parle plus : « Captain America ». Car si les Dallas Cowboys sont devenus « l’America’s Team », c’est en grande partie grâce à lui. Formidable passeur mais également dangereux avec ses jambes, il va mettre la franchise sur la carte NFL. Dès sa première saison comme titulaire, en 1971, il remporte le Super Bowl. Un second trophée Lombardi sera remporté en 1977. Hall of Famer depuis 1985, Roger Staubach est quelqu’un de spécial à Dallas.

Mentions Honorables : Troy Aikman, Tony Romo

Denver Broncos

John Elway

Leader incontesté de l’équipe pendant ses 16 saisons NFL, il a mené les Broncos à 5 Super Bowls au total. Et même si le titre lui a longtemps échappé, il est parvenu à remporter deux bagues de champions coup sur coup en 1997 et 1998. Pro Bowler à 9 reprises, il est également élu MVP en 1987. En 203 matchs avec Denver, John Elway affiche un bilan de 148 victoires pour 82 défaites, et en playoffs il a remporté 14 matchs pour 7 revers. Il est évidemment largement leader dans l’histoire de la franchise avec ses 51 475 yards et 300 touchdowns.

Quarterback complet, Elway a marqué l’équipe et la NFL par son talent et ses performances. Puissant, précis et mobile, il avait également cette volonté de gagner à tout prix. Et cela a donné des moments mythiques, comme des touchdowns ou des drives clés. Actuellement Manager General de la franchise, il s’est offert un nouveau titre avec la victoire des Broncos lors du Super Bowl 50.  John Elway est également membre du Hall of Fame depuis 2004.

Mentions Honorables : Peyton Manning, Jake Plummer

Detroit Lions

Bobby Layne

Pour le choix du plus grand QB des Lions, il y a eu ce fameux débat entre statistiques et succès. D’un côté, on a Matthew Stafford, le QB actuel de la franchise, qui domine largement les débats avec ses 41 025 yards et 256 touchdowns en 149 matchs.  Mais dans le même temps, il n’a joué que 3 matchs de playoffs, tous perdus. De l’autre côté, on a Bobby Layne, un QB des années 50 qui a lancé pour 15 710 yards et pour plus d’interceptions (142) que de touchdowns (118).

L’époque et le jeu était différents, il est donc impossible de réellement comparer cet aspect statistique. Ce qui fait la différence est le succès de Layne en son temps, puisqu’il a mené la franchise au titre NFL à 3 reprises (1952, 1953 et 1957). Depuis, les Lions n’ont plus remporté de titre et ils ne sont jamais allés au Super Bowl.

Bobby Layne a été un véritable leader en son temps, dans une ligue où le jeu aérien était encore très peu développé. All-Pro 2 fois et Pro Bowler à 5 reprises, il est entré au Hall of Fame en 1967. A noter qu’il était également le kicker de l’équipe. Stafford a beau être le passeur le plus prolifique de l’histoire de la franchise, il lui manque le succès en playoffs pour être le numéro 1.

Mentions Honorables : Matthew Stafford, Greg Landry

Green Bay Packers

Brett Favre

Bart Starr a longtemps été le plus grand QB de l’histoire des Packers, mais la franchise a connu un renouveau depuis les années 90 grâce à deux autres fabuleux joueurs. Et si Aaron Rodgers peut encore ajouter des lignes au livre de sa brillante carrière, Brett Favre reste le plus prolifique.

Initialement drafté par les Falcons au 2nd tour en 1991, Favre lance 2 interceptions en 4 passes à Atlanta… Les Packers le récupèrent l’année suivante, et la suite appartient à l’histoire. Le QB va mener la franchise à 7 titres de division et 1 victoire au Super Bowl lors de la saison 1996. Il est alors au sommet de son art puisqu’il remporte 3 trophées de MVP consécutifs entre 1995 et 1997. Lorsqu’il prend sa retraite, Brett Favre est numéro 1 dans l’histoire de la NFL en yards (71 838) et touchdowns (508). Il détient également le record de matchs consécutifs joués, avec 321 (playoffs incluses). Favre est entré au Hall of Fame en 2016. 

