Quel match ! L’affiche de ce lundi soir opposait deux rivaux de la division NFC West, les San Francisco 49ers et les Seattle Seahawks. Dans un match très disputé et marqué par les actions défensives, c’est finalement Russell Wilson qui a eu le dernier mot en prolongation. Il n’y a donc plus d’équipe invaincue en NFL.

San Francisco 49ers (8-1) 24 – Seattle Seahawks (8-2) 27

  QT1 QT2 QT3 QT4 OT Score Final
San Francisco 49ers 10 0 14 0 0 24
Seattle Seahawks 0 7 14 3 3 27

Le film du match

Si San Francisco débute au sol, comme souvent, Jimmy Garoppolo tente trois passes sur 1st & 5. Le QB se fait intercepter sur la troisième, avant qu’une pénalité l’annule. Les Niners avancent finalement pour ouvrir le score sur un field-goal (3-0). De son côté, la défense des 49ers va rapidement se mettre dans le bain, avec un gros sack sur 3rd down et un 3&out forcé d’entrée. Deux « big plays » font avancer San Francisco, avec Deebo Samuel dans les airs et Tevin Coleman sur une course. Puis Garoppolo trouve Bourne pour conclure un superbe drive (10-0).

Le deuxième quart-temps démarre sur un premier punt des 49ers. Russell Wilson entre alors en action, avec deux passes réussies qui amènent Seattle dans le camps adverse. Mais un nouveau sack sur 3rd down fait reculer les Seahawks qui doivent se dégager. Du coup, les Seattle Seahawks misent sur leur défense pour lancer leur match. Jarran Reed force un fumble sur un sack, et Jadeveon Clowney récupère la balle et marque (10-7). Dans la foulée, la défense reste solide et force un 3&out, suivi par un bon retour de Tyler Lockett dans le camp de San Francisco. Cette fois, c’est la défense des 49ers qui va s’illustrer. D.K Metcalf est tout près de marquer, mais Jaquiski Tartt arrache le ballon sur la ligne des 2 yards. Les locaux gardent l’avantage à la pause.

Jadeveon Clowney - Seattle Seahawks
Très gros match de Jadeveon Clowney (Seahawks.com)

La deuxième partie du match débute avec une nouvelle récupération de la défense de San Francisco. Rashaad Penny perd le contrôle de la balle sur une course au niveau du milieu du terrain. Derrière, l’attaque des Niners n’en fait rien, mais la défense continue de mettre la pression sur Russell Wilson et signe un nouveau sack sur 3rd down. Les défenses ont clairement pris le dessus, et c’est au tour de Seattle de récupérer un ballon. Quandre Diggs intercepte une passe de Garoppolo, déviée par un receveur, et ramène son équipe en redzone. Russell Wilson se sert de ses jambes avant de trouver son TE Jacob Hollister. Seattle prend l’avantage (10-14). Le pass-rush retrouvé des Seahawks continue de faire des dégâts. Clowney fait perdre la balle à Garoppolo et Seattle récupère encore la balle en bonne position. Cette fois, c’est Chris Carson qui marque (10-21).

La folie défensive continue dans le 4ème quart-temps, avec un fumble de Wilson sur un nouveau sack. DeForest Buckner, qui a bien suivi, récupère le ballon qui traîne et part marquer. Avec la conversion à 2 points, San Francisco revient à 3 petits points (18-21). Après un 3&out, les 49ers repartent de l’avant. Deebo Samuel continue d’être en vue et le jeu au sol redevient performant, ce qui permet aux locaux d’égaliser sur un field-goal (21-21). Seattle répond rapidement et reprend l’avantage au pied également (21-24). Il reste alors 1 minute 40 à jouer. Garoppolo est tour prêt de se faire intercepter, mais San Francisco avance suffisamment pour tenter un field-goal de 47 yards. Le rookie Chase McLaughlin ne tremble pas et force la prolongation (24-24).

Seattle a la balle pour débuter la prolongation. Sous pression, Russell Wilson fait tout ce qu’il peut et parvient à garder le drive en vie. Mais le QB de Seattle se fait intercepter en redzone, par le LB Dre Greenlaw, qui court jusqu’à la mi-terrain. Cela permet aux Niners de tenter un nouveau field-goal de 47 yards, mais cette fois il est manqué… Les deux QB ont ensuite chacun une deuxième chance, mais qui débouchent sur des 3&out. Lors de sa troisième tentative, Russell Wilson fait la différence avec une course de 18 yards et quelques passes courtes. Cela permet à Jason Myers de tenter un field-goal de 42 yards. Le kicker le réussit et les Seattle Seahawks l’emporte 27-24.

Les stats

San Francisco   Seattle  
Passing   Passing  
Jimmy Garoppolo 24/46, 248 yds, 1 TD – 1 INT Russell Wilson 24/34, 232 yds, 1 TD – 1 INT
Rushing   Rushing  
Tevin Coleman 9 car, 40 yds Chris Carson 25 car, 89 yds, 1 TD
Receiving Receiving  
Deebo Samuel 8 réc, 112 yds Jacob Hollister 8 réc, 62 yds, 1 TD

Les enseignements

Ce choc a clairement été dominé par les défenses, qui ont forcé 7 pertes de balle et marqué 2 touchdowns au total. A l’image de son attaque, Russell Wilson a été dans le dur en première mi-temps. Seattle ne gagne que 3 first-downs sur les 30 premières minutes de jeu, pour 4 punts et 1 perte de balle. Mais le QB a montré pourquoi il était le favori pour le trophée de MVP et est allé chercher la victoire. Constamment sous pression, il a pris plusieurs sacks et perdu 2 ballons, mais il a également étendu les possessions et les drives grâce à sa mobilité et son talent d’improvisation. Il est ainsi décisif juste sur le drive de la victoire.

Ce match a eu un impact fort sur le physique des joueurs. Du côté de San Francisco, Emmanuel Sanders a dû quitter ses coéquipiers dans le deuxième quart-temps du fait d’une blessure aux cotes. Déjà privé de son TE star George Kittle, Jimmy Garoppolo a ainsi perdu ses deux meilleurs receveurs. Et du fait d’un jeu au sol moins performant que d’habitude, le QB a souvent cherché le rookie Deebo Samuel, qui signe son premier match à plus de 100 yards. Chez les Seahawks, l’inquiétude vient de Tyler Lockett, qui a terminé à l’hôpital à cause d’un soucis à la jambe. Pete Carroll a parlé de blessure sérieuse.

Si beaucoup de défenseurs se sont illustrés lors de ce match, c’est Jadeveon Clowney qui a été le plus dominant.  Le pass-rusher des Seahawks a constamment battu la ligne offensive des 49ers, qui enregistrait pourtant les retours de Joe Staley et Mike McGlinchey. Il termine avec 12 pressions, 1 sack, 1 fumble forcé, 1 fumble récupéré et 1 touchdown.

Les prochains rendez-vous

Grâce à cette victoire, les Seahawks sont revenus dans les pas des 49ers dans la division NFC West. Ils vont ainsi pouvoir préparer la suite durant leur bye week, puisque le programme est corsé ensuite, avec un match contre Minnesota qui est coincé entre des déplacements chez les Eagles et les Rams.  

Battus pour la première fois de la saison, les 49ers tenteront de rebondir directement face aux Cardinals la semaine prochaine. Ensuite, le calendrier se complique avec la réception des Packers puis des déplacements à Baltimore et New Orleans.

Retrouvez les résumés des autres matchs de la week 10 par ici