Ce 12ème dimanche de NFL de la saison nous a offert quelques dénouements à suspense, puisque 2 matchs sont allés jusqu’en prolongations, et 2 équipes l’ont emporté sur le fil grâce à des conversions à 2 points.


Jacksonville Jaguars (4-7) 28 – Baltimore Ravens (7-4) 27

  • Le coup d’envoi de cette rencontre a été décalé par l’orage, et la fin de match a été électrique. Pas moins de 33 points ont ainsi été marqué lors du 4ème quart-temps, avec un superbe chassé-croisé entre les deux équipes. Jacksonville a finalement eu le dernier mot, grâce à un drive rondement mené et à une conversion à 2 points décisive. Le résultat est une victoire signature pour Trevor Lawrence et pour Doug Pederson. Le QB des Jaguars, qui termine avec 321 yards et 3 touchdowns, a notamment été excellent sur la fin, avec des possessions maîtrisées, des passes précises et des actions décisives.
  • Devant de 9 points dans le 4ème quart-temps, les Ravens ont de nouveau laissé filer un match qu’il aurait dû clôturer bien avant. Des opportunités manquées, particulièrement en début de rencontre, ont ainsi coûté cher. Lamar Jackson (254 yards dans les airs, 89 au sol, 1 TD) a alterné le bon et le moins bon. Il a ainsi bien réagi lorsque les Jaguars ont repris les commandes dans le 4ème quart-temps, mais il a aussi beaucoup raté de passes (16/32) et perdu 1 des 2 fumbles de son équipe. Après 4 victoires consécutives, Baltimore se prend les pieds dans le tapis et voit Cincinnati revenir.

Tennessee Titans (7-4) 16 – Cincinnati Bengals (7-4) 20

  • Dans un remake de la demi-finale de conférence AFC des dernières playoffs, Cincinnati a de nouveau pris le dessus sur Tennessee. Pourtant privés de Ja’Marr Chase et Joe Mixon, les Bengals ont prouvé qu’ils avaient de la profondeur. Joe Burrow a livré un match propre (270 yards, 1 TD), et Tee Higgins a dominé dans les airs (7 réceptions, 114 yards, 1 TD). La défense de Cincy a également joué un rôle important, notamment en limitant l’impact de Derrick Henry au sol (seulement 38 yards en 17 courses).
  • Si les Titans sont en contrôle dans le division South, ils visent la meilleure place possible dans la conférence. Face à un concurrent direct dans cette optique, ils ont perdu une bataille à cause de petites erreurs. Un field-goal manqué, une pénalité qui permet à Cincinnati de garder la balle en fin de match… L’autre souci a été le manque d’efficacité offensif, notamment au sol. Il y a eu quelques belles choses dans les airs, avec le rookie Treylon Burks (70 yards), et un Derrick Henry finalement plus en vue dans ce secteur (79 yards), mais il a manqué un petit quelque chose aux hommes de Mike Vrabel hier.

Arizona Cardinals (4-8) 24 – Los Angeles Chargers (6-5) 25

  • On a bien cru que les Chargers n’allaient pas y arriver, et de nouveau pester sur les opportunités manquées. Car avant de marquer le touchdown et la conversion à 2 points décisifs, les Bolts ont manqué 2 occasions de revenir dans le 4ème quart-temps. Finalement, Justin Herbert a remonté le terrain en un peu plus d’1 minute 30, et il a trouvé Austin Ekeler dans l’en-but. Brandon Staley a ensuite réalisé que c’était maintenant qu’il fallait gagner, et pas en prolongations, et son risque a payé. Globalement très bon, Herbert termine avec 274 yards et 3 touchdowns.
  • Si Los Angeles a pu l’emporter sur le fil, c’est aussi car les Cardinals n’ont pas réussi à faire le break. Après avoir pris l’avantage dans le 4ème quart-temps, ils ont eu 3 fois la balle en main pour tenter d’aggraver le score, mais ils ont rendu la possession aux Chargers à chaque fois. Dommage, car cela gâche un match plutôt intéressant, avec un bon retour de Kyler Murray (191 yards dans les airs, 56 au sol, 3 touchdowns au total), et de l’impact de la part de DeAndre Hopkins (87 yards, 1 TD) et James Conner (120 yards au sol). Mais une fois encore, l’attaque des Cards s’set mise à patiner au mauvais moment.