Mentions Honorables : Aaron Rodgers, Bart Starr

Houston Texans

Matt Schaub

Pour beaucoup, Matt Schaub n’a pas laissé un bon souvenir, et c’est vrai qu’il a été très en difficulté en 2013. Mais avant ça, il a été plutôt bon pour Houston. Arrivé chez les Texans en 2007 à la suite d’un transfert avec les Falcons, il a été 2 fois Pro Bowler en 7 saisons, et même MVP du match en 2009. Cette année-là, il termine d’ailleurs leader de NFL en yards, avec 4 770. Au total en 90 matchs pour la franchise, Schaub a lancé pour 23 221 yards et 124 touchdowns (pour 78 interceptions). Son bilan est positif avec 46 victoires pour 42 défaites (1-1 en playoffs).

Mentions Honorables : Deshaun Watson, David Carr

Indianapolis Colts

Peyton Manning

Pas évident pour les fans des Colts de départager les deux meilleurs joueurs de leur histoire : Peyton Manning et Johnny Unitas. Hall of Famer, ce dernier a remporté 1 Super Bowl et 3 titres NFL avec les Baltimore Colts. 3 fois MVP, il a été le premier à passer la barre des 40 000 yards en carrière.

Mais Peyton Manning est encore au-dessus. Drafté numéro 1 en 1998, il va s’imposer comme l’un des meilleurs QB de l’histoire de la NFL durant sa carrière. Pendant ses 13 premières saisons pro, il ne manque pas un seul match et fait régulièrement partie des joueurs les plus prolifiques de la ligue. Il remporte d’ailleurs 4 trophées de MVP. Mais l’absence de résultats en playoffs fait parler au début. Finalement, Peyton Manning et les Colts remportent le Super Bowl lors de la saison 2007. Après une saison blanche du fait d’une blessure au genou, Manning quitte la franchise et part jouer 4 saisons à Denver. Il remportera son 2ème Super Bowl et son 5ème trophée de MVP avec les Broncos.

Lorsqu’il prend sa retraite en 2015, Peyton Manning a dépassé Brett Favre en yards (71 940) et en touchdowns (539). Drew Brees et Tom Brady l’ont aujourd’hui dépassé. Mais Manning détient toujours de nombreux records, comme le nombre de saisons avec plus de 4 000 yards (14), le record de yards sur une saison (5 477), le record de touchdowns sur une saison (55), ou encore le nombre de saisons avec plus de 25 touchdowns (16).

Mentions Honorables : Johnny Unitas, Andrew Luck

Jacksonville Jaguars

Mark Brunell

Initialement drafté par les Packers en 1993, Mark Brunell a été transféré chez les Jaguars en 1995. Il était donc le premier QB de la franchise, et à ce jour il reste le meilleur qu’elle ait eu. Les plus belles saisons de ses 19 ans de carrière, le QB les a jouées à Jacksonville, et il a été un des leaders lors des quatre années consécutives où la franchise est allée en playoffs, dont deux fois en finale de conférence AFC (1996 et 1999). En 1996, Brunell termine leader de NFL avec 4 367 yards, et il pointera 4 autres fois au-dessus des 3 00 yards.

Il perd sa place au profit du rookie Byron Leftwich en 2003 et est transféré à Washington en 2004. Mais depuis, aucun QB n’a fait mieux que lui, et il est toujours en tête de la franchise en matchs joués (120), yards (25 698) et touchdowns (144). Le tout avec un bilan positif de 63 victoires pour 54 défaites.

Mentions Honorables : David Garrard, Blake Bortles

Kansas City Chiefs

Len Dawson

La sélection de Len Dawson comme QB numéro 1 de l’histoire des Chiefs est pour le moment incontestable, mais Patrick Mahomes monte très vite… Malgré un début de carrière compliqué à Pittsburgh et Cleveland, et une éclosion assez tardive, il a finalement réussi a marqué l’histoire avec sa troisième équipe. Sa première grosse saison est en fait la dernière de la franchise sous le nom des Dallas Texans, il mène l’équipe au titre AFL, et il remporte le trophée de MVP à 27 ans.

Len Dawson
Len Dawson lors du Super Bowl I face aux Packers (photo : Getty)

Ensuite connue sous le nom des Kansas Chiefs, la franchise remporte 2 titres AFL de plus et apparaît lors de deux Super Bowls avec Len Dawson à la baguette. Le Super Bowl I est perdu face aux Packers, puis le Super Bowl IV est remporté contre les Vikings. Cela restait l’unique titre de la franchise avant celui de février dernier. En 1987, la carrière de Len Dawson a été honoré avec une intégration au Hall of Fame.

