Si cette 13ème journée de la saison régulière a été marquée par la révolte des cancres, elle a surtout permis de décanter un peu la situation dans la conférence AFC. Baltimore confirme son statut de favori en prenant la première place, et on commencer à y voir plus clair dans l’AFC South. Parmi les grands perdants de cette semaine, Cleveland et Carolina ont surement dit adieu aux playoffs.


Baltimore Ravens (10-2) 20 – San Francisco 49ers (10-2) 17

  • Malgré la pluie battante, ce choc a tenu ses promesses et confirmé que ces deux équipes faisaient partie des favorites pour le Superbowl. Les deux défenses ont globalement dominé ce match, mais les jambes de Lamar Jackson, puis le pied de Justin Tucker ont fait la différence. Le kicker des Ravens n’a pas tremblé pour donner la victoire aux siens sur un field-goal de 49 yards à la dernière seconde.
  • Pour revenir à Lamar Jackson, il n’a pas été aussi flamboyant que lors des matchs précédents, mais il a encore été très bon. Ralenti dans les airs par la météo et l’excellente défense de San Francisco, il a tout de même réussi à faire des dégâts au sol. Si les 49ers ont réussi à limiter l’impact des Running-backs de Baltimore, ils n’ont jamais trouvé la solution pour le QB, qui gagne 101 yards avec ses jambes (et 1 TD). A la passe, il affiche 105 yards et 1 touchdown.
  • Du côté de San Francisco, Jimmy Garoppolo (165 yards) a eu quelques bonnes séquences, à l’image du premier touchdown du match sur une longue passe tentée sur une 4ème tentative. Le QB a ensuite eu plus de mal, avec un fumble qui amène un touchdown des Ravens et moins de réussite. En revanche, le jeu au sol des Niners a été très efficace, avec un Raheem Mostert très remuant (146 yards, 1 TD).
  • Grâce à ce 8ème succès consécutif, et à la défaite des Patriots, Baltimore prend la première place dans la conférence AFC. Avec ce deuxième revers de la saison, San Francisco est sous la menace de Seattle qui joue cette nuit.

Houston Texans (8-4) 28 – New England Patriots (10-2) 22

  • Cette nuit à Houston, c’était le show Deshaun Watson. Le QB n’a pas été intimidé par la défense des Patriots, et il sort une prestation presque parfaite. Il ne rate que 7 passes (sur 25 tentées), lance pour 234 yards et 3 touchdowns, et il marque même une quatrième fois sur une réception… Après Lamar Jackson il y a quelques semaines, Deshaun Watson montre que la défense de New England est prenable lorsque la compétition est de qualité.
  • En ce qui concerne les Pats, l’attaque reste un problème et ne peut pas assumer un gros écart si sa défense n’est pas au top. Avec seulement 3 points au compteur pendant plus de 3 quart-temps, New England a engrangé les yards et réduit l’écart alors que le match était plié. Tom Brady (326 yards, 3 TD, 1 INT), s’est appuyé sur Julian Edelman (106 yards, 1 TD) et James White (98 yards, 2 TD), mais c’est très compliqué avec les autres receveurs.
  • Cette victoire est la première pour les Texans face aux Patriots depuis 2009, et c’est surtout la première pour Bill O’Brien face à son ancien boss. Un succès qui permet à Houston de contrôler son destin dans l’AFC South.

Kansas City Chiefs (8-4) 40 – Oakland Raiders (6-6) 9

  • En voyant ce score, on pense que l’attaque de Kansas City a été formidable et que Patrick Mahomes a encore été très performant. Même pas. Les Chiefs n’ont pas eu besoin de forcer leur talent (175 yards, 1 TD pour le QB), car la défense à été superbe. Et c’est bien le principal enseignement de ce match, alors que les playoffs se profilent. De Chris Jones, qui a mis le chaos sur la ligne, à Juan Thornhill qui réussit une pick-6, tout a été très bon. Derek Carr (222 yards, 1 TD, 2 INT) a constamment été sous pression, et ses receveurs n’ont jamais été ouverts.
  • Le seul point positif pour Oakland est une nouvelle fois le running-back Josh Jacobs. Le rookie gagne 104 yards en 17 courses, ce qui signifie qu’il passe la barre des 1 000 yards pour sa première saison en NFL.
  • Avec cette victoire nette et sans bavure (0 pénalité), Kansas City prend 2 victoires d’avance sur son adversaire du jour dans la division AFC West (et même 3 du fait de l’avantage en cas d’égalité). Battus de 31 points lors de chacun des deux derniers matchs, les Raiders perdent petit à petit l’espoir de participer aux playoffs.

