Encore un superbe dimanche de NFL, marqué par des dénouements fous, des surprises et des magnifiques performances. Les Saints et les Chiefs sont les deux premières équipes à valider leurs tickets pour les playoffs cette saison. Les Browns se sont assurés un bilan positif pour la première fois depuis 2007. Et les Jets et les Jaguars ont bien failli gagner…


Atlanta Falcons (4-8) 16 – New Orleans Saints (10-2) 21

  • La culture de la victoire est bien ancrée à New Orleans. Que ce soit avec Teddy Bridgewater l’année dernière, ou avec Taysom Hill cette saison, les Saints continuent de gagner même lorsque Drew Brees n’est pas là. Hier, ils ont enchaîné une 9ème victoire de rang et ont assuré leur place en playoffs.
  • Taysom Hill a sorti son meilleur match depuis qu’il est titulaire. Il s’est notamment montré très à l’aise dans les airs (232 yards) en première mi-temps en lançant ses deux premières passes de touchdown. En deuxième partie de match, il a plus couru et a terminé avec 83 yards dans ce secteur. Attention tout de même aux fumbles, car le QB en commet 2 hier et en perd 1.
  • La défense de New Orleans continue de jouer à très haut niveau. Jusque dans le 4ème quart-temps, elle a constamment forcé Atlanta à prendre des points au pied. Lorsque les Falcons marquent enfin un touchdown, cela met fin à une série incroyable de 42 possessions sans en encaisser pour les Saints.

Kansas City Chiefs (11-1) 22 – Denver Broncos (4-8) 16

  • Poussifs dans la finition, les Chiefs ont tout de même réussi à accélérer pour aller chercher leur 11ème victoire de la saison. Un succès qui leur permet de se qualifier pour les playoffs. Patrick Mahomes n’a pas sorti son match le plus prolifique, mais une ligne de stats à 318 yards et 1 touchdown n’est pas mal pour une sortie moyenne. Le QB des Chiefs est devenu le premier joueur de l’histoire à enchaîner 3 saisons avec plus de 3 500 yards, plus 25 touchdowns et un passer rating de plus de 105.0.
  • La seule passe de touchdown de Mahomes hier, sa 31ème de la saison, est pour Travis Kelce. Le TE a lui aussi marqué l’histoire à sa position, en devenant le premier joueur avec 5 saisons (consécutives de surcroît) à plus de 1 000 yards. Contre Denver, il mène la charge avec 8 réceptions pour 136 yards et 1 touchdown.
  • Les Broncos tombent avec les honneurs cette fois, car ils se sont bien accrochés, et ils ont eu l’occasion d’aller remporter le match. La défense a encore été très solide, en forçant souvent des field-goals. Offensivement, Melvin Gordon a exploité les faiblesses des Chiefs au sol (131 yards), et Drew Lock a alterné promesses et doutes. Le QB lance pour 151 yards et 2 touchdowns, mais il se fait également intercepter à 2 reprises (par Tyrann Mathieu).

Tennessee Titans (8-4) 35 – Cleveland Browns (9-3) 41

  • Pour s’assurer leur première saison avec un bilan positif depuis 2007, les Browns sont arrivés à Nashville avec l’envie de montrer qu’ils étaient dangereux. Exceptionnels en première mi-temps, ils ont marqué lors de leur 6 premières possessions, 1 field-goal puis 5 touchdowns. En feu, Baker Mayfield affiche 290 yards et 4 touchdowns à la pause, et il termine la rencontre avec 334 yards. La défense aussi avait décidé de montrer les muscles, et a notamment forcé un rare fumble de Derrick Henry.
  • Menés 38-7 à la mi-temps, le Titans sont rentrés sonnés aux vestiaires, mais ils ont eu le mérite de se battre en deuxième partie de match. Tennessee remporte 28-3 la deuxième mi-temps, mais l’écart était trop grand pour revenir. Ryan Tannehill lance pour 389 yards, 3 touchdowns et 1 interception. Gros match de Corey Davis avec 11 réceptions pour 182 yards et 1 touchdown.