Mentions Honorables : Patrick Mahomes, Alex Smith

Los Angeles Chargers

Philip Rivers

Philip Rivers n’aurait jamais dû jouer pour les Chargers, puisqu’au départ c’est Eli Manning qui devait être le QB de la franchise en 2004. Mais ce dernier refusant de jouer pour San Diego, c’est finalement Rivers qui va se retrouver en Californie. 16 saisons plus tard, le QB est numéro 1 dans l’histoire de la franchise dans toutes les catégories statistiques et l’un des meilleurs joueurs des années 2000. Rivers est actuellement 6ème dans l’histoire avec 59 271 yards et 397 touchdowns … juste devant Eli Manning à chaque fois. La seule tâche est l’absence de victoire au Super Bowl. En 16 saisons, Rivers a lancé 11 fois pour plus de 4 000 yards et il a participé à 8 Pro Bowls. A 38 ans, le QB a quitté la franchise durant la dernière intersaison, et il jouera désormais pour les Colts.

Mentions Honorables : Dan Fouts, John Hadl

Los Angeles Rams

Kurt Warner

Non drafté en 1998, le destin de Kurt Warner est assez exceptionnel. Finalement récupéré par les Rams, il fait partie du groupe de QB de l’équipe derrière le titulaire Trent Green. Et lorsque ce dernier se blesse, une opportunité s’ouvre pour Warner. Il va la saisir et encore mieux, la fructifier. Le QB devient le leader du « Greatest Show on Turf”, le surnom d’une des meilleures attaques de l’histoire de la NFL. Warner lance pour 4 353 yards et 41 touchdowns, est élu MVP et mène la franchise à sa première victoire au Super Bowl.

Il rééditera la performance en 2001, avec cette fois 4 830 yards et 36 touchdowns, un nouveau trophée de MVP, mais une défaite face aux Patriots au Super Bowl. Suite à une blessure en 2002 et à l’arrivée de Marc Bulger, les Rams le laisse partir en 2003. Il sortira quelques belles saison avec les Cardinals avant de prendre sa retraite en 2009. En 2017, Kurt Warner est entré au Hall of Fame.

Mentions Honorables : Norm Van Brocklin, Bob Waterfield

Las Vegas Raiders

Ken Stabler

Même si Derek Carr est devenu le leader en yards (22 793) dans l’histoire des Raiders, sont impact est encore bien loin de celui d’autres QB, à commencer par Ken Stabler. Surnommé le « Snake », il a été un Quarterback important pour la franchise dans les années 70. En 1974, il est élu MVP de NFL, puis en 1976, il mène l’équipe au titre lors du Super Bowl XI. Ce qui a également marqué, c’est que Stabler était un gagnant. Son bilan en 10 ans chez les Raiders est d’ailleurs exceptionnel, avec 69 victoires pour seulement 26 défaites. Il a fallu attendre 2016, mais il a finalement rejoint Canton.

Mentions Honorables : Jim Plunkett, Rich Gannon

Miami Dolphins

Dan Marino

Aucun doute sur l’identité du QB titulaire des Dolphins, puisque Dan Marino est tout simplement le plus grand joueur de l’histoire de la franchise. Avec 242 matchs joués en 17 de carrière à Miami, Dan Marino est le joueur qui a le plus porté le maillot des Fins. Pro Bowler 9 fois, et dès sa saison rookie, il mène la NFL en yards à 5 reprises. En 1984, il sort une saison record avec 5 084 yards et 48 touchdowns, et est élu MVP. Jamais un Quarterback n’avait lancé pour plus de 5 000 yards et pour plus de 40 touchdowns). Il sera également au-dessus des 4 000 yards à 5 reprises.

Passeur le plus prolifique de l’ère pré-moderne, il détenait tous les records lorsqu’il a pris sa retraite en 1999. Avec 61 361 yards et 420 touchdowns, il est toujours 5ème dans l’histoire de la NFL dans les deux catégories. Dan Marino est entré au Hall of Fame en 2005, et il est à jamais immortalisé devant le Hard Rock Stadium de Miami avec une statue.

Mentions Honorables : Bob Griese, Ryan Tannehill

Minnesota Vikings

Fran Tarkenton

Les Vikings ont une longue et belle histoire mais un seul QB a réellement marqué la franchise. Il s’agit de Fran Tarkenton. Quarterback révolutionnaire dans les 60 et 70, il a changé la façon dont était joué cette position en ajoutant des « scrambles » (course pour éviter la pression ou exploiter des brèches) et du jeu de passes courtes. Prolifique, il mène les Vikings à 3 de leurs 4 participations au Super Bowl, mais n’arrive hélas pas à remporter un titre.