Cleveland Browns (4-7) 23 – Tampa Bay Buccaneers (5-6) 17

  • Cette défaite des Bucs marque un moment historique dans la carrière de Tom Brady. Car pour la première fois, le QB a perdu un match dans lequel son équipe avait un avantage d’1 touchdown dans les 2 dernières minutes. Avant ça, Brady affichait un bilan immaculé de 218 victoires pour 0 défaite dans ce cas de figure… En plus de faire rebasculer Tampa sous la barre des 50%, cette défaite coûte cher en blessure, avec en particulier la sortie inquiétante du RT Tristan Wirfs.
  • Titulaire en attendant le retour de suspension de Deshaun Watson, Jacoby Brissett a terminé en beauté son intérim. Il termine avec 210 yards et 1 touchdown (pour 1 interception), et s’est montré décisif à plusieurs reprises. Il a redonné espoir à Cleveland sur le touchdown (magnifique) de David Njoku, et sa longue passe pour Amari Cooper en prolongations a permis de déboucher sur le touchdown de la victoire de Nick Chubb (116 yards, 1 TD). Les résultats ne sont pas forcément bons en termes de bilan, mais les efforts de Brissett méritent des encouragements.
Jacoby Brissett vs Bucs
Jacoby Brissett termine avec les honneurs (photo : AP)

Washington Commnanders (7-5) 19 – Atlanta Falcons (5-7) 13

  • Maintenu titulaire malgré le retour de blessure de Carson Wentz, Taylor Heinicke a répondu avec un nouveau succès. Il n’a pas sorti son meilleur match, avec seulement 138 yards (2 TD – 1 INT), mais il a encore fait le boulot. Et le bilan parle pour lui, avec 5 victoires en 6 titularisations, et le retour des Commanders dans la course pour les playoffs. Le QB a bien été aidé par un jeu au sol performant, et surtout d’un Brian Robinson Jr en belle forme (105 yards en 18 courses). La défense de Washington a également joué un rôle crucial, notamment en toute fin de rencontre avec une interception dans son en-but de Kendall Fuller après un contre de Daron Payne.
  • Cette défaite fait mal à Atlanta, qui avait l’opportunité de l’emporter sur la fin. Mais Marcus Mariota a vu sa passe contré sur la ligne et c’est un défenseur des Commanders qui l’a récupéré, mettant fin aux espoirs des Falcons. Mais le principal problème pour Atlanta sur ce match a été la défense au sol, avec 176 yards concédés et de nombreux 1st downs.

New York Jets (7-4) 31 – Chicago Bears (3-9) 10

  • En mettant Zach Wilson sur le banc, Robert Saleh voulait changer la dynamique offensive et créer une étincelle. Mission réussie car Mike White a brillé pour sa première titularisation de la saison. Le QB a découpé la défense des Bears, et il a terminé le match avec seulement 6 passes manquées (22/28), 315 yards et 3 touchdowns. Les WR, souvent frustrés ces dernières semaines, ont retrouvé de l’éclat, à l’image du rookie Garrett Wilson (95 yards, 2 TD) et d’Elijah Moore (64 yards, 1 TD).
  • Du côté de Chicago, l’absence de Justin Fields a ralenti une équipe déjà bien limitée et qui n’arrivait déjà pas à gagner avec ses grosses performances. Trevor Siemian, titulaire hier, a plutôt bien débuté en menant des possessions qui ont terminé avec des points, puis plus rien ensuite. Il finit avec seulement 179 yards, 1 touchdown et 1 interception. On était évidemment bien loin de l’explosivité offensive affichée lors des derniers matchs…

Seattle Seahawks (6-5) 34 – Las Vegas Raiders (4-7) 40

  • On attendait un match offensif, et on n’a pas été déçu du résultat. Aucune des deux défenses n’a réussi à contenir l’attaque adverse, jusqu’en prolongations. Et la star de la rencontre est Josh Jacobs, qui a offert la victoire aux Raiders sur une course de 86 yards, et qui a signé le record de franchise avec 229 yards au sol (2 TD). Ajoutez 74 yards dans les airs, et vous obtenez un match XXL de la part du RB de Las Vegas. Le fait que Jacobs porte l’attaque a également libéré Derek Carr, auteur d’un bon match (295 yards, 3 TD – 2 INT).
  • Les Seahawks ont eu l’opportunité de remporter cette rencontre, mais quelques choix (de coaching et d’arbitrage) ont fait mal en fin de temps réglementaire et en prolongations. Mais la vraie raison de la défaite est la performance délicate de la défense, qui avait pourtant corriger le tir depuis plusieurs semaines maintenant. Hier, elle a concédé 576 yards à l’attaque de Vegas et la percée de Jacobs a achevé les espoirs des Hawks. Geno Smith (328 yards, 2 TD – 1 INT) a encore fait le boulot de son côté.

