Fête importante aux États-Unis, Thanksgiving nous permet de voir plus de football américain le jeudi. Trois match étaient ainsi au programme hier, avec une victoire à l’arrachée des Bears à Détroit en entrée, un beau succès des Bills à Dallas en plat, et un titre division pour les Saints en dessert. Résumé des matchs.

Detroit Lions (3-8-1) 20 – Chicago Bears (6-6) 24

  • Comme trop souvent cette saison, l’attaque des Bears s’est montrée très poussive et inefficace en première mi-temps. Mitchell Trubisky lance d’ailleurs une interception sur une passe ratée. Mais le QB a eu le mérite de rebondir en deuxième partie de match, se montrant plus précis et plus entreprenant. Car s’il s’est souvent contenté du jeu court, bien aidé par une défense de Detroit qui ne met pas la pression, il a allongé son jeu pour aller chercher la victoire. Ses deux plus belles passes sont lancées sur le drive victorieux, avec des réceptions de plus de 30 yards d’Anthony Miller. Au final, Trubisky affiche 338 yards (son premier match à plus de 300 yards cette saison), 3 touchdowns et 1 interception.
  • En face, les Lions alignaient leur QB numéro 3. En l’absence de Matthew Stafford et Jeff Driskel, tous les deux blessés, c’est donc David Blough qui était titulaire. Le QB non drafté, sorti de Purdue, s’est montré étonnant en début de match. Sa première passe réussie en NFL termine en touchdown de 75 yards… Et sur le drive suivant, il permet à Detroit de mener 14-7 dans le premier quart-temps. Il s’est ensuite un peu essoufflé, mais il n’est pas la principale raison de la défaite de son équipe. Sa feuille de stats finale : 280 yards, 2 touchdowns, 1 interception.

Dallas Cowboys (6-6) 15 – Buffalo Bills (9-3) 26

  • Encore une défaite face à un adversaire avec un bilan positif. Pour la cinquième fois en cinq matchs cette saison, Dallas n’arrive pas à hausser son niveau de jeu. Les Cowboys ont pourtant frappé les premiers dans ce match, mais ils ont ensuite encaissé un cinglant 26-0… Ils ont eu les ballons pour remporter la rencontre, comme en témoigne la feuille de stats de Dak Prescott (355 yards, 2 TD, 1 INT), mais l’efficacité dans les moments clés à encore fait défaut.
  • Malgré un bilan moyen de 6-6, les Cowboys sont toujours (provisoirement) en tête de leur division. Mais cela n’efface pas les soucis de cette équipe, trop talentueuse pour avoir des résultats aussi mitigés. Jason Garrett est de nouveau le centre des critiques, et le coach est plus que jamais sur un siège éjectable.
  • En ce qui concerne Buffalo, cette victoire confirme l’excellente saison de l’équipe de Doug McDermott. Un joueur s’est particulièrement distingué, il s’agit du QB Josh Allen. Précis, mobile et physique, il confirme lui aussi sa progression. Le QB de Bills ne manque que 5 passes sur le match (19/24) et lance pour 231 yards et 1 touchdowns. Il ajoute également 43 yards et 1 autre touchdown au sol. Grâce à cette performance, Buffalo a un bilan de 9-3 pour la première fois depuis 1996.

Atlanta Falcons (3-9) 18 – New Orleans Saints (10-2) 26

  • Pour la troisième saison consécutive, les Saints remportent la division NFC South. La franchise de New Orleans est donc déjà certaine de participer aux playoffs, et l’objectif est maintenant d’aller chercher l’avantage du terrain en terminant premiers de la conférence NFC.
  • La défense de New Orleans a été exceptionnelle hier. L’absence de Julio Jones côté Atlanta, a aidé à se concentrer sur d’autres aspects du jeu, et notamment sur le pass-rush. Les Saints ont fait vivre un calvaire à Matt Ryan, qui est sacké à 9 reprises, dont 4 pour le seul Cameron Jordan. Le QB des Falcons est également intercepté à 2 reprises et il perd un fumble.
  • Du côté des Saints, Drew Brees fait un match sérieux mais pas spectaculaire (184 yards, 1 TD), et c’est le couteau suisse Taysom Hill qui a fait des dégâts. L’homme à tout faire des Saints marque 2 touchdowns pour la première fois de sa carrière. Sur le premier il est le receveur, sur le second il est le quarterback et marque sur une course. Hill s’est également distingué dans les équipes spéciales en contrant un field-goal.
  • Fait très rare dans ce match, les Falcons ont réussi à récupérer 2 onside-kicks (même 3 puisqu’une première tentative a été annulé pour une pénalité). Ces récupérations ont permis à Atlanta de tenter un comeback en fin de rencontre. A la suite du premier onside-kick, Matt Ryan trouve Russell Gage pour réduire l’écart à 8 points. Sur le second, les Falcons ne parviennent pas à marquer.