Arrivé en 1961 dans le Minnesota, il part jouer 5 saisons chez les Giants avant de revenir en 1972. Il jouera ses meilleurs saisons avec notamment 1 trophée de MVP en 1975 et donc 3 participations au Super Bowl. Lorsqu’il prend sa retraite, il est numéro 1 dans l’histoire de la NFL en yards (47 003) et touchdowns (342). Il domine toujours le classement chez les Vikings avec 33 098 yards et 239 touchdowns. Tarkenton est Hall of Famer depuis 1986.

Mentions Honorables : Daunte Culpepper, Tommy Kramer

New England Patriots

Tom Brady

Que dire sur Tom Brady, surement le meilleur QB de l’histoire de ce sport ? Son CV parle de lui-même avec 74 571 yards (2ème histoire), 541 touchdowns (2ème), 219 victoires en saison régulière (1er), 30 succès en playoffs (1er). C’est également 9 Super Bowls joués, 6 bagues de champion avec les Patriots et 3 trophées de MVP. Le tout en étant drafté en 199ème position en 2000.

A 43 ans, Tom Brady a quitté la franchise dans laquelle il a aidé à créer une des plus belles dynasties de l’histoire du sport américain. Désormais, il va tenter de continuer à gagner du côté de Tampa Bay.

Mentions Honorables : Drew Bledsoe, Steve Grogan

New Orleans Saints

Drew Brees

Autre QB toujours actif à faire partie des meilleurs de l’histoire, Drew Brees possède de très nombreux records NFL. Il est notamment numéro 1 dans l’histoire en yards, avec 77 416, et en touchdowns, avec 547. Aucun joueur ne possède un meilleur taux de réussite de ses passes en carrière (67.6), et il détient également le record de saisons à plus de 5 000 yards (5).

13 fois Pro Bowler, il n’a jamais réussi à remporter un trophée de MVP. Il a tout de même été 2 fois Meilleur Joueur Offensif, et MVP du Super Bowl lors de la victoire des Saints en 2009-2010. Drew Brees est peut-être le meilleur pur passeur de l’histoire de la NFL.

Mentions Honorables : Archie Manning, Bobby Hebert

New York Giants

Eli Manning

Oui il a souvent été frustrant pour les fans New Yorkais. Oui il a souvent été moyen comme en témoigne son bilan à l’équilibre parfait (117 victoires – 117 défaites). Mais Eli Manning a connu quelques saisons à très haut niveau, et il a régulièrement gardé l’équipe dans la lutte pour les playoffs. Et une fois arrivé en playoffs, il s’est transformé pour mener la franchise à 2 victoires au Super Bowl, à chaque fois face aux grands Patriots de Brady et Belichick. Il est d’ailleurs double MVP de la finale. En 15 ans chez les Giants, Eli Manning a amassé 57 023 yards et 366 touchdowns, dans les 2 cas le 7ème chiffre dans l’histoire de la NFL. Malgré des hauts et des bas, il est le plus grand QB de l’histoire de la franchise.

Eli Manning
Eli Manning, un QB singulier au grand succès en playoffs (photo : CBS Sports)

Mentions Honorables : Phil Simms, Charlie Conerly

New York Jets

Joe Namath

Pour comprendre l’impact de Joe Namath, il ne faut pas trop s’attarder sur ses stats. Car en effet, le QB affiche un bilan négatif avec 60 victoires pour 61 défaites, et il a lancé plus d’interceptions (215) que de touchdowns (170). Il a d’abord été un joueur important dans la fusion entre l’AFL et la NFL. 5 fois All-Star ou Pro Bowler, 2 fois MVP de l’AFL, il a également mené au titre les Jets lors du Super Bowl III face aux Colts (16-7). La franchise New Yorkaise n’était pourtant pas du tout favorite, et ce succès a donné de la crédibilité à l’AFL. A ce jour, cette victoire reste la seule dans l’histoire des Jets.

Sur le terrain, Joe Namath n’était peut-être pas toujours le QB le plus régulier, mais il est le premier à avoir franchi la barre des 4 000 yards sur une saison (en 14 matchs). C’était en 1967 et son record a tenu jusqu’en 1979. « Broadway Joe » est toujours numéro 1 dans l’histoire de la franchise en yards (27 057) et en touchdowns (170). Son numéro 12 a été retiré par les Jets et Namath est entré au Hall of Fame en 1985.