Green Bay Packers (9-3) 30 – Philadelphia Eagles (3-8-1) 16

  • Quelques jours après avoir fêté ses 37 ans, Aaron Rodgers a poursuivi sa superbe saison. Le QB des Packers lance pour 295 yards et 3 touchdowns, signant ainsi une 5ème saison avec plus de 35 touchdowns. Aucun autre QB n’avait réussi cette performance dans l’histoire. Il a également rejoint le club très fermé des Quarterback avec 400 passes de touchdown en carrière, et il est le plus rapide à atteindre ce chiffre (193 matchs).
  • Autre joueur qui continue de dominer, Davante Adams a fait vivre un calvaire à Darius Slay. Le WR de Green Bay attrape 10 passes pour 121 yards et 2 touchdowns. Un peu plus discret dernièrement, le RB Aaron Jones gagne 130 yards au sol, dont un touchdown de 77 yards qui scelle définitivement la victoire de son équipe.
  • L’heure du changement de quarterback est-elle arrivée à Philadelphia. Après un nouveau match catastrophique de Carson Wentz (6/15, 79 yards, les Eagles ont décidé de lancer Jalen Hurts dans le 3ème quart-temps. Le rookie a redonné un peu d’allant à l’attaque de Philly et a rapidement lancé sa première passe de touchdown. Il a également lancé une interception mais a globalement apporté un peu de vie. Doug Pederson n’a pas voulu nommer un titulaire pour le prochain match, mais le point de rupture a peut-être été atteint ce dimanche.

Arizona Cardinals (6-6) 28 – Los Angeles Rams (8-4) 38

  • Hier, l’attaque des Rams a montré qu’elle pouvait être très équilibrée et très dangereuse. Après un départ un peu poussif, elle a dominé, dans le sillage d’un Jared Goff en forme. Le QB lance pour 351 yards (37/47) et marque 2 touchdowns. Le duo Robert Woods – Cooper Kupp s’est montré à son avantage régulièrement. L’attaque au sol a également été performante, puisque Cam Akers et Darrell Henderson ont marqué.
Los Angeles Rams
Les Rams ont montré les muscles pour battre un rival de division (photo : USA Today Sports)

  • En face, Kyler Murray a connu un match globalement compliqué. Car même s’il lance 3 touchdowns, il n’affiche que 173 yards et a souvent été mis en difficulté par la défense des Rams. En deuxième partie de match, il perd deux fois la balle, sur un fumble et sur une interception qui termine en touchdown pour L.A.
  • Profitant également de la défaite des Seahawks, les Rams prennent la tête de la division NFC West. La fin de saison s’annonce passionnante.

Seattle Seahawks (8-4) 12 – New York Giants (5-7) 17

  • La surprise de la semaine pour les Giants, qui gagnent à Seattle, avec Colt McCoy comme QB titulaire. Le QB n’a d’ailleurs pas été mauvais, avec un match peu prolifique mais sérieux (105 yards, 1 touchdown, 1 interception). Il a bien été aidé par un jeu au sol performant. Wayne Gallman continue d’être efficace (135 yards) et Alfred Morris marque deux touchdowns.
  • Mais c’est la défense de New York qui a réellement fait la différence sur ce match. Le plan de jeu avait été bien préparé et les Giants ont été excellents en couverture notamment. Cela a forcé Russell Wilson a gardé la balle plus longtemps pour tenter de trouver des solutions, et sa ligne offensive n’a pas tenu le choc. Le QB prend 5 sacks et termine avec 263 yards, 1 touchdown et 1 interception. Leonard Williams a mené la charge devant avec 2.5 sacks, et James Bradberry a poursuivi sa saison de All-Pro derrière.
  • Avec ce 4ème succès de rang, les Giants conservent leur première place dans la division NFC East. Au contraire, les Seahawks, qui perdent leur 4ème match de la saison, se font doubler par les Rams dans la NFC West.