Philadelphia Eagles (10-1) 40 – Green Bay Packers (4-8) 33

  • Quelle domination du jeu au sol des Eagles qui ont signé la 2ème meilleure performance de l’histoire de la franchise avec 363 yards ! Jalen Hurts a mené la charge avec 157 yards, et le RB Miles Sanders a également brillé avec 143 yards et 2 touchdowns. Kenneth Gainwell (39 yards) a également marqué. Pour revenir sur Hurts, il a été excellent sur cette rencontre, puisqu’il a ajouté 153 yards et 2 touchdowns dans les airs.
  • Les Packers se sont bien battus et ils ont tout donné sur le terrain. A l’image d’un Aaron Rodgers (140 yards, 2 TD – 2 INT) qui a dû quitter ses coéquipiers sur blessure après un coup reçu dans les côtes. Jordan Love (113 yards, 1 TD) l’a remplacé et a montré quelques belles choses, tout comme le rookie Christian Watson (110 yards 1 TD), qui confirme.
Jalen Hurts vs Packers
Les Packers ont été submergé par le jeu au sol des Eagles (photo : Getty)

Kansas City Chiefs (9-2) 26 – Los Angeles Rams (3-8) 10

  • Les Chiefs n’ont pas livré leur meilleur match de la saison – avec notamment 1 mauvaise interception lancée par Patrick Mahomes, un punt mal réceptionné et plusieurs drives qui ont abouti sur des field-goals – mais ils n’ont jamais semblé en danger pour autant. L’attaque a tout de même fait des dégâts, avec 320 yards pour Mahomes, et 1 touchdown lancé pour Travis Kelce (57 yards) évidemment. Et la défense a dominé en concédant moins de 200 yards aux Rams et en forçant 2 pertes de balle.
  • Après les blessures de Matthew Stafford et Cooper Kupp, c’est au tour d’Allen Robinson d’être touché. Les tuiles s’enchaînent et les Rams continuent de couler, seulement quelques mois après leur titre. Avec un Bryce Perkins bien trop limité (100 yards, 1 TD – 2 INT), l’attaque n’a jamais réussi à faire douter Kansas City. 

San Francisco 49ers (7-4) 13 – New Orleans Saints (4-8) 0

  • Match moyen pour l’attaque des 49ers, mais elle a fait ce qu’il faut pour assurer la victoire. Car malgré un manque d’efficacité hier, ils n’ont pas commis d’erreur et ont su prendre les points nécessaires. Car c’est bien la défense qui a fait le plus gros travail, en signant son premier « shutout » (0 point encaissé) depuis 2019. L’escouade de DeMeco Ryans continue d’être dominante, et ne lâche jamais rien. Elle a ainsi résisté à plusieurs possessions devant leur en-but, elle a forcé un fumble d’Alvin Kamara alors que le RB pensait pouvoir marquer, et elle a constamment signé des « big plays » dans les moments clé.
  • Les Saints auraient pu surprendre San Francisco hier, mais ils ont été incapables de concrétiser les opportunités. En plus des 2 fumbles perdus, ils sont à chaque fois repartis bredouilles lors de leurs incursions en redzone. Et cette défaite fait encore plus mal à la tête car les Bucs avaient perdu un peu plus tôt, et la division NFC South reste plus ouverte que jamais.

Miami Dolphins (8-3) 30 – Houston Texans (1-9-1) 15

  • On ne s’attendait pas à un match serré et cela s’est rapidement confirmé. Dépassés par la puissance offensive de Miami, les Texans ont vite pris l’eau et ils étaient déjà menés 30-0 à la pause. Tua Tagovailoa a continué sa démonstration, avec 299 yards et 1 touchdown, avant d’être mis sur le banc en fin de 3ème quart-temps (pour se préserver). Jaylen Waddle et Tyreek Hill ont chacun gagné 85 yards. Le seul bémol de ce match est la sortie sur blessure du LT Terron Armstead, véritable pilier de cette ligne offensive. Une absence prolongée nuirait beaucoup à la protection de Tua Tagovailoa.
  • Houston a un peu caché la misère en réduisant l’écart en 2ème mi-temps, après la sortie de Tagovailoa en face et grâce à une sieste de la défense des Dolphins. Titulaire à la place de Davis Mills, Kyle Allen n’a pas fait mieux (215 yards, 1 TD – 2 INT). Bien trop faibles, des deux côtés du terrain, les Texans se rapprochent un peu plus du 1er choix de la Draft 2023.

Carolina Panthers (4-8) 23 – Denver Broncos (3-8) 10

  • De retour au centre de l’attaque de Carolina, Sam Darnold a été plutôt bon hier. Il n’a pas été forcément prolifique, avec 164 yards et 1 touchdown, mais il a évité les erreurs grossières. Et son entente a été excellente avec D.J Moore, qui rongeait son frein avec Baker Mayfield. Le WR a ainsi terminé avec 103 yards et 1 touchdown. La défense des Panthers, qui confirme sa bonne forme, a également fait un bon boulot pour limiter l’attaque (certes poussive) des Broncos.
  • En face, la morosité se poursuit pour Denver, avec une nouvelle mauvaise prestation et un 8ème défaite. L’attaque n’y arrive toujours pas, et l’efficacité en redzone est tout simplement affligeante. Russell Wilson (142 yards) a dû s’employer pour marquer le 300ème touchdown à la passe de sa carrière. Mais on est loin du QB qui brillait à Seattle il y a quelques saisons…