Mentions Honorables : Ken O’Brien, Chad Pennington

Philadelphia Eagles

Donovan McNabb

Le cas McNabb est assez intéressant et passionné au sein des fans de Philly. Pour beaucoup, il existe même de la frustration sur le fait qu’il n’ait pas réussi à ramener un Super Bowl à la franchise. Mais si l’on se penche sur les 10 saisons qu’il a passé chez les Eagles, on se rend compte qu’il est rarement le fautif.

Premier choix de Draft de l’ère Andy Reid (n°2 en 1999), McNabb joue quelques matchs lors de sa saison rookie avant de devenir titulaire lors de sa deuxième année. Il joue bien et obtient sa première sélection au Pro Bowl. Il y sera invité 5 saisons de suite entre 2000 et 2004. En 11 saisons comme QB des Eagles, il emmène l’équipe 7 fois en playoffs et jusqu’au Super Bowl en 2004, hélas perdu face aux Patriots. Pas toujours très bien entouré, il a été un modèle de régularité. Joueur physique et mobile, il était également capable de se sortir de situations compliquées et d’étendre les actions avec ses jambes.

A l’issue de sa carrière à Philadelphia, Donovan McNabb affiche 32 873 yards, le record de franchise, et 216 touchdowns (pour 100 interceptions). Il faut également ajouter 3 249 yards et 28 touchdowns au sol. Son bilan est aussi excellent, avec 92 victoires pour 49 défaites (9-7 en playoffs). Le débat depuis est de savoir si c’est suffisant pour avoir une place au Hall of Fame.

Mentions Honorables : Randall Cunninghamn, Norm Van Brocklin

Pittsburgh Steelers

Ben Roethlisberger

Terry Bradshaw est évidemment un formidable Quarterback, lui qui a remporté 4 Super Bowls avec les Steelers, et qui a été MVP en 1978. Mais Ben Roethlisberger est désormais loin devant au niveau statistiques. Avec 56 545 yards et 363 touchdowns, Big Ben est en effet le leader incontesté dans l’histoire de la franchise. Pour comparaison, Terry Bradshaw a terminé avec 27 989 yards et 212 yards.

Lancé lors de la saison 2004, comme rookie, Ben Roethlisberger remporte ses 13 premiers matchs de saison régulière. L’année suivante, il devient le plus jeune QB à remporter un Super Bowl. Il sera de nouveau champion deux ans plus tard, en lançant le touchdown de la victoire en toute fin de match. Les Steelers ont même participé à un autre Super Bowl deux plus tard, perdu cette fois. Passeur prolifique, il reste sur une saison blanche et espère revenir en forme en 2020.

Mentions Honorables : Terry Bradshaw, Neil O’Donnell

San Francisco 49ers

Joe Montana

Joe Cool est évidemment le plus grand QB de l’histoire des 49ers, et l’un des meilleurs de l’histoire également. Dès sa première saison complète comme titulaire en 1981, il mène les 49ers à une victoire au Super Bowl. La franchise remportera 3 autres titres avec le QB au centre de l’attaque. « Joe Cool » était particulièrement à l’aise dans les moments importants, et par exemple lors des Super Bowls. Il a été 3 fois MVP de la finale, il est invaincu (4/4) et il n’a pas lancé une seule interception lors des Super Bowls.

Même si ses 35 124 yards et 244 touchdowns peuvent sembler modestes comparé à d’autres grands QB, sa capacité à gagner des matchs et à être au top lors des moments importants est sans comparaison. Son statut de meilleur QB de l’histoire des 49ers ne sera peut-être jamais remis en question.

Mentions Honorables : Steve Young, Y.A Tittle

Seattle Seahawks

Russell Wilson

A 31 ans, Russell Wilson est toujours bien installé au centre de l’attaque des Seahawks. Et même si sa carrière n’est pas encore terminée, il est déjà le plus grand Quarterback de l’histoire de la franchise. Et pourtant ce n’était pas gagné, lui qui était vu trop petit pour être titulaire en NFL et qui n’a été pris qu’au 3ème tour de la Draft 2012.