Houston Texans (4-8) 20 – Indianapolis Colts (8-4) 26

  • L’image de ce match a été capturée après la coup de sifflet final, lorsque Deshaun Watson est assis sur son banc, la tête dans sa serviette. Réconforté par T.Y Hilton, le QB a ensuite fait par de sa frustration liée aux défaites. Et il est clair que le QB de Houston mérite mieux. Encore bon hier (341 yards dans les airs, 38 au sol, 1 TD, 1 INT), il aurait pu avoir la balle de la victoire en main. Mais aux portes de l’en-but des Colts, à 1 minute de la fin, son Centre lui transmet mal la balle et Indianapolis la récupère…
  • En difficulté cette saison, T.Y Hilton s’est rappelé aux bons souvenirs de sa victime favorite. Souvent dominant face aux Texans, il a sorti son meilleur match de la saison avec 8 réceptions pour 110 yards et 1 touchdown. Son QB, Philip Rivers poursuit sur sa bonne forme, avec 285 yards et 2 touchdowns.
  • Une semaine après avoir été embarrassée par les Titans, la défense d’Indianapolis a parfaitement réagi. Elle force plusieurs actions clés durant ce match, dont 5 sacks, 1 safety et 1 fumble récupéré en toute fin de match pour assurer la victoire. Justin Houston (3 sacks) a été énorme, et la présence de DeForest Buckner (2 sacks) fait vraiment la différence.

Miami Dolphins (8-4) 19 – Cincinnati Bengals (2-9-1) 7

  • De retour de blessure, Tua Tagovailoa a mis un peu de temps à se remettre dans le bain. Le QB rookie a manqué de précision en première mi-temps, et les Dolphins étaient menés 7-6 à la pause. Plus incisif au retour des vestiaires, Tagovailoa mène un excellent drive et conclut par un touchdown. Il termine la rencontre avec 296 yards et 1 TD.
  • Pour Cincinnati, Brandon Allen était de nouveau titulaire. Plutôt correct en première mi-temps, il a ensuite été en difficulté. Il est même contraint de sortir après avoir pris son 5ème sack du match. Ryan Finley est entré en jeu et a eu le temps de lancer 1 interception. La défense des Dolphins a encore été excellente, avec 6 sacks, 2 interceptions et seulement 196 yards concédés.
  • Ce match a été tendu et plusieurs altercations ont eu lieu. La première, plutôt anodine entre Tyler Boyd et Xavien Howard, a entraîné l’exclusion (sévère) des deux joueurs. La seconde, plus sérieuse, a débouché sur une bagarre générale. Cela a fait suite à un violent plaquage sans ballon d’un joueur des Bengals sur Jakeem Grant. Trois joueurs ont été exclus et même Brian Flores avait envie d’en découdre.

New York Jets (0-12) 28 – Las Vegas Raiders (7-5) 31

  • Jusqu’à 5 secondes de la fin, on pensait que les Jets allaient remporter leur premier match. Puis Derek Carr a trouvé Henry Ruggs dans la profondeur pour finalement aller chercher la victoire. Un dénouement positif pour le rookie, qui avait été responsable de 2 pertes de balle plus tôt dans le match (1 fumble et 1 passe mal négociée qui termine en interception). Un final miraculeux qui permet à Las Vegas de rester dans la course aux playoffs.
Henry Ruggs
Henry Ruggs arrache la victoire à la dernière seconde (photo : AP)
  • La défense des Raiders n’a pas rassuré encore sur ce match, en laissant avancer une attaque des Jets pourtant en difficulté cette saison. Malgré 3 pertes de balle de Sam Darnold (2 fumbles, 1 interception), et la sortie rapide de Frank Gore, les Jets gagnent 206 yards au sol et marquent 28 points.
  • Enorme match de Darren Waller, qui attrape 13 passes pour 200 yards et 2 touchdowns. A la mi-temps, il affichait déjà 120 yards et un doublé, une performance que seul Shannon Sharpe avait déjà réalisé dans l’histoire (au poste de TE).