Pittsburgh Steelers (7-5) 20 – Cleveland Browns (5-7) 13

  • Pour la 2ème manche de ce duel, qui avait été tendu il y a deux semaines (l’affaire Myles Garrett), les Steelers ont pris leur revanche. Ils arrivaient pourtant avec un nouveau quarterback, Devlin Hodges, et sans James Conner ni JuJu Smith-Schuster. Après un départ timide, Pittsburgh s’est libéré et son QB a assuré. Hodges (212 yards, 1 TD, 1 INT) a enchaîné les passes longues, notamment pour James Washington (111 yards, 1 TD), et Benny Snell a été intéressant au sol (63 yards, 1 TD).
  • Après une série de 3 victoires, les Browns sont retombés dans leurs travers. La première interrogations est de comprendre pourquoi ils n’ont pas plus joué au sol, le secteur le plus efficace ? Car Baker Mayfield a constamment été mis sous pression par la très bonne défense de Pittsburgh (5 sacks), et il ne termine qu’avec 196 yards (1 TD, 1 INT). Odell Beckham a été très discret avec 3 réceptions pour 29 yards.
  • Cleveland avait besoin de continuer à gagner pour espérer remonter vers une place qualificative en playoffs, et cette défaite est surement celle de trop. Reste à savoir si Freddie Kitchens terminera la saison à la tête de l’équipe. Pour les Steelers, l’objectif playoffs est plus que jamais activé.
Steelers Browns
James Washington et les Steelers restent en course pour les playoffs (USA Today Sports)

Miami Dolphins (3-9) 37 – Philadelphia Eagles (5-7) 31

  • En début de match, après une interception lancée par Ryan Fitzpatrick et un touchdown lancé par Carson Wentz, on pensait que Philadelphia allait avoir une après-midi tranquille. Et bien non, puisque « FitzMagic » a fait son retour. Le QB lance pour 365 yards et 3 touchdowns sur le reste du match, en s’appuyant souvent sur DeVante Parker (159 yards, 2 TD). Une petite stats pour termine sur le QB, qui a désormais lancé des passes de touchdowns avec 7 équipes différentes face aux Eagles…
  • On n’ira peut-être pas jusqu’à dire que les Dolphins « sont une bonne équipe » comme l’a déclaré Doug Pederson après la défaite de son équipe, mais force est de constater que Miami n’est pas ridicule. Sur ce match, l’attaque a même été parfois très fun, avec notamment ce touchdown inédit, lancé par le punter et attrapé par le kicker.
  • Carson Wentz sort plutôt un très bon match pour Philly, avec 310 yards, 3 touchdowns et 1 interception. Le retour d’Alshon Jeffery a fait du bien au jeu aérien, et le WR affiche 9 réceptions pour 137 yards et 1 touchdown. Mais ça n’a pas été suffisant pour compenser une performance très décevante de la défense. Les Eagles avaient l’occasion de prendre la tête de la division NFC East après la défaite de Dallas lors de Thanksgiving, c’est raté mais pas encore perdu.