En 8 ans de carrière à Seattle, Wilson n’a pas manqué un seul match, et la franchise a terminé avec un bilan positif lors de chaque saison. Avant son arrivée, l’équipe restait sur 4 saisons en-dessous des 50% de victoires… En 8 ans, Wilson a emmené les Hawks 7 fois en playoffs et 2 fois au Super Bowl, avec un titre à la clé en 2013-2014. Véritable magicien pour échapper à la pression, il est un joueur à la fois précis et puissant. Il est déjà numéro 1 de franchise en yards (29 734), en touchdowns (227) et en rating (101.2).

Mentions Honorables : Matt Hasselbeck, Dave Krieg

Tampa Bay Buccaneers

Brad Johnson

Le choix par défaut est donc le seul quarterback qui a remporté un Super Bowl avec la franchise. Brad Johnson a bien entendu pu compter sur une défense exceptionnelle, mais il a été performant lui aussi. En 2002, la saison du titre, il est Pro Bowler. Il lance pour 3 049 yards et 22 touchdowns, et ne se fait intercepter que 6 fois. Lors des playoffs, il affiche 670 yards et 5 touchdowns (3 interceptions) dont 215 yards et 2 touchdowns (1 interception) pendant le Super Bowl. Malgré un passage de seulement 4 ans, le nom de Brad Johnson est à jamais gravé dans les mémoires à Tampa.

Mentions Honorables : Doug Williams, Jameis Winston

Tennessee Titans

Warren Moon

En plus d’être un quarterback de talents, Warren Moon est un joueur qui a marqué l’histoire du football américain. En effet, lorsqu’il sort de l’université du Washington, il n’est pas drafté en NFL à cause de sa couleur de peau. A l’époque, un QB de NFL devait être blanc pour réussir… Du coup, il a dû exporter son talent au Canada, et a joué pendant 6 ans avec les Edmonton Eskimos. Surement le plus grand joueur de l’histoire de la CFL, Moon remporte 5 fois la Greys Cup, l’équivalent du Super Bowl.

En 1984, à 28 ans, Warren Moon intègre enfin la NFL et rejoint les Houston Oilers où il retrouve son ex-coach chez les Eskimos (Hugh Campbell).  Rapidement, il devient l’un des meilleurs QB de la ligue. A partir de 1988, il est Pro Bowler 8 années de rang, dont 6 sous les couleurs des Oilers. Il mène la ligue en yards en 1990 et 1991, avec respectivement 4 689 et 4 690 yards. En 1990, il est également numéro 1 en touchdowns, avec 33, et est élu Meilleur Joueur Offensif de NFL.

Après 10 saisons dans la franchise, Moon est transféré chez les Vikings. Il quitte l’équipe avec 33 685 yards et 196 touchdowns au compteur, toujours des chiffres références aujourd’hui. Entré au Hall of Fame en 2006, il est devenu le premier Quarterback Afro-Americain et le premier joueur non-drafté à obtenir cet honneur.

Mentions Honorables : Steve McNair, George Blanda

Washington Redskins

Sammy Baugh

On parle d’un temps que les moins de 70 ans ne peuvent pas connaître, mais Sammy Baugh était un athlète hors pair pour son temps et un footballeur en avance sur son époque. Joueur de la franchise entre 1937 et 1952, il a principalement joué Quarterback, mais a également tenu les postes de Cornerbacks, Punter et même parfois Returner. Drafté en 6ème position de la Draft 1937, il signe un contrat énorme pour l’époque…8 000 dollars. Une broutille comparé à l’impact qu’il va avoir sur son équipe et sur le sport. En avance sur son temps, il va « démocratiser » la passe en avant. En 1945, il réussit 70% de ses passes, un exploit pour l’époque où les Defensive Backs dominaient généralement les Receveurs.

Sammy Baugh connaissait d’ailleurs bien le poste de Cornerback, puisqu’il l’a également occupé, menant notamment la ligue en interception en 1943 (11). Avec les Redskins, il est All-Star à 5 reprises, et il remporte deux titres, à chaque fois contre Chicago. A la fin de sa carrière, il affiche 21 886 yards et 187 touchdowns à la passe, 31 interceptions et une moyenne de 45 yards en 338 punts. Athlète élégant et révolutionnaire, il fait partie de la classe inaugurale du Hall of Fame en 1963.

Mentions Honorables : Sonny Jurgensen, Joe Theismann

A lire également : Découvrez le parcours de Joe Burrow, le QB numéro 1 de la Draft 2020