Minnesota Vikings (6-6) 27 – Jacksonville Jaguars (1-11) 24

  • Les Vikings ont eu beaucoup de mal à rentre dans ce match. En première mi-temps, ils n’ont gagné qu’un peu plus de 100 yards offensifs, n’ont converti qu’un seul 3rd down (sur 5) et ils sont rentrés aux vestiaires menés 9-6. Puis la machine s’est mise en route après la pause. Dalvin Cook gagne 120 yards au sol et Kirk Cousins lance pour 305 yards et 3 touchdowns (1 INT).
  • Les Jaguars ont commis beaucoup d’erreurs encore hier (4 pertes de balle), mais ils se sont accrochés. Mike Glennon (280 yards, 1 TD, 2 INT), arrache l’égalisation en toute fin de rencontre. Il lance ensuite une interception en prolongation, qui permet à Minnesota de finalement l’emporter.
  • Justin Jefferson a encore marqué des points dans la course au trophée de Meilleur Rookie Offensif. Il a une nouvelle fois prouvé la qualité de ses routes et de ses mains en attrapant 9 passes pour 121 yards et 1 touchdown.

Los Angeles Chargers (3-9) 0 – New England Patriots (6-6) 45

  • Comme en témoigne le score, ce match a été presque parfait pour New England. En attaque, le jeu au sol a fait le boulot avec 165 yards (80 pour Harris, 48 pour Newton). Cam Newton n’a pas fait d’étincelle dans le jeu aérien (69 yards) mais marque 3 touchdowns au total (2 au sol) et ne perd pas la balle. En défense, le pass-rush a mis Justin Herbert en difficulté, Stephon Gilmore s’est occupé de Keenan Allen, et J.C Jackson a signé sa 7ème interception de la saison. Et les équipes spéciales ont participé à la fête avec un touchdown sur un retour de punt de Gunner Olszewski et un autre touchdown de Devin McCourty après un punt contré.
  • Brillant pour sa saison rookie, Justin Herbert a souffert hier. Souvent mis sous pression et sans solutions, il réussit moins de 50% de ses passes et se fait intercepter à 2 reprises. Bill Belichick est connu pour être un cauchemar pour les QB rookie, et ça s’est encore prouvé.
  • En parlant du coach des Patriots, il a largement dominé son adversaire du jour. Le fossé est même immense entre Bill Belichick et Anthony Lynn. Après de nouvelle erreurs et une défaite cinglante, le futur du coach des Chargers doit tenir à un fil à Los Angeles.

Chicago Bears (5-7) 30 – Detroit Lions (5-7) 34

  • Très bien parti dans ce match, les Bears marquent sur leurs trois premières possessions. Devant pendant une bonne partie du match, ils ont finalement réussi à le perdre. Dans le 4ème quart-temps, les Lions marquent deux fois en moins d’1 minute pour prendre l’avantage. L’action décisive est un fumble de Mitchell Trubisky, qui permert à Detroit de passer devant. Après une nouvelle performance moyenne de son QB (267 yards, 1 TD), Matt Nagy doit être encore un peu plus perdu.
  • Habitué à s’effondrer en fin de match et à prendre des comebacks, les Lions ont fait l’inverse pour le premier match du nouveau coach Darrell Bevell. A l’aise dans ce type d’exercice, Matthew Stafford a répondu présent. Le QB lance pour 402 yards et 3 touchdowns (1 INT).
  • On se rappelle que Chicago affichait un bilan de 5-1 après 6 journées, et l’impression était que cette équipe n’était pourtant pas au niveau. Après une série de 6 défaites consécutives, ce sentiment est confirmé.