Carolina Panthers (5-7) 21 – Washington Redskins (3-9) 29

  • Pour remporter leur troisième match de la saison, et le deuxième de rang, les Redskins ont fait la différence avec leurs deux lignes. En attaque, la ligne offensive a fait un énorme boulot pour ouvrir des brèches au sol, et ça a payé avec un total de 248 yards dans ce secteur pour Washington. Derrius Guice confirme avec 129 yards et 2 touchdowns, et Adrian Peterson ajoute 99 yards et 1 autre touchdown. En défense, la ligne défensive a martyrisé Kyle Allen (7 sacks, et elle a parfaitement contenu Christian McCaffrey (44 yards au sol).
  • En course pour une wild-card avant cette désillusion, les Panthers paie une nouvelle fois leur défense contre le jeu au sol, et leur inefficacité dans certains moment clés. Pour la troisième fois de la saison, Carolina bloque devant la ligne d’en but sur un drive crucial en fin de rencontre…

Cincinnati Bengals (1-11) 22 – New York Jets (4-8) 6

  • Il n’y aura pas d’équipe sans victoire cette saison en NFL ! Les Bengals, dernière équipe dans ce cas avant la 13ème journée, ont remporté leur premier match après 350 jours de disette. Le retour d’Andy Dalton, mis sur le banc depuis la 9ème journée, a fait du bien à l’attaque aérienne de Cincinnati. Le QB lance pour 243 yards et 1 touchdown, et Tyler Boyd (59 yards, 1 TD) marque enfin quelques points dans ma Fantasy…
  • On en avait parlé lors des pronostics, perdre face à une équipe sans victoire alors qu’on est sur une série de 3 victoire ressemble aux Jets… Et bien voilà, ils ne nous déçoivent jamais. L’attaque, qui avait marqué 34 points à chaque fois lors des 3 derniers matchs, n’a rien pu faire face à la défense de Cincy. Sam Darnold (239 yards) a notamment vu Carlos Dunlap de très près à 3 reprises. Globalement, il faut également rendre hommage à la défense des Bengals, qui a été excellente.
  • Dans ce monde de brutes, les Jets aiment donner du plaisir…aux équipes adverses. Après avoir permis à Brian Flores de signer sa première victoire avec les Dolphins, ils ont donc offert une première victoire à Zac Taylor et aux Benglas. Sympa, mais Adam Gase ne devrait pas tarder à avoir chaud aux fesses.  

New York Giants (2-10) 13 – Green Bay Packers (9-3) 31

  • Les cancres ont tous gagnés cette semaine, tous non. Une franchise d’irréductibles cancres continue de fuir la victoire. Les Giants ont en effet perdu leur 10ème match de la saison face aux Packers, qui ont retrouvé des conditions semblables à celles du Wisconsin. La neige n’a donc pas gêné Aaron Rodgers, qui lance pour 243 yards et 4 touchdowns dans la toundra du MetLife Stadium.
  • Encore privée de nombreux joueurs, l’attaque des Giants a du mal à se montrer efficace. Daniel Jones continue sa saison de rookie sur son rythme déséquilibré entre touchdown (1 hier) et pertes de balle (3 interceptions hier). Et Saquon Barkley semble clairement toujours gêné par sa cheville (83 yards au sol mais une explosivité pas au rendez-vous).
Aaron Rodgers Packers
Aaron Rodgers et les Packers sont à l’aise sous la neige (Sportsnet.ca)

Indianapolis Colts (6-6) 17 – Tennessee Titans (7-5) 31

  • Si le score est au final assez large en faveur des Titans, ce match a été très serré pendant longtemps. L’action qui a fait basculer le match est un field-goal des Colts, contré par Tennessee, et retourné en touchdown dans l’autre sens pour donner l’avantage aux Titans dans le 4ème quart-temps. Adam Vinatieri a encore vécu un match très compliqué, 3 field-goal sur 4 manqués…
  • L’attaque de Tennessee continue d’être performant, dans le sillage de deux hommes en forme. Il y a d’abord le QB Ryan Tannehill, qui est excellent depuis qu’il est titulaire. Hier il n’a été forcement prolifique (182 yards), mais il s’est montré très précis (17/22) et lance 2 passes de touchdown. Avec Tannehill, les Titans affichent un bilan de 5 victoires pour 1 défaite. L’autre joueur en forme est le RB Derrick Henry, qui signe un 3ème match consécutif à plus de 100 yards (149 yards et 1 TD).
  • Longtemps floue et bordélique, la division AFC South commence à se décanter. Houston et Tennessee semblent au-dessus et les deux franchises peuvent viser les playoffs.

Jacksonville Jaguars (4-8) 11 – Tampa Bay Buccaneers (5-7) 28

  • Souvent mise à l’amende cette saison, la défense des Buccaneers a été excellente hier. Performante d’entrée, elle force 3 pertes de balle sur les 3 premières possessions de Jacksonville, et Tampa marque 22 points en conséquence pour plier le match très tôt. Plusieurs joueurs se sont illustrés, et notamment le rookie Devin White, qui marque sur un fumble récupéré et qui s’offre une interception. Shaquil Barrett réussit 2 sacks, pour porter son total à 14.5 sur la saison (leader de NFL).
  • Du coup, après 6 matchs de suite à plus de 300 yards, Jameis Winston s’est montré plus discret. Il n’a pas eu à forcer et termine la rencontre avec 268 yards, sans touchdown mais avec tout de même un petit fumble pour la route.
  • Pas dans le coup dès le début, Nick Foles (93 yards, 1 interception, 2 fumbles perdus) a été mis sur le banc en cours de match par Doug Marrone. C’est donc Gardner Minshew qui a fait son retour pour finir un match déjà perdu. Le moustachu le plus hype de la NFL lance pour 147 yards, avec 1 touchdown et 1 interception.

Arizona Cardinals (3-8-1) 7 – Los Angeles Rams (7-5) 34

  • Il aura fallu attendre 13 semaines, mais l’attaque des Rams est enfin de retour. Plutôt très moyen cette saison, Jared Goff lance pour 424 yards et 2 touchdowns. Robert Woods en a été le principal bénéficiaire, avec pas moins de 13 réceptions pour 172 yards, son record personnel. Tyler Higbee (107 yards, 1 TD) et Cooper Kupp (65 yards, 1 TD) ont également été souvent en vue. Au sol, Todd Gurley aussi fait son boulot, avec 95 yards et 1 touchdown. Au total, Los Angeles gagne 549 yards sur ce match.
  • Une semaine après avoir été corrigée par Lamar Jackson et l’attaque de Baltimore, la défense des Rams a bien rebondi. Le pass-rush a été performant pour mettre Kyler Murray sous pression, Taylor Rapp s’offre une pick-6 et Arizona ne marque que 7 petits points.
  • Les Cardinals sont éliminés de la course aux playoffs, ce qui est logique, mais cette lourde défaite ne doit pas faire oublier le bon travail de Kliff Kinsgbury et de son staff. Le coach comme son QB sont des rookies, et certains matchs de ce genre sont à prévoir. Peu aidé par sa ligne offensive, le jeune QB des Cards lance pour 163 yards et 1 interception.

Denver Broncos (4-8) 23 – Los Angeles Chargers (4-8) 20

  • Le déménagement à Los Angeles des Chargers est finalement assez logique. Quoi de mieux que de se rapprocher de Hollywood lorsque l’on est adepte des drames. Chaque semaine, les Chargers se réinventent et trouvent un nouveau moyen de perdre un match. Hier, ils ont d’abord fait croire l’inverse en égalisant de manière un peu miraculeuse à 19 secondes de la fin. Mais en 19 secondes, un Charger peut faire énormément de choses… Cette semaine, c’est Casey Hayward, pourtant un super joueur, qui a été auteur de la craquante en commettant une faute stupide sur Courtland Sutton. Une pénalité qui permet à Denver de tenter un field-goal de 53 yards, qui est évidemment réussi par Brandon McManus… Fabuleux.
  • Avant ce dénouement, les Chargers avaient dû s’employer pour revenir alors qu’ils avaient été menés de 14 points à un moment du match. Philip Rivers a mal débuté le match, avec 1 interception rapide, puis a été plus tranchant ensuite. Il termine avec 265 yards et 2 touchdowns.
  • Denver lançait Drew Lock cette semaine, et le rookie a répondu présent avant de s’essouffler. Il lance 2 touchdowns sur les 3 premiers drives de son équipe, et a ensuite eu moins de réussite en deuxième mi-temps. Il termine avec 134 yards, 2 touchdowns et 1 interception. De son côté, Courtland Sutton continue d’être exceptionnel, avec 74 yards et 2 touchdowns, dont un magnifique en plongeant.